Journal N2 MMV Infos.pdf


Aperçu du fichier PDF journal-n2-mmv-infos.pdf - page 4/31

Page 1 2 3 45631



Aperçu texte


«

»

Tout d’un coup, on a entendu le bruit des moteurs…

En début d'après-midi vers 14h, le

Les soldats exigent alors que le

bruit des moteurs des premières

groupe

automitrailleuses se fit entendre.

d'Oradour.

Les

continuent de rabattre tous ceux

véhicules

arrivaient

par

la

se

rende
Sur

sur

le

la

place

chemin,

route de Saint-Victurnien. Face à

qu’ils

ces

surprennent en tentative de fuite.

soldats

armés,

certains

rencontrent

ou

ils

villageois crurent d'abord à une

D'autres

retraite.

de

maisons, forcent les portes. Sur la

soldats, fusils à la main, explique

place, les gens se retrouvent et

Marcel Darthout, des copains me

tentent de se rassurer. « Qu'est-ce

disaient, « Regarde, ils s'en vont

qu'ils

vers le nord ! » C'était

quatre

papiers, j'm'en fous, tout va bien

jours après le Débarquement, ne

». Le maire, M. Desourteaux, est

l'oublions pas. Dix minutes après,

appelé. Il est sommé de désigner

les

des

«

Il

y

avait

automitrailleuses

plein

sont

pénètrent

qu’ils

veulent

otages

?

Moi

(Marcel

j'ai

les

mes

Darthout

découvrira

était en fait en train de prendre

Dès

position pour encercler Oradour.

population

A peine le temps de rentrer chez

deux

lui

et

hommes en rang par trois ; de

exigent qu'ils prennent ses papiers

l’autre, les femmes et les enfants

ainsi que ceux de son épouse pour

qui sont emmenés vers l'église.

que

deux

SS

entrent,

tard).

tout
est

groupes

est

alors
:

Il

le

redescendues. ». La division SS

lors,

plus

dans

refuse.

joué.

La

divisée

en

d'un

côté,

les

aller rejoindre l'arrière de l'église.
« Tous nos voisins étaient réunis
là.

Personne

ne

qu'ils voulaient ».

comprenait

ce

« Moi j’ai
mes papiers,
j’m’en fous, tout
va bien »

Janvier 2021 - MMV Infos N°2 • 4