[Dans l’ombre du loup. Approche géopolitique d'un prédateur transfrontalier].pdf


Aperçu du fichier PDF dans-lombre-du-loup-approche-geopolitique-dun-predateur-transfro.pdf - page 3/20

Page 1 2 34520



Aperçu texte


I : Remarques géo-historiques préliminaires sur le peuplement
contemporain du loup.
Après des siècles d’occupation du territoire, le loup avait disparu au début des
Trente Glorieuses.
C'est officiellement le 5 novembre 1992 que les deux premiers loups ont été
aperçus dans les Alpes-Maritimes, dans le parc national du Mercantour. Ils
proviennent de la population italienne, en expansion depuis la protection
législative de l’espèce en 1973.
Le nouveau peuplement du loup « concerne toutes les Alpes du Mercantour à la
Maurienne et s’étend au Bugey dans l’Ain en 2003 […] Sa présence est même
attestée dans les Pyrénées-Orientales à la fin des années 1990 et officiellement
reconnue en 2006 en Lozère. »
Depuis 30 ans, le loup français a prospéré numériquement : « Pour l'heure, 530
loups ont été décomptés (bilan réalisé à la sortie de l’hiver 2018/2019) en
France. L'animal est installé dans 97 zones, principalement, dans les Alpes, le
Sud-Est et l’Est. Pourtant, l’OBF a bien confirmé, la présence d’au moins un
loup en Normandie, à Mesnières-en-Bray, au sud-est de Dieppe. Une situation
qui n’est pas arrivée depuis au moins un siècle. » (22 juillet 2020:
https://www.europe1.fr/insolite/presence-dun-loup-en-normandie-une-premieredepuis-un-siecle-3982294 ).

3