RIvMag117 OCT NOV 2018.pdf


Aperçu du fichier PDF rivmag117-oct-nov-2018.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7 8




Aperçu texte


0-RIvesaltesMag-117_0-RIvesaltesMag-64 27/09/2018 07:55 Page4

N°117 - OCTOBRE/NOVEmBRE 2018 - 4

Place de l'Amitié :
Convivialité
et partage.

En Bref

L'amitié. Cette affection mutuelle entre
des personnes… C'est ce que marquent chaque année, avec le grand
plus qui est la convivialité et le partage, Monique, Hervé et tous leurs amis
bénévoles en organisant un repas de
quartier " ouvert à tout le secteur
autour de l'avenue du Roussillon".
Comme le clame haut et fort Hervé,
parce qu'il y croit profondément : "
Malgré nos obligations familiales,
professionnelles et malheureusement pour
certains des problèmes de santé, il est

essentiel de maintenir des liens d'amitié et
de bon voisinage". Qu'on se le dise ! C'est
donc sur la petite " Place de l'Amitié ", la
bien nommée, que près d'une centaine de
convives se sont rassemblée pour un apéro
- repas de qualité. Un paëlla goûteuse et de

choix, concoctée par les excellents maîtres - queue Tony, Dédé et Charles.
Pour le reste, ce fut autour du verre et des
tables, l'occasion d'échanger, de se retrou-

Sports - Entreprises - Arrêt sur images - Saga cité - Agenda

Le nouveau cru des Vendanges Littéraires

Les Vendanges littéraires 2018 auront lieu les 6 et 7 octobre en présence des nouveaux lauréats, en
l’occurrence : Pierre Assouline (prix des Vendanges littéraires), Serge Pey (prix Jean morer),
Jean Berthier (prix Coup de foudre) et Patrick Gifreu (prix Odette Coste).

Prix des Vendanges littéraires

Prix Jean Morer

Prix Coup de foudre

Prix Odette Coste

Pierre Assouline

Serge Pey

Jean Berthier

Patrick Gifreu

Ancien journaliste littéraire, auteur
de biographies marquantes, dont
celles de Georges Simenon, Albert
Londres et Hergé, de récits historiques et de romans, membre de l’académie Goncourt, bloggeur très suivi,
Pierre Assouline aborde tous les
genres avec bonheur et érudition.
Dans « Retour à Séfarad », son livre le
plus personnel sans doute, il se fait
pèlerin de la mémoire, à la recherche
de ses ancêtres juifs sépharades chassés d’Espagne en 1492. Sa quête
archéologique, politique, sociologique, historique, linguistique et
familiale, est parsemée aussi de mille
et un petits riens qui laissent transparaître ses humeurs versatiles, ses
joies et ses colères, ses impatiences
et ses révoltes… En toute sincérité,
générosité et humour. Sur les chemins de l’Espagne où il fait de nombreuses rencontres, avec Don
Quichotte en particulier (« Son héros,
son grand homme, son guide et son
parrain »), nous visitons l’Histoire au
rythme d’une prose qui nous emporte.

Né à Toulouse, enfant de l’immigration et de la guerre civile espagnole,
Serge Pey est un poète de l’écrit et de
l’oral. Sa poésie, pour reprendre le
mot de Léo Ferré, « est une clameur
». Elle est action, cri, désordre. Ses
bâtons de pluie font tonner des
orages de mots. Qu’il écrive des nouvelles, des pièces de théâtre, qu’il
crée en tous lieux des performances
ou marche jusqu’au cimetière de
Machado à Collioure, Serge Pey étonne, dérange, enthousiasme. Son dernier recueil, « Mathématique générale de l’infini », le consacre comme un
des meilleurs poètes de notre temps.
« Ouvrir Mathématique générale de
l’infini, écrit Michel Gorsse, c’est se
prendre en pleine poire la déferlante
d’un cataclysme. Et instantanément se
mettre à danser comme on se met à
courir devant l’orage pour narguer la
foudre. Ouvrir Mathématique générale
de l’infini c’est renouer avec le souffle
ancien des déflagrations poétiques,
celles capables de nous mettre au
monde encore et encore ».

Jean Berthier est réalisateur de
courts-métrages (« Nous n’irons pas
mourir », « Une mignardise » et «
Parasite »). Il écrit également pour
des revues littéraires. « 1144 livres
» est son premier roman. Le narrateur, né sous X, adopté par une
famille aimante mène une vie paisible de bibliothécaire entre sa
femme et sa fille. Jusqu’au jour où
sa vie bascule quand il reçoit en
héritage de sa mère biologique dont
il ne sait rien, 1144 livres rassemblés dans 38 colis. Il s’interroge sur
le sens de ce don d’une mère qui, «
comme dans un conte cruel pour
enfants, s’était transformée en livres
». « 1144 livres » est un hommage
incandescent et très émouvant à la
lecture et à la littérature, capables
d’abolir la distance entre les êtres
et d’agrandir l’univers de chacun
d’eux « car tel est le lecteur, que ne
rassasie pas la vie obtuse et
contrainte à son seul port d’attache.
» Un roman qui se lit comme un
policier de l’intime.

Il y a 10 ans, l’écrivain d’expression
française et catalane Patrick Gifreu
créait les éditions de la Merci, une
entreprise à part dans le milieu de
l’édition roussillonnaise. Auteur de
poèmes (« L’E muet » en 1983) et
d’essais (« Dali, un manifeste ultralocal » en 2000), Patrick Gifreu s’est
lancé plus tard dans une vaste entreprise de traduction d’œuvres de la littérature médiévale dont « Le miroir
du foutre », un Kamasutra catalan du
14ème siècle. Depuis, il a traduit et
édité dans sa propre maison plus de
20 ouvrages anonymes ou signés
Ramon Lull, François Eiximens,
Arnaud de Villeneuve qui abordent les
thèmes les plus divers : sermons, proverbes, contes, vin, cuisine, beauté.
Exhumant de l’ombre des siècles des
titres tels que « Le livre d’amour des
femmes juives », « Frère Bernard,
moine paillard », « Pourquoi j’ai
embrassé l’islam », Patrick Gifreu
accomplit, avec ses élégants petits
livres lie de vin, un travail exceptionnel d’archéologue des humanités.

« Retour à
Séfarad »
Éditions
Gallimard

«Mathématique
générale de
l’infini »
Poésie Gallimard

« 1144 livres »
Éditions Robert
Laffont

ver, et pour certains de faire
connaissance. Une fort belle journée marquée par la convivialité et le partage.

Usagers de la route :
5 nouvelles mesures !
Ces nouvelles mesures qui font partie d'un
plan annoncé lors du Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018
viennent d'entrer en vigueur suite à la publication d'un décret sur la sécurité routière
au Journal officiel du 18 septembre 2018.
Ce décret contient en effet de nombreuses
mesures dont notamment :
• L'augmentation de 4 à 6 du nombre de
points retirés aux conducteurs en cas de
non-respect des règles de priorité de passage accordées aux piétons ;
• L'extension du champ des infractions
constatables sans interception (y compris
par vidéo-verbalisation), afin d'assurer la
protection des piétons et de prévenir les circulations en sens interdit ou contresens ;
• La possibilité pour le préfet de prononcer
une mesure de restriction du droit de
conduire aux seuls véhicules équipés d'un
dispositif EAD (éthylotest anti-démarrage)
pour les conducteurs ayant commis une
infraction en lien avec une consommation
excessive d'alcool (plus de 0,8 g/l) ;
• La création d'une peine complémentaire
d'interdiction de conduire un véhicule qui
ne soit pas équipé d'un EAD en cas de
contravention de conduite liée à la consommation d'alcool ;
• La réduction de 3 points du permis de
conduire pour le conducteur en cas de surnombre de passagers dans le véhicule
(chaque siège ne peut être occupé que par
une seule personne).

Le programme

(Repli aux Dômes en cas de pluie)

Samedi 6 octobre
• 14h00-19h00 : déambulation littéraire et gourmande en présence des éditeurs régionaux, de la
librairie Torcatis et des vignerons de l’Agly
• 15h00 : rencontre avec Jean Berthier, prix Coup
de foudre
• 16h30 : rencontre avec Pierre Assouline, prix
des Vendanges littéraires

Dimanche 7 octobre

Samedi et dimanche 15h :

• 14h00-19h00 : déambulation littéraire et gourmande en présence des éditeurs régionaux, de la
librairie Torcatis et des vignerons de l’Agly
• 14h30 : remise des prix aux lauréats.
• 15h00 : rencontre avec Patrick Gifreu
• 16h00 : rencontre avec Serge Pey
• 18h00 : apéritif de clôture ouvert à tous
Les rencontres sont animées par le jury des
Vendanges littéraires : Bernard Revel, Sylvie Coral,
Christian Di Scipio, Elisabeth Fita, Michel Gorsse,
Chantal Lévêque, Carole Vignaud.

• Ateliers « Petites mains » et Kamishibaï pour
les 4-9 ans
• Plus d’informations :
vendangeslitteraires.overblog.com
Office municipal de Tourisme :
Tél. 04.68.64.04.04 - animation@rivesaltes.fr

Audika, toutes les raisons de bien s’entendre !
Tôt ou tard, chacun de nous peut être
touché par une perte d’audition ou le
désagrément des acouphènes. À ce jour,
6 millions de français souffrent de
troubles auditifs et moins de 20% d’entre
eux ont solutionné leur problème. « Il ne
faut pas attendre pour faire un dépistage.
Il est gratuit et sans engagement. Un problème traité à temps se prend en charge
plus facilement », explique Stéphanie Le
Goff, Responsable régionale du centre
Audika. Sur Rivesaltes, Arnaud Delon,
audioprothésiste diplômé d’état, spécialisé dans le traitement des acouphènes,
est désormais assisté par la rivesaltaise
Marlène Auzolat.

Dépistage et haute technologie
Passionnés par leur métier, le duo s’investit pleinement dans la campagne de
sensibilisation nationale pour une
meilleure audition (CPUMA), menée avec
Audika qui fête déjà ses 40 ans d’existence ! « Un bilan annuel est préconisé
dès 55-60 ans. Pour chaque test réalisé,
Audika s’engage à reverser 3€à un fonds
de soutien, au profit de malentendants
dans le besoin », ajoute Arnaud Delon. A
noter également que les nouvelles solutions auditives n’ont plus rien à voir avec
ce qu’elles étaient : « discrétion, réduction des bruits gênants, le ‘’rester connecté’’, tout ceci n’est plus une chimère »,

PUBLIREPORTAGE

précise encore l’audioprothésiste. Un
large éventail de
prix et des solutions de financement (jusqu’à 48
fois sans frais) rendent aujourd’hui
l’appareillage auditif accessible à tous.

Centre Audika, 1 Bis rue Beaumarchais
(place Joffre), est ouvert du lundi au
vendredi de 9h à 12h et 14h à 18h.
Tél : 04 68 64 18 54
Rdv illimités et gratuits.
www.pourunemeilleureaudition.fr