RIvMag117 OCT NOV 2018 .pdf



Nom original: RIvMag117 OCT-NOV 2018.pdf


Aperçu du document


0-RIvesaltesMag-117_0-RIvesaltesMag-64 27/09/2018 07:54 Page1

Publication bimestrielle d’informations locales

N°117 - OCTOBRE/NOVEmBRE 2018

Rentrée
scolaire
3 septembre : Jour de rentrée pour
plus de 2 000 enfants scolarisés sur
la commune. Rapide tour d’horizon
des différents établissements
scolaires…Page 2

Centres d’accueil
et de loisir
Cet été, près de 250 enfants ont pu
profiter quotidiennement des
structures municipales et du
programme estival mis en place pour
contenter tout-petits et plus
grands… Page 5

L’été est reparti… La rentrée s’est déjà faite et pourtant, il flotte toujours une ambiance estivale. Une atmosphère où
l’on se plaît encore à se rappeler les dernières images fortes de ces dernières semaines : la fête du Babau, celle du
Muscat, le Master de pétanque et les animations à la Guinguette… Autant de souvenirs à mettre de côté jusqu’à
l’été prochain !

Disparus de la
Grande Guerre
Dernière étape de notre voyage
mémoriel dans les pas des rivesaltais
tombés au champ d’honneur durant la
Première Guerre mondiale, voilà juste
100 ans… Page 7

0-RIvesaltesMag-117_0-RIvesaltesMag-64 27/09/2018 07:55 Page2

N°117 - OCTOBRE/NOVEmBRE 2018 - 2

Forum des
associations

En Bref

A l’occasion du Forum des
Associations qui a vu la participation de
45 associations Fernand Escriva, organisateur et
animateur de
cet événement depuis
plus de 10
ans, s’est
félicité de la
participation
record du
nombre d’associations présentes, ainsi que
du nombre de visiteurs toujours en hausse.
En exprimant un souhait toutefois : « Que
plus d’associations, notamment sportives,
soient présentes également dans les années à
venir ». Fernand vient de nous quitter…
C’est attristés que nous adressons toute notre
sympathie et nos condoléances à sa famille.

C’est aussi à cette occasion, que Pierre Lopez
et Gaby Cruanas, à la tête de l’association la
Vie des Solades ont remis un chèque d’un
montant de 500 € (bénéfice de son vide-gre-

nier), à Andrée Simon représentant l’association « Équilibre 66 – Femmes et Cancer »,
pour offrir un soutien aux actions de la biennommée « Maison entre parenthèses ».

Propriétaire d‘une
concession : vos obligations
Le propriétaire d’une concession funéraire a
l’obligation d’assurer son entretien, sans quoi
la commune est en droit de reprendre la parcelle de cimetière allouée en invoquant l’abandon de concession. Rappel de quelques obligations pour éviter d’en arriver à cette douloureuse extrémité.
Les obligations légales
L’acte de concession funéraire signé entre une
commune et un particulier engage celui-ci à
honorer certaines obligations, s’ajoutant à l’acquittement du prix de la concession et des frais
administratifs et fiscaux. L’obligation d’entretien
(moyennant un petit budget annuel ou en
confiant leur nettoyage à une société spécialisée dans ce type de prestation) assure la
décence des lieux et la sécurité des visiteurs.
Si la parcelle funéraire atteint un état de délabrement inacceptable, voire dangereux, la mairie peut sommer son titulaire ou héritiers de la
nettoyer. Sans réponse, ou sans entretien suffisant, la mairie peut, sous certaines conditions,
engager une procédure de reprise pour état
d’abandon.
Un entretien aux petits soins
L’entretien d’une sépulture inclut le nettoyage
de la pierre tombale et ses abords. La commune met à disposition des usagers des points
de ravitaillement en eau. Il est conseillé de
s’équiper de sacs poubelles, ciseaux de jardin,
détergents doux type savon noir, chiffons,
éponges, brosse douce et d’un seau. Si l’entretien d’une pierre tombale est un devoir de
mémoire, il est aussi une obligation civique au
regard de la loi.
Reprise sous conditions
Lorsqu’une concession n’est pas entretenue, la
mairie peut constater cet abandon par procèsverbal et entamer une procédure de reprise.
Les conditions suivantes doivent toutefois être
réunies : la concession doit dater de plus de
trente ans et la dernière inhumation doit
remonter à au moins dix ans. Si c’est le cas, la
famille ou la personne en charge de l’entretien
de la sépulture sera avisée du constat d’abandon par courrier recommandé et mise en
demeure de procéder à l’entretien de la
sépulture. Si, au bout de trois ans, la
concession se trouve toujours en état
d’abandon, la mairie pourra alors procéder à la
reprise de la parcelle.

Gros plan - Associations - Saga cité - Reportage - Entreprises

Plus de 2 000 enfants ont effectué leur rentrée

Si la rentrée précédente s’était effectuée sous la pluie, l’édition 2018 s’est déroulée sous un franc et généreux
soleil. Effet bénéfique ou pas de l’astre ? Toujours est-il que pour l’heure, cette rentrée n’a rencontré aucun
problème majeur. Rapide tour d’horizon des différents établissements scolaires implantés sur la commune…

École primaire J.S.Pons
Collège Joffre
Nouveauté cette année,
pour la rentrée des
sixièmes, l’équipe pédaAu Collège Joffre, la rentrée s’est gogique leur avait réservé
passée normalement, sous la une « pause musicale » en
conduite de la nouvelle principale,
Mme Batle (premier plan). guise d’accueil et de surprise. Nouveauté encore,
une nouvelle principale
au Collège Joffre en la personne de Mme Batle. Au chapitre des effectifs, pas
de surprise. Selon la direction, les chiffres sont identiques à ceux de l’année
dernière, avec 680 élèves.

Effectif en hausse également du côté du primaire avec 265 enfants inscrits
(contre 258 en 2017) dans l’établissement dirigé par M. Manuel Quéru. Autre
nouveauté, l’arrivée de 5 nouveaux enseignants dans les dix classes de l’école.

École
maternelle
André Malraux
Dirigé par M. Gendre, la
maternelle dispose à peu
La cour de l’école primaire A.Malraux de chose près du même
nouvellement refaite
effectif que l’an passé, à
savoir 125 élèves qui sont
répartis dans cinq classes. Là encore, la cour de récréation a été entièrement
refaite pour garantir la meilleure sécurité possible aux petits babaus.

École primaire
Jean Zay
Placés sous la direction
de M. Éric Rentero, l’effectif tourne là encore
A l’école Zay, les « TIB » ont fait , eux comme l’année précédenaussi, une rentrée très remarquée…
te, avec 252 enfants dans
une dizaine de classes. Et,
comme pour la rentrée précédente, la commune poursuit son plan d’aménagement informatique avec l’arrivée de deux nouveaux Tableaux Blancs Interactifs
(voir encadré).

En compagnie d’André Bascou, maire de la commune, Mme
Françoise Ortéga (adjointe aux affaires scolaires et périscolaires) et M. Bernard Cuadras (conseiller municipal)
sont allés à la rencontre des enfants et des enseignants.

École
maternelle
Marcel Pagnol

Lycée Agricole
Claude Simon
Pour terminer ce tour
d’horizon, il convient de
ne pas oublier le Lycée
agricole qui, sous la
conduite de son Proviseur,
Mme Martine Blanc, accueille chaque année environ 250 lycéens, dont une cinquantaine d’entre eux vont pouvoir inaugurer cette année leur tout nouvel
internat, flambant neuf ! N’oublions pas également le CFPPA et le CFA mitoyens
qui voient passer, chaque année dans leurs murs, environ 600 stagiaires.
Et pour en terminer avec ce premier jour de la rentrée, sachez que les deux cantines scolaires municipales ont accueillis et servis leurs repas à 380 enfants.

Mme Audrey Hustache, la
directrice, a constaté de
son côté un accroissement des inscriptions avec 153 enfants (135 l’année précédente). Ils sont
répartis dans les six classes de l’établissement. Durant l’été, la cour intérieure
principale, qui commençait à donner des signes de fatigue, a été entièrement
refaite pour le plus grand bonheur des tout-petits. Là aussi, trois nouveaux TBI
y ont fait leurs apparitions.

❯ L’incontournable numérique

A la question « Qui
aime écrire avec le stylet
sur le tableau ? », c’est
la très grande majorité
des petites mains qui se
lèvent. La méthode
interactive emporte une
belle attention de la part
des élèves en ce début
d’année scolaire.

Mis en place dès l’année dernière et complétés sur 5 ans, ce sont désormais 4 Tableaux
Numériques Interactifs (TBI) qui sont opérationnels à l’école Jean Zay et 3 à l’école
Pons. « Les avantages de l’ENT* sont nombreux, explique le directeur de l’école Jean
Zay. L’outil interactif oblige à acquérir une
méthodologie et toute recherche a une
réponse immédiate ». Les enseignants sont
formés (puis formateurs) pour se familiariser
à cette nouvelle méthode. « Côté sécurité, le
logiciel ne peut être parasité et est sans danger ». Le plus ?
Les parents peuvent accéder à la plateforme pour (entre
autre) consulter le journal d’école et les documents de travail. Quid du livre ? « Celui-ci reste présent, notamment
pour l’histoire, la géographie, dictionnaire, etc ».
Une vingtaine de tablettes numériques, sont à disposition
selon les besoins d’utilisation de l’enseignant, tandis que les
écoles maternelles sont équipées de vidéo projecteurs.
« L’investissement pour le matériel informatique est de
14.000 € par an », précise Françoise Ortéga, adjointe déléguée aux affaires scolaires et périscolaires.
* ENT : Espace Numérique de Travail

❯ Adieu les NAP, bonjour les « ALP »

Françoise Ortega,
adjointe au maire
en charge des
affaires scolaires
et Claude Guibert,
l’un des deux
directeurs, en
charge de l’organisation des ALP,
peuvent être
satisfaits du
résultat de cette
réorganisation
rigoureuse et
complexe.

Entendez par là : Accueil
de Loisirs Périscolaires. Ils
sont au nombre de 4 et
sont nés de la volonté des
parents et des enfants
scolarisés de conserver
ces espaces découvertes
d’activités, malgré le
retour aux 4 jours. Avec
une réorganisation complète et très complexe
entièrement repensée par les élus et l’expérimentée équipe d’encadrement des ex NAP, le
nouveau concept s’organise en 2 accueils parallèles au sein des établissements scolaires :
centre de loisirs et garderie-relais. Financées à
la fois par la CAF, la municipalité et les parents,
les18 activités de 45 mn chacune, regroupent 20
animateurs diplômés (un pour 10 maternelles et
un pour 14 écoliers du primaire), 8 intervenants
extérieurs spécialisés, pour quelques 480 élèves
concernés… Nous reviendrons plus en détail sur
leur fonctionnement dans une prochaine édition.

0-RIvesaltesMag-117_0-RIvesaltesMag-64 27/09/2018 07:55 Page3

3 - N°117 - OCTOBRE/NOVEmBRE 2018

Sports - Entreprises - Arrêt sur images - Saga cité - Gros plan - Agenda

Inauguration de la rue Aristide Rousaud

L’ex rue de la voie ferrée, vient
de se voir baptisée « Aristide
Rousaud » en mémoire du
célèbre sculpteur rivesaltais à
l’origine d’une fontaine
« aux 3 nymphes » qui n’a pas
fait couler que de l’eau en son
temps…

Appelée dans un premier
temps « Fontaine
Monumentale », elle prit
par la suite différentes
appellations, parfois au
gré des éditeurs de cartes
postales : « Fontaine du
Souvenir », « Fontaine
d’Amour », « Fontaine de
Jouvence » ou bien encore « Fontaine des
Nymphes »…

Inaugurée en présence d’Irène Chaillot, petite
fille de l’artiste dont le talent a forcé l’admiration
de ses maitres successifs Falguières et Rodin,
Patrick Chaumin, Grand Maitre de la Confrérie du
Babau a fait part de ses recherches sur l’artiste
rivesaltais, considéré comme l’un des Modernes.
Une belle invitation à un voyage dans le passé
pour présenter une œuvre depuis disparue.

Une œuvre
dans l’histoire…
Aux alentours de 1892, la municipalité, sous la
conduite d’Émile Parès, cherche des solutions
pour desservir la commune en eau « courante ».
Une première idée surprenante conduit à l’installation d’une pompe dans le lit de l’Agly comme en
témoigne le procès verbal de l’huissier diligenté
par le syndicat du canal d’arrosage de Claira, lésé
par cette consommation intempestive : « Le 13
juillet courant (NB :1893) la ville de Rivesaltes a
établi un barrage dans le ruisseau de Claira, en
amont du pont de Vingrau, afin de puiser des eaux
souterraines. Au moyen d’une pompe à vapeur, les
eaux de la rivière étaient amenées dans les rues
de Rivesaltes, des constatations ont été faites et
soixante dix litres d’eau étaient débitées à la
seconde ! ». Condamnée à remettre les choses en
l’état, la ville de Rivesaltes adoptera alors un projet fontinal (expression qui s’est identifiée à l’adduction d’eau potable). Il s’agissait de créer une
réserve d’eau permettant de desservir le village et
d’en approvisionner chaque maison. Cet immense
progrès fera l’envie des communes alentours.
L’eau, qui vient de Baho par gravité, passe dans
des conduites d’un mètre de large. En 1897, pour
inaugurer ces travaux, le conseil municipal décide
d’ériger une « Fontaine Monumentale » sur la promenade. Le sculpteur Aristide Rousaud, enfant
jadis de la rue de la Fontaine (devenue Ludovic
Ville), ayant rejoint la capitale, a vent du projet
et propose aussitôt ses services à la Mairie. Il réalisera un premier plâtre (d’ailleurs exposé au
Salon de Paris en mai 1898), puis son praticien
Eugène Bouillot réalisera la sculpture selon ce
modèle. Elle sera exposée au Salon du Champ de
Mars en mai 1899 et terminée à Paris le 21 août
1899. C’est le 23 octobre suivant que l’inauguration officielle du « service des eaux » de
Rivesaltes eut lieu. Mais l’eau arriva avant la fontaine ! Alors, en attendant l’œuvre d’art de
Rousaud, une copie de la fontaine de Carcassonne
y pris place, avant de déménager place de la
République à l’arrivée de la Rousaud. Dans les
années 50, les racines des arbres faisant bouger le
sol de la promenade, la fontaine devait rencontrer
des problèmes d’étanchéité et on cessa peu à peu
de la remplir. Les enfants prirent dès lors l’habitude de venir jouer dans son bassin vide. Dans les
années 60, la municipalité opta pour sa démolition et ses restes furent jetés… au bord de l’Agly.

❯ Le sculpteur
Aristide Charles Louis Rousaud, né le 7
février 1868 à Rivesaltes (rue de la
Fontaine) et mort le 12 février 1946, est
un sculpteur français, auteur de la fontaine monumentale qui trônant sur les allées
Joffre jusqu'aux années 1960. Rousaud fut
élève et chef d'atelier d'Alexandre
Falguiere (1831-1900) et ensuite praticien
de Rodin (1840-1917), deux Maitres devenus ses amis (voir également notre précédente édition sur ce sujet).

Beaucoup de personnes
pensent que le sculpteur a
symbolisé les trois cours
d’eau qui arrosent
Rivesaltes (L’Agly, la
Llobère et le Roboul) par
les 3 « Nymphes » qui
s’arrosent… C’est une
erreur. Le sculpteur a
expliqué que « la statue
du haut représente la ville
de Rivesaltes qui,
appuyée sur des grappes
de raisins, de sa main
gauche, écarte le rocher
pour laisser échapper de
l’eau… Le groupe représente des frises entrelacées avec des nuages qui
passent devant la source… ». Il a même
précisé : « J’ai mis la ville
nue parce qu’au point de
vue sculpture, c’est mieux.
Mais si elle ne plaît pas
ainsi, je la draperai… ».
Ce qui n’a pas été nécessaire.

Au dos de la fontaine, on remarquait une figure
grimaçante… Que représentait-elle donc ? La
légende disait qu’elle s’adressait aux gens de
Peyrestortes (vers qui elle était dirigée). En
effet, bien que l’essentiel de la conduite d’eau
qui l’alimentait passait sous leur territoire, ses
habitants n’ont pas voulu participer au financement des travaux et se sont dotés, pour l’occasion, de leur propre fontaine. En réalité, il serait
possible que la figure grimaçante ait été ainsi
tournée au moment de son installation… Mais
pour l’artiste « Cette tête prise dans la terre d’où
jaillit un jet d’eau », représenterait la source.

Une vue de la promenade aux alentours de 1900.
Au premier plan figure la « Fontaine
Monumentale » d’Aristide Rousaud et en second
plan, au fond, on distingue une autre statue, la
fameuse « Minerve » de Jacques Edouard
Gatteaux, inaugurée le 15 juillet 1900. Une autre
œuvre intimement liée à l’histoire de notre commune et dont nous vous conteront son insolite
parcours dans une prochaine édition…

Irène Chaillot, petite fille de l’illustre sculpteur,
dévoile aux côtés d’André Bascou le maire, la plaque
dédiée à son ailleul dans la désormais « rue Aristide
Rousaud ». Invitée par Patrick Chaumin, Grand
Commandeur de la Confrérie du Babau, qui a fait des
recherches remarquables sur le sculpteur, c’est émue
et ravie, qu’elle confie qu’à l’âge de 12 ans, les filles
du sculpteur l’entrainent voir les tapisseries de la
Manufacture des Gobelins (Paris 13). Sa vocation nait
et durant 40 ans elle devient lissier. Deux de ses
pièces ornent toujours les murs de l’Elysée et de
Matignon.

A l’emplacement de la fontaine Rousaud, sardanistes
et rivesaltais ont honoré le sculpteur en y dansant
une superbe sadarne. Alain et Irène Chaillot se sont
dit sous le charme de notre petite ville, qu’ils ne
connaissaient pas.

0-RIvesaltesMag-117_0-RIvesaltesMag-64 27/09/2018 07:55 Page4

N°117 - OCTOBRE/NOVEmBRE 2018 - 4

Place de l'Amitié :
Convivialité
et partage.

En Bref

L'amitié. Cette affection mutuelle entre
des personnes… C'est ce que marquent chaque année, avec le grand
plus qui est la convivialité et le partage, Monique, Hervé et tous leurs amis
bénévoles en organisant un repas de
quartier " ouvert à tout le secteur
autour de l'avenue du Roussillon".
Comme le clame haut et fort Hervé,
parce qu'il y croit profondément : "
Malgré nos obligations familiales,
professionnelles et malheureusement pour
certains des problèmes de santé, il est

essentiel de maintenir des liens d'amitié et
de bon voisinage". Qu'on se le dise ! C'est
donc sur la petite " Place de l'Amitié ", la
bien nommée, que près d'une centaine de
convives se sont rassemblée pour un apéro
- repas de qualité. Un paëlla goûteuse et de

choix, concoctée par les excellents maîtres - queue Tony, Dédé et Charles.
Pour le reste, ce fut autour du verre et des
tables, l'occasion d'échanger, de se retrou-

Sports - Entreprises - Arrêt sur images - Saga cité - Agenda

Le nouveau cru des Vendanges Littéraires

Les Vendanges littéraires 2018 auront lieu les 6 et 7 octobre en présence des nouveaux lauréats, en
l’occurrence : Pierre Assouline (prix des Vendanges littéraires), Serge Pey (prix Jean morer),
Jean Berthier (prix Coup de foudre) et Patrick Gifreu (prix Odette Coste).

Prix des Vendanges littéraires

Prix Jean Morer

Prix Coup de foudre

Prix Odette Coste

Pierre Assouline

Serge Pey

Jean Berthier

Patrick Gifreu

Ancien journaliste littéraire, auteur
de biographies marquantes, dont
celles de Georges Simenon, Albert
Londres et Hergé, de récits historiques et de romans, membre de l’académie Goncourt, bloggeur très suivi,
Pierre Assouline aborde tous les
genres avec bonheur et érudition.
Dans « Retour à Séfarad », son livre le
plus personnel sans doute, il se fait
pèlerin de la mémoire, à la recherche
de ses ancêtres juifs sépharades chassés d’Espagne en 1492. Sa quête
archéologique, politique, sociologique, historique, linguistique et
familiale, est parsemée aussi de mille
et un petits riens qui laissent transparaître ses humeurs versatiles, ses
joies et ses colères, ses impatiences
et ses révoltes… En toute sincérité,
générosité et humour. Sur les chemins de l’Espagne où il fait de nombreuses rencontres, avec Don
Quichotte en particulier (« Son héros,
son grand homme, son guide et son
parrain »), nous visitons l’Histoire au
rythme d’une prose qui nous emporte.

Né à Toulouse, enfant de l’immigration et de la guerre civile espagnole,
Serge Pey est un poète de l’écrit et de
l’oral. Sa poésie, pour reprendre le
mot de Léo Ferré, « est une clameur
». Elle est action, cri, désordre. Ses
bâtons de pluie font tonner des
orages de mots. Qu’il écrive des nouvelles, des pièces de théâtre, qu’il
crée en tous lieux des performances
ou marche jusqu’au cimetière de
Machado à Collioure, Serge Pey étonne, dérange, enthousiasme. Son dernier recueil, « Mathématique générale de l’infini », le consacre comme un
des meilleurs poètes de notre temps.
« Ouvrir Mathématique générale de
l’infini, écrit Michel Gorsse, c’est se
prendre en pleine poire la déferlante
d’un cataclysme. Et instantanément se
mettre à danser comme on se met à
courir devant l’orage pour narguer la
foudre. Ouvrir Mathématique générale
de l’infini c’est renouer avec le souffle
ancien des déflagrations poétiques,
celles capables de nous mettre au
monde encore et encore ».

Jean Berthier est réalisateur de
courts-métrages (« Nous n’irons pas
mourir », « Une mignardise » et «
Parasite »). Il écrit également pour
des revues littéraires. « 1144 livres
» est son premier roman. Le narrateur, né sous X, adopté par une
famille aimante mène une vie paisible de bibliothécaire entre sa
femme et sa fille. Jusqu’au jour où
sa vie bascule quand il reçoit en
héritage de sa mère biologique dont
il ne sait rien, 1144 livres rassemblés dans 38 colis. Il s’interroge sur
le sens de ce don d’une mère qui, «
comme dans un conte cruel pour
enfants, s’était transformée en livres
». « 1144 livres » est un hommage
incandescent et très émouvant à la
lecture et à la littérature, capables
d’abolir la distance entre les êtres
et d’agrandir l’univers de chacun
d’eux « car tel est le lecteur, que ne
rassasie pas la vie obtuse et
contrainte à son seul port d’attache.
» Un roman qui se lit comme un
policier de l’intime.

Il y a 10 ans, l’écrivain d’expression
française et catalane Patrick Gifreu
créait les éditions de la Merci, une
entreprise à part dans le milieu de
l’édition roussillonnaise. Auteur de
poèmes (« L’E muet » en 1983) et
d’essais (« Dali, un manifeste ultralocal » en 2000), Patrick Gifreu s’est
lancé plus tard dans une vaste entreprise de traduction d’œuvres de la littérature médiévale dont « Le miroir
du foutre », un Kamasutra catalan du
14ème siècle. Depuis, il a traduit et
édité dans sa propre maison plus de
20 ouvrages anonymes ou signés
Ramon Lull, François Eiximens,
Arnaud de Villeneuve qui abordent les
thèmes les plus divers : sermons, proverbes, contes, vin, cuisine, beauté.
Exhumant de l’ombre des siècles des
titres tels que « Le livre d’amour des
femmes juives », « Frère Bernard,
moine paillard », « Pourquoi j’ai
embrassé l’islam », Patrick Gifreu
accomplit, avec ses élégants petits
livres lie de vin, un travail exceptionnel d’archéologue des humanités.

« Retour à
Séfarad »
Éditions
Gallimard

«Mathématique
générale de
l’infini »
Poésie Gallimard

« 1144 livres »
Éditions Robert
Laffont

ver, et pour certains de faire
connaissance. Une fort belle journée marquée par la convivialité et le partage.

Usagers de la route :
5 nouvelles mesures !
Ces nouvelles mesures qui font partie d'un
plan annoncé lors du Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018
viennent d'entrer en vigueur suite à la publication d'un décret sur la sécurité routière
au Journal officiel du 18 septembre 2018.
Ce décret contient en effet de nombreuses
mesures dont notamment :
• L'augmentation de 4 à 6 du nombre de
points retirés aux conducteurs en cas de
non-respect des règles de priorité de passage accordées aux piétons ;
• L'extension du champ des infractions
constatables sans interception (y compris
par vidéo-verbalisation), afin d'assurer la
protection des piétons et de prévenir les circulations en sens interdit ou contresens ;
• La possibilité pour le préfet de prononcer
une mesure de restriction du droit de
conduire aux seuls véhicules équipés d'un
dispositif EAD (éthylotest anti-démarrage)
pour les conducteurs ayant commis une
infraction en lien avec une consommation
excessive d'alcool (plus de 0,8 g/l) ;
• La création d'une peine complémentaire
d'interdiction de conduire un véhicule qui
ne soit pas équipé d'un EAD en cas de
contravention de conduite liée à la consommation d'alcool ;
• La réduction de 3 points du permis de
conduire pour le conducteur en cas de surnombre de passagers dans le véhicule
(chaque siège ne peut être occupé que par
une seule personne).

Le programme

(Repli aux Dômes en cas de pluie)

Samedi 6 octobre
• 14h00-19h00 : déambulation littéraire et gourmande en présence des éditeurs régionaux, de la
librairie Torcatis et des vignerons de l’Agly
• 15h00 : rencontre avec Jean Berthier, prix Coup
de foudre
• 16h30 : rencontre avec Pierre Assouline, prix
des Vendanges littéraires

Dimanche 7 octobre

Samedi et dimanche 15h :

• 14h00-19h00 : déambulation littéraire et gourmande en présence des éditeurs régionaux, de la
librairie Torcatis et des vignerons de l’Agly
• 14h30 : remise des prix aux lauréats.
• 15h00 : rencontre avec Patrick Gifreu
• 16h00 : rencontre avec Serge Pey
• 18h00 : apéritif de clôture ouvert à tous
Les rencontres sont animées par le jury des
Vendanges littéraires : Bernard Revel, Sylvie Coral,
Christian Di Scipio, Elisabeth Fita, Michel Gorsse,
Chantal Lévêque, Carole Vignaud.

• Ateliers « Petites mains » et Kamishibaï pour
les 4-9 ans
• Plus d’informations :
vendangeslitteraires.overblog.com
Office municipal de Tourisme :
Tél. 04.68.64.04.04 - animation@rivesaltes.fr

Audika, toutes les raisons de bien s’entendre !
Tôt ou tard, chacun de nous peut être
touché par une perte d’audition ou le
désagrément des acouphènes. À ce jour,
6 millions de français souffrent de
troubles auditifs et moins de 20% d’entre
eux ont solutionné leur problème. « Il ne
faut pas attendre pour faire un dépistage.
Il est gratuit et sans engagement. Un problème traité à temps se prend en charge
plus facilement », explique Stéphanie Le
Goff, Responsable régionale du centre
Audika. Sur Rivesaltes, Arnaud Delon,
audioprothésiste diplômé d’état, spécialisé dans le traitement des acouphènes,
est désormais assisté par la rivesaltaise
Marlène Auzolat.

Dépistage et haute technologie
Passionnés par leur métier, le duo s’investit pleinement dans la campagne de
sensibilisation nationale pour une
meilleure audition (CPUMA), menée avec
Audika qui fête déjà ses 40 ans d’existence ! « Un bilan annuel est préconisé
dès 55-60 ans. Pour chaque test réalisé,
Audika s’engage à reverser 3€à un fonds
de soutien, au profit de malentendants
dans le besoin », ajoute Arnaud Delon. A
noter également que les nouvelles solutions auditives n’ont plus rien à voir avec
ce qu’elles étaient : « discrétion, réduction des bruits gênants, le ‘’rester connecté’’, tout ceci n’est plus une chimère »,

PUBLIREPORTAGE

précise encore l’audioprothésiste. Un
large éventail de
prix et des solutions de financement (jusqu’à 48
fois sans frais) rendent aujourd’hui
l’appareillage auditif accessible à tous.

Centre Audika, 1 Bis rue Beaumarchais
(place Joffre), est ouvert du lundi au
vendredi de 9h à 12h et 14h à 18h.
Tél : 04 68 64 18 54
Rdv illimités et gratuits.
www.pourunemeilleureaudition.fr

0-RIvesaltesMag-117_0-RIvesaltesMag-64 27/09/2018 07:55 Page5

5 - N°117 - OCTOBRE/NOVEmBRE 2018

Sports - Entreprises - Arrêt sur images - Saga cité - Agenda

Sixième saison culturelle au Palais des Fêtes
La nouvelle programmation artistique a été dévoilée
dernièrement par mme martine Delcamp, adjointe
déléguée à la culture. Petit tour d’horizon sur les
affiches de l’année 2018, 2019…

Le petit livret contenant la nouvelle
programmation du Palais des Fêtes
est disponible depuis le mois de septembre à l’Office Municipal de
Tourisme ainsi qu’à l’Hôtel de ville. Il
est également consultable sur
Internet : http://www.tourisme-rivesaltes.fr/ ou www.palaisdesfetes.fr

23 Octobre : « Même pas
peur ! » Spectacle pour
enfants par le Théâtre des
Marionnettes de Belfort

La saison écoulée a vu un taux de remplissage qui s’établit à 60%, avec une
moyenne de 104 personnes par spectacle.
Les conférences attirant quant à elles
environ 72 personnes. Une légère baisse
par rapport à l’année précédente, sans
doute liée, entre autre, à différentes
conjonctures économiques. Quoi qu’il
en soit, l’équipe de programmation a
réussi à maintenir le cap pour la sixième saison d’affilée en présentant un
large éventail culturel de spectacles
qui devraient satisfaire petits et
grands.
Parmi les 21 animations et spectacles
de la nouvelle saison, un tiers
concerne un public jeune. Citons, entre
autre, la pièce « Même pas peur ! »
(photo) par le Théâtre des Marionnettes
de Belfort, dans une mise en scène et un
scénario de Jean-Paul et Antonin Lang ;
« A la recherche du flocon de Noël » par
la troupe locale du Théâtre du Réflexe,
avec Alicia grison et Georges Pawloff (le
9 décembre) et « La fabuleuse expédition
du professeur Ferguson », une adaptation
librement inspirée de l’œuvre de Jules

20 Octobre : Balavoine, Berger
et Goldman en acoustique !

Verne et interprétée par la compagnie
Titane…
Le côté musical n’est pas oublié pour
autant avec huit spectacles mêlant comédies musicales, concerts classiques,
chants, Jazz… Comme par exemple le
groupe vocal « L’Art Scèn’ », véritable
spectacle vocal, agité de chorégraphies
avec une vingtaine de chanteurs qui
n’hésitent pas à mélanger sans complexe
un tube de Vianney revisité à la sauce
polyphonique et un traditionnel turc (le
24 mars). Ou bien encore le concert
« Génération Balavoine, Berger,
Goldman » (photo), avec Bob Djalout qui
nous revient avec une nouvelle formule,
accompagné cette fois par deux guitaristes : Alain Casenova et Benoit Lassalle,
ainsi que du ténor catalan Chris Lorenzo
… Dans un répertoire toujours intimiste
et acoustique, mais cette fois ci, c’est 3
grands artistes français qui seront mis à
l’honneur : Daniel Balavoine, Michel
Berger et Jean Jacques Goldman.
Signalons également la formation « Une
belle époque » (photo) qui interprètera
quelques unes des plus belles chansons
des années 30, 40, 50 aussi amusantes
que romantiques.
L’équipe de programmation, comme les
années précédentes, a souhaité intégrer
à cette programmation la grande salle des
Dômes. Ainsi, le public aura l’occasion de

7 Avril : Les chansons d’hier avec
la formation « La belle époque »

Bilan positif pour le club des Jeunes
et le Centre de Loisirs l’Hippocampe
Cet été, près de 250 enfants ont pu profiter pleinement et quotidiennement des structures municipales
et du programme estival mis en place pour contenter
petits et plus grands…

Un été
chaud au Club des Jeunes
30 jeunes en moyenne par jour cet été,
un programme pour les 11-12 ans et un
autre pour les 13-16 ans, 2 équipes de 4
à 5 animateurs diplômés, une moyenne
de 15 activités sportives et au moins
autant d’ateliers artistiques, culturels et
d’éveil, des séjours découvertes, rien
n’aura manqué pour la jeunesse rivesaltaise en cet été 2018 !
Voyez plutôt ce dont les groupes
constitués ont pu profiter.

Quelques ateliers sportifs : Parc aquatique, randonnée palmée, rafting,
futsal, journées plage,
téléski nautique, jeux
sportifs de plage, canyoning, course d’orientation, piscine, stand-up
paddle, randonnée aquatique, basket, ateliers
« sport-santé-bien-être »,
des jeux intervilles sur 2 journées
Rivesaltes-Espira-Saint Estève, etc.
Quelques ateliers artistiques, culturelles
et d’éveil : Rallye découverte, grands
jeux de société, confection de bracelets,
d’un herbier, aménagement du patio,
jardinage, confection de mobilier en
palettes, de boites décorées, ateliers
d’éveil à la nature, de recyclage, de cuisine, de couture, d’informatique, scrap-

booking, fabrication de savon…
Les séjours :
Du 16 au 19 juillet, 16 filles et 14 garçons se sont rendus au Puy du Fou
(Vendée) pour une visite regroupant des
spectacles historiques en son et lumière,
des spectacles pyrotechniques et amasser autant de souvenirs.
Du 14 au 17 août, 13 filles et 17 garçons
sont partis découvrir Seignosse sur la
côte Basque pour visiter Biarritz, s’initier
au surf et surtout… à la pelote Basque.
Prochainement, nous détaillerons une
petite nouveauté au Club des Jeunes :
l’accueil « passerelle » pour les 10-11
ans.
Club des Jeunes – av. Louis Blanc – Tél :
04 68 64 34 93 et 06 12 14 01 01
cdj@rivesaltes.fr site : www.rivesaltes.fr
(rubrique Enfance & Jeunesse)
Ambiance « Camping à la plage » cet
été à l’Accueil de Loisirs l’hippocampe
Durant 8 semaines, du lundi 09 juillet au
vendredi 31 août, les petits rivesaltais
de 3 à 10 ans ont pu s’éclater grâce à
une programmation ludique et variée !
L’équipe d’animation a accueilli plus de
220 enfants entre 3 et 10 ans, en leur
proposant diverses activités :
• Visite du jardin exotique de Ponteilla,
• Activité Accrobranche de Leucate,
• Pédalo à l’île aux loisirs,
• Parc aquatique « Aqualand »,
• Balades en catamaran,
• Visite du Parc Australien de
Carcassonne,
• Espace aquatique de Vernet-les-bains,
• Visite des gorges de la Fou,

découvrir sous la coupole : le guitariste
Vincente Amigo avec « Mémoria de los
Sentidos » dans le cadre des
Internationales de la guitare (le 5
octobre) ; Le Concert du Nouvel An par
les Musiciens et l’Orphéon de Rivesaltes
(le 13 janvier) et enfin « Le Carnaval des
Animaux » de Camille Saint-Saëns (18351921) interprété par le CRR Perpignan
Méditerranée (le 12 mai).
Le théâtre sera également de la partie
avec deux comédies : « 40 ans déjà… Tu
te souviens fryy !!! » par les « Cas
talents », Philippe Manzano et JeanClaude Martinez (17 novembre), ainsi que
du théâtre catalan avec « Només un lloc
tranquil » par « El grup del Galliner »
(photo).
Enfin, le cycle de conférences (toutes
gratuites) est également maintenu cette
saison avec 4 thèmes abordés tout au
long de la saison : « 1918, des offensives
allemandes à la victoire » par l’historien
militaire Renaud Martinez (le 11
novembre à 17h) ; « Pau Casals, André
Peus et les siens » par Michel Peus (le 25
janvier à 19h) ; « De la Trêve de Dieu au
Parlement Catalan et au gouvernement de
la Generalitat » par le conférencier local
Jean Villanove (le 15 mars à 19h) et
enfin, « L’exode du trésor artistique de
l’Espagne en 1939 » par Serge Barba (le
17 mai à 19h).

22 Juin : Théâtre Catalan avec
« El Grup del Galliner »

• Axurit Parc de Torreilles
• Aprems Bowling,
• Aprems piscine…
Sur le centre, diverses activités leur ont
été également proposées :
• Ateliers créatifs,
• Grands jeux collectifs,
• Atelier cuisine,
• Arts plastiques,
• Ateliers nature…etc.
Nous souhaitons une bonne rentrée à
tous et n’oubliez - pas que le centre
accueille les enfants durant l’année, le
mercredi ainsi que durant les vacances
scolaires.
N’hésitez pas à nous contacter au
04 68 64 39 83 ou par mail :
centredeloisirs@rivesaltes.fr
Sur le site de la ville : www.rivesaltes.fr
rubrique « Enfance Jeunesse »

Votre

parution
publicitaire
dans

Rivesaltes
Magazine

06 74 39 22 92
rivesaltesmag@gmail.com

0-RIvesaltesMag-117_0-RIvesaltesMag-64 27/09/2018 07:55 Page6

N°117 - OCTOBRE/NOVEmBRE 2018 - 6

Entreprises - Arrêt sur images - Associations - Reportage - Agenda

La Commanderie du Babau intronise
Pierre Lopez et accompagne le « Sereno »

Rivesaltes fut marquée par la
prestation des Commandeurs du
Babau.

Le Grand Maître Patrick Chaumin
après avoir remercié les vignerons
présents et la fromagerie Juliette
ouvrit son chapitre avec les traditionnels coups de bâtons.
L'impétrant Pierre Lopez se présenta devant les Commandeurs ou
son parcours et ses engagements
furent montrés en exemple ainsi
que ses qualités de fédérateur. Le
Grand Échanson lui fit déguster
un muscat bien frais qui entraina
la prestation de serment et
l'adoubement à l'épée dans l’esprit de la chevalerie. Le Grand
Maître profita de l’occasion pour

rappeler
qu'en
1785, les consuls
Rivesaltes
de
avaient
déjà
organisé une fête
vigneronne
accompagnée de
sardanes sur cette
même place. Puis
arriva une grande
première : Joseph
Moya qui possède le titre protocolaire de « Grand Sereno »
(veilleur de nuit) dans la confrérie reçu les accessoires, hallebarde, fanal et clés, qui lui permi-

rent de faire le
tour de l'ancienne cité fortifiée
jusqu'au « Forat
del forn ». C’est
sur ce lieu symbolique et particulièrement surveillé que le
Sereno déclara
avoir entendu
un bruit étrange... Le Babau ? Les
Commandeurs se mêlèrent enfin
aux dégustateurs qui apprécièrent les anecdotes historiques du
Grand Maître.

l'adresse est l'ancienne
Mairie de Rivesaltes
(Place du Général de
Gaulle) organise son
23ème Open de
billard 3 bandes, les
6 et 7 Octobre.
L’entrée est libre
pour tout public.
Ouverture à partir de
9h jusqu'à 21h le samedi et
16h le dimanche. Les personnes qui
seraient intéressées pour jouer au
billard sont cordialement invitées à

venir nous voir tous les jours de la
semaine entre 14 et 19h... qui ont eu
lieu à Lille et à Reims, en prenant en
charge les déplacements. Tout cela
réuni, nous a permis de réaliser une
saison exceptionnelle par la motivation des adhérents, les résultats en
compétitions et la convivialité au
sein du club.
Les entraînements étant interrompus
pendant les vacances, les stages d’été
sont à l’honneur. Avec les stages à la
plage ; Travail foncier et ludique. Les
nouveautés pour la saison prochaine

sont : un nouveau cours le mardi, qui
s’adressera exclusivement aux compétiteurs et futurs compétiteurs. Encore
à l’étude : la création d’un cours de
pratique interne avec du Tai Chi et du
Chi Kung (Qi Gong), sous l’égide
Karaté Santé, les mardis matin et les
jeudis après midi. Le professeur et les

dirigeants vous donnent rendez-vous
à la rentrée début septembre, tout en
vous souhaitant un bon été et :
bonnes vacances à tous !
Pour tout renseignement :
04.68.64.13.51 ou
06.83.56.66.03.

La commanderie a intronisé Pierre Lopez
(en robe verte) au cours de la Fête du Muscat

L’association communique
La 6ème fête du Muscat organisée
dans sa capitale mondiale de

L’association communique

23ème Open de billard 3 bandes

Las Solades organise sa première
grande foire exposition
le 13 octobre !

Le billard club de Rivesaltes dont

Joseph Moya, le
« Sereno » devant le
« Forat del forn, où fut
entendu un bruit étrange...

L’association communique

Une première sur notre commune !
Les artisans et commerçants de la Zone Activités Économiques Las Solades présenteront leurs métiers et savoirfaire sur la Place de la République, le samedi 13 octobre
2018 de 9h à 18h.Tous les acteurs économiques de la ville
se mobiliseront dans une ambiance festive et conviviale où
jeux et animations agrémenteront cet évènement. Un rendez-vous sympathique et fort intéressant pour petits et
grands à ne pas manquer. Une journée « découvertes »
enrichissante sur les métiers manuels. Les plus jeunes
pourront participer, de façon ludique, aux nombreuses animations. Les ados découvriront des métiers épanouissants,
y trouveront peut-être même une vocation, tandis que les
visiteurs apprécieront la diversité et la variété des services
disponibles aux portes même de Rivesaltes. Une occasion

privilégiée de dialoguer et
d'échanger avec les artisans
et commerçants locaux. Ce
même jour, l’association Car+
renouvellera son animation
traditionnelle et appréciée
« La carte des Saveurs ».
Comme toujours, nos amis
les vignerons de la cave
Arnaud de Villeneuve seront
à nos côtés et nous clôturerons cette journée de fête
par la dégustation de leurs célèbres apéritifs.

Reprise des activités à la
Gymnastique Volontaire mixte
L’association communique

Le club de gymnastique volontaire a repris ses
activités le 10 septembre. Les 19 heures de cours
diversifiés proposés s’adressent à tous les publics.
Au programme : Pour les adultes : pilates, pilates
adapté, zumba, yoga, marche nordique, gymnastique séniors, séances avec renforcement musculaire, step, cardio. Pour les enfants : activités physiques et sportives le mercredi après-midi.
En rejoignant le club, vous pourrez pratiquer une
activité physique permettant de vous maintenir en
bonne santé. Le calendrier des activités est disponible sur le site : http://gv.rivesaltes@free.fr
Contact : 0468643846 / 0468643171
Email : gymvolontaire-066025@epgv.fr

0-RIvesaltesMag-117_0-RIvesaltesMag-64 27/09/2018 07:55 Page7

7 - N°117 - OCTOBRE/NOVEmBRE 2018

Sports - Entreprises - Histoire - Saga cité - Reportage - Arrêt sur images

1918-2018 : Hommage aux combattants rivesaltais

Ils s’appelaient : Petit Louis, Emile, Jacques, Jojo, Henri, Pierre, Dédé… En tout, cent soixante
quinze noms sont gravés sur le monument aux morts de Rivesaltes, victimes de la Grande Guerre. Voici le
parcours de certains d’entre eux, tombés au champ d’honneur.

La ville de Hooglede où se sont retranchés les allemands

Dernière partie

Octobre 1918
En octobre, les Allemands se ressaisissent derrière une ligne de défense préalablement fortifiée. A un mois de la fin
du conflit, ils vont infliger de nouvelles
pertes aux alliés, laissant eux-mêmes sur
le terrain de très nombreux soldats. Les
Français passent à l’attaque dans les
Flandres belges mais les Allemands tiennent bon à Hooglede. Sur ce secteur,
deux Rivesaltais vivent leurs derniers
instants. François Laurent Roig est né au
village le 21 janvier 1896. Mobilisé le 12
avril 1915 au 142ème RI à Lodève, il part
aux armées pour participer à l’offensive
de Champagne du 25 septembre. Il
revient en 1ère ligne le 7 avril 1916, muté
au 159ème régiment d’infanterie alpine de
Briançon. Le 16 avril 1917, voici notre
jeune François monter hardiment à l’assaut des tranchées adverses au déclenchement de la bataille du chemin des
Dames. Toutes les positions ennemies

sont enlevées et conservées. Le 15-91 est
appelé en renfort en mars 1918 pour
contenir la ruée allemande près de
Reims, au Plémont. Pendant dix jours,
les Français vont y déployer tout leur
courage pour stopper l’ennemi. Enfin, le
17 juillet, ROIG et ses amis contre-attaquent. Dans cette affaire, le jeune
Rivesaltais a été particulièrement
héroïque en tenant sa place d’agent de
liaison. Il est cité et reçoit la Croix de
Guerre avec étoile de bronze. Il est décoré de la Médaille Militaire et est nommé
caporal à la 11ème compagnie, 3ème
bataillon. Le 14 octobre, après une avancée fulgurante, les poilus du 15-9 arrivent devant Hooglede et partent aussitôt à l’assaut. Entraînant ses hommes
avec panache à 7 heures du matin, le
courageux caporal est tué à l’ennemi. Il
recevra une nouvelle citation avec sa
seconde étoile de bronze : « Jeune
caporal d’une grande bravoure. A
superbement entraîné ses hommes à
l’attaque du 14 octobre 1918 en
Belgique. Tombé glorieusement au

cours du combat ».
Quatre jours plus tard, le 18 octobre
1918, à Rivesaltes, François Joseph
Auzolat ferme les yeux pour toujours à
son domicile. Ce cultivateur né au village le 10 octobre 1878 a fait son service
militaire à Castres en 1899, au 9ème RAC.
C’est dans cette même unité qu’il a fait
deux périodes de réserve, en 1905 et
1908. Placé dans un service auxiliaire, il
n’est mobilisé que le 3 juillet 1918,
comme 2ème canonnier conducteur au
105ème régiment d’artillerie lourde hippomobile. Il est affecté à la 66ème batterie
d’observation et de liaison. C’est en
Champagne que notre Rivesaltais va
exercer son difficile métier de liaison
alors que les armées françaises entrent
dans leur phase offensive. Victime des
tirs d’obus à gaz, François voit sa santé
s’étioler. Il est, malgré tout, présent face
à la Vesle le 30 septembre, pour voir son
régiment écraser les ennemis de plus de
six mille obus de 155. Sa santé étant de
plus en plus précaire, François est hospitalisé, puis autorisé à rentrer en convalescence chez lui. Il y décède le 18
octobre 1918.
Il est de « 14 ». Il a fait toute la guerre.
Il est né le 17 mai 1887 à Latour de
France et travaille comme porteur de
pain. Il a fait son service militaire en
octobre 1908 à Rodez, au 122ème RI,
avant d’y retourner en 1912 pour une
période de réserve. C’est dans ce même
régiment qu’il est mobilisé à la déclaration de guerre. Il va connaître l’horreur
des combats en Lorraine, au bois de la
Voisogne puis à la mêlée des Flandres. En
1915, il va monter à l’assaut des boyaux
de Beauséjour puis prendre de vive force
la côte 193 avec ses camarades lors de
l’offensive de Champagne. Il est évacué
pour maladie le 3 octobre 1915 à l’hôpital de Montluçon avant de partir effectuer un stage de mitrailleur. Cet homme,

c’est Émile Pierre Lebrau. En mai 1916,
il assiste en réserve aux duels atroces de
la côte 304 à Verdun. En juillet 1917, au
service de sa pièce, il participe hardiment à la prise du Mort-Homme. Le
122ème RI y sera tellement brave qu’il
gagnera un nom sur son drapeau.
Lebrau, méprisant la Mort, se servira de
son arme avec gloire et sera cité : « Bon
soldat mitrailleur, brave et dévoué. Le
20 août 1917, malgré les obus tombant à proximité de sa pièce, a continué le tir, donnant ainsi à ses camarades un bel exemple du devoir » . Il
accroche une étoile de bronze à sa Croix
de Guerre. En avril 1918, le 122ème RI est
porté d’urgence à la bataille défensive
des Flandres où Bascou, Izopet et
Auzolat sont tombés. Après la dernière
attaque allemande du 15 juillet, les poilus du 122ème RI font une avancée fulgurante sur l’Ailette et la Serre. Le régiment
est très offensif et attaque tous les jours.
Le 19 octobre, il s’agit de s’emparer des
réduits fortifiés de la Serre, près de
Barenton Cel. Le départ est donné à 5
heures 50. La 1ère ligne est prise ainsi
qu’une portion de terrain de 600 mètres.
Le mitrailleur rivesaltais avance avec ses
lourdes munitions lorsqu’une balle le
couche pour toujours. A quelques jours
de l’armistice, le Rivesaltais « de 14 »
aura fait toute la guerre.
Charles Michel Genes n’a que 16 ans au
début de la guerre mais celle-ci va rattraper le roulier né au village le 12 avril
1898. Le 17 avril 1917, il est mobilisé au
3ème RAC de Carcassonne pour y être instruit comme canonnier conducteur. Il
part sur le front,
en 2ème ligne avec
le 56ème RAC de
Montpellier le 12
janvier 1918, mais
il est pris dans
l’engrenage des

Émile LEBRAU (coll.privée)

offensives allemandes. Il y montre un
grand courage. Le 10 avril 1918, il est
muté au 30ème RAC d’Orléans. Après un
séjour « pépère » en Alsace, notre jeune
ami participe à partir du 17 juillet à la
poursuite de l’armée allemande en retraite avec la 9ème division. Les choses se
passent mal sur le secteur, en effet, la
division est soumise à de violents bombardements toxiques. Le 30ème RAC s’en
va récolter sa part de gloire avec la 14ème
division. Par des bonds successifs, les
artilleurs placent leurs canons aux bons
endroits pour appuyer l’infanterie.
GENES, dont le métier le rend spécialiste
des chevaux, conduit avec adresse sa
pièce lors de la traversée de la Vesle. Le
régiment est félicité par le commandement pour sa conduite. Le 30 septembre,
GENES arrive devant les positions allemandes de la Hunding Stellung. Grâce
aux artilleurs, les passerelles sont jetées
et l’infanterie peut traverser la Vesle.
Aveuglé par tant de succès, le 30ème RAC
s’avance dangereusement du 16 octobre
au 3 novembre et subit de lourdes
pertes. A cette date, le jeune Genes part
en permission. A peine arrivé à
Rivesaltes, il est obligé de s’aliter. Il
meurt pour la France le 10 novembre. Le
lendemain, c’est l’armistice ! Il est enterré au cimetière de Rivesaltes.
1 - Surnom du 159ème RIA

Programme de commémoration du centenaire

11 novembre 1918 – 11 novembre 2018
3 Novembre

Exposition de photos, peintures et sculptures autour du « canon » du Maréchal Joffre
À découvrir dans les caves du domaine Cazes, 4 rue Fransisco Ferrer à Rivesaltes

11 Novembre
9h30 – Messe à l’église Saint André
11h00 – Volée de cloches
• Remise de gerbes au Monument aux Morts
• Lâcher de ballons organisé par le Souvenir Français
17h00 - Palais des Fêtes
Renaud Martinez, historien militaire et auteur de plusieurs ouvrages sur les disparus de
la Grande Guerre proposera une
conférence sur le thème suivant : « Des offensives allemandes à la
victoire ». (Entrée gratuite)

Hunding : Les positions allemandes
de la Hunding Stellung où sera blessé
le jeune Charles Genes

SERVICE D'URGENCE
MAIRIE

TÉLÉPHONE
04.68.38.59.59

Sapeur-Pompier

18 ou 112

SAMU

15 ou 112

Gendarmerie

17

Centre Hospitalier Perpignan

04 68 61 66 33

GDF (Urgence)

08.10.43.30.66

EDF (Urgence)

08.00.12.33.33

Gendarmerie Rivesaltes

04 68 64 09 50

Sapeurs-pompiers Rivesaltes

04 68 64 29 87

Météo France

08.92.68.02.66

0-RIvesaltesMag-117_0-RIvesaltesMag-64 27/09/2018 07:56 Page8

N°117 - OCTOBRE/NOVEmBRE 2018 - 8

Arrêt sur images - Entreprises - Agenda - Saga cité - Reportage - Associations
Samedi 6 et dimanche 7 octobre
• Open de billard
Centre associatif et culturel de 9h à
18h
Entrée gratuite
Renseignements : 04 68 64 47 83
billard.rivesaltes@gmail.com

Samedi 6 et dimanche 7 octobre
• Vendanges Littéraires
Place Général de Gaulle de 14h à 19h
Renseignements : 04 68 38 51 71
médiathèque@rivesaltes.fr
Dimanche 7 octobre
• Vide grenier de la pétanque
Parking derrière l’Hôtel de Ville
De 5h à 18h
Emplacement 5 €
Inscriptions 05 68 66 61 24
Pétanque-rivesaltaise@orange.fr
Samedi 13 octobre
• Soirée caritative
« Jean My » chante Johnny
Aux Dômes à 21h
Renseignements : 06 03 78 45 45
Samedi 13 octobre
• Carte des saveurs d’Automne
Commerçants et artisans CAR+
Renseignements :
04 11 64 50 04 – 06 04 17 91 13
asso.carplus@gmail.com
Samedi 20 octobre
• Concert acoustique Génération
Balavoine, Berger,Goldman
Palais des Fêtes à 21h - Durée 2h
Tout public : plein tarif 10 €/moins
de 12 ans 5 €
Renseignements : 04 68 64 04 04
omt@rivesaltes.fr
www.rivesaltes.fr
Mardi 23 octobre
• Théâtre des marionnettes de Belfort
Spectacle « Même pas peur ! »
Palais des Fêtes – 16h (45mn)
À partir de 3 ans – Tarif 5 €

Renseignements : 04 68 64 04 04
omt@rivesaltes.fr
www.rivesaltes.fr

Dimanche 11 novembre
• Saveurs Authentiques
Aux Dômes de 10h à 18h
Entrée gratuite
Renseignements : 04 68 64 04 04
omt@rivesaltes.fr
Dimanche 11 novembre
• « 1918 Des offensives
allemandes à la victoire »
•Commémoration du centenaire de la
fin de la Grande guerre
Conférence de Renaud Martinez
Voir programme détaillé en page 7
Palais des Fêtes à 17h
Tout public entrée gratuite
Renseignements : 04 68 64 04 04
omt@rivesaltes.fr
www.rivesaltes.fr
Lundi 12
et mardi 13 novembre
• Collectes de sang
Par l’Association Catalane pour le
Don du Sang Bénévole
Aux Dômes de 15h à 19h30
Renseignements : 06 35 91
36 91
jm.andujar@hotmail.fr

Samedi 17 décembre
• Théâtre « 40 ans
déjà…
Tu te souviens
fryyy !!! »
Par « les Cas Talents »
Palais des Fêtes à 21h
Tout public : plein
tarif 10 €/moins de
12 ans
5€
Renseignements :
04 68 64 04 04
omt@rivesaltes.fr
www.rivesaltes.fr

Expression libre
Les élus du Groupe majoritaire
Les élus du Rivesaltes Nouvel Horizon

Des travaux structurants très importants ont été entrepris ces dernières années :
Le « Tour de 6 heures » (rue de la République, rue Jean Jaurès, rue Maréchal
Foch, Place de la République, Place Jean Jaurès, Parking du Moulin, Place Fafa
Espeu, Parking Emile Zola) avec la réfection totale des réseaux d’eau potable
et d’assainissement, l’enfouissement des réseaux électriques, téléphone, éclairage public, fibre. Le Centre-Ville est d’une belle esthétique et l’ensemble de ces
quartiers s’en trouve valorisé. Certaines personnes ont constaté que les pierres
se délitaient sur une tranche exécutée par une entreprise travaillant pour
Orange dans le cadre de la mise en place de la fibre optique. Nous avons demandé à cette entreprise de refaire les travaux de reprises conformément aux règles
de l’art.
Ce qui sera fait dans les prochains jours. Cela ne constitue pas une raison suffisante pour dénigrer l’ensemble de ces aménagements. S’en est suivi l’aménagement des Allées Maréchal Joffre dont les platanes étaient en phase de dépérissement et certains jugés dangereux par l’Office National des Forêts. Les
réseaux d’eau potable et d’assainissement ont été repris avec notamment le
remplacement de la vieille canalisation principale d’eau potable (Ø 350) âgée
de plus de 120 ans et qui ne cessait de se rompre. Un nouveau réseau d’évacuation des eaux pluviales a été créé. La mise en esthétique des réseaux électriques, téléphoniques, d’éclairage public et fibre optique a été réalisée par
enfouissement. Le traitement des surfaces se décompose par de la voirie, trois
giratoires, des parkings, des trottoirs très larges en pierre. Les Allées sont désormais d’un seul niveau. Les marches ont disparu, les murets aussi, ce qui donne
une allure très intéressante et une belle perspective. L’allée centrale, entièrement pavée de grandes dalles en pierre CENIA, est agrémentée par une fontaine au sol. Les allées latérales sont réalisées en béton désactivé permettant d’accueillir le marché, la foire… Les candélabres sont mis en place, certains
accueilleront la sonorisation et les caméras de vidéo protection. Resteront à
réaliser dans les prochaines semaines, la mise en place du mobilier urbain
(bancs, fauteuils, poubelles, cendriers, etc …) les plantations d’arbres d’ornement dans les grands bacs ainsi que les rangées de platanes. Ces plantations

Samedi 1er décembre
• Défilé de la Sainte Barbe
Par les sapeurs-pompiers de
Rivesaltes
Départ 9h30 du Centre de secours
Messe en l’église à 10h
Samedi 1er
et dimanche 2 décembre
• Fête de la Saint-André
Fête foraine
Samedi 1er :
15h Concert à l’église
Soirée de la Saint-André
aux Dômes
Repas 25 €
20h bal entrée gratuite
Dimanche 2 décembre
10h30 messe à l’église
Bénédiction du Muscat
de Noël
Aubade à Saint-André
12h Place de Gaulle :
Sardanes avec le
Foment de la
Sardane
Dégustation du
Muscat de Noël
avec la

Renseignements :
04 68 64 04 04
omt@rivesaltes.fr
Vendredi 7
et samedi 8 décembre
• Téléthon
Aux Dômes et
dans la ville
Renseignements :
07 81 32 04 17

Commanderie
du Babau

Cette rubrique est destinée à publier les communiqués issus des listes politiques qui composent le conseil municipal de
la commune. Les textes fournis sont reproduits intégralement, sans aucune modification ou rectification
s’effectueront à « la Ste Catherine où tout arbre prend racine », c’est-à-dire fin
novembre début décembre. C’est après les plantations et la finition totale des
travaux que les entreprises remettront l’ouvrage à la mairie ! Jusqu’à cette opération de transfert, les entreprises sont responsables du chantier, c’est pour
cette raison que nous leur avons déjà demandé de le sécuriser et notamment de
sécuriser les réservations prévues pour la plantation des platanes. Avec près de
2 hectares de superficie (20 000 m2), les Allées Maréchal Joffre sont classées
deuxième grande esplanade du département après les Allées Maillol de
Perpignan.
Le coût total de cette opération qui s’élève à plus de 3 500 000 € a bénéficié
de subventions de la part de :
Perpignan Méditerranée Métropole à hauteur de 1 300 000 €
Conseil Départemental à hauteur de 350 000 €
Région Occitanie à hauteur de 200 000 €
La charge financière résiduelle de la commune est donc de 1 650 000 € qui a
été étalée sur deux exercices budgétaires (2017 – 2018).
Prochainement, nous aurons le plaisir de vous inviter à l’inauguration des Allées
Maréchal Joffre qui aura certainement lieu avant la fin de l’année.

Les élus PCF Front de gauche de Rivesaltes
Y-a-t 'il encore un pilote dans l'avion ?
3 546 065.90 euro HT ! C'est mon dernier prix ! Voilà ce que va coûter la promenade de Rivesaltes ! Dans ces temps de restrictions budgétaires, on est en droit
de se demander si une telle dépense est justifiée. Les allées Joffre avaient bel et
bien besoin d'un coup de jeune (ceci dit, il n'y a pas qu'elles !) ; mais engager
de telles sommes ne nous semble pas vraiment être dans l'air du temps. Alors que
le Secours Populaire sonne encore une fois l'alarme : un français sur cinq ne peut
pas s'alimenter correctement trois fois par jour, et malheureusement Rivesaltes
ne coupe pas à la règle, notre commune dépense allégrement dans des travaux
pharaoniques, qui espérons-le, seront de meilleure qualité et durabilité que le
fameux tour de 6 heures !
On aurait pu attendre d'une municipalité responsable et garante du bien vivre de
ses citoyens des projets plus structurants, des projets de soutien, d'accompagne-

ment des populations les plus indigentes. Mais non ! Au contraire, on chiffre les
ouvrages puis on oublie des détails qui nécessitent des travaux supplémentaires,
in fine, entre le prix initial proposé par l'entreprise choisie et sa facture une variation de 5.21 % du prix nous saute à la figure !
Rivesaltaises, rivesaltais nous vous laisserons seuls juges de l'esthétique de la
promenade chacun ses goûts ! Ce qui est certain, c'est que nous pourrons dire
elle a coûté très cher.
Elsa Sanchez, conseillère municipale, Patrick Cases, conseiller municipal et régional
2, vice-président à la commission eau.

Les élus du Rivesaltes Nouvel Horizon
Trottoirs danger
Dans notre commune « bien gérée », beaucoup seront d’accord avec nous pour
dire que l’entretien de la voirie n’est pas assuré de la meilleure manière. Nous
avons rencontré une dame qui a chuté sur une « planche de protection » gondolée, installée après qu’une autre personne ait chuté au même endroit en raison d’un trottoir déformé. Cet accident sur lequel trois citoyens peuvent apporter leur témoignage, a fait l’objet d’un constat de gendarmerie qui se déplace
chaque fois qu’il y a blessures corporelles. Si nous avions plus d’espace, nous
aurions pu vous montrer l’état du visage de cette dame.
Une déclaration a été faite auprès de l’assureur ; sa réponse laisse perplexe. Le
sinistre ne peut-être pris en charge, ni donner lieu à indemnisation car la Mairie
affirme que les plots de signalisation étaient disposés pour signaler le danger.
Cette position que nous retrouvons dans d’autres cas est habituelle. L’accidentée
affirme qu’il n’y avait aucune signalisation ; nous allons l’accompagner dans sa
recherche de la vérité.
Sur les allées Joffre, il y a actuellement des trous béants qui doivent accueillir
les nouveaux arbres – les platanes achetés en l’an 2000 – aucun n’est sécurisé.
Ne voyez-vous pas là un danger et une légèreté de la part de la mairie. Je vous
épargnerai l’inventaire des trous qui jalonnent nos trottoirs. Chacun connait les
siens et depuis qu’ils sont là, a sans doute appris à les éviter.
Joël Diago, conseiller municipal, Hélène Rubi Souvent, conseillère municipale.
Jean Michel Andujar, conseiller municipal

Rivesaltes magazine © est une publication municipale d'informations locales éditée par la ville de Rivesaltes. Directeur de la publication : André BASCOU, maire de Rivesaltes- Place de l'Europe 66600 Rivesaltes - Tél : 04 68 38 59 59 - Conception et réalisation : PROFILTV rivesaltesmag@gmail.com - Crédits photos : OmAT Christian Saladin, Sylvie Grimm, Jonathan Iniesta, Robert Jobe, mairie de Rivesaltes.

Programme des animations


RIvMag117 OCT-NOV 2018.pdf - page 1/8
 
RIvMag117 OCT-NOV 2018.pdf - page 2/8
RIvMag117 OCT-NOV 2018.pdf - page 3/8
RIvMag117 OCT-NOV 2018.pdf - page 4/8
RIvMag117 OCT-NOV 2018.pdf - page 5/8
RIvMag117 OCT-NOV 2018.pdf - page 6/8
 




Télécharger le fichier (PDF)


RIvMag117 OCT-NOV 2018.pdf (PDF, 69 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


rivmag117 oct nov 2018
rivmag 73 juin juil 2011
rivmag 74 aout sept 2011
rivmag105 oct nov 2016
rivmag118 dec 2018 janv 2019
rivmag111 oct nov 2017