Tafsir Sourate 77 .pdf



Nom original: Tafsir Sourate 77.pdf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Writer / LibreOffice 6.2, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 30/04/2020 à 17:58, depuis l'adresse IP 212.239.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 429 fois.
Taille du document: 94 Ko (13 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Tafsir de la sourate 77:
Les Envoyés
Mérites de la Sourate
Ibn Babuwayh, par sa chaîne :

Abu Abdullah a dit : « Celui qui récite : {Par ceux qu'on envoie en rafales}
[77:1], Allah fera une introduction entre lui et Mohammed. »

Et de Khawas Al-Quran –

Le Prophète a dit : « Celui qui récite cette sourate, il serait écrit qu'il n'est pas de ceux
qui associent à Allah. Et celui qui récite cette sourate au cours d'un procès entre lui et
quelqu'un d'autre, Allah le renforcera contre son adversaire et le rendra victorieux. »
Et Rasool-Allah a dit : « Celui qui le récite en présence d'un juge ou d'un dirigeant,
Allah l'aidera contre son adversaire. »
Et Al-Sadiq a dit : « Celui qui la récite concernant un gouvernement, cela le
renforcerait contre celui qui le gouverne. Et si elle est écrite et lavée avec l'eau de
l'oignon, puis est bue par celui qui a des douleurs à l'estomac, elle s'en irait par la
permission d'Allah. »

VERSET 1 à 6
{Par ceux qu'on envoie en rafales,} (77:1)
{et qui soufflent en tempête !} (77:2)
{Et qui dispersent largement [dans toutes les directions]. } (77:3)
{Par ceux qui séparent nettement (le bien et le mal),} (77:4)
{et lancent un rappel} (77:5)
{en guise d'excuse ou d'avertissement !} (77:6)

Al Fazal Al Tabarsy – de Abu Hamza Al Sumaly,

(Il a été raconté) par les compagnons d'Ali, qui ont dit : « Ce sont des anges envoyés
pour recommander le bien parmi les commandements d'Allah et ses interdictions ».
Dans le Tafsir des Ahl al Bayt, concernant les paroles de l'exalté : {et lancent un
rappel} (77:5) - ce sont les Anges qui envoient le Zikr au Rasool et à l'Imam ».

VERSET 7 à 11
{Ce qui vous est promis est inéluctable.} (77:7)
{Quand donc les étoiles seront effacées,} (77:8)
{et que le ciel sera fendu,} (77:9)
{et que les montagnes seront pulvérisées,} (77:10)
{et que le moment des Messagers a été fixé !} (77:11)

Ali Bin Ibrahim a dit : Dans un récit de Abu Al-Jaroud,

Abu Ja'far concernant ses paroles : {Quand donc les étoiles seront effacées,}
[77:8], a dit : « Tamasa, c'est quand son éclat s'éteint. »

Al Tabarsy –

Al-Sadiq a dit : {et que le moment des Messagers a été fixé !} [77:11], c'est-àdire envoyés à des moments différents. »

VERSET 12 à 15
{À quel jour tout cela a-t-il été renvoyé ?} (77:12)
{Au Jour de la Décision [le Jugement] !} (77:13)
{Et qui te dira ce qu'est le Jour de la Décision ?} (77:14)
{Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge.} (77:15)

Muhammad Bin Yahya et quelqu'un d'autre de Ahmad Bin Muhammad, et quelqu'un d'autre de
Muhammad Bin Khalaf, d'Abu Nahshal, de Muhammad Bin Ismail, d'Abu Hamza Al Sumaly qui a
dit

J'ai entendu Abu Ja'far dire : {Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au
mensonge.} [77:15] - il dit : « Malheur aux infidèles, ô Mohammed, de ce que je
t'ai révélé de la Wilaya d'Ali Bin Abu Talib. »
Sharaf Al-Deen Najafy a déclaré : "Cela a été signalé par une chaîne ininterrompue supprimée
allant jusqu'à Al-Abbas Bin Ismail, qui a raconté ce qui suit :

De Abu Al-Hassan Al-Redha : « Et ses paroles : {Malheur, ce jour-là, à ceux qui
criaient au mensonge.} du Prince des Croyants et des Imams. »

VERSET 16 à 19
{N'avons-nous pas fait périr les premières [générations] ?}
(77:16)

{Puis ne les avons-Nous pas fait suivre par les derniers ?}
(77:17)

{C'est ainsi que Nous agissons avec les criminels.} (77:18)
{Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge.} (77:19)

Et il a dit : "Cela nous a été raconté par Ahmad Bin Muhammad Bin Musa Al-Nowfaly, de
Muhammad Bin Abdullah, de son père, de Al-Hassan Bin Mahboub, de Zakariya Al-Mowsaly, de
Jabir Al-Ju'fy, qui a raconté ce qui suit :

Abu Ja'far, de son père, de son grand-père : « Le prophète a dit à Ali : « O Ali ! Et les
criminels, ce sont les négateurs de ta Wilayah. »

Furaat a dit : Muhammad Bin Ahmad m’a raconté:

(Il a été raconté) de l'émir Ali Bin Abu Talib ayant dit : « Un jour, Rasool-Allah a dit :
« O Ali, sais-tu que Gabriel m'a informé que ma communauté te trahirait après moi ?
Alors, malheur sur malheur, malheur sur eux » - trois fois.
J'ai dit : « O Rasool-Allah, et quel malheur (serait pour eux) ? ». Il a dit : « Il y a une
vallée dans l'Enfer, dont la plupart des habitants sont vos ennemis, les meurtriers de
vos descendants et les briseurs de leur allégeance envers vous. Donc Tooba (puis
Tooba - trois fois) est pour celui qui vous aime et vous est fidèle. » J'ai dit : « Ô
Rasool-Allah, et qu'est-ce que Tooba ? ». Il a dit : « Un arbre dans ta maison du
paradis, et il n'y a pas de maison des maisons de tes chiites, sauf qu'il y a une branche
de cet arbre qui s'abaisse sur eux, avec tout ce qu'ils peuvent désirer. »
Sharaf Al-Deen Najafy a déclaré : "Cela a été signalé par une chaîne ininterrompue supprimée
allant jusqu'à Al-Abbas Bin Ismail, qui a raconté ce qui suit :

De Abu Al-Hassan Al-Redha concernant les Paroles du Puissant et du Majestueux :
{N'avons-nous pas fait périr les premières [générations] ?} (77;16). Il a dit
: « Cela signifie le premier et le second. »

{Puis ne les avons-Nous pas fait suivre par les derniers ?} (77;17). Il a dit :
« Le troisième, le quatrième et le cinquième. »
{C'est ainsi que Nous agissons avec les criminels.} (77;18) - du clan des
Omeyyades. »
Et ses paroles : {Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge.}
(77;19) du Prince des Croyants et des Imams. »
Muhammad Bin Yaqoub, de Ali Bin Muhammad, de l'un de nos compagnons, de Ibn Mahboub, de
Muhammad Bin Al-Fazeyl, qui a dit

J'ai demandé à Abul Al-Hassan (à propos de) : {Malheur, ce jour-là, à ceux qui
criaient au mensonge.} (77;19). Il a dit : « Il dit : « Malheur aux infidèles - ô
Mohammed - de ce que je t'ai révélé de la Wilayah d'Ali. » {N'avons-nous pas fait
périr les premières [générations] ?} (77;16). {Puis ne les avons-Nous pas
fait suivre par les derniers ?} (77;17). Il a dit : « Les premiers sont ceux qui ont
démenti le Rasool en ce qui concerne l'obéissance des successeurs. » Comme {C'est
ainsi que Nous agissons avec les criminels.} (77;18), il a dit : « Ceux qui ont
commis des crimes contre la progéniture de Muhammad, et qui ont perpétré avec son
successeur ce qu'ils ont perpétré. »

VERSET 20 à 24
{Ne vous avons-Nous pas créés d'une eau vile} (77:20)
{que Nous avons placée dans un reposoir sûr,} (77:21)
{pour une durée connue ?} (77:22)
{Nous l'avons décrété ainsi et Nous décrétons [tout] de façon
parfaite.} (77:23)
{Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge.} (77:24)

Ali Bin Ibrahim a dit Dans un récit de Abu Al-Jaroud,

Abu Ja'far concernant ses paroles : {pour une durée connue ?} [77:22], il a dit :
« La fin du terme. »

VERSET 25 à 28
{N'avons-Nous pas fait de la terre un endroit les contenant
tous,} (77:25)
{les vivants ainsi que les morts ?} (77:26)
{Et n'y avons-Nous pas placé fermement de hautes montagnes
? Et ne vous avons-Nous pas abreuvés d'eau douce ?} (77:27)
{Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge.} (77:28)

Un certain nombre de nos compagnons, de Sahl Bin Ziyad, d'Ibn Fazzal, d'un de ses compagnons,
d'Abu Kahmas,

(Il a été raconté) d'Abu Abdullah concernant les Paroles d'Allah Puissant et
Majestueux : {N'avons-Nous pas fait de la terre un endroit les contenant
tous,} [77:25] {les vivants ainsi que les morts ?} [77:26]. Il a dit :
« Enterrement des cheveux et des ongles. »
Ali Bin Ibrahim (Tafsir Qummi) –

Et il a dit : « Amir-Al-Momineen, à son retour de (la bataille de) Siffeen, a regardé les
tombes, alors il a dit : « Ce sont les lieux des morts », c'est-à-dire leurs habitations.
Puis il a regardé les maisons d'Al-Kufa, et il a dit : « Ce sont des lieux pour les
vivants. » Puis il a récité les Paroles de l'Exalté : {N'avons-Nous pas fait de la
terre un endroit les contenant tous,} [77:25] {les vivants ainsi que les
morts ?} [77:26].
Ibn Babuway a dit : Cela m'a été raconté par mon père, de Sa'ad Bin Abdullah, de Al-Qasim Bin
Muhammad Al-Isfahany, de Suleyman Bin Dawood Al-Munqary, de Hamaad Bin Isa, qui a raconté
ce qui suit :

Abu Abdullah a dit, en regardant les tombes : « O Hamad ! Ce sont les lieux des
morts. » Puis il a regardé la maison et a dit : « Ce sont les lieux des vivants », et il a
récité : {N'avons-Nous pas fait de la terre un endroit les contenant tous,}
[77:25] {les vivants ainsi que les morts ?} [77:26]. »
Et il a été rapporté qu'il enterrait les cheveux et les ongles coupés.

VERSET 29 à 34
{Allez vers ce que vous traitiez alors de mensonge !} (77:29)
{Allez vers une ombre [fumée de l'Enfer] à trois branches;}
(77:30)

{qui n'est ni ombreuse ni capable de protéger contre la
flamme;} (77:31)
{car [le feu] jette des étincelles volumineuses comme des
châteaux,} (77:32)
{et qu'on prendrait pour des chameaux jaunes.} (77:33)
{Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge.} (77:34)

Al-Sheykh Abu Ja'far Al-Toosy, de Ahmad Bin Yunus, de Ahmad Bin Sayyar, qui a fait la narration :

Abu Abdullah a dit : « Quand les gens fuient la soif, on leur dira : {Allez vers ce
que vous traitiez alors de mensonge ! } [77:29] - Signifiant "Amir-alMomineen". Ainsi, quand ils viendront, il leur dira : {Allez vers une ombre
[fumée de l'Enfer] à trois branches;} [77:30] {qui n'est ni ombreuse ni
capable de protéger contre la flamme;} [77:31] - ce qui signifie la flamme de
la soif. »
Muhammad Bin Al-Abbas, from Ahmad Bin Al-Qasim, from Ahmad Bin Muhammad Bin Sayyar,
from one of our companions, with an unbroken chain going up to Abu Abdullah:

Abu Abdullah a dit : « Quand les êtres humains fuient la soif, on leur dira : {Allez
vers ce que vous traitiez alors de mensonge ! } [77:29], ce qui signifie Amir-alMomineen, donc il leur dira : {Allez vers une ombre [fumée de l'Enfer] à trois
branches;}. Il a dit : « Cela signifie les trois - untel (Abu Bakr), untel (Omar), et untel
(Uthman). »

VERSET 35 à 37
{Ce sera le jour où ils ne [peuvent] pas parler,} (77:35)
{et point ne leur sera donné permission de s'excuser.} (77:36)
{Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge.} (77:37)
J'ai entendu Abu Abdallah dire, à propos des paroles d'Allah : {et point ne leur sera
donné permission de s'excuser.} [77:36]. L'Imam a donc dit : "Allah est plus
majestueux, plus juste et plus grand que cela, et si un serviteur a une excuse, il ne
permet pas qu'elle soit présentée par lui. Mais, au contraire (cela signifie que) il
échouerait et serait à court d'excuses. »
Al Ayyashi, de Mas’ada Bin Sadaqa,

De Ja'far Bin Muhammad, de son grand-père ayant dit : « Amir- Al-Momineen a dit
dans son sermon décrivant les horreurs du Jour du Jugement : « Il y aurait un sceau
sur leurs bouches pour qu'ils ne (puissent) pas parler. Leurs mains parleraient, leurs
pieds témoigneraient, et leurs peaux parleraient de ce qu'elles ont fait. »

VERSET 38 à 45
{C'est le Jour de la Décision [Jugement], où nous vous
réunirons ainsi que les anciens.} (77:38)
{Si vous disposez d'une ruse, rusez donc contre Moi.} (77:39)
{Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge.} (77:40)
{Les pieux seront parmi des ombrages et des sources} (77:41)
{de même que des fruits selon leurs désirs.} (77:42)
{« Mangez et buvez agréablement, pour ce que vous faisiez. »}
(77:43)

{C'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.} (77:44)
{Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge.} (77:45)

Muhammad Bin Yaqoub, de Ali Bin Muhammad, de l'un de nos compagnons, de Ibn Mahboub, de
Muhammad Bin Al-Fazeyl, qui a dit

J'ai demandé à Abul Al-Hassan Al-Maazy (7e imam), j'ai dit : {Les pieux seront
parmi des ombrages et des sources} [77:41]. Il a dit : « Nous, par Allah, et nos chiites.
Il n'y a personne dans la religion d'Abraham en dehors de nous, et le reste du peuple
en est éloigné. »

VERSET 46 à 49
{« Mangez et jouissez un peu (ici-bas); vous êtes certes des
criminels. »} (77:46)
{Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge.} (77:47)
{Et quand on leur dit: « Inclinez-vous », ils ne s'inclinent pas.}
(77:48)

{Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge.} (77:49)

Sharaf Al-Deen Najafy a déclaré : "Cela a été rapporté par Al-Hassan Bin Ali Al-Washa, de
Muhammad Bin Al-Fazeyl, d'Abu Hamza Al-Sumaly qui a dit

J'ai interrogé Abu Ja'far sur les Paroles d'Allah le Puissant et le Majestueux : {Et
quand on leur dit: « Inclinez-vous », ils ne s'inclinent pas. } [77:48], il a dit
: « Cela vient de l'ésotérisme du Coran : « Quand il est dit aux Nasibis (les ennemis)
de prendre Ali comme chef, ils ne le font pas. »
Furaat Al Kafi – Abu Hamza Al Sumaly a dit,

J'ai demandé à Abu Ja'far ce qu'il pensait des Paroles de l'Exalté : {Et quand on
leur dit: « Inclinez-vous », ils ne s'inclinent pas. } [77:48], il a dit : « Son
interprétation dans l'ésotérisme du Coran. Et quand il est dit aux ennemis (Nasibis) et
aux menteurs de prendre Ali comme chef, ils ne le font pas, parce que ce sont ceux
qui ont précédé dans la connaissance d'Allah comme étant les misérables. »

VERSET 50
{Après cela, en quelle parole croiront-ils donc ?} (77:50)
Un certain nombre de nos compagnons, de Sahl Bin Ziyad, et Muhammad Bin Yahya, d'Ahmad
Bin Muhammad, en tout de Ibn Mahboub, d'Ali Bin Raib, de Humran Bin Ayn,

(Il a été raconté) d'Abu Ja'far les Paroles d'Allah Puissant et Majestueux sont les plus
véridiques des Paroles.
Mufaddhal a dit:

Abu Ja'far a dit : « Nos Hadiths sont difficiles et le deviennent encore plus. (Ils sont)
intelligents, clairs, l'Ange de la proximité ne peut les supporter, ni les prophètes
Messagers, ni le Croyant dont le cœur a été mis à l'épreuve pour la Foi. Quant à leur
difficulté, c'est qu'il ne pourra pas les chevaucher par la suite (agir sur eux). Et comme
ils deviennent plus difficiles, c'est qu'il rejettera certains d'entre eux. Quant à leur
intelligence, c'est celle du Croyant. Et quant à leur clarté, c'est celle avec laquelle il
s'attache par elle à quelque chose devant lui, et non derrière lui. Et ce sont les paroles
d'Allah : {Allah a fait descendre le plus beau des récits} [39:23]. Les
meilleures Hadiths sont nos Hadiths - personne de la création n'est capable de les
supporter. Son commandement était Sa Perfection jusqu'à ce qu'Il leur impose des
limites, car celui qui impose des limites à quelque chose est plus grand que lui.
Louange à Allah pour ceux qui s'y inclinent, alors que le négateur (des Hadiths) est un
Kafir. »


Aperçu du document Tafsir Sourate 77.pdf - page 1/13

 
Tafsir Sourate 77.pdf - page 3/13
Tafsir Sourate 77.pdf - page 4/13
Tafsir Sourate 77.pdf - page 5/13
Tafsir Sourate 77.pdf - page 6/13
 




Télécharger le fichier (PDF)


Tafsir Sourate 77.pdf (PDF, 94 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte



Documents similaires


tafsir sourate 77
tafsir sourate 54
l epreuve de la maladie
tafsir sourate 1
sourate 1   verset 1
tafsir sourate 80

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.012s