Coronavirus (COVID 19) les mesures de soutien aux associations WebLex.pdf


Aperçu du fichier PDF coronavirus-covid-19-les-mesures-de-soutien-aux-associations---w.pdf - page 6/11

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11



Aperçu texte


Comment ? Cette modulation, au titre de l’échéance du 15 mars 2020, pouvait se faire en
indiquant un montant à 0 ou un montant correspondant au paiement d’une partie de vos
cotisations. 2 cas de figure :
si la DSN de février 2020 n’avait pas encore été déposée, il était possible de la déposer
jusqu’au lundi 16 mars 2020 inclus, en modulant le paiement SEPA au sein de cette
DSN ;
si la DSN de février 2020 avait déjà été déposée, il était possible de modifier le
paiement de 2 façons : soit en déposant jusqu’au dimanche 15 mars inclus une DSN «
annule et remplace » avec modification du paiement Urssaf, soit jusqu’au jeudi 19 mars
à 12h00, en modifiant le paiement Urssaf (attention seulement si vous êtes à
l’échéance du 15).
Extension du report à avril 2020. Suite à une annonce récente du gouvernement, les
associations peuvent également reporter leurs échéances sociales d’avril 2020.
Prime « Macron » ou PEPA.Tous les employeurs peuvent verser aux salariés dont la
rémunération n’excède pas 3 Smic une prime exceptionnelle, exonérée de cotisations
sociales et d’impôt sur le revenu dans la limite de 1 000 €. Le montant de cette prime,
exonérée d’impôt et de cotisations sociales, peut même être porté à 2 000 € si l’entreprise a
conclu un accord d’intéressement. Toutefois, les fondations et associations reconnues
d’utilité publique et habilitées, à ce titre, à recevoir des dons sont dispensées de l’obligation
de mettre en place un accord d’intéressement. Elles peuvent donc, sans mettre en place
d’accord d’intéressement, verser à leurs salariés une prime de 2 000 € au maximum,
exonérée de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu.

Coronavirus (COVID-19) et associations : focus sur les
mesures fiscales
Délai de paiement des échéances fiscales. Toute association peut demander à son
service des impôts des entreprises le report sans pénalité du règlement de ses prochaines
échéances d'impôts directs (acompte d'impôt sur les sociétés, taxe sur les salaires
notamment).
Et si les échéances de mars ont déjà été réglées ? Dans ce cas, il est possible, soit de
s’opposer au prélèvement SEPA auprès de sa banque en ligne, soit d'en demander le
remboursement auprès de son service des impôts des entreprises, une fois le prélèvement
effectif.
Extension du report à avril 2020. Suite à une annonce récente du gouvernement, les
associations peuvent également reporter leurs échéances d’impôts directs d’avril 2020.
Remise d’impôts directs : dans quel cas ? Si l’association est confrontée à des difficultés
de paiement liées au coronavirus, elle peut solliciter auprès du comptable public un plan de
règlement afin d’étaler ou reporter le paiement de sa dette fiscale. Si ces difficultés ne
peuvent pas être résorbées par un tel plan, vous pouvez solliciter, dans les situations les plus
difficiles, une remise des impôts directs (impôt sur les bénéfices, contribution économique
territoriale, par exemple).
Examen de la demande. Le bénéfice de ces mesures gracieuses est soumis à un examen
individualisé des demandes tenant compte de la situation et des difficultés financières de
l’association.

Coronavirus (COVID-19) et associations : focus sur l’aide