Impact des antécédents de violences sexuelles sur la maternité.pdf


Aperçu du fichier PDF impact-des-antecedents-de-violences-sexuelles-sur-la-maternite.pdf - page 4/62

Page 1 2 3 45662



Aperçu texte


3

INTRODUCTION

Les violences sexuelles faites aux femmes concernent un nombre important de victimes.
En effet, chaque année, en moyenne 84 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de
viols ou de tentatives de viols en France, soit 0,4% de la population totale française d’après
l’enquête CVS1 de 2010 à 2015. (1) Elles constituent donc un véritable problème de santé
publique.
Selon l’OMS 2, les violences sexuelles sont définies comme « tout acte sexuel, tentative
d’acte sexuel ou tout autre acte exercé par autrui contre la sexualité d’une personne en faisant
usage de la force, quelle que soit sa relation avec la victime, dans n’importe quel contexte. »
(2) Cette définition prend en compte le viol, défini par le code pénal comme « tout acte de
pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par la
violence, contrainte, menace ou surprise ». Tout acte de pénétration sexuelle est visé, que ce
soit buccale, vaginale, anale, par le sexe, par le doigt, ou par un objet. (3)
Elle comprend également les agressions sexuelles, définies comme « un acte à
caractère sexuel sans pénétration omis sur la personne d’autrui, par la violence, contrainte,
menace ou surprise ». Il peut s’agir par exemple de caresses ou d’attouchements de nature
sexuelle.(3)
Le sujet des violences sexuelles demeure difficile à aborder en raison d’un sentiment de
honte et de culpabilité chez ces femmes. Cette difficulté est mise en évidence à travers le
faible pourcentage de dépôts de plaintes contre agressions sexuelles : 21% des victimes se
sont rendues au commissariat ou à la gendarmerie, 10% ont porté plainte et 7% ont déposé
une déclaration de main courante selon l’enquête CVS de 2010 à 2015. (1)

Face à ces chiffres alarmants, des actions ont été mises en place avec le lancement de la
campagne nationale contre les violences faites aux femmes : « Face aux violences, libérons la
parole ». Cette campagne, débutée en 2013, est à l’origine d’un site internet : http://stopviolences-femmes.gouv.fr (4) et d’un numéro pour tout renseignement : 3919.

1
2

Cadre de Vie et Sécurité
Organisation Mondiale de la Santé

Laëtitia LEGRAND | Mémoire | Diplôme d'Etat de Sage-femme | Université de Limoges | 2016