PPN GCGP 255219.pdf


Aperçu du fichier PDF ppngcgp255219.pdf - page 4/116

Page 1 2 3 456116


Aperçu texte


PPN DUT GCGP 2013

1.b. Les qualités caractéristiques du diplômé
Sur un plan général, le diplômé des départements GCGP doit être capable :

D’être le collaborateur direct de l’ingénieur

De traduire concrètement les concepts du Génie des Procédés

D’utiliser les bases de données pertinentes

D’assurer la conduite d’une unité et sa maintenance de premier niveau

De veiller aux conditions de sécurité, de respect de l’environnement, de qualité et de développement
durable

De mettre en œuvre les normes relatives à la spécialité

De proposer un schéma d’installation et de réaliser un plan d’appareillage

De rendre compte de son travail à l’écrit et à l’oral

D’utiliser des notices rédigées en anglais

De savoir travailler en équipe

De faire preuve d’initiative
Les activités décrites et les responsabilités qu’elles impliquent conduisent le diplômé à occuper les fonctions
suivantes dans les emplois de secteurs industriels diversifiés :

Agent de maîtrise, technicien de production, chef de poste en fabrication

Chef de quart en industrie chimique, chef d’atelier en chimie/pharmacie

Pilote d’installation de production

Tableautiste en industrie chimique

Technicien supérieur de fabrication en industrie pharmaceutique

Technicien supérieur en industrie biotechnologique

Technicien supérieur en recherche-développement

Technicien supérieur en bureau d’études et ingénierie

Technicien supérieur sécurité

Technicien supérieur environnement

Technicien supérieur dans les services de support technique

Technico-commercial
Dans les grandes entreprises, le technicien supérieur travaille aux côtés d’ingénieurs en atelier de production ou
en unité pilote, ou en bureau d’études, ou en recherche développement ; dans les PME-PMI, il peut se retrouver
seul à gérer toutes les activités correspondant au génie des procédés. Les secteurs d’emploi sont très variés : les
industries chimiques, l’industrie pharmaceutique, l’agro-alimentaire, l’énergie, le traitement de l’eau, les ciments, la
parfumerie, la cosmétique, les papiers-cartons, l’aéronautique, l’automobile, l’électronique, …
Sa formation technique, scientifique, économique et ses capacités relationnelles lui permettent :
• d’exercer ses compétences dans un large champ d’activités économiques ou industrielles,
• de collaborer avec les différents acteurs de l’entreprise,
• d’envisager la construction d’un projet entrepreneurial,
• de contribuer à la compétitivité des entreprises dans toutes les étapes de la vie d’un produit en optimisant
les choix techniques, scientifiques, économiques et humains, en intégrant les normes en vigueur, les
impératifs de développement durable, qualité, sécurité et santé au travail.
• d’être sensibilisé aux problématiques d’intelligence économique et de maîtrise des risques
• de poursuivre, à partir de son Projet Personnel et Professionnel, son parcours de formation (licence
professionnelle, licence généraliste, école d’ingénieur).

© Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, 2013
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

Page4/116