RivMag 100 DÉC 2015 JANV 2016 .pdf



Nom original: RivMag 100 DÉC 2015-JANV 2016.pdf


Aperçu du document


Publication bimestrielle d’informations locales

N°100 - décembre 2015/jaNvier 2016

Le renouveau de
l’école de musique
Inaugurés récemment, les nouveaux locaux
de l’ancienne école de musique, aujourd’hui
dénommée « Antenne d'enseignement
musical du conservatoire à rayonnement
régional Perpignan Méditerranée » ou CRR,
se sont mis au diapason de la modernité…
Page 2

L’aGram : des mauvaises
herbes qui ont poussé…
Voilà déjà quarante années qu’ils écrivent,
composent et chantent leur amour pour le
pays catalan. Viscéralement lié à Rivesaltes,
ce groupe est comme un cru qui se bonifie
avec le temps…
Page 3

La bénédiction du Muscat de Noël ainsi que les fêtes de la Saint-André inaugurent traditionnellement la période de
préparation aux fêtes de fin d’année. Depuis 17 ans déjà, ce Muscat primeur a gagné ses lettres de noblesse, passant
de 20 000 à 540 000 bouteilles qui seront vendues d’ici le mois de janvier et généreront un chiffre d’affaire de
4 millions d’euros… De quoi justifier, s’il le fallait encore, une bénédiction dans sa ville natale.

arrêt sur images
Retour en image sur les principales
manifestations survenues au cours de ces
dernières semaines, y compris le Téléthon
qui, cette année encore, a battu le record
des sommes récoltées sur département
(hors Perpignan) ! Page 7

en savoir plus

N°100 - décembre 2015/jaNvier 2016 - 2

Nouveau cabinet
d’ostéopathie
Florian Enjoubault a ouvert son cabinet d’ostéopathie au 4 rue Simon Bonafos, ouvert du
lundi au vendredi de 8h à 20h sur rendezvous. Tél : 04 68 63 44 67 ou 06 03 24 23
91.

Recueillement
et solidarité

Suite aux tragiques événements qui se sont
déroulés à Paris, un rassemblement spontané
s’est tenu le 16 novembre dernier sur le parvis
de l’Hôtel de Ville. Visages fermés, les membres du
conseil municipal, employés et des habitants se sont
réunis pour marquer leur solidarité envers les victimes des attentats parisiens et leurs familles. Une
minute de silence a été demandée par le maire André
Bascou. Elle a été observée avant que ne soit entonnée la « Marseillaise ». Le maire a rappelé les valeurs
de la République et de la démocratie. « Face à l’adversité, il ne faut pas baisser la tête », a-t-il conclu.

Gros plan - Associations - Sports - Saga cité - Reportage

L’école de musique au diapason !

c’est sans fausse note que s’est déroulée l’inauguration des
locaux rénovés de l’école de musique, située dans les bâtiments
de l’ancienne mairie.
500m2 d’une acoustique parfaite pour
cette antenne musicale incluse dans un
projet global consacré à la musique par
PMCA. « C’est la 4ème antenne (ndlr : sur
6), inaugurée dans l’Agglo », devait préciser Daniel Tosi, directeur du
Conservatoire, qui insistait sur la nécessité d’écoles de proximité permettant de
toucher les jeunes et ceux qui après leur
travail souhaitent se perfectionner dans
les musiques actuelles comme dans les
musiques traditionnelles.

HEU-REUX !

Cimetière
Saint-Saturnin
Le 20 novembre dernier, le cimetière Saint-Saturnin a
réceptionné 36 enfeus supplémentaires, mis en place
par la société Trucharte. Le coût de cet aménagement
s’élève à 33.264,00 €. Désormais, ce même cimetière
contient 1050 tombes, avec 195 emplacements de
formats différents disponibles, de quoi couvrir les
besoins d’une génération. Le cimetière Saint-André,
quant à lui, comptabilise 1072 tombes. Il arrive qu’un
même caveau contienne plusieurs dépouilles (12
maximum). La crémation est en augmentation
constante, même si le taux d’inhumation est encore
supérieur. Sur les 2 cimetières se trouvent 111
tombes en déshérence. A savoir : la concession d’un
enfeu est de 600,00 €pour une durée de 30 ans. Les
tombes à durée perpétuelle sont d’un coût de
2.000,00 €pour un petit caveau (une seule dépouille)
et de 3.000,00 €pour un grand caveau contenant
plusieurs dépouilles.

La cité du Réart
a disparu
Et avec elle, un pan de notre histoire commune…
C’est en 1976 que l’office HLM décide de construire
sur ce terrain (cédé pour le Franc symbolique par la
municipalité) 25 villas destinées à accueillir les premières familles de réfugiés, créant de fait une vraie
communauté qui connaitra des hauts et des bas.
Séparée de la ville par le fleuve, la cité affronte toutefois les colères de l’Agly : 1999, 2005 (avec une personne décédée), 2013 puis 2014… En 2005, la décision est enfin prise par la préfecture de déplacer la
cité et ses habitants. Pour cela, l’État verse à la commune les sommes nécessaires au rachat des maisons des 14 familles, qui étaient entretemps devenues propriétaires. Pour les accueillir, ainsi que 11
autres familles, de nouvelles résidences sont alors
construites aux lotissements les Orangers, les
Citronniers et Lucie Aubrac. Peu à peu, la cité se vide
de ses occupants et la démolition est prononcée…
Aujourd’hui plus rien ne subsiste de cette cité.
Dernièrement le conseil municipal a délibéré pour
que la municipalité se rende acquéreuse de ce site
(désormais non constructible) pour y réaliser un
aménagement paysager.

« Il est primordial de construire ou de
réhabiliter des bâtiments dignes d’accueillir des musiciens de haut vol, comme
des musiciens amateurs, enfants et
adultes, pour créer des liens et un esprit
de fraternité ». On se souvient qu’il y a
peu encore, les locaux dédiés à l’apprentissage ou le perfectionnement musical,
n’empêchait aucun son de courir d’une
pièce à l’autre. C’est fini ! Un confort
d’écoute a remplacé les tortures et gênes
d’avant pour la plus grande joie des professeurs et de leurs élèves. « Cette
antenne d’enseignement musical du
Conservatoire à Rayonnement Régional
Perpignan Méditerranée (CRR) réuni près
de 300 élèves de l’Agly, dont 90% de
jeunes », précise Mylène Delprat, ajointe
à la mairie, qui a repris le flambeau à la

suite de Martine Delcamp, adjointe à la
culture. « Nous avons eu une année difficile à devoir enseigner dans des salles de
fortune non adaptées et éparpillées sur la
commune », remarque Philippe Bazin,
professeur de musiques actuelles. « Mais
cela a aussi eu des effets positifs qui ont
permis de rencontrer un public nouveau,
comme les lycéens par exemple, dont certains se sont inscrits depuis ». Les professeurs sont bien sûrs heureux de réintégrer des locaux aussi bien conçus pour
leur enseignement.

pour les professeurs
désormais
tous
titularisés ». JeanMarc Pujol, président
PMCA insistait pour sa part sur l’importance d’un enseignement d’excellence et
de proximité. André Basou, en qualité de
maire et vice-président PMCA, rappelait
que cet ancien Hôtel de Ville (jusqu’en
1987) situé en cœur de ville, accueillait
aussi diverses associations (loto, yoga,
danse, patchwork, académie billard,

Philippe Bazin, enseignant de musiques
actuelles et son « jeune » élève Pascal Gallois,
qui réalise là son rêve d’une pratique instrumentale, profitent de la qualité acoustique du lieu.

médiathèque…). « Il nous tenait à cœur
que la rénovation de ce bâtiment soit de
très grande qualité. La culture de la
musique est ancrée profondément à
Rivesaltes », et de rappeler que la formation « les Musiciens de Rivesaltes »
existent depuis plus de 120 ans !

Un financement à
parité Mairie/Agglo
« L’acoustique est parfaite. Les salles sont
à disposition à volonté, le rapport au
matériel est simple, on est en contact
direct avec les collègues, on profite d’ateliers partagés, bref, on se sent mieux
reconnus ». Un tel résultat n’a pu être
obtenu que par une participation financière à 50% de la part de l’Agglo (à hauteur de 250.000,00 € maxi) et de la
commune, soit 500.000 € en tout.
« Rivesaltes a intégré le projet après avoir
rejoint l’Agglo qui prévoyait 5 antennes et
non 6, explique Antoine Tahoces, ancien
directeur général de l’Agglo, qui a participé à cette réhabilitation. Par ailleurs,
nous avons mis en place une formation

Le nouvel auditorium, d’une superficie de 80m2

500m2 dédiés à l’école de musique au 2ème étage
• 10 salles : 1 auditorium , 2 salles de formation musicale (solfège),
2 salles de musiques actuelles, 5 salles de cours instruments
• 26 enseignants
• Près de 300 élèves dont 90% de jeunes
• Petit monte charge d’une largeur de 1,20m

Les formations musicales enseignées

Un petit concert donné dans l’auditorium a réuni entre autres Daniel Tosi, directeur du Conservatoire,
Jean-Marc Pujol, président PMCA, Roger Rigall en charge du conservatoire, Antoine Tahoces, ancien DG
de l’Agglo en charge du conservatoire, André Bascou, maire de la commune et vice-président PMCA, de
nombreux élus, professeurs, élèves et amis à l’occasion de l’inauguration de l’antenne musicale Agly.

Les déchets sur la balance

GUILLAUME SAGE Philippe : Formation
musicale adultes, trombone
FLANDRIN Eric : batterie
BAZIN Philippe : guitare électrique,
atelier « musiques actuelles » module
Rock Métal
DE VERA André Pierre : guitare
HUMBERT CLAUDE Ophélie : formation
musicale
LAURICHESSE Ana : accompagnement
MEGRET Shani : violoncelle, éveil
musical
MOZZI Marion : guitare

PARIS Séverine : clarinette
RASPAUT Patrice : saxophone
RIVA Sabine : chant, atelier chant
adultes et ados
SATGÉ Laurence : piano, accompagnement
SOURDEAU Judicaelle : formation musicale, chorale junior
VADKERTI Laurent : guitare
VANOUCHE Charlotte : flûte traversière
VETRO MASSAT Claudia : violon
YGOUF Christèle : formation musicale,
formation musicale ados

L’agglo communique

Durant le mois d’octobre, Perpignan Méditerranée est intervenue sur la
déchèterie de Rivesaltes afin d’installer un pont à bascule en entrée-sortie de l’équipement. Muni de bornes déclenchées par le badge magnétique d’accès, ce système de pesée vient finaliser la modernisation de la
déchèterie, entreprise en 2014 et rendre son fonctionnement identique à
celui de l’ensemble du réseau intercommunal géré par l’Agglo. Payant
pour les professionnels, le service de déchèterie est gratuit pour les particuliers jusqu’à 1 200 kilos par habitant et par trimestre ; ce qui laisse
de la marge. Le pont à bascule, installé le 14 octobre dernier, puis raccordé aux systèmes informatiques, permet désormais de
suivre les apports de
déchets
effectués
par
chaque usager de chaque
type, celui-ci étant identifié à l’aide du badge
magnétique d’accès récemment mis en place. La
déchèterie intercommunale
de Rivesaltes bénéficie
également des améliorations apportées en 2014 :
local spécial pour les

déchets dangereux, mise en sécurité des quais de déchargement à l’aide
de garde-corps, séparation entre les flux des usagers et ceux des engins
de service… A l’échelle de l’Agglo Perpignan Méditerranée, plusieurs
équipements ont été rénovés ainsi (Saint-Estève, Canet-en-Roussillon,
Canohès, Torreilles-Salanque, Perpignan étant en chantier), avec l’objectif de disposer au final d’un réseau de dix déchèteries modernes et efficaces. Cette démarche d’ensemble a ainsi reçu une triple certification, en
matière de qualité, de sécurité et de respect de l’environnement.

Tarification des déchèteries de Perpignan Méditerranée

Le tarif est applicable dès le premier kilo pour les
professionnels, au-delà de 1200 kilos par trimestre pour
les particuliers. Retrouvez le règlement des déchèteries
intercommunales sur www.perpignanmediterranee.com

3 - N°100 - décembre 2015/jaNvier 2016

Sports - Entreprises - Arrêt sur images - Saga cité - Gros plan - Reportage

L’aGram, bien accrochée à ses racines, fête ses 40 ans !

a l’occasion de son 40ème anniversaire, l’emblématique groupe catalan L’aGram célébrait l’événement dans une
salle des dômes pleine à craquer de ses nombreux fans. comment L’agram est-elle née ? a quoi doit-elle sa
longévité ? et surtout, qu’est ce qui a bien pu pousser ce groupe à porter le nom d’une mauvaise herbe ?

Car l’Agram est en effet le nom catalan du
chiendent ! « Racines qu’on n’arrachera
pas si facilement ! », précise Brigitte, la
productrice en riant. C’est donc pour cela que le groupe s’appellera l’Agram et c’est sans aucun doute la force de son engagement
qui lui permettra de résister à travers déjà quatre décennies. « C’est
en regardant Thalassa fêter ses 40 ans cette année, que j’ai réalisé
soudain que l’Agram avait aussi 40 ans ! », déclare Patrick
Figuerola, chanteur du groupe. « On se devait de marquer le coup
et avant tout ici, dans notre ville-berceau : Rivesaltes ». L’histoire
de ce groupe n’est pas banale. C’est avant tout l’aventure d’un
groupe de copains attachés à leurs racines, qu’ils défendent avec
ardeur et conviction.

veau spectacle, celui de Jaume en 1989, à la veille de la sortie d’un CD,
les départs, quelques hauts, quelques bas, mettent l’association en danger. Pourtant, elle tient, elle s’accroche… comme une authentique mauvaise herbe ! En 1986, l’Agram sort 2 livrets pédagogiques sonores (réédités depuis) à destination des enseignants des maternelles et du primaire.
Certains de ses premiers membres reviennent, de nouveaux arrivent, des
jeunes aussi comme Pierre Greffe, enseignant du secondaire et sportif
investi, qui prête désormais une main forte technique au groupe. « Gamin
je suivais mes parents - de vrais fans - aux concerts de l’Agram. Adulte, je
me suis rapproché de ce groupe que j’affectionne. Ses valeurs et sa musique
m’ont touché très tôt », dira-t-il. L’Agram persiste. Elle s’engage dans
diverses causes pour la défense de l’économie locale, notamment celle des
poupées Bella et plus récemment celle du petit Train Jaune. Le spectacle
« Terminus » appelle à la solidarité du peuple catalan autour de ce patrimoine unique. Début 2016, un clip-vidéo musical devrait venir en soutien
de celui-ci « Les usagers de la ligne du Train Jaune ». « Mais, notre engagement est bien loin d’un repli identitaire. L’Agram n’est pas catalaniste,
nous sommes catalans et mondialistes ». La précision est importante. En
effet, ouverte sur le monde, l’Agram défend les gens d’ici, l’économie et la
langue vivante catalane qui souffre d’un déficit de transmission orale. Pour
y parvenir, le groupe reprend depuis peu et sans hésiter des chansons françaises, ou celles parvenues d’autres coins de la planète pour les chanter
ensuite… en catalan.

1975 - Spectacle « Historia d'en Pep » (de g. à d.) :
Tiago, Cunet, Brigitte, Patrick, Sylvaine, Yves,
Evelyne, Jaume.

Transmission d’une langue,
défense d’un territoire
Car si tout a commencé il y a bien longtemps, sous l’impulsion du
jeune Jaume Figuerola (20 ans) issu de la formation « Guilhem de
Cabestahn* », il est apparu très vite à toute cette jeunesse d’antan, qu’une volonté commune les poussait avant tout à donner du
sens au nouveau groupe qu’ils allaient former. « En défendant la
culture catalane et le vivre ici », précisera Brigitte. La jeune Agram,
armée de guitares, de percussions et de micros, se déploie alors sur
le département pour y chanter sa langue et y produire des spectacles théâtralisés en catalan. « C’était l’époque du grand mouvement Novà Canço Catalana, avec entre autres le chanteur Lluis
Llach. Un engouement naissait autour de la langue catalane. De
l’autre côté de la frontière, Franco était encore au pouvoir »,
explique Patrick, situant le contexte. La bande des 14 d’alors part
donc pour mener un combat en faveur du « rester vivre au pays »,
contre les promoteurs invasifs et pour la transmission de la langue.
Le succès est de suite au rendez-vous. « Nous avions une règle.
L’Agram passait juste après le travail et avant tout le reste (congés,
famille, etc…) ! C’était parfois un sacerdoce, mais c’était notre
engagement, souligne Patrick. Les gamins suivaient, nous étions
comme une grosse famille ». Les « Agram » se souviennent avec
émotion et sourires entendus, des campements à Matemale, par
tous les temps et un peu partout, des grandes fêtes, des scènes
sur lesquels s’étaient produits des grands comme Trénet…

1980 - Spectacle « A cavall del
temps » (de g à d) Patrick, Mado,
Dolo, Brigitte, Tiago, Jaume.

1989 - Présentation disque Te cal Xecar
(de gauche à droite) Patrick, Raymond,
Trini, Jaume, Thesy, Brigitte, Mado.

Un anniversaire,
un hommage et un CD
« Nous sommes très contents de cet anniversaire qui a rassemblé autour de
nous tout ce public ami, ici aux Dômes prêtés par la mairie, mais aussi à
Salses et à Tautavel. De plus, les musiciens venus nous rendre hommage ont
chanté en avant-première nos propres compos ! », évoque Patrick très ému.
Pour faire durer ce plaisir et ses 40 ans, l’Agram a sorti un nouveau CD
« Fins avui », que l’on peut se procurer sur Rivesaltes auprès des dépôts
de presse Coste et Girbal ou bien encore à la librairie Catalane ou Torcatis
de Perpignan.
*troubadour roussillonnais du 12ème siècle

Catalans mais pas catalanistes
Mais, comme toute famille, l’Agram n’a pas été épargnée. Le décès
de Yves Pages (percussion, batterie) en 1979, juste avant un nou-

8 artistes en renfort

Pour marquer leur affection et en
ouverture de soirée, 8 artistes locaux,
sont venus interpréter des chansons
écrites par l’AGRAM : Jacques
Torreilles, les Phenix, Chris Cayrol,
Pierre- André De Véra - également animateur de la soirée aux côtés de Jojo
Bartoli, The LLamps, Sylvaine Candille,
Jean- Claude Frances, Raf Marco.

2015 - 40 ans aux Dômes de Rivesaltes : Les 11 membres
actuels de l’Agram (de d. à g.) Jean-Claude (guitare, chant),
Robert (sonorisation), Pierre (technique, webmaster), Patrick
(chant), Alain (claviers), Brigitte (production, percussion),
Mado (chant), Adrienne (éclairage-gestion), Stéphane (batterie,
chant), Martine (technique, éclairage, administration), André
(basse, chant).

CD " Fins avui", le 19ème album est
en vente chez les dépôts de presse
rivesaltais Coste et Girbal.
15,00 €,

L’entreprise mOYa décroche le Label Handibat

L’une des deux entreprises de métallerie à avoir obtenu le label Handibat
sur le département est rivesaltaise. il s’agit de la
serrurerie moya, basée en zone artisanale.

Si les rivesaltais connaissent les travaux
ferronniers du clocher de l’église SaintAndré, cette autre réalisation se trouve
au Palais des Rois de Majorque.

Avec 35 années d’exercice déjà, l’entreprise Moya n’a cessé de se perfectionner
dans son domaine auquel elle croit dur
comme fer. Cela fait désormais déjà 7 ans
que Joseph a transmis l’entreprise à ses 2
fils, Vicens et Guillaume, aussi passionnés que lui par la profession. C’est donc
avec naturel que cette entreprise familiale engagée dans la valorisation du métier
- et dont Vicens, l’ainé, est élu à la
Chambre des Métiers et trésorier de la
section serrurerie-métallerie de la Capeb
- a voulu relever le challenge lié aux exigences du label Handibat. Appliquant des
normes strictes, ce label valorise et

reconnaît les compétences des entreprises en terme de travaux d’adaptation
et d’aménagements liés à l’accessibilité,
quel que soit le bâti concerné, qu’il
appartienne aux collectivités ou au
domaine privé. Ainsi le champ d’action
comprend les logements (y compris des
particuliers), établissements et espaces
accueillant du public, petits commerces,
tous concernés par la problématique des
personnes à mobilité réduite. Pour le
maitre artisan Vicens « Il faut parfois se
creuser les méninges pour adapter le souhait d’un client à la réalisation. Mais, il y
a toujours une solution ».

(de g à d) Guillaume et Vicens (associés), Jeanine Moya (secrétaire) et Sébastien (apprenti) forment une
équipe dynamique, passionnée par l’art du métal, qu’ils pratiquent également dans l’Association de ferronnerie catalane.

N°100 - décembre 2015/jaNvier 2016 - 4

Sports - Entreprises - Arrêt sur images - Associations - Saga

Conférence sur les services de santé
au musée joffre

Le vendredi 20 novembre dernier une animation
inhabituelle régnait au musée joffre de
rivesaltes. Le docteur Pierre capdet, ancien
médecin à bages et Président du comité
départemental de la Ligue contre le cancer
donnait sa conférence « Les services de santé
français et anglais pendant la Grande Guerre ».
Avant de commencer, il avait visité le musée avec un groupe
d’amis, maison natale de Joffre, et
admiré parmi ses collections la
tenue de médecin militaire de la
première guerre mondiale très en
rapport avec son sujet. « La
Grande Guerre, nous a-t-il expliqué, c’est 4 ans d’un affrontement
démentiel sur le sol français et
belge ». Les victimes sont innombrables. La France et l’Angleterre,
son meilleur allié, en paient sévèrement le prix. Les services de
santé des deux armées sont
débordés. Ils vont s’organiser
dans l’urgence. Cette guerre voit
la faillite de toutes les prévisions
et anticipation qui avaient été
prévus par les experts tant militaires que civils. Pour tous les
belligérants elle serait brutale

SERVICE D'URGENCE

TÉLÉPHONE

MAIRIE

04.68.38.59.59

Sapeur-Pompier

18 ou 112

SAMU

15 ou 112

Gendarmerie

17

Centre Hospitalier Perpignan

04 68 61 66 33

GDF (Urgence)

08.10.43.30.66

EDF (Urgence)

08.00.12.33.33

Gendarmerie Rivesaltes

04 68 64 09 50

Sapeurs-pompiers Rivesaltes

04 68 64 29 87

Météo France

08.92.68.02.66

Votre
parution publicitaire
dans

Rivesaltes Magazine

06 74 39 22 92
appelez le

mais courte. Le plan Schlieffen
allemand, peaufiné depuis des
années, devait amener la prise de
Paris et la chute de la France en
quelques semaines, il aurait réussi s’il n’y avait pas eu la bataille
de la Marne. Les diplomates pensaient le viol de la neutralité de la
Belgique impensable, comme le
non-respect des accords de la
Haye interdisant les armes chimiques. Le 22 avril 1915 le chlore
est utilisé contre les armées françaises, c’est le prélude à la guerre
chimique. L’entrée en guerre est
catastrophique mais dès 1915, le
est
sensible.
progrès
L’amélioration concerne surtout la
chirurgie et la radiologie. Après
un tri préalable et les premiers
soins, les blessés sont évacués
vers l’arrière. La province les

accueille, notamment les Pyrénées
Orientales. Le Docteur Capdet ne
manque pas de nous rappeler
qu’un hôpital militaire a fonctionné à cette époque à Rivesaltes au
« couvent ». Marie Curie et sa fille
Irène sont à l’origine de la radiologie très près du front en créant
à partir de rien, 18 unités chirur« les petites
gicales mobiles
Curies ». Les équipes de brancardages sont composées en majorité
d’instituteurs de séminaristes et
de prêtres, catégories sociales qui
à cette époque n’avaient pas ten-

dance à se fréquenter. Ils apprirent à se connaitre et même à
s’apprécier. Le département est
parmi les plus durement touchés,
dans les rangs du 53ème RI et du
253ème
RIC
stationnés
à
Perpignan. C’est un gigantesque
drame collectif et ses conséquences
démographiques
et
sociales vont s’étendre tragiquement sur tout le 20ème siècle.
Emporté par son sujet, le Docteur
Capdet dépassa, à la satisfaction
de tous, l’horaire qui lui avait été
imparti… Qu’il en soit remercié.

Séjour dans les capitales impériales pour le
« club 3 à rivesaltes toujours »

L’association
communique

Du 29 septembre au 6 octobre :
Très beau voyage organisé par le
club à Budapest, petite marche
à pied à la découverte de Pest,
la place des héros, l'opéra le
parlement.Rafraîchissement
dans les bains Széchènyl, croisière nocturne sur le Danube,
une féerie ! Découverte de Buda
son château et le bastion des
pêcheurs. Vienne, tour d'orientation de la ville, découverte
des monuments de tous styles,
concert de musique classique à
la Hofburg, déjeuner à la tour du
Danube avec vue à 360° sur

Vienne "quel endroit merveilleux" (Mozart). Prague,
refaire l’histoire à Austerlitz
puis circuit dans cette ville
musée, traversée de la Vltava sur
le pont Charles, descente à Mala
Strana, principaux lieux touristiques en tête… Inoubliable !

Nos peines
C'est avec une certaine tristesse
que nous avons appris le décès
d'une de nos anciennes et fidèle
adhérente en la personne de :
Madame Mallen Consuelo née
Galvan, survenu à l'âge de 90
ans, mère de nos amis José et
Monique son épouse, conseillère
municipale et membre perma-

nent de notre conseil d’administration, dont les obsèques religieuses ont eu lieu le samedi 24
octobre 2015 en l'église de
Rivesaltes. Que les familles en
deuil trouvent ici le renouvellement de nos sentiments de vive
sympathie.
Cette fin d'année est également
marquée au sein de notre association par la disparition de
notre ami Jacques Salvat, à l'âge
de 93 ans, Président d'honneur
de notre conseil d'administration. Ce deuil a été tristement
ressenti par l'ensemble de nos
adhérents notamment par nos
plus anciens fidèles qui avaient
su tisser des liens d'amitié
durable. Sa compagnie était
recherchée tant était grande sa
compréhension et sa facilité
d'adaptation aux circonstances.
Président de 1990 à 1993 des
Associations Rivesaltes Toujours
et de la Rivesaltaise, en sa qualité d'expert-comptable, il suivait de près la gestion et ses
avis empreints de sagesse et ses
considérations toujours pertinentes, faisaient de lui un coordinateur sérieux. Il avait été
adopté par sa façon et ses familiarités naturelles qui en faisaient un ami agréable et
recherché. De plus, son attachement était perçu dans tous ses
propos et ses conclusions servaient souvent de guide. Enfin,
et c'est son troisième aspect,
citons aussi la pratique d'une
autre activité d'expression culturelle et picturale de son identité : la confrontation de ses
œuvres sorties de son atelier

Jacques Salvat laissera de nombreux et
amicaux souvenirs au sein des associations
qu’il a présidées.

montre cependant que sa contribution fut plus importante qu'il
n'y paraît. Il peignait la plupart
des paysages de notre Roussillon
et mieux, parfois exécutait
entièrement certaines œuvres de
natures mortes. Ses peintures
révèlent les ressources infiniment plus riches de l'artiste qu'il
était. Pour preuve la réalisation
de la grande fresque le «
Saxophoniste », offerte à la lyre
rivesaltaise. Il nous quitte discrètement tout comme il a vécu
! Ses obsèques émouvantes
étaient empreintes de cette tristesse ressentie tout au long du
dernier voyage de notre Ami.
L’association renouvelle à Mme
Odette Salvat et à toute sa
famille cruellement éprouvée par
cette disparition ses condoléances les plus émues et les
plus attristées. Elle les assure
de toute son amitié dans ces
moments cruels, ainsi que de
son entière sympathie.

5 - N°100 - décembre 2015/jaNvier 2016

Sports - Entreprises - Arrêt sur images - Associations - Gros plan - Reportage

La commanderie du babau adoube
Eliane Comelade…

Tradition de la Saint-André, 9 confréries étaient venues accompagner la
Commanderie du Babau pour la 17ème
bénédiction du Muscat de Noël. Une
comporte de Muscat prenait la tête du
cortège jusqu'à l'autel de l'église. Puis
vint l'aubade habituelle et toutes les
confréries se retrouvèrent place
Général de Gaulle où le Grand Maître
Patrick Chaumin ouvrit le grand chapitre. Ce fut d'abord Eliane Comelade,
spécialiste du patrimoine culinaire du
pays catalans qui reçut les honneurs
mérités, félicitée par le grand
Epistolier pour ses nombreuses années
consacrées à la cuisine catalane.
Ensuite le Grand Maître fit référence à
l'amitié confraternelle du dernier
congrès des confréries d'Europe à
Perpignan et poursuivit dans le même
esprit en invitant l'ambassadrice de la
Confrérie du Stofé de Wavre de
Belgique, Claudine Laurent Goossens a
déguster le nectar des dieux avant
d’être à son tour adoubée. Puis la

bénévole rivesaltaise
Suzanne
D e u
reçut un
brevet
d'honneur
tel un compléClaudine Laurent
ment de l'oenoGoosens
tourisme
local.
Après la prise de parole
du Doyen de l'académie des
confréries, le Maire de la Commune
reçut des mains du Grand Maître son
bâton de Commandeur ainsi qu'une
copie du texte d'une chansonnette
intitulée " La Saint André de
Rivesaltes" écrite au XIXème siècle.Tout
le monde se retrouva autour de la
dégustation du Muscat de Noël des
producteurs du Domaine Boudau,
Domaine de Rombeau et Arnaud de
Villeneuve, le tout accompagné par un
beau ciel bleu.

Suzanne Deu

Les confréries
présentes
Confrérie Dom Brial de Baixas,
Confrérie de L'escargot du Roussillon,
Confrérie du Jaoumet de Cases de
penes, Confrérie du Stofé de WAVRE
Belgique, consulat de Septimanie de
Narbonne ,Cconfrérie de la Mesnie des
chevaliers de Fitou, Confrérie Taste
trenels de Millau, Consoeurie des
dames de François Vatel, Confrérie de
la croustade et du rosé de Bessan.

Éliane Comelade

Ensemble & solidaires avec l’UNrPa.

L’association communique

20ème Congrès
Ambiance studieuse au Congrès départemental au
Trèfle à quatre feuilles à Saint-Estève. Au programme
séances de travail des responsables départementaux.
A l’issue du congrès, une nouvelle commission administrative a été élue, et la présidente départementale Annie Petit a été remplacée conformément aux
statuts par Michèle Léal. Nous lui présentons ici nos
très sincères félicitations pour cette élection dans
ces nouvelles fonctions départementales.

Les marchés de Noël
en Alsace.
Les aînés ont découvert pendant la période de
l’avent les célèbres marchés de Noël, placés sous
haute surveillance pour la circonstance en cette
période de fêtes, de Colmar, Strasbourg, Mulhouse et
les cités pittoresques de Ribeauvillé, Riquewihr,
Eguisheim. Un univers féerique autour de superbes
chalets de bois qui sont sublimés par la magie de
Noël. Le groupe a apprécié cette ambiance de fêtes
au cœur des vieilles villes, entre guirlandes scintillantes, vin chaud et parfum d’épices.
L’hébergement de qualité avec animation à
Mittelwihr a fait l’unanimité, que du bonheur.

Assemblée Générale

L’assemblée Générale et l’incontournable goûter de
Noël à l’ami club, a fait salle comble. Après une pensée pour ceux qui nous ont quitté, l’assistance a félicité chaleureusement sous un tonnerre d’applaudissement Michèle Léal, élue présidente départementale au congrès. Ensuite les bilans d’activités ont été
présenté et conjointement le rapport financier
détaillé par la trésorière Annie Lévy. Ils ont été
approuvés à l’unanimité, la séance a été levée après
les questions diverses. Dans une ambiance festive,
les petites douceurs sucrées et fruitées on été servis,
le tout arrosé à discrétion avec notre célèbre muscat. La reprise du timbre 2016 et le colis de Noël ont
terminé cette belle rencontre. Un grand merci à nos
partenaires commerçants et sympathisants de la
commune, pour leurs fidélités. Nous souhaitons la
bienvenue dans notre dynamique et sympathique
association aux nouveaux adhérents.

Bretagne/Finistère. Bonnes fêtes à
tous « y per molts anys ». Prochain
rendez-vous, le 29 janvier 2016 pour
le repas des Rois au Trèfle à quatre
feuilles.
Pour tous renseignements contactez
Michèle 0468641559 Annie 0468642101.

Vœux 2016
La présidente Michèle Léal entourée de son fidèle
bureau, s’est félicitée de l’importante et régulière
participation des adhérents aux activités proposées en 2015 : Les lotos, les repas dansants, la journée de détente avec la Calçotade à Vic en Catalogne
Sud, les voyages à Rome, la Savoie et l’Alsace. Pour
2016, un programme aussi fort et varié vous attend,
en prévision au premier semestre : le Portugal et la

Voyage en Alsace

La nouvelle présidente départementale
Michèle Léal, et son époux Claude.

N°100 - décembre 2015/jaNvier 2016 - 6

Sports - Entreprises - Arrêt sur images - Associations - Gros plan - Reportage

Le Karaté club rivesaltais est en ordre de marche
L’association
communique

La Self-Défense au Club de Karaté
La section de Self-Défense a bien démarrée. Les nouveaux adhérents arrivent et les pratiquants des autres sections comme le
Karaté-Fitness ou bien le Karaté Traditionnel adhérent à cette
nouvelle façon d’aborder la défense personnelle. Plus simple et
adaptée à tous, femmes ou hommes, jeunes ou moins jeunes, la
self-défense nous permet rapidement d’appréhender des situations dans un contexte d’insécurité et de stress. Gain de condition physique et de confiance en soi, bien utile dans le monde
d’aujourd’hui. Deux séances d’essais gratuites pour permettre à
chacun d’essayer l’activité et l’atmosphère du club sans aucun
engagement. Les séances sont dirigées par François Minguez,
6° Dan, Diplômé d’Etat, titulaire du DEJEPS, BEES 1er et du
BEESAPPT, assisté de plusieurs ceintures noires.

Avec toutes ses sections,
le Club dépasse aujourd’hui aisément la centaine d’adhérents. Les dirigeants bénévoles aux
cotés de son président
Pierre Lopez, sont là pour
vous informer, vous renseigner et vous conseiller
durant toute saison.
Rapide tour d’horizon des
différents cours…

Le « Fitness-Karaté » est un succès
La section de Fitness-Karaté a bien démarrée. Un succès grandissant à l’entame de cette 3ème
saison pour le Fitness-Karaté, appelé au sein de la fédération française de karaté, le BodyKaraté. Cette nouvelle activité fait appel à des techniques de combat et de karaté en particulier, en musique dans la joie et la bonne humeur. Cela améliore la condition physique, permet
un renforcement musculaire, développe la coordination et la perception du corps dans l’espace. Améliore la capacité cardio-vasculaire et permet d’accroitre la tonicité et la souplesse musculaire. Que du bonheur. Notre professeur Céline Ciaravolo contribue grandement au succès de
la section, de part ses compétences pédagogiques, techniques et physiques reconnues par le
public et le milieu de l’activité. Elle est diplômée, titulaire du BEJEPS, du Certificat Body-Karate
de FFKaraté et 2ème dan de Judo. On vous attend nombreux. Deux séances d’essais gratuites
pour permettre à chacun d’essayer l’activité et l’atmosphère du club sans aucun engagement.

La section « Baby-Karaté »
Section qui s’adresse aux enfants de maternelle de 4 à 6 ans. L’enfant va tout d’abord
trouver le plaisir du sport avec un accompagnement ludique et pédagogique adapté à son
développement psychomoteur. Au sein du groupe, il apprend aussi à respecter l’autre et
son environnement, à contrôler ses réactions et ses pulsions et à appliquer les règles de
base du comportement au Karaté et dans la vie de tous les jours.
Pour tout renseignement :
04.68.64.13.51, ou 06.83.56.66.03. - Mail : chowarivesaltes@aliceadsl.fr

Les horaires
Le Karate-Do et le Karaté sportif avec :
Les « Enfants Débutants » le mardi de 18h30 à 19h30 et le jeudi
de 17h30 à 18h30.
Les « Enfants Avancés » le mardi de 18h30 à 19h30 et le jeudi de
18h30 à 19h30.
Le « Baby-Karaté » le mardi de 17h30 à 18h30.

Les « Ados/Adultes » le mardi de 19h30 à 21h45 et le jeudi de
19h45 à 21h30
La pratique du Karaté est ouverte et accessible à tous : enfants,
adolescents, adultes de tous âges, hommes et femmes.
La section « Self Défense » tous les mardi de 20h30 à 21h45.
La section « Fitness-Karaté » Tous les lundis et jeudis de 17h45 à
18h45.

Le Père Noël est venu !
Courant décembre le Relais Assistants Maternels
de RIVESALTES avait organisé une fête de noël
où toutes les familles étaient conviées. La responsable Pascale FARAH ainsi qu’une vingtaine
d’assistantes maternelles avaient préparé une
chorale pour cette occasion. André BASCOU, le
maire et quelques élus ont écouter des chansons gestuelles que les enfants connaissent
bien, car celles-ci sont chantées lors des ateliers proposés tout au long de l’année. Puis
l’arrivée du Père Noël avec de nombreux chocolats dans sa hotte a ravi petits et grands qui
se sont ensuite régalés de partager ensemble
un grand goûter.

Nouveau bureau à la Fnaca
L’association communique

C'est le 30 octobre que s'est tenue l'assemblée générale de la FNACA, en présence de
nombreux adhérents et sympathisants.
Suite au décès du président J.B. Frey, un
nouveau bureau a été élu. Celui-ci se compose désormais comme suit : Président
Jean-Claude Boche, Vide président Pierre
Gueudet, trésorier Francis Félipe, trésorier
adjoint Renée Delclos, rapporteur de séance
J.F. Lucet. Le nouveau bureau, en présence

du président départemental Loubat, a procédé à son bilan annuel d'activité et financier. Les nouveaux projets pour 2016 ont
été dévoilés, avec pour commencer sa traditionnelle galette de janvier. Le président a
lancé un appel à rejoindre la FNACA locale,
à tous ceux qui ont fait la guerre d’Algérie
(ou leurs veuves), ainsi qu’aux sympathisants. Le verre de l'amitié a été levé à la
clôture de la séance.

De nombreux stages sont proposés durant toutes la saison en
karaté sportif, traditionnel, défense personnelle et Fitness-Karaté
sous la direction des professeurs mais aussi avec des experts fédéraux aux mondiaux.
Cela grâce à l’investissement des bénévoles mais aussi avec l’aide et le soutien de la municipalité.

7 - N°100 - décembre 2015/jaNvier 2016

Sports - Entreprises - Arrêt sur images - Associations - Saga cité - Reportage

Téléthon 2015 : 20.200 € de dons récoltés cette année !
Une nouvelle réussite pour Rivesaltes

Encore une année ou notre commune est
reconnue pour être la ville la plus généreuse et solidaire du département (hors
Perpignan). Pour les rivesaltaises et rivesaltais de tous âges, le téléthon est LE
moment de partage et de convivialité qui
les réunit autour d’un objectif majeur :
récolter un maximum de dons pour aider
la recherche et vaincre les maladies. Plus
de 30 associations se sont mobilisées
durant plusieurs jours, en proposant une
L’Esbart toujours présent dans ces
multitude de manifestations :
moments de solidarité
- Rencontres sportives : tournoi de
pétanque, match de rugby, démonstration de
karaté et de fitness karaté,
- Randonnée du cyclo club ;
- Randonnée des quadeurs catalans en quads et
buggy avec un grand nombre de participants et
70 grillades servies le midi ;
- Le cross des écoles avec 520 participants et 485
kms parcourus ;
- Deux rifles organisées par nos aînés avec de
coquettes sommes récoltées ;
- Une tombola géante mise en place grâce à la
générosité de nos commerçants et artisans avec de
Grands organisateurs de ce succès
nombreux lots ;
les membres du bureau remercient
tous les participants
- Un vide-grenier avec 75 exposants ;
- Une journée coupe et coiffure offerte par J.C
Vela ;
- Une multitude de véhicules lavés par nos valeureux sapeurs pompiers et jeunes sapeurs pompiers ;
- Une savoureuse grillade pour 350 convives en
soirée ;
- Un spectacle de qualité offert par les associations artistiques et des chanteurs amateurs,
avec 140 intervenants qui se sont succédés
sur la scène des Dômes pour le plaisir des 700
spectateurs, qui ont ensuite pu rejoindre la
piste pour y danser jusqu’au bout de la nuit.
Le Bureau de Rivesaltes Téléthon vous
remercie chaleureusement pour votre soutien, votre participation et votre grande
générosité. On vous dit : à l’année prochaine !

Nouveau ! Le Téléthon rivesaltais
avait sa mascotte baptisée Eugène !

Les Cyclo
Départ de la randonnée des quadeurs catalans

Les Lolitas

Le salon de coiffure JC Vela a mis
ses ciseaux au profit de la recherche.
Nico & Paco

Emilie &
Joffrey

Démonstration de karaté
et de Fidness karaté

Linda

Éléments incontournables de cet élan de
générosité, les sapeurs-pompiers rivesaltais

3 et 4 octobre

Cuvée 2015 des Vendanges Littéraires
Rendez-vous incontournable pour les amoureux de la littérature et des cépages, le cru 2015 n’aura pas failli à sa réputation.
Entre dégustations et découvertes, le public a été une nouvelle fois charmé par les lauréats 2015, désignés par les membres
du jury et orchestré par l’adjointe à la culture Martine Delcamp.
Pour rappel, les lauréats de l’année : Hubert Haddad, lauréat
2015 « Corps désirables » et « Mâ » aux éditions Zulma ; Régine
Detambel, prix Joan Morer « Le chaste monde » et « Les livres
prennent soin de nous » aux éditions Actes Sud ; Mathias
Rambaud, prix coup de foudre « Le livre des séjours et des
lieux » aux éditions Arléa ; Vincent Couture, prix Odette Coste
« Bernard Goutta, le cri » aux éditions Talaia.

15 Novembre

30 Novembre

Marché des saveurs authentiques

Fête de la Saint-André

Pour cette quinzième édition gourmande, une trentaine de producteurs se sont installés derrière leurs stands
pour présenter leur savoir-faire et faire partager leur
passion. De nombreuses animations et des jeux ont
rythmé cette journée, placée sous le signe des saveurs.

On l’oublie un peu trop souvent, mais les fêtes de la
Saint-André, c’est également le moment très attendu
par les enfants pour aller (re)découvrir la foire. Si les
plus anciens se remémorent des allées Joffre bien surchargées de manèges forains, aujourd’hui la foire a
certes perdue de son éclat, mais reste toujours un
moment fort pour les plus jeunes.

« rivesaltes magazine © » est une publication d’informations municipales éditée en partenariat par la mairie de rivesaltes - Place de l'europe 66600 rivesaltes- Tél : 04 68 38 59 59 crédit photo : mairie de rivesaltes, jonathan iniesta, robert jobe, jean-christophe carle, christian Saladin, Sylvie Grimm.

Arrêt sur images - Entreprises - Agenda - Saga cité - Reportage - Associations
N°100 - décembre 2015/jaNvier 2016 - 8

Votre
parution publicitaire

dans

Rivesaltes
Magazine

appelez le

bP 13 - 66600 riveSaLTeS
agence8@wanadoo.fr

06 74 39 22 92


Aperçu du document RivMag 100 DÉC 2015-JANV 2016.pdf - page 1/8
 
RivMag 100 DÉC 2015-JANV 2016.pdf - page 2/8
RivMag 100 DÉC 2015-JANV 2016.pdf - page 3/8
RivMag 100 DÉC 2015-JANV 2016.pdf - page 4/8
RivMag 100 DÉC 2015-JANV 2016.pdf - page 5/8
RivMag 100 DÉC 2015-JANV 2016.pdf - page 6/8
 




Télécharger le fichier (PDF)


RivMag 100 DÉC 2015-JANV 2016.pdf (PDF, 60.8 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


rivmag 73 juin juil 2011
rivmag 100 dec 2015 janv 2016
rivmag 94 janvier fevrier 2015
rivmag112 dec 2017 janv 2018
rivmag 88 dec 2013 janv 2014
rivmag107 fev mars 2017

Sur le même sujet..