Le stress et la réflexologie .pdf


Nom original: Le stress et la réflexologie.pdfAuteur: Pre-user

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 24/01/2021 à 15:53, depuis l'adresse IP 31.33.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 14 fois.
Taille du document: 415 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public
🎗 Auteur vérifié


Aperçu du document


Le stress et la réflexologie

Article rédigé par Emilie BOULANGER
Fischmann. Le 23/01/2021 à Saint-Nazaire.

- Réflexologue certifiée - Méthode Sonia

Le stress et ses effets.
Le stress est un phénomène d’adaptation du corps qui nous permet de réagir à notre environnement. Notre
organisme répond à un contexte stressant par une réaction en 3 phases (alarme, résistance, épuisement). C’est le
syndrome général d’adaptation découvert en 1935, par Hans Selye. Si le stress s’installe dans la durée notre
capacité à réagir s’altère, notre organisme s’épuise et apparaissent diverses conséquences pathologiques.
Les 3 mécanismes physiologiques du stress :



L’alarme : Dès sa confrontation à une situation évaluée comme stressante, l'organisme réagit
immédiatement en libérant des catécholamines (hormones produites par la glande médullosurrénale, dont l’adrénaline). Celles-ci augmentent la fréquence cardiaque, la tension artérielle, les
niveaux de vigilance, la température corporelle… Ces modifications ont pour but de préparer
l'organisme à réagir en amenant l’oxygène aux organes qui vont être sollicités.



La résistance : Si la situation perdure, les glucocorticoïdes, sont sécrétées (par la glande
corticosurrénale). Ces hormones augmentent le taux de sucre dans le sang pour apporter l'énergie
nécessaire aux muscles, au cœur et au cerveau et y maintenir un niveau constant de glucose.
L’organisme se prépare aux dépenses énergétiques que nécessite la réponse à la situation stressante.
La sécrétion des glucocorticoïdes est autorégulée : des récepteurs du système nerveux central
détectent les quantités libérées dans le sang et adaptent leur production.



L’épuisement : Si la situation stressante se prolonge ou s'intensifie, l’organisme entre en phase
d’épuisement. Dans cette situation, les capacités de l’organisme sont débordées. L’autorégulation
des glucocorticoïdes devient inefficiente. L'organisme est submergé d'hormones activatrices qui, si
les tentatives de modification de la situation se révèlent inopérantes, peuvent devenir délétères
pour la santé.

Page 1 sur 3

Les symptômes du stress sur la santé :
L’état de stress n’est pas une maladie en soi mais lorsqu’il est intense et qu'il perdure, il peut avoir des effets
graves sur la santé physique et mentale des personnes.

Symptômes physiques :
douleurs (coliques, maux de
tête, douleurs musculaires,
articulaire…), troubles du
sommeil, de l’appétit et de la
digestion, sensations
d’essoufflement ou
d’oppression, extrémités
froides, sueurs inhabituelles…

Symptômes émotionnels :
sensibilité et nervosité
accrues, crises de larmes,
angoisse, excitation, tristesse,
sensation de mal-être, tics…

Les
symptômes
du stress

Symptômes intellectuels :
perturbation de la
concentration entrainant des
erreurs et des oublis,
difficultés à prendre des
initiatives ou des décisions…

La réflexologie et ses effets.
La réflexologie combinée procure une relaxation intense libérant le corps de toutes tensions inutiles. Elle
favorise le relâchement musculaire, la circulation sanguine, le déblocage nerveux. Elle facilite le sommeil et la
récupération physique et psychique. Elle soulage les troubles et les douleurs, réduit l’anxiété. La réflexologie
participe ainsi au processus d’auto-guérison du corps et de prévention des maladies. C’est un formidable outil de
bien-être essentiel à l’équilibre de notre corps et de notre mental pour un maintien en bonne santé.
La réflexologie est adaptée pour tous et s’adapte à tous ; quelque soit son âge et sa situation.
Mais comment est-ce possible ?

Page 2 sur 3

-

Un petit détour étymologique ! Le préfixe « reflex » signifie « reflet » : le reflet du corps humain sur
des parties de celui-ci : les pieds, les mains, les oreilles, le visage et le dos, appelés « microsystèmes »,
Ces microsystèmes sont découpés en « zones réflexes ».
Ces zones réflexes sont des représentations de l’innervation d’un organe, d’une partie du corps ou d’une
glande, dans le cerveau.
Le cortex cérébral reçoit une information homéostatique par l’intermédiaire des stimulations exercées
par le réflexologue.

Par des stimulations manuelles et instrumentales de certains points et zones réflexes, je sollicite votre corps
afin qu’il retrouve un équilibre. En effet, le corps possède en lui-même la capacité d’auto guérison mais
parfois il fatigue et ne parvient plus à gérer les déséquilibres. Le toucher spécifique et précis du réflexologue
lui permet donc de faire face aux perturbations internes et externes.
Que vous veniez pour un stress passager ou chronique, qu’il soit léger ou intense, je prendrai en compte
votre situation dans son ensemble afin d’adapter le soin à vos besoins.
Pour tous renseignements complémentaires, n’hésitez pas à me contacter au 06.50.11.06.12. J’aurai plaisir à
vous répondre.

Si vos symptômes persistent ou s’aggravent n’oubliez pas de consulter un médecin. La réflexologie est une
approche complémentaire à la médecine générale. Elle ne se substitue en aucun cas aux diagnostics, suivis ou
traitements médicaux ou paramédicaux.

Page 3 sur 3


Aperçu du document Le stress et la réflexologie.pdf - page 1/3

Aperçu du document Le stress et la réflexologie.pdf - page 2/3

Aperçu du document Le stress et la réflexologie.pdf - page 3/3




Télécharger le fichier (PDF)


Le stress et la réflexologie.pdf (PDF, 415 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


le stress et la reflexologie
natahalie thouly
article titre rncp
explications seance et bienfaits 2
lundi 12 cours 4
carte spa juillet 2010