interview danika Freeric.rtf .pdf


Nom original: interview-danika- Freeric.rtf.pdf

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Microsoft Word / , et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 05/10/2020 à 08:58, depuis l'adresse IP 92.184.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 83 fois.
Taille du document: 146 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Écrivais- tu dans ton enfance ? Si oui, était-ce déjà dans le genre dans lequel tu sévis
actuellement ? Si, non, à quel âge as-tu commencé ?
Je n’écrivais pas dans mon enfance. J’ai commencé l’écriture par des textes de chansons vers
l’âge de vingt-trois ans. Peut-être est-ce pour cela que j’attache une grande importance au
rythme de mes phrases ou encore que je porte une grande attention à la sonorité des mots
utilisés les uns à la suite des autres.

Avant de te lancer dans l’écriture d’un livre, es-tu plutôt architecte avec un plan
structuré ou freestyle donnant la part belle à l’improvisation ?
Je n’en sais rien, mais je vous dirais tout... J’ai tenté de jouer les architectes, ce fut une
catastrophe. Mes personnages, tels les révoltés du Bounty, ont à chaque fois sabordé tous mes
plans. Donc à ce jour, je suis plutôt un jardinier muni d’un plan succinct. Un début. Une trame
pour aborder les diverses étapes indispensables à l’histoire. Une fin. Entre les deux, c’est
comme dans ma tête : le chaos.

Quelle est ton ambiance de travail, animée ou silencieuse, solitaire ou compagnie
acceptée, thé ou café ...?
Silence. Bruit. Musique. Chiens et chats en quête de caresses et autres attentions. Femme qui
râle tout haut parce que je suis « encore » dans mon monde... Même répondre à des messages
sur FaceBook en pleine écriture, tout me va. Quant aux boissons : plutôt thé, mais je ne crache
pas sur une petite vodka, un rhum arrangé, une bière, quelques verres de Kvac fait maison,
etc.

Es-tu prêt à effectuer des changements dans tes habitudes d’écriture ? Changer de
genre, écrire en collaboration avec d’autres auteurs ?
Je n’ai pas vraiment d’habitude d’écriture ni de genre. J’écris ce qui me plaît comme j’aime
sans chercher à comprendre si cela s’avère la bonne voie à suivre. Sans doute ici la raison
pourquoi certaines lectrices m’ont qualifié « d’AVNI » (Auteur Volant Non Identifié). Et pour
ce qui est d’écrire à plusieurs mains, j’ai déjà du mal avec toutes les voix présentes dans ma
tête, en rajouter ne serait peut-être pas une excellente idée.

Y a -t-il un sujet tabou que tu n’aborderas jamais dans tes écrits ?
Oui. Écrire sur des choses qui ne m’inspirent pas. Je suis incapable de me montrer créatif sans
aimer ce que je fais. Et puisque je n’ai aucunement l’intention de plaire à tout le monde...

Suite à un retour de lecture qui "spoil" ton intrigue, comment réagis-tu ? Es-tu plutôt
tolérant ou intransigeant ?
Ça m’embête surtout pour ceux et celles qui ne m’ont pas lu et qui désirent me découvrir.
Gâcher leur plaisir, c’est un peu gâcher le mien. Alors, si j’en ai la possibilité, je demande
gentiment à la personne de retirer le passage incriminé.

Quel est ton état d’esprit face au piratage ? Es-tu plutôt philosophe, c’est le jeu ou plutôt
révolté, c’est intolérable ?
Plutôt amusé. Risquer de se choper un virus, pour se procurer un ebook à moins de 5 euros,
tout ça pour lire un écrivain encore inconnu au bataillon, je trouve cela hilarant. OK, mon
éditeur n’est pas d’accord, mais l’on n’est pas obligé d’être en accord sur tout pour bien
s’entendre.

Si tu devais créer un personnage de roman inspiré de ce que tu sais de moi. Je serais qui
? Une tueuse, une victime, autre chose
?
Une enquêtrice déjantée capable du pire quand on lui prend la tête.
Cela me plaît beaucoup. Je me vois déjà filer quelques coups de pelle…

À présent place à la question de Freeric…
Quels sont tes attentes lorsque tu choisis de lire un roman ? Comment sélectionnes-tu tes
lectures ?
J’attends d'un livre qu'il me capture, que je sois happée par l’atmosphère, l’intrigue. Parvenir
à oublier l’heure, que je dois faire une chose ou dans les cas extrêmes de manger
.
Je sélectionne mes lectures par genre et également au ressenti. Je suis très Thriller/horreur
mais je sors régulièrement de ma zone de confort en tentant une romance ou autre. Si mon
attention est attirée par une couverture, une 4ème aguicheuse (quand je les lis), une pub ou par
un retour de lecture intéressant, je peux craquer.
En ce qui te concerne, je me suis intéressée à tes écrits quand j’ai lu les commentaires qu’ils
suscitaient. Ensuite j’ai choisi « vegan psycho » par la couverture et la 4ème. Il me semblait
que c’était celui qui me convenait le mieux pour découvrir ta plume et l’essai a été concluant !
C’est une question de feeling…


Aperçu du document interview-danika- Freeric.rtf.pdf - page 1/2

Aperçu du document interview-danika- Freeric.rtf.pdf - page 2/2




🚀  Page générée en 0.014s