Impact des antécédents de violences sexuelles sur la maternité.pdf


Aperçu du fichier PDF impact-des-antecedents-de-violences-sexuelles-sur-la-maternite.pdf - page 8/62

Page 1...6 7 891062


Aperçu texte


7

données du STAFF psychosocial lorsqu’il était possible d’y avoir accès, cela afin de vérifier
l’absence de données pouvant l’exclure de l’étude. Les entretiens ont été menés à l’aide d’un
guide dans le but de recueillir le maximum de données permettant de répondre aux hypothèses
de recherche et d’harmoniser les thèmes abordés. ANNEXE III
Nous avons donc réalisé 10 entretiens en face à face. Huit femmes nous ont reçues à
leur domicile, une a souhaité nous rencontrer hors de son domicile, l’entretien a été réalisé à
l’école de sages femmes. Pour finir, un entretien a été effectué dans une chambre de l’unité
kangourou à l’hôpital de la mère et de l’enfant de Limoges. Parmi les 10 entretiens, 8 ont été
réalisés avec la patiente seule et 2 entretiens ont été effectués en présence de leur conjoint par
souhait de la femme. Après accord, les entretiens ont été enregistrés et retranscrits dans leur
intégralité.
L’analyse des entretiens nous a permis de mettre en évidence trois thèmes : les
complications et particularités retrouvées en cours de grossesse, mais aussi au cours du travail
et de l’accouchement, ainsi que dans le choix de l’allaitement et de l’établissement du lien
mère-enfant.
Dans le même temps, afin de déceler un problème d’ordre psychologique pouvant
nécessiter une prise en charge, les entretiens ont été lus par une psychologue, Marie-Hélène
ORLIAGUET.

1.2.

Les difficultés rencontrées

La première difficulté a été le recrutement des patientes. En effet, peu de sages
femmes posent la question des violences sexuelles et se sentent à l’aise à l’idée de poser cette
question et de présenter notre étude aux patientes. Par conséquent, seulement trois sages
femmes ont participé au recrutement de nos patientes. Il a donc été difficile d’obtenir dix
entretiens, cela s’est fait sur plus d’un an. Le choix du lieu de recrutement est important et a
peut être eu un impact sur notre étude. En effet, la sage femme ayant recruté le plus de
patientes est une sage femme de la PMI. Nous pouvons également nous poser la question de
l’effet blouse blanche puisque les sages femmes en structure hospitalière ont pu recruter
seulement une patiente chacune. En effet, une des sages femmes nous a fait part de la
difficulté. Les femmes répondaient à la question sur les violences subies mais ne souhaitaient
pas en parler au cours d’un entretien. Nous pouvons supposer le faible taux de recrutement en
Laëtitia LEGRAND | Mémoire | Diplôme d'Etat de Sage-femme | Université de Limoges | 2016