Tome 3 Life's too short.pdf


Aperçu du fichier PDF tome-3-lifes-too-short.pdf

Page 1...3 4 567218




Aperçu texte


-Tu es la souveraine d’Arendelle, dotée d’immenses pouvoirs politiques mais aussi maîtrisant les
éléments du froid, avec une sœur jumelle qui maîtrise les flammes ! Penses-tu vraiment qu’une
personne serait assez folle pour oser se moquer de toi ?! Et si cela arrivait je me ferais un plaisir de le
forcer à ramper à tes pieds pour implorer ton pardon face à cette offense ! Et si cela t’est vraiment trop
insupportable que…
-Vos petits déjeuners vos Altesses ! Fit Kay qui venait d’entrer, en posant les plateaux et se retira avec
une révérence.
-Merci Kay. Bredouilla Elsa mal à l’aise d’être dévisagée par son maître d’hôtel au lit en compagnie d’un
homme.
-Bien où en étais-je ? Commença Viktor qui avait enlevé la cloche sur son plateau et se régalait de lard
avant de poursuivre, un léger filet de gras sur la bouche : Ah oui, je disais si cela t’est vraiment trop
insupportable eh bien rien ne nous empêche d’officialiser nos fiançailles et dès à présent lancer les
préparatifs de notre mariage ! Termina-t-il la bouche pleine.
-Une demande en mariage, décoiffés, en vêtement de nuit et faite par un individu qui parle la bouche
pleine avec un filet de gras de lard sur la bouche…Le romantisme se perd ! Fit Elsa quelque peu mal à
l’aise et surprise de voir Viktor avec si peu d’étiquette.
-Oui c’est très vrai votre Altesse ! Commença-t-il avant d’avaler et s’essuyer la bouche : Ceci devrait
compenser !
A ces mots et avec une agilité digne d’un acrobate Viktor sortit du lit pour se placer debout face à la
reine, puis sans un mot il retira la cloche du plateau de la souveraine qui baissa les yeux. Mais au lieu
d’y voir des assiettes remplies de nourriture, apparût sous ses yeux un bouquet fourni de perce neiges
et un écrin ouvert contenant une bague en or blanc sertie de petits diamants qui formaient un flocon
de neige. La reine était éblouie en tenant le petit écrin, prenant le merveilleux bijou et le passant à son
doigt. Puis émerveillée elle se tourna vers Viktor qui, elle ne saurait dire comment il avait fait, avait eu
le temps de passer une veste noire lui conférant ainsi une allure légèrement plus présentable.
-C’est mieux ainsi en effet ! Reine Elsa d’Arendelle, me ferez-vous le privilège et l’honneur de m’épouser,
moi Viktor des Iles du Sud ? Dit-il de manière quelque peu maladroite tout en s’agenouillant.
-C’est…C’est…
-Oui beaucoup mieux tu as raison ! Termina Viktor qui s’était relevé et attrapait un grain de raisin de
son plateau de petit déjeuner.
-Et du coup c’est moi qui dois te regarder manger !
-Ma foi puisque nous allons être amenés à n’être plus qu’un, autant partager le petit déjeuner…des
fruits ? Fit le jeune prince avec malice.
-Comment as-tu fait ?
-Oh c’est très simple ! Un gentil petit coup de main de la part de Kristoff pour connaître ton tour de
doigt…
-Kristoff connait mon tour de doigt ? Kristoff est au courant !
-Bien sûr qu’il l’est ! C’est le mari de ta sœur après tout ! C’était bien la première à savoir non ? Et c’est
justement elle qui l’a renseigné, vous avez les mêmes mains elle et toi…Tu ne savais pas ?
-Non !
-Peu importe, un petit coup de main de sa part et ensuite, si tu savais comme il peut être simple de
demander à un maître d’hôtel de faire ce que l’on désire quand on est prince ! ... Oh j’oubliais, tu le
sais forcément, tu es reine !
-C’est ça moque toi !
-Bref tout ça pour te dire ma reine que mis à part Kay, ta sœur et son époux, personne n’est au courant !
Donc ma bien aimée reine, ne t’en fais pas, ton honneur est sauf ! ... Enfin, si on continue à rester dans
cette chambre sans en sortir il est possible que dans le château certains aient des soupçons…N’es-tu
pas réputée pour ton lever matinal ? Annonça le jeune prince en désignant la grande horloge de la
chambre !
-Oh mes aïeux ! Et moi qui suis encore au lit ! Lança Elsa qui n’avait pas l’habitude de trainer le matin !