RIvMag 61 JUIN JUIL 2009 .pdf



Nom original: RIvMag 61 JUIN-JUIL 2009.pdf


Aperçu du document


0-RIvesaltesMag-61 sauv_0-RIvesaltesMag-61 sauv 25/05/2020 12:01 Page1

Publication bimestrielle d’informations locales

N°61 - JUIN/JUILLET 2009

Jardins familiaux :
attribution des
parcelles
L’association des Jardins familiaux de la
tuilerie a procédé à sa première
assemblée, en présence des adhérents,
impatients de prendre possession de
leurs parcelles…
Page 4

Carnaval d’antan :
un succès mérité
A quelques jours du lancement de la saison estivale, les rivesaltais ont déjà pu « se mettre en jambes » avec la venue du groupe
Gold aux Dômes (voir page 8), le gala de l’association Rythme et Danse, la « RevoluciÓn Flamenca » des Rocieras de Triana, la
chorale des 200 collégiens, sans oublier bien sûr la célébration en grande pompe du centenaire du club de rugby (à lire dans notre
prochaine édition). Le mois de juin, avec une dizaine de manifestations programmées, ne sera pas en reste bien au contraire. Après
les prestations des Modern’Nyns (6 juin), de l’école de musique (10 juin), de Génération danse (13 juin), du collège Joffre (18 juin),
de l’école Pons (19 juin), de la Fête de la Musique (20 juin), des feux de la St-Jean (23 juin), ce sera au tour du concert de Gospel
de Jeane Manson accompagnée par les l’Orphéon et les Modern’Nyns de remplir une fois de plus les Dômes (27 juin). La Fête
espagnole (28 juin), ainsi que celle de l’école Jean Zay clôtureront cet avant-goût estival. Pour le reste, l’Office d’Animations et de
Tourisme vous dévoile les grandes lignes de l’été en page 3.

L’exposition « Le carnaval d’antan »,
organisée par l’association Généalogie
et histoire, en collaboration avec la
médiathèque a attiré
bon nombre de rivesaltais…
Page 5

3ème phase à la cave
Arnaud de Villeneuve
Depuis quelques petites semaines, dans
sa toute nouvelle structure, ce ne sont
pas moins de 4 000 bouteilles par heure
qui se remplissent des bons crus de la
vallée de l’Agly...
Page 7

Publication bimestrielle éditée par
L’AGENCE
Sarl de presse et d’édition

avec le partenariat de
la Municipalité de Rivesaltes
Directeur de la publication : Jean Montagne
Textes et photos : Sylvie Grimm-Moresco
Julie Landozzi - Patrick Brun - J.C. Auzolat
Jonathan Inesta - Archives - D.R.
Impression : Marcellot, PIA
Dépôt légal à parution - ISSN 1296-9001
© Tous droits réservés

Rivesaltes Magazine

B.P. 13 - 66601 Rivesaltes Cedex

Tél : 04 68 64 39 72 - Fax : 04 68 64 71 88
Email : agence8@wanadoo.fr

0-RIvesaltesMag-61 sauv_0-RIvesaltesMag-61 sauv 25/05/2020 12:01 Page2

On en parle

N°61 - JUIN/JUILLET 2009 - 2

Travaux en
ville

Le rond point giratoire
Lavoisier vient d’être réaménagé dans le souci d’améliorer la
sécurité.
Un « S » a été créé afin d’améliorer la visibilité pour les usagers de la rue Lavoisier et de
ralentir les véhicules dans le
sens Rombau/les allées Joffre.
Ces travaux, qui s’inscrivent
dans un projet plus large
concernant l’avenue de la Salanque
et l’aménagement de pistes
cyclables, ont été réalisés par l’entreprise Eiffage TP.

Le parking du stade prend forme.
Jouxtant le stade François-Delcamp,
ce parking disposera de 200 places
pour les véhicules légers et 4 places
pour les bus, dans sa première
phase. L’entrée se fera par un rond
point giratoire sur l’avenue du stade
permettant aussi l’accès au lotissement voisin. L’allée principale est
plantée de palmiers Washingtonia,
sur le parking seront plantés des
faux poivriers, des chênes verts
ainsi que des garoubiers. L’accès au
stade se fera par un nouveau guichet côté parking. Une deuxième
plateforme en cours d’aménagement
sera utilisable dans un premier
temps pour d’autres utilités (installation de cirque entre autre). Plus
tard, 200 places de stationnement
pourront y être aménagées. Les travaux de voirie sont réalisés par
Eiffage TP, l’éclairage public par
SCOP Elec, les espaces verts par
Gabiani, le tout pour un montant
des travaux avoisinant les 400 000
euros. Ces travaux devraient permettre de désengorger l’avenue du
stade les jours de match et donc
d’améliorer la sécurité.

Gros plan - Saga cité - Entreprises - Sports - Arrêt sur images

Délinquance : Un forum pour
comprendre les raisons de la progression…
Demandé par le ministère de
l’Intérieur (voir encadré) et
organisé par la préfecture le
22 avril dernier aux Dômes pour
tout le canton du Rivesaltais
mais également de la Salanque,
cette manifestation avait
– entre autre - pour objectif
d’entamer un débat entre
habitants et acteurs de la
sécurité. Le public n’ayant pas
répondu présent, celle-ci n’a
pas pu atteindre ce but…

Manque de communication, absence de motivation ? Chacun des intervenants tentaient de trouver une explication à ce désengagement des
citoyens devant un problème qui, pourtant, les
touche quotidiennement dans notre secteur. Qui
plus est, plusieurs faits divers (cambriolages avec
effraction, agressions, etc) avaient émaillé la ville
les jours précédents le forum… Toujours est-il que
seulement une vingtaine de personnes (des élus
des communes avoisinantes en très grande partie,
ainsi qu’André Bascou, maire de Rivesaltes)
avaient fait le déplacement pour écouter les intervenants dresser un constat de la délinquance sur
le secteur du Rivesaltais et de la Salanque où 5
000 crimes et délits ont été recensés en 2008.

Une première
Organisés aux quatre coins du département, les
forums « Vos libertés, votre sécurité » devaient
mettre l’accent sur les actions menées par les
forces de l’ordre mais aussi dresser des bilans instructifs sur l’état de la délinquance dans les
Pyrénées-Orientales. Aux Dômes de Rivesaltes, le
capitaine Montal, commandant de la compagnie
de gendarmerie de Rivesaltes, le lieutenant
Castagné, commandant de la brigade rivesaltaise
et François-Claude Plaisant, directeur de cabinet
du préfet ont animé cette réunion où forces de
l’ordre, élus et population étaient censés échanger

A la tribune, les intervenants :
le capitaine Montal, commandant de la
compagnie de gendarmerie de Rivesaltes,
le lieutenant Castagné commandant de la
brigade rivesaltaise et François-Claude
Plaisant directeur de cabinet du préfet.

expériences et points de vue. « C’est la première
fois que les forces de l’ordre et le préfet, les souspréfets ou leurs représentants viennent sur le terrain rendre compte de leurs actions, les exposer,
expliquer, écouter les remarques et les questions
pour y répondre en toute transparence. Il n’y a pas
de questions tabous », assurait en préambule
François-Claude Plaisant. Premier constat : la
délinquance a augmenté dans le secteur. «
Principalement la délinquance de proximité »,
entamait le capitaine Montal. « Egalement en
hausse, les atteintes volontaires à l’intégrité physique, autrement dit les coups et blessures, souvent
entre époux ou concubins. Les escroqueries et la
cyber-délinquance ont aussi beaucoup augmenté ».
A la tête des 115 hommes de la compagnie de
gendarmerie de Rivesaltes, le capitaine avançait
une raison principale à cette situation : l’intégration dans « son » secteur d’intervention des communes de Bompas et Pia. « Le territoire d’action de
la brigade s’est élargi, donc nous enregistrons
davantage de faits de délinquance », concluait le
militaire. Plus de territoire, plus de population et
donc plus de délinquance…

Les petites phrases à retenir…
Le débat, même limité vu le nombre de participants, a toutefois permis de répondre à certaines
questions, comme notamment le statut de victi-

Pourquoi des Forums
"libertés et sécurité" ?

Sécurité toujours avec la décision
prise dernièrement par la commission municipale de la circulation
d’installer prochainement de nouveaux « coussins berlinois » sur
différents axes de la commune : 2
sur l’avenue du Stade, 1 rue Emile
Parès et 1 avenue de la Mourère.
D’autres travaux sont également en
cours dans la ville, comme notamment l’agrandissement du Club des
Jeunes, dont nous reparlerons prochainement.

Voulu par le ministère de l’Intérieur et organisé
dans chaque département par la préfecture, ces
forums avaient pour vocation d’établir et de
renforcer les liens entre les acteurs de l’ordre et
les citoyens. « Le lien de confiance entre les
forces de l’ordre et les Français est essentiel »,
expliquait-on en préfecture. « Il constitue le
gage de l’efficacité de la sécurité en France.
Actuellement, le dispositif de sécurité intérieure renforce sa cohérence avec le rattachement
organique de la gendarmerie nationale au
Ministère de l’Intérieur et la préparation de la
future loi d’orientation pour la sécurité intérieure. C’est le moment pour les forces de sécurité d’ouvrir le dialogue et d’expliquer concrètement leur action ». Dans la lignée des
Journées de la sécurité intérieure et des conférences de cohésion, les Forums «libertés
et sécurité» devaient être l’occasion pour les policiers et gendarmes de présenter leur
travail au quotidien et d’écouter les besoins et les attentes de la population pour mieux
y répondre. « Ce temps du dialogue de proximité autour d’actions concrètes doit permettre de dresser un bilan national des attentes et des besoins de la population. Grâce
à celui-ci, pourront être mis en place les moyens d’améliorer l’action des forces de sécurité dans les années à venir. Les conclusions des Forums seront présentées par Michèle
Alliot-Marie avant l’été », précisait-t-on à la préfecture.

Le programme des forums

Une quinzaine de forums étaient prévus dans les Pyrénées-Orientales du 6 avril au 16

me. « Ce qui intéresse les gens en tant que victime,
c’est le suivi qu’il y a après et dont ils ne savent
rien… ». Réponse du Capitaine Montal : « Ils peuvent appeler la brigade qui pourra les aiguiller sur
les suites, mais également leur indiquer les coordonnées d’une association qui s’occupe de cela et
dont c’est le métier… ». Autre sujet de préoccupation, la délinquance de proximité qui, selon l’officier, « est en grande partie due aux mineurs dans
le Rivesaltais et la Salanque ». Un responsable
d’établissement scolaire proposait « de se poser la
question sur la responsabilité des parents, car
aujourd’hui c’est le règne de l’enfant roi et nous
avons atteint les limites de l’éducation que nous
pouvons faire ». Ce à quoi, le directeur de cabinet
répondait : « Nous avons de grosses difficultés à
traiter ce genre de délinquance. C’est très compliqué car on est sur un problème politique plus vaste,
qui englobe le rôle de la famille… » . Et le capitaine Montal de poursuivre : « La responsabilité
civile des parents d’enfants délinquants peut être
engagée et donc indemniser les victimes, à la
condition qu’il y ait un dépôt de plainte… Mais là
encore, il faut surmonter les craintes et la peur ».
Dans la foulée, l’officier précisait que l’unité de
gendarmerie de Rivesaltes disposait (pour
quelques temps encore) d’un « référent sûreté »,
spécialisé dans la sécurité des lieux recevant du
public et qu’à ce titre, il pouvait se mettre au service des personnes qui en feraient la demande.

mai. Ils étaient animés par un sous-préfet
aux côtés des représentants de la police ou de
la gendarmerie nationale. Les problématiques
locales de sécurité étaient abordées autour de
deux grands axes, les sujets déclinés en fonction des problématiques propres à chaque territoire :
- la sécurité, un devoir vis-à-vis des citoyens : la
protection des biens et des personnes sont
parmi les missions premières de l’Etat.
Comment l’Etat assure cette responsabilité ?
Quels sont les moyens technologiques et
humains dont il dispose ? Comment est-il organisé ?
- la sécurité, une responsabilité partagée : si
l’Etat se doit d’assurer la sécurité des citoyens,
il existe une véritable chaîne de sécurité composée d’acteurs multiples : la justice, les élus
locaux, les polices municipales, les chefs d’établissements scolaires, les associations, les bailleurs sociaux…
Exemples de sujets qui pouvaient être abordés : agents de sécurité privée, chiens dangereux, cybercriminalité, délinquance, démarches simplifiées, déontologie, droits des
victimes, engagement civique, escroqueries, fichiers, forces mobiles, groupes d’intervention régionaux, incendies de véhicules, lutte anti-terroriste, lutte contre le trafic et
la revente de stupéfiants, polices municipales, prévention de la délinquance, prévention
situationnelle, police technique et scientifique, sécurité routière, unités territoriales de
quartier (Uteq), compagnie de sécurisation (CS), vidéo-protection, violences intrafamiliales, vols à main armée, etc.
Les forums étaient ouverts à tous. L’entrée étant gratuite et libre d’accès. Ils se déroulaient de 18h à 20h. Encore fallait-il que le public en soit plus largement informé afin qu’il
puisse répondre présent…

0-RIvesaltesMag-61 sauv_0-RIvesaltesMag-61 sauv 25/05/2020 12:01 Page3

3 - N°61 - JUIN/JUILLET 2009

Gros plan - Saga cité - Associations - Sports - Arrêt sur images

Programmation estivale
de l’Office d’Animation et de Tourisme
Avec les beaux jours, il est d’usage de penser aux vacances et donc
aux festivités qui permettront à chacun de s’évader le temps d’une
journée, d’une soirée ou bien d’une veillée. Pour ce faire, l’Office
d’Animation et de Tourisme œuvre en collaboration avec la
Municipalité à la programmation des manifestations
estivales dont la renommée de deux fêtes n’est plus à faire.

En effet, même si Rivesaltes est réputée pour ses
vins, elle l’est aussi par sa traditionnelle Fête de
l’Abricot et sa légendaire Fête du Babau, qui attirent
chaque année sur la commune nombre de touristes
et autochtones. A travers ces temps forts, mais aussi
tout au long de l’année, l’OAT veille à transmettre les
caractéristiques du terroir, à promouvoir les produits
locaux, à intégrer le touriste culturellement à ce territoire et à lui faire partager les valeurs culturelles et
identitaires qui forgent la Catalogne du Nord. La
transmission du patrimoine culturel et immatériel est

Office d’Animation et de Tourisme de Rivesaltes
8 avenue Ledru-Rollin
66600 Rivesaltes
Tél : 04 68 64 04 04
Horaires : du lundi au vendredi (10h-12h/15h/18h).
A partir du 20 juin, du lundi au samedi (9h-12h/14h18h) et le dimanche (9h-12h).

donc un axe de promotion touristique essentiel que
tente de développer l’OAT, comme également le
patrimoine viticole qu’il faut valoriser puisqu’il fait
l’objet d’une réelle demande de la part de nos visiteurs en quête d’authenticité. Cette démarche s’inscrit dès lors dans une logique de développement
local où la population rivesaltaise est conviée à participer pour enrichir la dynamique et l’animation
locale.
Le programme des animations 2009 est disponible à l’OAT depuis le 20 mai.

Les temps forts de l’été :
JUIN
• Mardi 23 juin 09 : : Feux de la Saint-Jean
- 20h30 : Arrivée de la Flamme Place de Gaulle
Bénédiction du Pain de l’Amitié et Grillades
Danses traditionnelles et Sardanes
Concert de l’Agram à 21h30 Place de Gaulle
- 23h Feux d’Artifices

JUILLET
• Mardi 7 juillet 09 : : Fête de l’Abricot
- A partir de 17h sur les allées Joffre
stands de producteurs d’abricots et produits de terroir ;
- 19h : concours de la meilleure confiture à l’abricot
- 19h30 : concours du plus gros mangeur d’abricots
- 20h : apéritif musical
- 21h : bal rétro musette
- 22h : Grand Bal avec ALKATRAZ ORCHESTRA

• Vendredi 24 juillet 09 : Bal Catalan - Avec la Cobla Principal del Rosselló
- 19h/21h : Place de Gaulle/ gratuit
• Mercredi 12 Août 09 : Fête médiévale du Babau
- A partir de 9h : Foire Médiévale sur le boulevard Arago
- Dès 10h : Jeux du Moyen Âge Place République, campement Médiéval sur les berges
de l’Agly avec les Chevaliers du Roussillon, interprétation de la légende
du blason catalan
- 11h30 : Cavalcade
- 12h30 -14h30 : Restauration
- Dès 15h00 : Joutes et tournois chevaleresques, entraînement militaire, Atelier
maître fauconnier, cours d’escrime médiévale, jeux cruels pour enfants pas sages….
- 17h : Spectacle conté
- 18h : Danses catalanes
- 20h30 : Grande cavalcade du Babau
- 23h : Grand Feu d’Artifice et mise à mort du Babau 23h30 : Bal Disco Place de
Gaulle

AOÛT
• Samedi 11 juillet 09 : Sardinade et Bal
- À partir de 19h Place Mailly avec Bruno Masnou - Réservations : 04 68 08 77 27

Opération « ChecKdo »

• Vendredi 21 Août 09 : Bal de la Ginguette
- A partir de 21h, Parc des Loisirs avec Bimbo 66 -Gratuit

Initiée par la Chambre de Commerce et
d’Industrie, une nouvelle formule vient d’être
proposée à la fois aux entreprises et aux
commerçants rivesaltais…
Désormais les entreprises et les CE
pourront faire des cadeaux ciblés à leur
personnel, en favorisant du même coup
le commerce local rivesaltais. En effet,
l’opération « ChecKdo, initiée par la
CCI, a déjà fait ses preuves à Perpignan
et est désormais proposée à l’ensemble
du tissu économique rivesaltais. De
quoi s’agit-il ? Des bons d’achats sous
forme (par exemple) de carnet de 5
chèques « Kdo » d’une valeur de 10
euros chacun et valables de 6 à 12 mois
sont proposés aux entreprises et
Comité d’Entreprise du département,
pour les offrir à leurs salariés à l’occa-

sion d’un évènement. Ces derniers
pourront ainsi effectuer leurs achats
dans tout commerce de leur choix
ayant signé au préalable une convention de partenariat avec la CCI et
s’étant acquitté d’une cotisation
annuelle de 30 euros Ensuite ? Rien de
plus simple, la pochette « ChecKdo »
offerte au salarié, comprend un guide
listant le nom des commerces partenaires, ainsi qu’un bonus pour un
cadeau plaisir choisi par la ville éditrice. « C’est un complément au Chiffre
d’Affaire existant, venu d’entreprises
locales qui échappaient totalement aux

« Sur l’ensemble du département, 350 à 450 commerçants participent déjà à l’opération ChecKdo »,
explique Rose Berda chargée de l’opération à la CCI,
aux élus et commerçants rivesaltais.

commerçants jusque là », précise Rose
Berda, en charge des dossiers à la CCI.
Une initiative de plus en faveur du
développement du commerce local,
qui a déjà convaincu une trentaine de
commerces rivesaltais et la municipalité et qui sera effective courant sep-

tembre. Les particuliers pourront bénéficier de ce système en retirant leurs «
checKdo » dans les agences du Crédit
Agricole.
Renseignements :
CCI –Perpignan - Tél : 04 68 35 90 99
www.perpignan.cci.fr

0-RIvesaltesMag-61 sauv_0-RIvesaltesMag-61 sauv 25/05/2020 12:01 Page4

En savoir plus

N°61 - JUIN/JUILLET 2009 - 4

Boulevard
Arago

Dans le prolongement du diagnostic
commercial réalisé par la municipalité en collaboration avec la CCI, les
élus planchent actuellement sur un
programme d’actions visant à renforcer l’attractivité du centre ville.
Sont notamment concerné l’optimisation du stationnement sur le Bd
Arago. A cet effet, un courrier vient
d’être adressé aux riverains de cet
axe afin de les informer qu’à compter du
1er juillet, le stationnement sur la partie
commerçante du boulevard ne s’effectuera
que du côté impair, en lieu et place de l’alternance du stationnement, par quinzaine,
qui existait auparavant. Ce courrier précise
en outre que « ce maintien du stationnement permettra aussi de matérialiser clairement au sol les emplacements de parking, de supprimer ainsi les barrières et
les plots gênants pour l’ouverture des portières et de créer des places « arrêt-minute
» pour les achats rapides ». Pour l’heure,
la municipalité reste à l’écoute des
remarques et suggestions que pourront
faire les usagers et riverains et répondra
aux explications demandées pour que ce
projet soit compris de tous. Il suffira pour
cela de lui adresser vos demandes, par
écrit, à la Mairie de Rivesaltes.

Nouvelle fontaine
C’est en
face de la
boulangerie
Lopez, à la
croisée des
rues du
Quatre septembre et de
la Rivière,
attenante au
parking, que vient de prendre place avec
l’aide de la CdC du Rivesaltais Agly, une
bien sympathique fontaine où un bébé
Babau distribue gentiment de l’eau,
potable de surcroit. Pour cela il suffira
d’actionner la pédale incrustée dans le sol.
Taillée à même la pierre, ou plutôt le
marbre de Baixas, blanc, gris et rosé, la
fontaine a été réalisée par l’entreprise JV
Marbrerie et sculptée par Frédéric
Visdominé. Le bébé Babau, quant à lui a
été sculptée par l’artiste Basiro. Ces deux
artistes font partie d’un groupement d’artistes basé à Baixas : « La pierre levée ».
Un bien joli travail, qui sera encore mis en
valeur prochainement par le ravalement du
mur, puis son ornement par une plante
grimpante. Un endroit où il fera bon venir
se rafraîchir cet été.

Piscine Les
Dômes - Info !
27 juin de 12h à 18 h :
Fête du club Natation enfant !
Dès le 10 juillet, vous pouvez vous inscrire aux nombreuses activités du pôle aquatique, dont l'Aquagym. Abonnement :
mensuel, trimestriel ou annuel.
Horaires d'été :Lundi de 12h à 19h ;
Mardi, jeudi et vendredi de 10h à 19h ;
Mercredi de 10h à 20h ; Samedi,
Dimanche de 10h à 18h
Tarifs : Plein : 4.70 e ; Enfants de 3 à 12
ans : 3.80 e ; Enfants jusqu'à 3 ans :
Gratuit - Formules forfaits.
Tél : 04 68 52 61 60
www.vert-marine.com/les-domes-rivesaltes-66

Gros plan - Saga cité - Associations - Sports - Arrêt sur images

Les Jardins familiaux opérationnels
Le 20 mai 2009 restera
une date importante
pour les amateurs de
jardinage. C’est en
effet à cette date que
les 51 premières
parcelles ont
officiellement été
attribuées, au cours
de l’assemblée
générale de la
nouvelle association,
créée pour l’occasion.

C’est le sourire aux lèvres que les nouveaux
locataires de ces jardins ont découvert le
numéro d’attribution de leur parcelle…

Petit rappel des faits… Lors de la
séance du 8 juin 2007 (voir édition
n°51), le Conseil municipal
approuve, sur une proposition de
Pierre Gueudet, le principe de
création de « jardins familiaux ».
Pratiquement deux ans plus tard,
ce projet est aujourd’hui devenu
une réalité, au lieu dit « Pla du
Gros » et sur une superficie de 6
hectares. Deux longues années qui
ont été nécessaires pour évaluer le
concept et sa viabilité (surtout en
matière d’alimentation en eau), en
quantifier les coûts, sélectionner
les candidats et lancer les travaux.
Parallèlement, depuis le mois d’octobre 2008, une association était
mise sur pied par la municipalité
pour assurer la gestion et le bon
fonctionnement de ces jardins.
Sept mois plus tard, son bureau

convoquait l’ensemble des adhérents à la première assemblée
générale qui avait pour objectif de
présenter les grandes lignes du
règlement intérieur et donc de
donner les premières consignes
pour ces futurs jardiniers.

Trois mots d’ordre :
tranquillité, respect et
sécurité
C’est dans une salle Riu pleine à
craquer et après une longue étape
administrative d’enregistrement
nominatif pour l’attribution des
parcelles, que Roger Bouteillo, le
président de cette nouvelle association, entouré des membres de
son bureau et des représentants de

la municipalité (dont Joseph
Sirach, adjoint au maire, en charge
du suivi de ce dossier) prenait la
parole pour présenter les grandes
lignes du règlement intérieur aux
adhérents. Ce dernier insistait tout
particulièrement sur trois points
importants à respecter, à savoir :
la tranquillité des jardins, le respect des prises de décisions et la
sécurité des lieux. Le président
informait également l’assemblée
de différents aspects financiers et
demandait la mise en place d’une
commission chargée de contrôler
les comptes. Différents points
étaient ensuite abordés avec la
salle comme la création d’un site

Internet, la mise en place des
abris à jardins, les modalités
concernant les clôtures, l’alimentation en eau, l’achat d’un motoculteur, les horaires d’ouverture et
de fermeture du site, etc. De son
côté, Joseph Sirach a tenu à signaler l’investissement financier de la
municipalité dans ce projet (120
000 euros hors terrain) et les différents problèmes qui ont du être
solutionnés pour l’alimentation en
eau. Rendez-vous a été pris pour
une inauguration officielle dans
quelques temps, histoire de laisser
le temps à Dame Nature et à ses
jardiniers de donner un meilleure
vision de ces jardins…

Roger Bouteillo, le président
de l’association a tenu à
préciser plusieurs points du
règlement intérieur…

En savoir plus

Les jardins ouvriers, devenus
après guerre, « jardins familiaux »
sont des parcelles de terrain mises à la disposition des habitants par la municipalité et
affectées le plus souvent à la culture potagère. Sur la commune, 60 parcelles étaient
disponibles dont une sera réservée (à but pédagogique) à l’association créée à cet
effet sous le nom de « jardin familiaux de la Tuilerie lieu dit Pla du Gros ». Chacune
des parcelles fait 200 m2. Elles pourront être clôturées ou grillagées à la seule condition que les matériaux utilisés soient de couleur verte. 25% de la superficie de chaque
parcelle peut être utilisée pour faire du loisir et chacune dispose d’un cabanon de 4m2
(devant être monté par l’adhérent). L’eau est desservie par système gravitaire. Chaque
occupant des parcelles doit s’acquitter d’une cotisation annuelle de 20 euros et de 80
euros pour le contrat de location. Les jardins seront fermés chaque soir à 21h, mais
tous les locataires disposeront d’une clé individuelle.

La chasse aux voitures “ ventouses ” est ouverte

Dernièrement, la fourrière auto s’est déplacée
sur la commune pour enlever quatre voitures “
ventouses ” à la demande de la municipalité.
L’occasion de rappeler ici quelques règles qui
s’appliquent en matière de stationnement.
Ces voitures, dites ventouses, sont
des véhicules qui n’ont pas bougé
de leur emplacement depuis plusieurs jours et dont les propriétaires
connus ou inconnus, n’ont pas
répondu aux requêtes de la police
municipale (PM). Sur appel d’un
requérant, ou sur initiative de la PM
lors de ses tournées, le véhicule
signalé comme stationnant depuis
longtemps, à l’allure abandonné,

fait l’objet d’un constat pour s’assurer qu’il a plus de 7 jours d’immobilisation. A partir de celui-ci, la PM
peut lancer les recherches d’identification et de localisation du propriétaire. Lorsque le propriétaire est
identifié, une mise en demeure de
déplacer le véhicule dans les 7 jours
lui est notifié. Au-delà de ce délai,
la PM demande l’enlèvement. Cette
dernière fait l’objet d’une réquisi-

tion auprès de l’officier de policier
judiciaire. Il faut ensuite solliciter
la fourrière. Pour la commune, il
s’agit d’une société privée, basée à
Saint-Laurent-de-la-Salanque et
agréée par la préfecture.

Au minimum, 150
euros de frais…
Une fois sur place, la fourrière doit
être accompagnée de la PM qui établit un ordre d’enlèvement, puis un
constat sur lequel sont portés, les
chocs, les rayures et l’état apparent
du véhicule. Ensuite est établi un
procès verbal qui est adressé au
Procureur de la République et au
Préfet. Dans les 5 jours suivant l’en-

lèvement, il faut aviser le propriétaire du lieu de garage de son véhicule. On comprend très bien que de
telles procédures occupent notre PM
que l’on préfèrerait voir arpenter les
rues de notre cité. Enfin, n’oublions
pas que le propriétaire devra, lors
de la récupération de son véhicule,
s’acquitter de 91,50 euros de frais
d’enlèvement, plus 50,70 euros
d’expertise et de 4,60 euros par jour
de gardiennage, après avoir obtenu
une main levée de l’OPJ… En 2007
sur la commune, 37 véhicules ont
été mis en fourrière contre seulement 25 en 2008. Mais depuis le
début de l’année, on assiste à une
recrudescence et déjà quinze véhicules ont été placés en fourrière.

0-RIvesaltesMag-61 sauv_0-RIvesaltesMag-61 sauv 25/05/2020 12:01 Page5

5 - N°61 - JUIN/JUILLET 2009

Gros plan - Saga cité - Associations - Sports - Arrêt sur images

Franc succès pour la “ rétro ” sur le carnaval
L’association
communique :

On n’en est pas encore à
refuser du monde lors
des expositions de “
Généalogie et Histoire ”
mais ça ne saurait tarder à en juger par la fréquention du public rivesaltais qui va croissant
au fil des nouvelles présentations… Après “ Rivesaltes 39-45 ”,
“ les baraques du Barcarès ” , “ les Amis
de la chanson ”, “ artisans et commerces
d’antan ”, voici que “ le carnaval fa
temps ” a accueilli près de mille personnes ! Il faut dire que les rivesaltais
avaient joué le jeu en prêtant plus de
500 photos et les choix judicieux proposés par les troupes du président-colonel
Pierre Clément et l’irremplaçable Taté
Targues, l’ardente mémoire de la cité, ont
fait le reste, comme d‘ailleurs “ les nanas
” de la médiathèque, toujours volontaires
lorsqu‘il s‘agit de culture, en général, et
de mémoire du village en particulier.
Durant plus d’un mois il fut donc possible
de revivre plus de 120 ans d’histoire du
carnaval à Rivesaltes depuis le temps où
il faisait aussi œuvre de charité, grâce a
de nombreux dons pour les pauvres
recueillis dans ces circonstances, jusqu’aux ultimes festivités actuelles qui,
malheureusement, ont beaucoup perdu
de leur engouement populaire. Merci la
télé et Internet ! Ajoutons le bel hommage rendu à René Surroca qui donna
tant de son talent, durant des années,
aux divers monarques ainsi qu’à leurs
décors et à vos albums photos, la prochaine exposition sera sur les vendanges
et “ leurs colles ”. Nous comptons une
nouvelle fois sur vous pour nous fournir
de quoi remplir le “ sarró ” de photos
anciennes. Vous pouvez les confier au 14
rue des violettes chez Taté Targues, ou à
la médiathèque, place du Général de
Gaulle. Comme d’habitude, une fois scannées elles vous seront rapidement rendues. “ Al cap i ezmorsar ! ”

Carnaval d’antan : Quand l’ingéniosité rivalisait avec l’humour...

1892 : Une des images les plus anciennes mais aussi la plus connue…

1921 : Côté pile

1921 : Côté face

1937 : Les jeunes et belles rivesaltaises mises à l’honneur

1946 : Le spectacle était partout comme ici, place de Gaulle

1948 : Célébration du Muscat… Sans modération !

1949 : L’Amérique marque les esprits, le cola aussi

1972 : La “ Muscaravelle ” a atteint les “ hautes rives ”…

1971 : Un classique pour la capitale du Muscat…

1972 : Les “ Lycéennes en folie ” dévoilent leurs atours

1972 : La ville n’oublie pas pour autant sa célèbre légende…

1974 : La croisière s’amuse…

Et si l’histoire recommençait en 2010…

0-RIvesaltesMag-61 sauv_0-RIvesaltesMag-61 sauv 25/05/2020 12:01 Page6

On en parle

N°61 - JUIN/JUILLET 2009 - 6

Démographie
En 10 ans, la commune a vu sa
population augmenter de 8,4%
passant de 7 940 à 8 610 habitants. Un nouveau recensement
sera organisé en 2010.

Civisme
scolaire
Le 22 mars dernier, M.Firchow,
président de l’association
Devoirs et Droits de l’Homme et

du Citoyen, remettait aux élèves du
collège Joffre le 3ème prix du civisme scolaire dans les P.O. au titre de
l’année 2008. Ce prix, représenté par
un chèque de 400 euros, destiné aux
élèves du Collège, récompense l’action entreprise en 2008 dans le
cadre de la campagne de solidarité
et de citoyenneté de la Jeunesse au
plein air. Le Collège Joffre de
Rivesaltes devance d’une courte tête
le Lycée François Arago de
Perpignan.

Remerciements
Dernièrement, la municipalité a tenu

à présenter officiellement ses remerciements au corps de sapeurs-pompiers pour leur mobilisation et leur
dévouement durant la dernière tempête. Une délégation d’élus, avec à
sa tête le maire André Bascou, a
reçu ces hommes et ces femmes
qui, sous le commandement du
capitaine Puech, ont participé aux
très nombreuses opérations de
dégagement et de mises en sécurité,
lors de cet événement climatique
majeur.

Classe 49
Dernièrement, les « classards » de
1949 se sont retrouvés pour fêter
leurs 80 ans. C’est avec beaucoup
d’émotion que les personnes qui se

sont réunies autour d’un apéritif
offert par la municipalité ont ranimé
leurs souvenirs avec une pensée
toute particulière pour les disparus.
Le maire, André Bascou, a tenu à
témoigner l’attachement de la ville à
ses aînés.

Gros plan - Saga cité - Associations - Sports - Arrêt sur images

Bientôt la quille !!!

La quille se dit « bitlles » en catalan.
Avec la nouvelle association rivesaltaise
« Les Bitlles Catalanes », ce jeu ancestral
et populaire prend ses quartiers sur les
Allées Joffre le vendredi 19 juin prochain
dès 15 heures.

Avec la F.N.A.C.A.

« Les Bitlles Catalanes », vous connaissez ? Ce jeu, qui se pratique beaucoup en
Catalogne (versant Sud), trouve depuis
peu son écho dans la cité du Babau, avec
la toute jeune (et unique en France)
association du même nom. « Nous souhaitons réhabiliter ce jeu populaire,
vieux de plus de 3 000 ans, dans les
mémoires catalanes », explique son président, le rivesaltais François Tapissier.
Pour y jouer, il faudra 6 grandes quilles
et trois billots (quilles plus petites), qui
servent à renverser les grandes quilles en
9 coups de 3 essais chacun. Mais le
grand coup, celui qui fait infailliblement
gagner la partie, le Fer Bitlla (Quille),
consiste à faire tomber non pas les 6
quilles, mais 5 quilles. Rendez-vous est
donc donné à tous les amateurs de jeux
grandeur nature, le vendredi 19 juin sur
les Allées Joffre, pour passer un bon
moment entre amis ou en famille, dès
l’âge de 7 ans. « Tout le monde peut
s'inscrire, c'est gratuit et aussi simple à
comprendre qu'à pratiquer », précise le
président. Une coupe, offerte par la
Mairie, sera remise au vainqueur.
Inscriptions gratuites : 04 68 64 70 07 –
melanie@bitlles.fr
Association des Bitlles Catalanes - 6-8
rue que quatre septembre

Les anciens
combattants d’Algérie,
Maroc, Tunisie,
F.N.A.C.A de Rivesaltes
communiquent :

La F.N.A.C.A. a célébré le 49ème anniversaire du cessez le feu en Algérie de
1962 en présence de 6 drapeaux et un
impressionnant cortège jamais réalisé
pour cette cérémonie à Rivesaltes.
L’association a voulu clôturer, mais
avec un peu de retard, cette belle journée en rassemblant ses adhérent(e)s
et sympathisant(e)s autour d’un grand
méchoui, honoré par la présence de
Monsieur et Madame André Bascou
Maire de Rivesaltes, Monsieur le curé
de la paroisse, tout le bureau F.N.A.C
.A du département et les 6 drapeaux
locaux. Et tout cela animé par notre
ami Michel Terris (fils de Marcel et de

Mado).
Le président Jean Bernard Frey, vu
l’énorme succès de cette journée, a
clôturé en donnant à tous, rendez-vous
pour l’année 2010 dans cette même
salle, même menu, même heure, le 20
mars 2010, même ambiance (Qu’on se
le dise !).

Commémoration
A Rivesaltes, on peut parler de capitale du Muscat mais aussi de ville de
notre illustre Joffre, Maréchal de
France qui fut en 1914 le vainqueur de
la Marne. Pour nous, F.N.A.C.A. de

Rivesaltes, c’est avec enthousiasme
que nous avons fêté le 47ème anniversaire du cessez le feu et la fin de la
guerre en A.F.N. C’est dans un rassemblement impeccable que nous avons
défilé dans notre ville afin de déposer
une gerbe au monument aux Morts en
nous souvenant, tout en écoutant la
Marseillaise, de nos trois rivesaltais
disparus dans leur 20 ans. Notre
Président Jean Bernard Frey, avec émotion a remis à deux adhérents,
Monsieur Philippe Loret et Monsieur
René Maussang, les médailles respectives. Il a ensuite remercié nos adhérents de l’A.R.A.C. avec les portes dra-

peaux ainsi que celui des moins de 20
ans et des fusillés Marins. Puis nous
nous sommes rendus aux portes du
Mémorial du Camp Joffre pour y déposer une 2ème gerbe en mémoire de
tous les appelés qui ont transités par
ce camp avant d’embarquer pour
l’Algérie. C’est en levant le verre de
l’amitié que nous nous sommes promis
de rester unis et de nous retrouver l’année prochaine.
Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc, Tunisie
Comité local de Rivesaltes - 40, rue
Emile Zola - Tél : 04.68.52.92.14

L’UNRPA a célébré la Fête des Mères

L’association communique :
Pour ne pas rompre avec la tradition,
200 adhérents se sont retrouvés pour
fêter les mamans au Trèfle à 4 feuilles
à Saint-Estève, où l’ambiance joyeuse
était de mise. La présidente Michèle
Leal accueillait nos aînés de l’UNRPA
(Union Nationale des Retraités et des
Personnes âgées) par un apéritif de
bienvenue. Tous les convives étaient
sur leur 31 pour cette fête à ne pas
manquer absolument. Chacun a pu
apprécier et déguster un succulent
repas préparé avec soin, servi par un
personnel dévoué et accompagné des
crus de la région. De nos jours, quoi de
plus naturel que de se retrouver autour
d’une bonne table où l’amitié et la

convivialité sont de vraies valeurs de la
vie en collectivité. Quelques pas de
danses en couple ou en ligne entre les
plats, permettaient à ceux qui le voulaient de se dégourdir les jambes pour
digérer et ils furent nombreux. Après
le tirage de la tombola, c’est dans la
joie et la bonne humeur que s’est terminée cette après-midi récréative et
festive.
Prochains rendez-vous : En juin : du 1er
au 6, Les châteaux de la Loire et la
Sologne (voyage complet). Le samedi
13, sortie à l’Abbaye de Fontfroide et
Gruissan (Aude). Renseignements :
Michèle 04.68.64.15.59 – Annie
04.68.64.21.01.

0-RIvesaltesMag-61 sauv_0-RIvesaltesMag-61 sauv 25/05/2020 12:01 Page7

7 - N°61 - JUIN/JUILLET 2009

Gros plan - Saga cité - Entreprises - Sports - Arrêt sur images

Les bons tuyaux
de Polygoninox
changent de mains

C’est avec beaucoup
d’émotion que David
Sabench, fondateur et
dirigeant de Polygoninox
depuis déjà 16 ans,
recevait dernièrement
ses nombreux invités,
pour leur annoncer son
retrait des affaires et
l’arrivée aux
commandes de
l’entreprise du jeune
Yannick Arlaud.

« L’amour du métier » est sans aucun
doute le propos que devait reprendre
le plus fréquemment David Sabench
lors de son allocution. Devant un parterre d’amis, de collaborateurs et
d’élus, dont André Bascou le maire, le
dirigeant a retracé la grande histoire
d’une petite entreprise de plomberie
perpignanaise qui, à force de ténacité
et surtout d’ingéniosité et de passion,
a su se développer jusqu’à devenir une
référence dans le monde de la métallurgie. Petit diaporama à l’appui, où se
succédaient les grands moments de la
vie de Polygoninox, ses réalisations
multiples, et parfois même insolites,
l’assistance a pu mesurer à quel point

cette aventure était surtout le résultat
d’une solidarité jamais désavouée
entre quelques hommes profondément
humains et compétents, avec pour
philosophie le mot « partenariat ».
« Je n’ai jamais été un patron, mais un
chef d’équipe », déclarait David
Sabench.

Une succession
préparée de longue date
Aujourd’hui, de 6 salariés l’entreprise
est désormais passée à 23 et c’est au
tour de Yannick Arlaud 30 ans, sorti de
l’Ecole d’Ingénieur de Montpellier et
aux côtés de David Sabench depuis fin
1999, de reprendre le flambeau. « Cela
fait 6 ans que David Sabench me forme
à sa succession », explique le sympathique nouveau gérant. « Il m’a donné
le goût du travail, transmis son savoir
en me formant au bureau d’étude puis
de méthode et depuis un an, je suis responsable de la gestion et de l’organisation. Mais surtout, il m’a donné sa
confiance et son amitié ». Fort de cet
appui et de la réactivité de son équipe, c’est avec sérénité que Yannick
Arlaud et Polygoninox pourront faire
perdurer ce beau voyage. Félicitations
M. Sabench. Vous avez bien mérité de
vous consacrer désormais à votre
chère famille, vos amis, aux voyages,
la musique et votre passion du Rugby
rivesaltais…

Petits bouchons
à la Cave
Arnaud de Villeneuve

Ah, si on pouvait mettre Paris en bouteille !
Certes, à la cave Arnaud de Villeneuve on est
loin de réaliser ce vieux rêve, mais…

Dans sa toute nouvelle structure, ce ne
sont pas moins de 4 000 bouteilles par
heure qui se remplissent des bons crus
de la vallée de l’Agly. La 3ème phase de
sa conversion, celle de l’aménagement
d’un espace propre à la mise en bouteilles vient de s’achever. Depuis
quelques petites semaines, le Bât. B
(ancienne chaufferie des Ets. Sopagly),
résonne des bruits propres à la chaîne
de production. 10 machines, de la rinceuse, en passant par l’ascenseur à
bouchons ou la capsuleuse (c’est à la
mode !), l’étiqueteuse, la formeuse des

cartons, jusqu’à la palettiseuse, supervisées par Joël Sautrice, responsable
de l’embouteillage et actionnées par le
conducteur de ligne et 3 opérateurs,
assurent le conditionnement de 3 millions de bouteilles par an, avec une
capacité de 4 millions au besoin. Le
déménagement de cette ligne d’embouteillage «fait en douceur depuis
l’ancienne cave rivesaltaise», a nécessité plus de 70 semi-remorques, suivi
de plus de 3 semaines de montage.
Petite nouveauté : 2 lignes de BIB,
comprenez les «Bag in Box» (cubis).

23 salariés, plus de 16 ans
d’expérience, l’aventure
Polygoninox continue avec
Yannick Arlaud
(en médaillon à droite),
le nouveau dirigeant choisi
par David Sabench
(en médaillon à gauche).

Histoire
1993 : 6 salariés reprennent à leur compte l’entreprise de plomberie perpignanaise
Figa et Caparros, vieille de 25 ans, implantée dans le monde viticole. Elle élargit son
champ d’action avec l’agroalimentaire et le bâtiment (Tuyauterie, Chaudronnerie,
Serrurerie, Négoce)
2000/2003 : Arrivée sur Rivesaltes, puis dans des locaux plus spacieux. Création
d’un atelier de montage et arrivée d’une poinçonneuse à commande numérique.
2006 : Développement de l’activité de la serrurerie
2009 : L’entreprise compte 23 salariés
Quelques réalisations : Escalier et rond point des Dômes (Rivesaltes), rond point
Polygone (Perpignan), Navivoile (Canet), bâtiment Poupées Bella, Caves de Valmy,
Tuchan…
David Sabench : un inventeur !
Bon vivant et ingénieux (non sans humour), David Sabench a inventé bon nombre
de petites machines et objets : Invention d’un tapis antimicrobien, épilateur original… Mais ce dont il est particulièrement fier reste la réalisation d’une grue qui aura
nécessité plus de 9 mois d’études !

0-RIvesaltesMag-61 sauv_0-RIvesaltesMag-61 sauv 25/05/2020 12:01 Page8

Gros plan - Saga cité - Entreprises - Sports - Arrêt sur images

N°61 - JUIN/JUILLET 2009 - 8

21 Mars
Bal de la Saint-Joseph
Près de 200 personnes ont assisté aux Dômes au repas dansant de
la Saint Joseph organisé par le comité des fêtes et la municipalité. Kiné, le traiteur du jour, a aiguisé les sens des convives ; les
Phoenix en grande forme ont fait danser tout le monde jusqu’au
bout de la nuit. Un peiti entracte pour offrir aux Joseph, présents
dans la salle, un pourrou de muscat. Un grand bravo aux organisateurs qui renouent ainsi avec la tradition.

29 Avril
Dédicace d’Hélène Legrais
La médiathèque accueillait ce jour-là la journaliste et romancière catalane Hélène Legrais pour une présentation de son dernier ouvrage « La Croix des outrages ». Devant des lectrices assidues et déjà conquises, Hélène
a présenté avec sa fougue habituelle la trame de son roman qui, une fois n’est pas coutume, est un polar. Mais
que ses lecteurs se rassurent : « ce livre fonctionne de la même manière que les précédents, à savoir une immersion dans un lieu et une époque où tout est conforme à la réalité », précise l’auteur en signalant que l’action
se situe dans le Collioure des années 60…

1er Mai

9 mai

Balade pour
un copain

Gold aux Dômes
L’événement musical du printemps avait
lieu aux Dômes avec la venue du groupe mythique des années 80, Gold.
Environ 300 personnes avaient fait le
déplacement pour assister à ce concert
où l’ambiance est montée très rapidement dès les premières notes de leurs
nombreux tubes. A signaler, en première partie, la prestation remarquable et
très applaudie des Modern’Nyns.

Lorsque 800 motards décident de
venir
prendre
l’apéritif
à
Rivesaltes, forcément, cela ne
passe pas inaperçu ! Organisée
traditionnellement par le GMAE
(présidé par René Fourcade), l’édition 2008 de l’opération « Balade
pour un copain » s’est déroulée
entre St-Estève et Rivesaltes mais
avec détours à Baho, Baixas,
Espira et Opoul… Aux Dômes, où
les attendaient l’apéritif offert par
la municipalité, les organisateurs
ont remis un chèque de 5 905
euros au docteur Verdier pour la
recherche contre le cancer.

9 mai
Classe 69
Le 9 mai dernier, une animation
particulière
régnait en ville. Objet de
ce charivari, la classe 69
qui avait décidé de faire
le « tour de Six heures »
pour célébrer leur 60 ans.
Dégustation de Muscat et ambiance musicale étaient au rendez-vous et les 70 participants se sont retrouvés comme il se
doit autour d’un repas à l’Hôtel des Vignes, juste au-dessus
du célèbre « Madison », si cher à leurs cœurs.


RIvMag 61 JUIN-JUIL 2009.pdf - page 1/8
 
RIvMag 61 JUIN-JUIL 2009.pdf - page 2/8
RIvMag 61 JUIN-JUIL 2009.pdf - page 3/8
RIvMag 61 JUIN-JUIL 2009.pdf - page 4/8
RIvMag 61 JUIN-JUIL 2009.pdf - page 5/8
RIvMag 61 JUIN-JUIL 2009.pdf - page 6/8
 




Télécharger le fichier (PDF)


RIvMag 61 JUIN-JUIL 2009.pdf (PDF, 45.1 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


rivmag 61 juin juil 2009
rivmag 78 avril mai 2012
rivmag 79 juin juil 2012
rivmag 58 dec2008 janv 2009
rivmag 64 dec 2009  janv 2010
rivmag 71 fev mars 2011