2017 ANTEA SMCS VF .pdf



Nom original: 2017_ANTEA-SMCS_VF.pdf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par PDFsam Basic v4.1.2 / SAMBox 2.1.14, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 31/05/2021 à 16:42, depuis l'adresse IP 91.168.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 6 fois.
Taille du document: 14.7 Mo (187 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Syndicat Mixte des vallées du
Cernon et du Soulzon

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon
Saint Georges de Luzençon (12) entre la
confluence du Lavencou et le Tarn

Antea Group
Diapason - Bâtiment B
Rue Jean Bart
31670 LABEGE

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Fiche Signalétique
Etude d’incidence hydraulique et hydromorphologique du Cernon
Saint Georges de Luzençon (12) entre la confluence du Lavencou et le Tarn
CLIENT
Raison sociale

Syndicat Mixte des bassins du Cernon et du Soulzon

Coordonnées

Mairie
Avenue de la Liberté

12490 Saint Rome de Cernon
Céline Delagnes (PNR des Grands Causses)
05 65 61 43 65
celine.delagnes@parc-grands-causses.fr

Contact / Destinataire

SITE D’INTERVENTION
Raison sociale

Commune de Saint Georges de Luzençon

Coordonnées

Entre le Lavencou et le Tarn

Famille d’activité

Gestion de la ressource en eau

Domaine Antea Group

Eau

DOCUMENT
Date de remise

Septembre 2017

1

3

Pièces jointes

-

Responsable Commercial

Christophe SUBIAS

N° Rapport/ N° Projet

A87261A/MPYP160369

Révision

/

Nom

Fonction

Date

DECAY

Ingénieur de projet

Septembre 2017

DUBOISBERRANGER

Responsable
d’équipe

Septembre 2017

Rédaction

Vérification

2 A - Septembre 2017

Signature

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Sommaire
1. Contexte de l’étude ........................................................................... 9
2. Données d’entrée ............................................................................ 10
2.1Base documentaire......................................................................................................................... 10
2.2Base de données disponibles ......................................................................................................... 11
2.3Données topographiques ............................................................................................................... 11
2.3.1 Modèle numérique de terrain......................................................................................... 11
2.3.2 Relevés topographiques .................................................................................................. 11
2.4Visite de terrain .............................................................................................................................. 11

3. Présentation de la zone d’étude ...................................................... 13
3.1Localisation de la zone d’étude ...................................................................................................... 13
3.2Description du tronçon d’étude ..................................................................................................... 15
3.2.1 Aménagements structurants .......................................................................................... 15
3.2.2 Description du lit mineur ................................................................................................ 22
3.3Les inondations sur le secteur d’étude .......................................................................................... 26
3.3.1 Les crues historiques ....................................................................................................... 26
3.3.2 Laisses de crue et zone inondée en novembre 2014 ...................................................... 28
3.3.3 Courbe de tarage et estimation du débit de crue de novembre 2014 ........................... 31
3.3.4 PPRI de la vallée du Cernon ............................................................................................ 33
3.3.5 Comparaison des enveloppes des zones inondables ...................................................... 34
3.3.6 Dysfonctionnements / dégâts induits par la crue de 2014 ............................................. 35
3.4Evolution de l’urbanisation du bourg et des coteaux .................................................................... 38
3.5Enjeux soumis aux inondations ...................................................................................................... 39

4. Analyse fonctionnelle de la zone d’étude ........................................ 40
4.1Bassin versant en amont de Saint Georges de Luzençon ............................................................... 40
4.1.1 Bassin topographique global et bassin d’alimentation ................................................... 40
4.1.2 Nature karstique du territoire et pic de crue .................................................................. 41
4.1.3 Bassins versants latéraux en amont du tronçon d’étude ............................................... 41
4.2Instrumentalisation du bassin versant ........................................................................................... 43

3 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

4.3Analyse des crues du Cernon ......................................................................................................... 44
4.3.1 Données sources ............................................................................................................. 44
4.3.2 Analyse des hydrogrammes de crue ............................................................................... 44
4.3.3 Relation avec la pluviométrie.......................................................................................... 46
4.4Définition des périodes de retour des évènements exceptionnels observés ................................ 51
4.4.1 Périodes de retour issues des études antérieures .......................................................... 51
4.4.2 Analyse statistique .......................................................................................................... 51
4.4.3 Débits des bassins versants non jaugés (programme SHYREG Version 2012.0) ............. 53
4.4.4 Synthèse des débits caractéristiques .............................................................................. 54
4.4.5 Période de retour des évènements exceptionnels ......................................................... 56
4.4.6 Estimation des débits de crue des bassins versants latéraux ......................................... 56
4.5Définition des débits et hydrogrammes de crue ............................................................................ 58

5. Modélisation hydraulique des écoulements .................................... 60
5.1Principe et construction ................................................................................................................. 60
5.1.1 Construction du modèle et linéaire modélisé................................................................. 60
5.1.2 Conditions limites............................................................................................................ 63
5.1.3 Calage du modèle............................................................................................................ 64
5.2Analyse de la sensibilité du modèle ............................................................................................... 70
5.3Résultats des modélisations des crues de projet à l’état actuel .................................................... 71
5.3.1 Cartographie des zones inondées à l’état actuel ............................................................ 71

6. Analyse hydromorphologique .......................................................... 74
6.1Tracé actuel et ouvrages canalisant les écoulements .................................................................... 74
6.2Espace de mobilité ......................................................................................................................... 75
6.2.1 Définition de l’espace de mobilité et des enveloppes associées .................................... 75
6.2.2 Méthodologie de caractérisation.................................................................................... 75
6.2.3 Etape 1 : Détermination de l’espace de mobilité maximal (EMAX) ................................ 77
6.2.4 Etape 2 : Détermination de l’espace de mobilité fonctionnel (EFONC).......................... 79
6.3Analyse du profil en long du Cernon .............................................................................................. 87
6.3.1 Profil en long actuel ........................................................................................................ 87
6.3.2 Evolution du profil en long .............................................................................................. 88
6.3.3 Profils d’équilibre à l’état actuel et synthèse.................................................................. 90
6.4Charriage de matériaux et atterrissements ................................................................................... 91
6.5Puissance spécifique et score géodynamique ................................................................................ 92

4 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

7. Propositions d’aménagement .......................................................... 95
7.1Principes généraux ......................................................................................................................... 95
7.2Ralentissement par étalement des eaux en amont du bourg ........................................................ 95
7.3Aménagements / situations modélisés .......................................................................................... 98
7.3.1 Incidences des aménagements existants........................................................................ 98
7.3.2 Incidence des seuils haut et bas.................................................................................... 101
7.3.3 Incidence des atterrissements ...................................................................................... 102
7.3.4 Verrous hydrauliques .................................................................................................... 103

8. Scénarii d’aménagements .............................................................. 104
8.1Principe ......................................................................................................................................... 104
8.2Constats à l’état initial pour une période de retour 30 ans ......................................................... 104
8.3Scénario 1 – Arasement du seuil haut .......................................................................................... 108
8.3.1 Présentation des aménagements ................................................................................. 108
8.3.2 Contraintes foncières .................................................................................................... 110
8.3.3 Contraintes liées au réseau ........................................................................................... 110
8.3.4 Incidences du scénario .................................................................................................. 110
8.3.5 Démarches administratives et règlementaires ............................................................. 116
8.3.6 Couts d’investissement ................................................................................................. 118
8.4Scénario 2 – Arasement du seuil haut et aménagement d’un chenal dans le lit majeur (ZI) ...... 120
8.4.1 Présentation des aménagements ................................................................................. 120
8.4.2 Principe de construction ............................................................................................... 124
8.4.3 Contraintes liées aux réseaux ....................................................................................... 124
8.4.4 Incidence sur la ligne d’eau et la zone inondable ......................................................... 124
8.4.5 Couts prévisionnels ....................................................................................................... 127
8.5Scénario 3 – Arasement du seuil haut et aménagement d’une zone d’expansion des crues en
amont des terrains de sports ....................................................................................................... 129
8.5.1 Description des aménagements.................................................................................... 129
8.5.2 Principe de construction ............................................................................................... 131
8.5.3 Incidence sur la ligne d’eau et la zone inondable ......................................................... 131
8.5.4 Couts prévisionnels ....................................................................................................... 134
8.6Avantages et inconvénients des différents scénarii d’aménagement ......................................... 134

9. Conclusion...................................................................................... 136

5 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Table des illustrations
FIGURES
Figure 1 : MNT (Source DDT 12) et relevés topographiques ................................................... 12
Figure 2 : Localisation du tronçon d’étude .............................................................................. 13
Figure 3 : Tronçon d'étude et sous-tronçons ........................................................................... 14
Figure 4 : Aménagements pouvant influencer les écoulements des eaux .............................. 16
Figure 5 : Aménagements structurants dans le lit mineur....................................................... 19
Figure 6 : Banquette et muret rive droite dans le lit mineur ................................................... 20
Figure 7 : Aménagements structurants dans le lit majeur ....................................................... 21
Figure 8 : Déracinements et incisions des berges .................................................................... 23
Figure 9 : Caractérisation générale du lit mineur .................................................................... 24
Figure 10 : Faciès du fond du lit mineur ................................................................................... 25
Figure 11 : Montée des eaux durant la crue de 2014 (source Mairie de Saint Georges) ........ 27
Figure 12 : Laisses de crue levées dans le cadre de l'étude (Source : Rapport post crue de
Kaus MARONNA – 2015) .......................................................................................................... 29
Figure 13 : Localisation des hauteurs d'eau maximales observées et enregistrées ................ 30
Figure 29 : Courbe de tarage (source données DREAL) ........................................................... 32
Figure 14 : Cartographie du PPRI à Saint Georges de Luzençon .............................................. 33
Figure 15 : Enveloppe des zones inondées (2014, 1992) et inondable (PPRI) ......................... 34
Figure 16 : Dégâts suite à la crue de novembre 2014 sur Saint Georges du Luzençon ........... 36
Figure 17 : Localisations des dégâts après la crue de novembre 2014.................................... 37
Figure 18 : Evolution de l’urbanisation du bourg entre 1948 et aujourd’hui .......................... 38
Figure 19 : Bassin d’alimentation du Cernon en amont de la zone d’étude............................ 40
Figure 20 : Sous bassins versants en amont du tronçon d’étude ............................................ 42
Figure 21 : Echelles limnimétriques sur le secteur d'étude ..................................................... 43
Figure 22 : Hydrogrammes de crue réels enregistrées sur la station DREAL aval ................... 44
Figure 23 : Hydrogrammes et hauteurs de crue réels enregistrées sur la station en amont du
pont de la RD922 ...................................................................................................................... 45
Figure 24 : Hydrogrammes de crue réels recalés (11/2014, 09/2014, 11/2016) .................... 46
Figure 25 : Hydrogrammes de crue réels recalés (11/2014, 09/2014, 11/2016) .................... 47
Figure 26 : Hydrogrammes de crue réels sur le Tarn et le Cernon .......................................... 48
Figure 27 : Hydrogrammes de crue réels sur le Tarn et le Cernon – épisodes de crues ......... 50
Figure 28 : Analyse statistique sur les stations DREAL Amont et Aval ..................................... 52
Figure 30 : Répartition des différents débits en fonction des périodes de retour .................. 54
Figure 31 : Hydrogramme d’entrée du modèle ....................................................................... 59
Figure 32 : Emprise et maillage du modèle 1D/2D sur Mike Flood ......................................... 62
Figure 33 : Ligne d’eau – Calage Novembre 2014 .................................................................... 68

6 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Figure 34 : Emprise et maillage du modèle 1D/2D sur Mike Flood ......................................... 69
Figure 35 : Zones inondées à l’état initial ................................................................................ 72
Figure 36 : Inondations pour Q2 et Q5 .................................................................................... 73
Figure 37 : Murs et enrochements canalisant le Cernon ......................................................... 74
Figure 38 : Espace de mobilité maximal................................................................................... 78
Figure 39 : amplitude d’équilibre ............................................................................................. 79
Figure 40 : Carte d’état-major .................................................................................................. 80
Figure 41 : Zone d’écoulement préférentielle en crue ............................................................ 80
Figure 42 : Espace de divagation historique ............................................................................ 81
Figure 43 : Espace de divagation résiduel ................................................................................ 82
Figure 44 : zones érodables à 50 ans ....................................................................................... 83
Figure 45 : EFONC Sans les aspects socio-économiques.......................................................... 84
Figure 46 : EFONC avec les aspects socio-économiques.......................................................... 86
Figure 47 : EFONC et espace de divagation résiduel................................................................ 86
Figure 48 : Profil en long à l’état actuel et pente ..................................................................... 87
Figure 49 : Evolution du profil en long et granulométrie résultante ....................................... 89
Figure 50 : point de fixation et profil d’équilibre actuel .......................................................... 90
Figure 51 : fonctionnement hydrodynamique actuel .............................................................. 91
Figure 52 : Zones inondées sans les aménagements structurants du lit majeur..................... 99
Figure 53 : Vitesses maximales d’écoulement des eaux dans le lit majeur ........................... 101
Figure 54 : incidences des seuils sur la zone inondée ............................................................ 102
Figure 55 : Scénario 1 - Arasement du seuil haut .................................................................. 109
Figure 56 : Parcelles cadastrales au droit des aménagements .............................................. 110
Figure 57 : Ligne d’eau / Etat actuel – Etat projet – Scénario 1 ............................................. 111
Figure 58 : Profil en long du cours d’eau après rééquilibrage ............................................... 113
Figure 59 : Enrochement rive droite au droit du seuil effacé ................................................ 115
Figure 60 : Reprise ponctuelle de la berge en rive gauche .................................................... 116
Figure 61 : Présentation de la section commune et de la variante 1 .................................... 121
Figure 62: Profil en travers AB et CD et profil en long au droit du canal – Variante V1 / Amont
et section courante – 10 m .................................................................................................... 122
Figure 63 : Présentation de la variante 2 ............................................................................... 123
Figure 64 : Profil en travers EF et profil en long au droit du canal – Variante V2 / Amont et
section courante – 6 m ........................................................................................................... 123
Figure 65 : Zone inondée / Etat actuel – Etat projet – Scénario 2 – Variante 1 .................... 125
Figure 66 : Zone inondée / Etat actuel – Etat projet – Scénario 2 – Variante 2 .................... 125
Figure 67 : Lignes d’eau / Etat actuel – Etat projet – Scénario 2 – Variantes 1 et 2 .............. 126
Figure 68 : Présentation du scénario 3 – Lit moyen............................................................... 129
Figure 69 : Profils en travers au droit du lit moyen ............................................................... 130
Figure 70 : Cotes de berges et ligne d’eau pour Q2 / Etat actuel et état projet.................... 131
Figure 71 : Zone inondée / Etat actuel – Etat projet – Scénario 3 3 ...................................... 132
Figure 72 : Ligne d’eau / Etat actuel – Etat projet – Scénario 3 ............................................. 132
Figure 73 : Vitesses d’écoulement / scénario 1 et scénario 3................................................ 133

7 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

TABLEAUX
Tableau 1 : Laisses de crues relevées (Source : Rapport post crue de Kaus MARONNA – 2015)
.................................................................................................................................................. 28
Tableau 2 : Laisses de crues en amont du pont de la RD922 ................................................... 30
Tableau 10 : Débits estimés à partir de la Formule de Maning Strickler ................................. 31
Tableau 3 : Superficie des bassins topographiques et d'alimentation .................................... 41
Tableau 4 : Superficie des bassins versants des affluents en amont des échelles de mesures
.................................................................................................................................................. 42
Tableau 5 : Superficie en amont des échelles de mesures ...................................................... 43
Tableau 6 : Durée caractéristiques des crues enregistrées ..................................................... 45
Tableau 8 : Comparaison des périodes de retour des crues du Tarn et du Cernon ................ 50
Tableau 9 : Débits de crue estimés dans les études précédentes ........................................... 51
Tableau 10 : Débits caractéristiques du Cernon obtenus par ajustement de Gumbel sur les
valeurs maximales annuelles ................................................................................................... 52
Tableau 9 : Débits caractéristiques du Cernon présentés dans le programme SHYREG (Source
IRSTEA) ..................................................................................................................................... 53
Tableau 11 : Débits caractéristiques du Cernon pour différentes périodes de retour............ 55
Tableau 12 : Période de retour des evènements observés ..................................................... 56
Tableau 13 : Débits caracétristiques des bassins versants latéraux ........................................ 57
Tableau 14 : Proportion des débits latéraux dans le débit global du Cernon.......................... 58
Tableau 15 : Débits d’injection en amont du modèle .............................................................. 63
Tableau 16 : Résultats du calage du lit mineur ........................................................................ 65
Tableau 17 : Résultats du calage du lit majeur ........................................................................ 67
Tableau 18 : Analyse de sensibilité du modèle pour la crue décennale .................................. 71
Tableau 19 : Propositions d’aménagements unitaires............................................................. 97
Tableau 20 : Incidences sur la ligne d’eau – scénario 1 ......................................................... 111
Tableau 21 : Couts d’aménagements – scénario 1 ................................................................ 119
Tableau 22 : Incidences sur la ligne d’eau – scénario 2 ......................................................... 126
Tableau 23 : Coûts d’aménagements – scénario 2 ................................................................ 127
Tableau 24 : Incidences théoriques sur la ligne d’eau – scénario 3 ....................................... 133
Tableau 25 : Couts d’aménagements – scénario 3 ................................................................ 134

8 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

1. Contexte de l’étude
La commune de Saint Georges de Luzençon est traversée par le cours d’eau du Cernon, affluent du
Tarn en rive droite. Sur le territoire communal, le Cernon est caractérisé par plusieurs
rétrécissements et élargissements de la plaine alluviale qui sont fonction vraisemblablement des
structures géologiques variées au niveau du lit majeur et qui ont été façonnés par la dynamique du
cours d’eau.
De nombreuses études hydrauliques ont été réalisées sur la commune afin de réduire la vulnérabilité
du village face aux inondations et de proposer des aménagements permettant de réduire les débits
de ruissellement vers le cours d’eau. Malgré cela, les épisodes pluvieux de fin novembre 2014 ont
généré une importante crue le 28 novembre 2014 sur le centre bourg et la zone industrielle de
Vergonhac.
Lors de cet évènement, les inondations et désordres hydrauliques ont touché l’ensemble du bassin
versant du Cernon et, en particulier les communes de Saint Rome de Cernon en amont du linéaire
d’étude et de Saint Georges de Luzençon :


le débit de crue centennale du Cernon à Saint Georges de Luzençon, jusqu’ici estimé à
280 m3/s pour une crue centennale (Source étude SIEE – 1993 et PPRI), a été estimé
entre 600 et 800 m3/s (Source étude SCP 2015) pour l’évènement de novembre 2014,
soit largement au-dessus du débit estimé pour une crue centennale ;



la hauteur de crue a été observée à 5,82 m pour le même évènement.

Dans ce contexte, le syndicat mixte des vallées du Cernon et du Soulzon a missionné Antea Group
pour réaliser une étude hydraulique et hydromorphologique afin de réduire la vulnérabilité du village
vis-à-vis des épisodes de crues exceptionnelles et, en fonction des résultats, envisager des
aménagements au droit du cours d’eau et/ou de son lit majeur, permettant un abaissement de la
ligne d’eau et favorisant l’expansion des crues en amont des zones urbanisées.
Afin d’assurer et de pérenniser le bon fonctionnement du Cernon et de réduire la vulnérabilité de la
commune vis-à-vis des épisodes de crues, les objectifs principaux de l’étude sont :


de caractériser le fonctionnement du cours d’eau sur la portion d’étude :
fonctionnement et écoulements à l’état actuel, identification des espaces de mobilité
maximale et fonctionnelle du Cernon, identification des verrous hydrauliques existants à
l’état actuel, caractérisation de l’état des berges sur la zone urbaine ;



de vérifier et éventuellement redéfinir le rôle des aménagements et ouvrages existants
vis-à-vis du laminage des crues ;



d’identifier des zones aménageables en amont du bourg et au niveau de la ZA de
Vergonhac et de proposer des scénarii d’aménagement ;



d’établir une grille d’évaluation (bilan avantages/inconvénients/coûts) pour constituer un
outil d’aide à la décision pour l’aménagement du cours d’eau contre les inondations et
pour statuer sur les éventuels futurs aménagements dans le lit majeur.

9 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

2. Données d’entrée
2.1 Base documentaire
Plusieurs études hydrauliques ont été consultées sur la commune de Saint Georges de Luzençon pour
les besoins de l’étude :



Etude hydraulique des secteurs Albaret / Belvèze, SIEE – Juin 2003 pour la commune de Saint
Georges de Luzençon : modélisation des écoulements en vue de l’établissement d’un schéma
d’assainissement pluvial avec propositions d’aménagement pour le secteur d’étude ;



Etude hydraulique, Protection contre les crues du Cernon, SIEE – Septembre 1993 pour le district
de Millau : modélisation hydraulique des écoulements du Cernon et propositions
d’aménagement et de protection suite à l’évènement de septembre 1992 ;



Crues des 28 et 29 Novembre 2014 : laisses de crue et cartographies des zones inondées, Expert
Géographe Kaus MARONNA, mars 2015 pour le compte de la DREAL Midi-Pyrénées ;



Rapport post crue, PNR des Grands Causses, 2015 : description des laisses de crues, dégâts,
zones d’érosion et embâcles suite à la crue du 28 novembre 2014 ;



Cartographie des aléas, vitesses et hauteurs des eaux établies dans le cadre du PPRI du Cernon ;



Programme pluriannuel de gestion des cours d’eau des bassins du Cernon et du Soulzon 2015 –
2019, PNR des Grands Causses, mars 2014 ;



Atlas cartographique et thématique de l’état des lieux du Cernon, Soulzon et Affluents, PNR des
Grands Causses, mars 2014 : cartographie des caractéristiques naturelles du cours d’eau (faciès,
granulométrie, ripisylve, occupation du sol, particularités hydrauliques et écologiques) ;



Etude d’incidence hydraulique et hydromorphologique du Cernon sur la commune de Saint
Rome de Cernon, SCP de Géomètres Experts Gravellier et Fourcadier, septembre 2015 pour le
syndicat mixte des bassins du Cernon et du Soulzon : modélisation hydraulique des hauteurs
d’eau pour plusieurs crues et scénarii d’aménagement ;



Etude et règlement du PPRI du Cernon prescrits par arrêté préfectoral n° 2007-355-12 du 21
décembre 2007 ;



Modélisation hydraulique des écoulements en crue au niveau des stations hydrométriques
d’EDF-DTG, Station Q1690 Saint Georges de Luzençon, Antea Group, 2015, pour le compte
d’EDF ;



Documents poste crue transmis par la mairie de Saint Georges de Luzençon (niveau d’eau,
bulletins d’informations communales, liste des travaux, plan des eaux EU / EP…) ;



Courrier de la DREAL suite à la crue de septembre 2014, Division Réseau de Mesures et Collecte.

10 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

2.2 Base de données disponibles
Les bases de données et organismes publics suivants ont été consultés :



Banque HYDRO : acquisition des données de hauteurs et de débits au droit des stations
limnimétriques sur le Cernon et le Tarn ;



DREAL Midi-Pyrénées Languedoc Roussillon, Direction des Risques Naturels, département
Prévision des Crues et Hydrométrie (en charge notamment du site de www.vigicrues.gouv.fr) :
acquisition des courbes de tarage des stations ;



DDT, Service SIG pour l’utilisation du MNT sur le secteur d’étude ;



Site www.geoportail.fr : acquisition de photographies aériennes et de cartes topographiques ;



Données du programme SHYREG de l’IRSTEA.

2.3 Données topographiques
2.3.1 Modèle numérique de terrain
Le modèle numérique de terrain de la DDT de l’Aveyron a été utilisé pour caractériser finement la
topographie de la zone d’étude (cf. Figure 1).

2.3.2 Relevés topographiques
Plusieurs relevés de profils en travers (cf. Figure 1) ont été utilisés dans le cadre de la présente
étude :



relevés pour l’étude SIEE, réalisés en 1993 ;



relevés pour l’étude Antea Group, réalisés en 2015 pour le compte de EDF ;



relevés pour l’étude Antea Group, réalisés en 2017 dans le cadre de la présente étude.

2.4 Visite de terrain
L’ensemble du tronçon d’étude a été parcouru à pied afin d’acquérir des données sur le cours d’eau
et les berges, ainsi que sur les aménagements existants, les laisses de crues, les zones inondées et les
dégradations engendrées par les crues et pour apprécier le façonnement du lit mineur sur l’ensemble
du parcours.

11 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

N

200 m

Figure 1 : MNT (Source DDT 12) et relevés topographiques

12 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3. Présentation de la zone d’étude
3.1 Localisation de la zone d’étude
Le tronçon d’étude s’étend de la confluence du Lavencou en amont du village à la confluence
avec le Tarn, soit un linéaire de 3600 m environ. Ce linéaire concerne la modélisation hydraulique
proprement dite. L’étude hydrologique prend en compte l’ensemble du bassin versant en amont
du linéaire d’étude et de la commune de Saint Georges de Luzençon. La figure ci-dessous
présente le linéaire d’étude par rapport au bassin versant global du Cernon.

Le Tarn

Tronçon d’étude

Saint Georges de Luzençon

Le Cernon

Le Soulzon

2 km

Figure 2 : Localisation du tronçon d’étude

Le tronçon d’étude peut être découpé en trois sous tronçons présentés en figure 3 :

• Tronçon amont : de la confluence avec le Lavencou au pont de la RD992 ;
• Tronçon central : de la RD922 au seuil bas ;
• Tronçon aval : du seuil à la confluence avec le Tarn.

13 A - Septembre 2017

N

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Voie ferrée

N

RD922

Zone industrielle de
Vergonhac

Tronçon aval

Seuil bas

Terrains des jeux d’enfants
Tronçon central

Pont RD922

Terrains de sport
RD73
Seuil haut

Tronçon amont

250 m

RD922
Figure 3 : Tronçon d'étude et sous-tronçons

14 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.2 Description du tronçon d’étude
Une visite approfondie de terrain a été réalisée les 13 et 14 décembre 2016 et le 5 Janvier 2017. Au
cours de ces visites, trois riverains ont été rencontrés et le parcours d’une partie du cours a été
réalisé en leur présence permettant de recueillir des informations relatives aux crues passées et au
fonctionnement du cours d’eau en période de crue exceptionnelle.
Les fiches tronçons sont présentées en annexe 1.

3.2.1 Aménagements structurants
Sur le tronçon d’étude, les aménagements susceptibles d’influencer les écoulements du Cernon, en
crue ou en écoulement normal ont été recensés lors de la visite de terrain. Il s’agit principalement
des seuils, des ponts et passerelles, talus et murets localisés dans le lit mineur ou dans le lit majeur.
Ils sont localisés sur la figure ci-dessous.

15 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

N

Passage à Gué

Pont de Linas

Pont ZI

Seuil Bas
Murets

Talus ZI

Passerelle Salle des Fêtes

Pont RD922

Talus Tennis

Seuil Haut

Talus Sport

250 m
Figure 4 : Aménagements pouvant influencer les écoulements des eaux

16 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.2.1.1

Aménagements structurants du lit mineur

Seuil Haut - ROE17122
Type : Seuil bétonné/enrochement
PK : 999 m
Hauteur de chute : 4 m
Longueur : 20 m
Cote de seuil : 356.38 m NGF
Absence de passe à poissons - Infranchissable
Enrochement des berges en amont et en aval
du seuil.
En aval du seuil, l’enrochement sous chaussée
est dégradé.
Présence d’une fosse en aval du seuil
Passerelle Salle des fêtes
Type : Passerelle Suspendue / Cadre
PK : 1623 m
Longueur : 23 m
Largeur : 2 m
Cote radier : 353.50 m NGF
La passerelle a été refaire suite à la crue de
2014. Elle est en très bon état.

Seuil Bas - ROE35883
Type : Seuil bétonné / enrochement
PK : 2209 m
Hauteur de chute : 3.5 m
Longueur : 30 m
Cote de seuil : 347.00 m NGF
Enrochement des berges en amont et en aval
du seuil
Présence d’une fosse en aval du seuil
Absence de passe à poissons. D’après les
riverains le seuil serait franchissable par le
canal de fuite du moulin

17 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Pont de la RD922

A4

Type : Pont 3 arches (aujourd’hui disponibles)
PK : 1427 m
Longueur : 26 m
Largeur : 14 m
Cote radier : 356.51 m NGF

A3
A2
A1

Initialement, le pont comptait 4 arches.
Aujourd’hui, l’arche en rive droite est
bouchée (habitation en aval et garage en
amont) et l’arche suivante est traversée par le
chemin de halage.
Les blocs bétons soutenant le pont sont en
bon état. Le pont est en bon état. Il n’y a pas
d’incision visible au niveau des piles du pont.

A1
A2
A2

18 A - Septembre 2017

A3

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Pont de la Zone Industrielle
Type : Pont Cadre
PK : 2566 m
Longueur : 23 m
Largeur : 8 m
Cote radier : 347.71 m NGF
Les blocs bétons soutenant le pont et le pont
semblent en bon état. Il n’y a pas de marque
d’incision des berges.
Pont de Linas
Type : Pont à une Arche
PK : 2943 m
Longueur : 23 m
Largeur : 4 m
Cote radier : 346.56 m NGF
Le pont est ancré dans un enrochement en
bon état. L’ouvrage est en bon état. Il n’y a
pas de marque d’incision des berges.
Passage à Gué
Type : Passage à gué – pont avec pile centrale
Longueur : 18 m
Largeur : 3.5 m
Cote radier : 393.08 m NGF
Ouvrage en mauvais état
Traces d’incision sévères sous les piles en
rives gauche et droite et sur la pile centrale.
Figure 5 : Aménagements structurants dans le lit mineur

19 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.2.1.2

Aménagements annexes dans le lit mineur

Ponctuellement en amont du seuil haut, plusieurs zones d’enrochement des berges sont visibles. Les
enrochements permettent de soutenir les berges. Ils sont végétalisés en partie
Entre le seuil haut et le pont de la RD922, plusieurs zones d’enrochement sont également localisées.
En aval de la RD922, la rive droite est totalement enrochée/murée induisant une canalisation du
cours d’eau. La rive gauche est en enrochement jusqu’au moulin de Taly (situé dans le lit mineur).
Une banquette recouvrant les réseaux d’assainissement communaux est située dans le lit mineur
entre le pont de la RD922 et la passerelle de la salle des fêtes (soit un linéaire de 200 m environ).
Cette banquette est aussi retrouvée en amont du pont de Linas.

Figure 6 : Banquette et muret rive droite dans le lit mineur

20 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.2.1.3

Aménagements structurants du lit majeur

En cas de débordements du cours d’eau, les aménagements suivants peuvent influencer les
écoulements dans le lit majeur :



talus en amont des terrains de sport (talus sport). Le talus a cédé en deux zones lors de la crue
de 2014 ( zones actuellement non végétalisées) ;



talus en amont des terrains de tennis (talus tennis). Ce talus est végétalisé (herbe) ;



muret longeant le chemin pédestre en rive gauche entre le moulin de Taly et le seuil bas. Le
linéaire de murets ne présente pas de dégradation particulière. Il a cependant fait l’objet de
consolidation, en particulier à proximité du seuil bas ;



talus en amont du muret (talus ZI). Ce talus est végétalisé (arbustes et arbres).

Quelques murets construits en bordure de parcelles privatives ou publiques sont localisés dans le lit
mineur mais leur rôle semble moins important que les aménagements précités : muret du groupe
scolaire, murets autour des habitations privatives au sein de la ZI, murets en rive droite le long du
chemin du Moulin.

Talus Sport

Talus Tennis

Murets Jardins d’enfants

Talus ZI

Figure 7 : Aménagements structurants dans le lit majeur

21 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.2.2 Description du lit mineur
Lors de la visite du cours d’eau, un relevé de la typologie des berges, de leur état et de leur
végétation a été réalisé. Ces caractéristiques seront utilisées pour le choix des paramètres de
rugosité lors de la modélisation et pour l’analyse hydromorphologique du cours d’eau.
3.2.2.1

Caractérisation des berges

Le type de végétation, la densité et la géométrie des berges sont variés tout au long du tronçon
d’étude, pouvant ainsi offrir une variation des écoulements entre les rives et sur la zone
d’écoulement.
Géométrie des berges
Les pentes des berges sont globalement fortes à moyennes :
• sur le tronçon amont (en amont du seuil haut), les pentes sont fortes en particulier sur le
linéaire longeant les parcelles agricoles en amont des terrains de sport (aménagées en rive
gauche et naturelles en rive droite). Leur hauteur est comprise entre 2 et 5 m, le Cernon est
relativement encaissé ;
• le long des terrains de sport, les rives droite et gauche peuvent être différenciées avec une
rive gauche inclinée et arborée tandis que la rive droite est quasi verticale avec la présence
d’enrochements, de soutènement de voirie ou du chemin de halage ;
• au centre bourg, les berges sont verticales (enrochement ou mur en rive droite et
enrochement et broussaille en rive gauche en amont du pont) ce qui induit une chenalisation
des écoulements ;
• en aval de la passerelle de la salle des fêtes et jusqu’au pont de la ZI, la rive gauche est quasi
verticale (pente forte avec une hauteur de berge faible) et la rive gauche non aménagée
reste inclinée (pente moyenne à très faible). La hauteur de berge est faible par rapport au
reste de la zone d’étude, le Cernon est peu encaissé ;
• à l’aval du pont de la ZI, les berges ne sont pas aménagées et restent majoritairement
inclinées (pente moyenne) hormis dans le méandre en amont du pont de Linas où la berge
est quasi verticale. La hauteur de berges est de l’ordre de 3 m.
Les berges du Cernon sont globalement bien marquées avec de fortes pentes et une profondeur de
l’ordre de 3 à 5 m en fonction du tronçon. Le lit mineur est encaissé ce qui induit une canalisation des
écoulements lors de la montée des eaux.
Végétation
L’observation de la végétation a été réalisée en hiver. De ce fait, l’appréciation de la densité reste
subjective. Globalement, hormis sur les zones en enrochement, la totalité des berges est recouverte
par une végétation d’arborescente à herbacée.
Sur le tronçon amont, la végétation est dense jusqu’au premier méandre, puis dense à
moyennement dense sur le linéaire en amont des terrains de sport. Le long des jeux pour enfants, la
végétation est faible à parsemée présentant des signes de déracinements plus ou moins avancés des

22 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

individus arborescents isolés. Sur le linéaire longeant la zone industrielle, la densité est de faible à
moyenne. A l’aval du point de Linas, la première partie du linéaire présente une bonne densité de
végétation tandis que l’aval présente un déficit en rive droite principalement.
Globalement, les zones présentant un déficit de végétation ou une végétation basse présentent des
signes de dégradation plus ou moins avancés.
Etat des berges
L’état des berges semble globalement bon à moyen avec toutefois des zones de fortes dégradations :



de l’amont du tronçon jusqu’à l’amont du talus des sports en rive gauche : les dégradations
d’enrochement, les déracinements et le creusement/incision des berges sont ponctuels et
principalement localisés en extrados. Une partie de la berge a été emportée dans l’axe
d’écoulement principal en novembre 2014. Sur ce secteur, la dégradation des berges
témoigne de la puissance de l’écoulement avec des vitesses fortes et un axe d’écoulement
principal du sud vers le nord sans le suivi du méandre ;



entre le pont de la RD922 et le seuil bas : sur cette zone, le tracé est rectiligne. Cette zone est
en aval d’une zone partiellement endiguée (murets de soutènement en rive droite et murs
de soutènement entre le pont de la RD922 et la passerelle). Sur cette zone, les
déracinements sont nombreux en particulier en rive droite. Les berges sont fragilisées par
une végétation peu dense ou absente, par le déracinement des arbres ainsi que l’incision et
le creusement des berges par l’eau et les animaux. Les berges sont fortement dégradées ;



sur le secteur aval, les berges sont globalement en bon état sauf ponctuellement en aval du
passage à gué.

Figure 8 : Déracinements et incisions des berges

23 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et hydromorphologique du Cernon

Géométrie des berges

Type de berges

Densité de végétation

Figure 9 : Caractérisation générale du lit mineur

24 A - Septembre 2017

Etat des berges

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.2.2.2

Caractérisation de la granulométrie
D’après la typologie du fond du lit mineur, il apparait
que les seuils induisent un tri granulométrique :
• Accumulation de sédiments en amont des seuils
haut et bas, le fond du lit mineur est
principalement constitué de graviers grossiers et
de galets ;



Déficit sédimentaire en aval des seuils : la roche
est quasiment à nu. Les galets décamétriques et
les éléments plus fins sont piégés uniquement au
droit de dépressions dans la roche ou au droit des
chevauchements / séparations de plaques.

Les dalles de roches mères sont implantées en bandes
irrégulières ou îlots en travers de la rivière dans le
sens d’écoulement des eaux ou non. Ces dalles
constituent plusieurs points de fixation du profil en
long du lit mineur et des points de retenue des
sédiments de fond.
Les atterrissements (notés en noir) sont
principalement localisés en intrados ou en aval direct
des piles de ponts. En aval, le diamètre moyen D50 est
de 7 cm.
Figure 10 : Faciès du fond du lit mineur

25 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.3 Les inondations sur le secteur d’étude
3.3.1 Les crues historiques
Les crues les plus significatives ont été engendrées par des épisodes pluviométriques de type
cévenol. Il s’agit des évènements suivants :


22 octobre 1933 : crue de référence pour l’établissement du PPRI de la vallée du Cernon
(2006) :



11 novembre 1982 : la hauteur d’eau a atteint 4.90 m à l’échelle communale. La montée
des eaux est due à une crue du Tarn ne permettant pas l’évacuation des eaux du Cernon ;



27 septembre 1992 : la période de retour a été estimée à 30 ans. A Saint Georges de
Luzençon, la hauteur d’eau a atteint 5.40 m à l’échelle communale. Cette crue a été
suivie d’un autre évènement marquant en décembre 1992 avec une hauteur d’eau de
4.2 m à l’échelle communale ;



5 novembre 1994 : la hauteur d’eau a atteint 4.10 m à l’échelle communale ;



17 septembre 2014 : la hauteur d’eau a atteint 2.65 m à l’échelle DREAL en amont du
pont de la RD922 ;



28 novembre 2014 : une hauteur de 5,82 m a été observée en amont du pont de la
RD922.

Crue d’octobre 1933
Il s’agit de la crue la plus importante observée à Saint Georges de Luzençon. Le débit de crue pour cet
évènement, pris comme débit de référence dans le cadre du PPRI, a été estimé à 280 m3/s (source
SIEE – 1993). Pour cette crue, la hauteur d’eau en amont du pont de Saint Georges a été estimée à
6,53 m (par rapport au zéro des échelles actuelles) (isocote du PPRI à 356.50 m NGF). Pour cette
crue, le Cernon passait au-dessus du pont de la RD922.

Crue de septembre 1992
Le débit de crue pour cet évènement a été estimé à 200 m3/s (source SIEE – 1993). La période de
retour a été estimée à 30 ans (source Banque Hydro). La crue de septembre 1992 peut être mise en
relation avec une pluviométrie importante enregistrée sur le plateau du Larzac (station La Cavalerie)
la semaine ayant précédé la crue et au cours de la crue avec une pluie journalière de 114 mm le
21/09/1992. Les fortes pluviométries de la semaine passée ont favorisé la saturation du sol et le
remplissage des réservoirs karstiques sous-jacents.

Crue de novembre 2014
Lors de cette crue, les hauteurs d’eau observées sur Saint Georges de Luzençon ont été les plus
fortes de mémoire d’homme, au-delà des hauteurs de la crue de 1992. Le débit du Cernon a été

26 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

estimé en 2014 entre 600 et 800 m3/s par les services d’EDF. La période de retour pour cette crue est
estimée supérieure à 100 ans.
La montée des eaux dans le lit mineur a été très rapide générant des débordements dans le lit
majeur du Cernon. Le graphique suivant présente les hauteurs d’eau enregistrées au droit de
l’échelle de PERAX suivi par la mairie de Saint Georges de Luzençon. Les eaux du Cernon ont inondé
le fond de vallée transportant une charge importante de pierres calcaires provenant de l’amont du
bassin versant.
A la décrue, les dépôts de pierres dans le lit mineur et dans le lit majeur sont considérables.

12 heures
Figure 11 : Montée des eaux durant la crue de 2014 (source Mairie de Saint Georges)

Par ailleurs, durant cet épisode cévenol, les ruissellements générés sur les bassins versants latéraux
ont engendré des débits importants concentrés au droit des thalwegs et ravins, au-delà de la
capacité acceptable des réseaux pluviaux communaux (réseaux en partie obstrués par les eaux du
Cernon) en aval générant des ruissellements torrentiels et coulées de boues sur les chaussées.
La crue de 2014 a causé d’importants dégâts au niveau des habitations (inondations de cave, RDC au
droit de l’école et au centre bourg), des équipements publics (voiries, canalisations déterrées,
terrains de sport, zone industrielle, salle des fêtes, passerelle, jardins d’enfants et boulodrome) et
des berges du Cernon.
La pluviométrie pour cet évènement a été inférieure aux pluviométries enregistrées lors des
évènements de crue antérieurs, en particulier sur le plateau du Larzac. Cependant, les hauteurs
cumulées sur le mois de novembre ont été moyennes sur l’ensemble du secteur ce qui a pu induire
une saturation du sol et le remplissage des réservoirs karstiques sous-jacents.

27 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.3.2 Laisses de crue et zone inondée en novembre 2014
Les laisses de crues répertoriées dans le rapport post crue de Kaus MARONNA, établi en mars 2015
pour le compte de la DREAL Midi-Pyrénées, ont permis de dessiner la surface inondée en 2014. La
localisation des laisses de crue est présentée en figure 12.
Tableau 1 : Laisses de crues relevées (Source : Rapport post crue de Kaus MARONNA – 2015)

Localisation des Laisses de
crue
Terrain Agricole amont (TN)
Terrain de sports
Ecole
Garages municipaux
Poste EDF
Echelle EDF – DTG
Commerces
Talus Boulodrome
Cantine
Habitation Rive Droite
Habitation ZI (boite à lettres)
ZI – RG – Entrée de site
Laiterie Rive Gauche
Talus – Route de Linas
Laiterie Rive Droite
Pont SNCF

28 A - Septembre 2017

Référence
rapport post crue
2015 / Autres
sources
SR – visite de
terrain
L13131
L13133
L13137
L13135
Lecture Station
L13129
L13127
Mairie
L13151
L13139
L13141
Mairie
L13147
L13145
L13149

Pk /
Amont

X (RGF 93)

Y (RGF 93)

Z mesuré
(m NGF)

58

698391

6328344

363.38

1027
1267
1375
1375
1401
1490
1600
1600
1653
2115
2480
2582
2928
2700
3340

698698
698697
698772
698702
698717
698715
698737
698788
698812
698797
698889
698916
698909
699026
698790

6329129
6329315
6329406
6329405
6329419
6329520
6329616
6329605
6329679
6330137
6330472
6330562
6330887
6330701
6331256

357.02
356.44
356.26
356.28
355.79
354.43
353.60
353.44
352.81
349.93
348.01
347.16
344.70
346.03
342.92

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

L13149

N
L13147
L13145
Ancienne échelle DREAL
L13143
L13141

L13139

L13151
L13127
L13129
L13135

Echelle EDF

Salle des fêtes
L13137

L13133
L13131

Zone inondée en novembre 2014
250 m

Amont
Figure 12 : Laisses de crue levées dans le cadre de l'étude (Source : Rapport post crue de Kaus MARONNA – 2015)

29 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Les observations retranscrites dans les comptes rendus des élus ainsi que les photographies
disponibles prises durant la crue indiquent que les eaux du Cernon sont montées jusqu’au tablier du
pont de la RD922 sans déborder par-dessus. La cote du dessous du tablier est à environ
355.80 m NGF. L’observation fournie par la DREAL donne une cote maximale des eaux à
355.79 m NGF. Ces deux données sont cohérentes. Les deux laisses de crue identifiées au droit du
poste EDF et au droit des garages municipaux (quasiment au même PK que l’échelle EDF-DTG)
s’établissent à des cotes de l’ordre de 356.28 m NGF. Les observations et les laisses de crues ne sont
pas cohérentes.
6.31
5.82

5.34

Figure 13 : Localisation des hauteurs d'eau maximales observées et enregistrées

En amont du pont de la RD922, les hauteurs d’eau sont enregistrées au niveau des stations DREAL et
EDF-DTF. Lors de la crue novembre 2014, une coupure de courant a stoppé durant plusieurs minutes
l’enregistrement de la station de la DREAL, et il n’est donc pas possible de disposer du pic de crue
pour l’évènement de novembre 2014 pour cette station. La hauteur d’eau enregistrée à la station
d’EDT-DTG est de 5,34 m.
L’observation de la mairie à 5,82 m est supérieure à la hauteur enregistrée à la station EDF – DTG. Il
est probable que la hauteur des eaux au moment du pic de crue soit comprise entre les hauteurs
enregistrée et observée. La hauteur d’eau retenue dans la suite de l’étude sera de 5,82 m.
Tableau 2 : Laisses de crues en amont du pont de la RD922

Station / observations
DREAL Amont enregistrée
EDF-DTG enregistrée
Observation échelle EDF-DTG
Laisse de crue Poste EDF / Garages municipaux

30 A - Septembre 2017

Hauteur
(m)
4.54
5.34
5.82
6.31

Cote
(m NGF)
354.51
355.31
355.79
356.28

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.3.3 Courbe de tarage et estimation du débit de crue de novembre 2014
D’après la courbe de tarage réalisée à partir des données de la station DREAL en amont du pont de la
RD992, les débits d’écoulement associés aux hauteurs d’eau peuvent être établis.
Les débits associés aux hauteurs d’eau relevées peuvent être obtenues en appliquant la formule de
Manning – Strickler (KLm1= 25 et KLM² = 15) au droit du profil 13 de l’étude SIEE de 1993 ou à partir
de l’extrapolation de la courbe de tarage (la hauteur maximale (4,54 m) enregistrée à la station de la
DREAL est inférieure à la hauteur observée durant la crue (5,82 m)). Le tableau suivant présente les
résultats.
Tableau 3 : Débits estimés à partir de la Formule de Maning Strickler

Station / observations

Hauteur (m)

Cote
(m NGF)

Débits Manning –
3
Strickler (m /s)

Remarque

Observation retenue

5.82

355.79

387

Données en cohérence
avec l’étude EDF de 2015

Laisse de crue Poste EDF /
Garages municipaux

6.31

356.28

495

1933

6.53

356.53

560

L’extrapolation de la courbe de tarage pour l’estimation des forts débits reste difficile compte du fait
de l’absence de jaugeages sur la station DREAL pour les débits élevés.
En extrapolant la courbe de tarage avec la même pente que la courbe de tarage proposée dans la
Banque Hydro, le débit de crue du Cernon lors de l’évènement de novembre 2014 est de l’ordre de
386 m3/s. Cette valeur est cohérente avec les valeurs de la courbe de tarage proposée dans l’étude
EDF-DTF DTG de 2015.
En prenant en compte les hauteurs d’eau majorantes (au droit des garages municipaux ou du poste
EDF), le débit de crue de l’évènement de novembre 2014 est de l’ordre de 425 m3/s.
Dans la suite de l’étude, le débit de la crue de novembre 2014 de 386 m3/s sera retenu.

31 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

700

1933
Hauteur : 6.53 m
Qestimé : 551 m3/s

600

Débit d'écoukement (m3/s)

500

1933
Hauteur : 6.5 m,
Qestimé : 480 m3/s

2014
Hauteur : 5.82 m
Qestimé : 425 m3/s
400

2014
Hauteur : 5.82 m,
Qestimé : 386 m3/s

300

200

100

0
0

1

2

3

4

5

6

Hauteur au niveau de l'échelle EDF en amont du pont RD992 (m)
Données Banque Hydro
Extrapolation
Extrapolation majorante

Figure 14 : Courbe de tarage (source données DREAL)

32 A - Septembre 2017

7

8

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.3.4 PPRI de la vallée du Cernon

N

Le Plan de Prévention du Risque
Inondation a été élaboré en
2006 sur le bassin versant du
Cernon. Les cartes d’aléas et le
zonage règlementaire sont
accessibles auprès de la DDT de
l’Aveyron. La cartographie de
l’enveloppe
de
la
zone
inondable a été réalisée à partir
d’une étude morphologique de
la vallée. Un débit de référence
est établie à 280 m3/s à titre
indicatif sans pour autant qu’il
est été cartographié.

Figure 15 : Cartographie du PPRI à
Saint Georges de Luzençon

250 m

33 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.3.5 Comparaison des enveloppes des zones inondables

N
La figure ci-contre présente l’enveloppe de la
zone inondable établie après la crue de
novembre 2014 (quasi identique à celle de la
crue de 1992 – source SIEE 1993) et la zone
inondable établie dans le cadre du PPRI.
Hormis au droit de l’habitation en amont des
terrains de sport, les deux sont quasiment
identiques bien qu’elles aient été établies par
des méthodes différentes, pour des débits
d’écoulements à priori différents et pour des
périodes de retour différentes (1992 estimée à
30 ans et 2014 estimée supérieure à 100 ans).
L’enveloppe d’inondation semble dépendre plus
de la morphologie de la vallée plutôt que de
l’évènement même pour des périodes de retour
importantes.

Figure 16 : Enveloppe des zones inondées (2014, 1992) et
inondable (PPRI)

Limite PPRI (étude morphologique)
250 m

34 A - Septembre 2017

Zone inondée – Novembre 2014

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.3.6 Dysfonctionnements / dégâts induits par la crue de 2014
Lors de la crue de novembre 2014, le Cernon est sorti de son lit mineur entraînant une inondation
des parcelles dans le lit majeur. A la décrue, de nombreux dégâts ont été constatés :



Inondations d’habitations en bordure de rivière et inondations de la zone industrielle en rive
gauche et plus faiblement en rive droite ;



Effondrement de berges et d’enrochements ;



Dépôts de pierres sur les parcelles agricoles et sur les terrains de jeux (boulodrome et jeux
d’enfants) ;



Atterrissements dispersés dans le lit mineur en particulier en aval du pont de la RD922 et en aval
du tronçon d’étude ;



Brèches (2) dans le talus en amont des terrains de sport ;



Effondrement de la berge dans le premier méandre ;



Vrillage de la passerelle de la salle des fêtes ;



Arrachage des arbres ;



Enlèvement des enrobés et déterrement des canalisations ;



Embâcles en particulier au niveau du passage à gué en aval du tronçon d’étude.

Parallèlement à l’inondation par la rivière, des dégâts ou des sur-inondations non directement induits
par le débordement du cours d’eau ont été causés par des dysfonctionnements ou des insuffisances
du réseau pluvial communal :



Débordement des thalwegs aujourd’hui canalisés sur les coteaux en rive gauche du Cernon,
(thalweg du Malautié, rue du Belvèze, ravin des Combes) avec parfois des écoulements d’eau et
de boues dans les rues. Les eaux provenant du ravin des Combes ont traversé le pont de la
RD922 sur la chaussée. La présence d’écoulement sur le pont n’était pas due à la mise en charge
du pont de la RD922 (avant le pic de crue) ;



Inondation de la rue des rivières : les ruissellements provenant de l’amont de la voie ferrée ont
été retardés par l’aménagement réalisé par la SNCF le long de la voie ferrée. Le nouveau passage
sous chaussée a permis de canaliser les eaux de l’amont vers les terrains de sports (évitant ainsi
l’inondation depuis l’amont de la rue).

Destruction des berges

35 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Inondations et dépôts de pierres sur les terrains de sport

Inondations et dépôts de pierres sur l’aire de jeux pour enfants

Garages municipaux

Passerelle cantine

Pont de la RD992

Passage à gué en aval

Figure 17 : Dégâts suite à la crue de novembre 2014 sur Saint Georges du Luzençon

36 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

N

N

250 m

Figure 18 : Localisations des dégâts après la crue de novembre
2014

37 A - Septembre 2017

250 m

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

3.4 Evolution de l’urbanisation du bourg et des coteaux
Depuis les années 1970, la zone urbanisée de Saint Georges de Luzençon, comme possiblement
d’autres zones en amont sur le bassin versant, a connu des modifications importantes (présentées en
figure 18) :


aménagements de lotissements (bassins versants latéraux en amont du Cernon) ;



aménagements et réalisation de remblais en rive droite du Cernon sur la Zone
Industrielle (après 1992);



remblaiement du canal d’irrigation traversant la zone d’expansion des crues ;



aménagement des terrains de sport ;



modifications des routes ou des ouvrages hydrauliques (talus des terrains de sport après
1994, murets en rive gauche vers 1953).

N

250 m
Figure 19 : Evolution de l’urbanisation du bourg entre 1948 et aujourd’hui

38 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

L’imperméabilisation des sols et la modification des conditions d’écoulements peuvent favoriser les
ruissellements vers l’aval en l’absence d’aménagements permettant de réguler les débits ou de
ralentir les crues :



augmentation des débits et accélération des vitesses de ruissellement sur les coteaux
(bassins versants latéraux) et dans le Cernon ;



concentration des ruissellements pouvant engendrer des débordements et des inondations
par mise en charge des réseaux ;



creusement des thalwegs en cas de non aménagement des exutoires.

3.5 Enjeux soumis aux inondations
Compte tenu de l’emprise de la zone inondable du PPRI et de l’enveloppe des zones inondées
dessinées pour les dernières crues, les enjeux potentiellement impactés sont principalement :



Les parcelles agricoles en amont du seuil haut ;



Les terrains de sport ;



Le groupe scolaire ;



Le centre bourg avec l’habitation se situant en aval immédiat du pont de la RD, le Moulin de
Taly, les jeux d’enfants et le Boulodrome ;



La zone industrielle de Vergonhac.

39 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

4. Analyse fonctionnelle de la zone d’étude
4.1 Bassin versant en amont de Saint Georges de Luzençon
4.1.1 Bassin topographique global et bassin d’alimentation
Le tronçon d’étude est localisé en aval du bassin versant du Cernon et du Soulzon. Le bassin versant
topographique en amont de la confluence avec le Lavencou s’étend sur 126.8 km².
Le bassin versant du Cernon s’étend sur des formations karstiques ce qui peut induire des
phénomènes d’infiltration/pertes d’eaux superficielles en amont des cours d’eau ou inversement des
phénomènes de résurgences (sources ou trop pleins de rivières souterraines) au droit des accidents
géologiques (failles, plis, changement de faciès). Aussi, le bassin d’alimentation du cours d’eau
s’étend au-delà du bassin versant topographique soit sur environ 190 km² en amont du tronçon
d’étude. La figure suivante présente le bassin topographique et le bassin d’alimentation estimés du
Cernon (source PPG Soulzon – Cernon).

Bassin topographique

N

Bassin d’alimentation

2.5 km

Figure 20 : Bassin d’alimentation du Cernon en amont de la zone d’étude

40 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Le temps de concentration du bassin versant global est estimé à environ 24 h. Cependant, compte
tenu de la nature possible des épisodes pluvieux et de leur localisation, le temps de réaction du
bassin versant global peut être réduit ou allongé en fonction du secteur concerné par les orages et
les thalwegs mis en jeu.
Tableau 4 : Superficie des bassins topographiques et d'alimentation

Point aval considéré
Amont du tronçon d’étude
Amont de la station EDF
Amont de la station DREAL
Confluence avec le Tarn

Bassin versant topographique
(km²)
126.8
131.9
139.2
139.9

Bassin d’alimentation (km²)
190
195.1
202.4
203.1

4.1.2 Nature karstique du territoire et pic de crue
La nature karstique du bassin versant du cours d’eau peut engendrer des difficultés d’appréhension
des phénomènes de stockage ou trop plein/relargage du système karstique en fonction de la
succession et de l’ampleur des évènements pluvieux.
Les études précédentes (SIEE, SCP et étude pour l’élaboration du PPRI) prennent en compte le bassin
versant topographique du Cernon. Dans ce cas, en cas de crue rapide et intense, le ruissellement est
considéré comme prédominant par rapport à l’infiltration des eaux dans les formations souterraines
et les pertes. Cette approche minimise les possibles alimentations du bassin versant superficiel par
des sources ou résurgence en cas de trop plein du réservoir karstique.
Le fait de considérer que la totalité de la pluie tombée ruisselle vers l’aval permet de se placer en
hypothèse sécuritaire. Par ailleurs, compte tenu de la typologie des crues, il s’avère que les
phénomènes d’infiltration sont négligeables pour les fortes pluies mais que ce phénomène peut être
important pour les phénomènes de périodes de retour plus faibles (< 10 ans).
Lors des épisodes cévenols exceptionnels, les pluies génèrent ainsi des pics de crue importants et
rapides.

4.1.3 Bassins versants latéraux en amont du tronçon d’étude
Au droit de la zone d’étude, le Cernon draine les ravins latéraux des Causses et des lotissements en
amont du bourg de Saint Georges de Luzençon. Ils sont présentés sur la figure suivante et leurs
caractéristiques sont founies dans le tableau ci-dessous.
Les bassins versants en amont immédiat de Saint Georges de Luzençon ont une superficie unitaire
(quelques km² au plus – cf tableau page suivante) très inférieure à la superficie du bassin versant
global du Cernon (204 km²). De ce fait, les caractéristiques physiques des bassins versants latéraux
sont très différentes, en particulier les temps de concentration compris entre 8 et 40 min tandis que
le temps de concentration du bassin versant global est estimé à 24 h environ. La réaction des sous
bassins versants est rapide et les débits de pointe générés à l’aval peuvent être en décalage avec le
pic de crue du Cernon.

41 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

N

Ravin de Craissaguet

Ravin des Mayres

Ravin de Terrefort

Ravin de Luzençon

Ravin de la Malautié
Thalweg du Reyllou
Thalweg du Causse

Ravin des Combes

500 m

Ravin des Mines

Ravin de la combe de Cayssac
Figure 21 : Sous bassins versants en amont du tronçon d’étude
Tableau 5 : Superficie des bassins versants des affluents en amont des échelles de mesures

Bassin versant

Surface

L

Pente

Tc moyen

km²

km

m/m

min

Ravin de la combe de Cayssac

1.7

2.5

0.06

39.60

0.40

Ravin des Mines

1.0

2.3

0.17

19.30

0.40

Ravin des Combes

0.3

1.2

0.28

8.51

0.40

Thalwegs du Causse

0.3

0.99

0.11

12.14

0.40

Ravin de la Malautié

0.4

1.42

0.16

12.77

0.40

Ravin de Luzençon / Belvèze

0.4

1.36

0.17

11.67

0.40

Thalweg du Reyllou

0.3

12.59

0.03

45.94

0.40

Ravin de Terrefort

0.6

1.63

0.19

14.45

0.40

Ruisseau de Mayres

3.3

3.02

0.13

37.67

0.40

Ravin du Craissaguet

1.2

2.225

0.15

21.93

0.40

*Coefficient de ruissellement moyen

42 A - Septembre 2017

Cr*

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

4.2 Instrumentalisation du bassin versant
Plusieurs stations limnimétriques sont localisées sur le Cernon sur le secteur d’étude.
Tableau 6 : Superficie en amont des échelles de mesures

Code
station

Localisation

Dénomination

Période de
données

O3414010

Saint Eulalie de Cernon

Terrain de football

1998 - 2017

Superficie du
bassin versant
amont
17,4 km²

Amont (EDF) / DREAL Amont

2008 - 2017

195.1 km²

O3424030
-

Saint Georges de
Luzençon

Echelle communale

1992 - 2017

195.1 km²

-

-

Perax (Commune)

1992 - 2017

-

Aval (DREAL)

1967 - 2002

202.4 km²

O3424010

Les échelles aval et amont (EDF – DTG)
sont automatiques et les données
consultables sur la Banque Hydro
(DREAL).
DREAL Aval

Perax

La station Perax est suivie par les
services techniques de la commune de
Saint Georges de Luzençon.
L’échelle communale située en aval du
pont de la RD992 est uniquement une
échelle de lecture.
Figure 22 : Echelles limnimétriques sur le secteur
d'étude

Echelle communale

EDT – DTG / DREAL Amont

43 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

4.3 Analyse des crues du Cernon
4.3.1 Données sources
Les débits de crue au droit du tronçon d’étude peuvent être étudiés à partir :

• des données des études antérieures (Saint Rome de Cernon, PPRI, SIEE 1993) ;
• les laisses de crues du rapport post crue et relevées dans le cadre de la présente étude ;
• des hauteurs et débits issus de la Banque Hydro (courbe de tarage estimée) ;
• des données du programme SHYREG de l’IRSTEA (relations pluie–débit sur les bassins
versants non jaugés);

• des données d’EDF – DTG pour l’évènement de 2014 ;
• d’une analyse statistique à partir de l’étude des débits de crues exceptionnelles ;
• de la méthode d’estimation théorique des débits (méthode rationnelle appliquée au bassin
versant en amont de la commune, proportionnellement à la superficie du bassin versant par
la méthode de Myer pour les sous bassins versants).

4.3.2 Analyse des hydrogrammes de crue
4.3.2.1

Hydrogrammes de crue réels

Les graphiques suivants présentent les différents hydrogrammes réels des crues exceptionnelles
enregistrés par les stations de la DREAL (Source Banque Hydro) et d’EDF-DTG en amont (depuis 2008)
et en aval (jusqu’à 2002) du pont de la RD922.

Débit (m3/s)

08/11/1982

05/11/1994

180

100

160

90

140

80
70

120

60

100

50
80

40
60

30
40

20

20
0
31/10

10
5/11

10/11

15/11

20/11

Station DREAL Aval - Novembre 1982

25/11

0
28/10

2/11

7/11

12/11

Station DREAL Aval - Novembre 1994

Figure 23 : Hydrogrammes de crue réels enregistrées sur la station DREAL aval

44 A - Septembre 2017

17/11

22/11

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

17/09/2014

24/11/2016
40

100

35

90
80
70

Débit (m3/s)

Débit (m3/s)

30
25
20
15

60
50
40
30

10

20

5

10

0
18/11

20/11

22/11

24/11
26/11
Temps (j)

28/11

30/11

0
13/9

2/12

14/9

15/9

16/9

17/9

18/9

19/9

20/9

21/9

22/9

23/9

Temps (j)

Station DREAL Amont- Novembre 2016

Station DREAL Amont- Septembre 2014
6

28/11/2014
5

300
4

Hauteur (m)

Débit (m3/s)

250
200
150

EDF - DTG

Banque Hydro

3

2

100
1

50
3/12/14 0:00

2/12/14 0:00

2/12/14 12:00

1/12/14 0:00

1/12/14 12:00

30/11/14 0:00

30/11/14 12:00

3/12

29/11/14 0:00

2/12

29/11/14 12:00

1/12

28/11/14 0:00

30/11

Temps (j)

28/11/14 12:00

29/11

27/11/14 12:00

28/11

27/11/14 0:00

0

0
27/11

Temps

Station DREAL Amont- Novembre 2014
Figure 24 : Hydrogrammes et hauteurs de crue réels enregistrées sur la station en amont du pont de la RD922

4.3.2.2

Typologie des hydrogrammes

Les crues du Cernon sont caractérisées par une montée rapide des eaux avec, pour les évènements
observés, une première augmentation du débit suivie d’une baisse puis du réel pic de crue. Le
premier pic peut correspondre aux premiers pics de pluie sur le bassin versant.
La durée des crues a été estimée à partir de la formule du CEMAGREF qui définit cette durée comme
le temps pendant lequel le débit est supérieur au débit de pointe divisé par deux.
Le temps de montée correspond au temps entre le début de la crue et la pointe.
Tableau 7 : Durée caractéristiques des crues enregistrées

Date de la crue

Débit de crue (m3/s)

Durée (h)

28/11/2014
17/09/2014
24/11/2016
05/11/1994
08/11/1982
25/12/1993

386.00
90.60
37.60
88.30
162.00
25.60

7.5
2.5
3.5
27
17
5

45 A - Septembre 2017

Temps de montée
(h)
16
5
13
17
30
4

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Deux types de crue peuvent être différenciés :

• les crues du Cernon dues aux écoulements sur le bassin versant du Cernon. La figure cidessous présente les 3 crues recentrées au niveau du pic de crue ;
300

250

200

Débits (m3/s)

28/11/2014
17/09/2014
24/11/2016
150

100

50

0
0.0

5000.0

10000.0

15000.0

20000.0

25000.0

Temps

Figure 25 : Hydrogrammes de crue réels recalés (11/2014, 09/2014, 11/2016)

• les crues du Tarn (1982 et 1994), qui n’ont pas permis aux eaux du Cernon de s’écouler vers
l’aval. La remontée des eaux a été visible jusqu’au seuil bas et donc enregistrée à la station
DREAL aval.

4.3.3 Relation avec la pluviométrie
Les données de pluviométries ayant précédé les évènements de novembre 2014 et novembre 2016
ont été recueillies auprès de Météo France pour la station de la Cavalerie situé à 15 km du centre de
Saint Georges de Luzençon sur le plateau du Larzac.

46 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

40
160

100

35
50

Pluviométrie

30

Débit de crue

120

30

20
15

Pluie (mm)

25

Débit (m3/s)

40

Pluie (mm)

90

140
Pluviométrie

20

80

Débit de crue

70

100

60
50

80

40

60

Débit (m3/s)

60

30

10
40

10

20

5
20

10

Temps

08/10/2014

03/10/2014

28/09/2014

23/09/2014

18/09/2014

13/09/2014

08/09/2014

03/09/2014

29/08/2014

24/08/2014

14/08/2014

0
19/08/2014

0

06/12/2016

01/12/2016

26/11/2016

21/11/2016

16/11/2016

11/11/2016

06/11/2016

01/11/2016

0
27/10/2016

0

Temps

90

300

80
250
70

Pluviométrie
200

Débit de crue

50
150
40
30

Débit (m3/s)

Pluie (mm)

60

100

20
50
10

07/12/2014

02/12/2014

27/11/2014

Temps

22/11/2014

17/11/2014

12/11/2014

07/11/2014

02/11/2014

0

28/10/2014

0

Figure 26 : Hydrogrammes de crue réels recalés (11/2014, 09/2014, 11/2016)

En l’absence de données météorologiques sur le bassin versant même du Cernon, il est difficile de
comparer l’évolution des pluies sur le plateau du Larzac (station de la Cavalerie) et l’évolution des
débits du Cernon. En effet, sur le secteur des Causses, les phénomènes climatiques intenses peuvent
être très localisés et non homogènes sur l’ensemble d’un secteur d’étude ou d’un bassin versant. Par
ailleurs, en l’absence de connaissance précise du fonctionnement des formations karstiques sousjacentes, l’alimentation du réseau superficiel par débordement des réservoirs souterrains est
difficilement quantifiable dans le temps.

47 A - Septembre 2017

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

4.3.3.1

Concomitance des crues du Tarn et des crues du Cernon

La figure suivante présente l’évolution des débits sur le Tarn et sur le Cernon. Les stations prises en
compte sont :



Sur le Tarn : Millau aval et Millau amont ;



Sur le Cernon : station DREAL aval (en amont du pont de Linas) et station DREAL amont (en
amont du pont de la RD922). Il n’y a pas de donnée entre 2002 et 2008 (absence de station).

Débit Tarn - Millau amont

Débit Tarn - Millau Aval

Débit Cernon - Station Aval

Débit Cernon - Station Amont
250

1600
1400

200

150

800
100

600
400

50
200

Figure 27 : Hydrogrammes de crue réels sur le Tarn et le Cernon

48 A - Septembre 2017

27/12/14

1/4/12

6/7/09

Temps (Jour)

10/10/06

14/1/04

19/4/01

24/7/98

28/10/95

0
31/1/93

0

Débit du Cernon (m3/s)

1000

7/5/90

Débit du Tarn (m3/s)

1200

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Débit Cernon - Station Aval

Débit Cernon - Station Amont

Débit Tarn - Millau amont

Débit Tarn - Millau Aval

Débit Cernon - Station Aval

Débit Cernon - Station Amont

140

1400

140

1200

120

1200

120

1000

100

1000

100

800

80

800

80

600

60

600

60

400

40

400

40

200

20

200

20

0

0

0
9/7/99

31/3/99

4/8/94

12/11/94

0

Débit du Tarn (m3/s)

1400

Temps (Jour)

Temps (Jour)

Novembre 1994 – crue du Tarn

Mai 1999 – Crue du Tarn

Débit Tarn - Millau amont

Débit Tarn - Millau Aval

Débit Tarn - Millau amont

Débit Tarn - Millau Aval

Débit Cernon - Station Aval

Débit Cernon - Station Amont

Débit Cernon - Station Aval

Débit Cernon - Station Amont

800

250

800

700

250

700
200

200

150

400

100

300

200

500

150

400

100

300

Débit du Cernon (m3/s)

500

Débit du Tarn (m3/s)

600

Débit du Cernon (m3/s)

200
50

50

100

100

Temps (Jour)

Débit Tarn - Millau Aval

23/9/14

22/9/14

21/9/14

20/9/14

19/9/14

Temps (Jour)

Octobre 2014 – Augmentation du débit sur le Tarn sans crue
du Cernon
Débit Tarn - Millau amont

18/9/14

17/9/14

16/9/14

15/9/14

13/9/14

0

14/9/14

0

18/10/14

17/10/14

16/10/14

15/10/14

14/10/14

13/10/14

12/10/14

11/10/14

10/10/14

9/10/14

0

8/10/14

0

Débit Cernon - Station Aval

Septembre 2014 – Crue période de retour 30 ans du Cernon
sans crue du Tarn

Débit Cernon - Station Amont

Débit Tarn - Millau amont

Débit Tarn - Millau Aval

Débit Cernon - Station Aval

Débit Cernon - Station Amont

1400

140

1200

120

1200

120

1000

100

1000

100

800

80

800

80

600

60

600

60

400

40

400

40

200

20

200

20

Temps (Jour)

Novembre 2011 – Crue du Tarn sans crue du Cernon

49 A - Septembre 2017

0

0
7/11/14

11/2/12

3/11/11

26/7/11

17/4/11

0
7/1/11

0

Débit du Tarn (m3/s)

140

Débit du Cernon (m3/s)

1400

Débit du Cernon (m3/s)

Débit du Tarn (m3/s)

600

Débit du Tarn (m3/s)

Débit du Cernon (m3/s)

Débit Tarn - Millau Aval

Débit du Cernon (m3/s)

Débit du Tarn (m3/s)

Débit Tarn - Millau amont

Temps (Jour)

Novembre 2014 – Crue du Cernon avant l’augmentation des
débits sur le Tarn

Etude d’incidence hydraulique et
hydromorphologique du Cernon

Débit Tarn - Millau amont

Débit Tarn - Millau Aval

Débit Cernon - Station Aval

Débit Cernon - Station Amont

800

250

700
200

500

150

400

100

300

Débit du Cernon (m3/s)

Débit du Tarn (m3/s)

600

200
50
100

6/12/16

5/12/16

4/12/16

3/12/16

2/12/16

1/12/16

30/11/16

29/11/16

28/11/16

27/11/16

26/11/16

25/11/16

24/11/16

23/11/16

22/11/16

21/11/16

20/11/16

19/11/16

18/11/16

17/11/16

0

16/11/16

0

Temps (Jour)

Crue du Tarn en décalage avec celle du Cernon
Figure 28 : Hydrogrammes de crue réels sur le Tarn et le Cernon – épisodes de crues

Sur les figures précédentes, il peut être noté que lors des crues les plus importantes du Tarn, les
débits sur le Cernon donnés pour la station DREAL aval (jusqu’en 2002) sont plus importants que
pour les périodes hors crue du Tarn. Après 2007, les plus forts débits donnés pour la station DREAL
en amont du pont de la RD922 ne correspondent pas aux débits les plus importants sur le Tarn. Après
2007 (enregistrements à l’amont du pont), les crues du Cernon devancent les augmentations de
débits du Tarn. D’après les riverains, les crues du Tarn et du Cernon ne sont pas concomitantes. Ceci
est dû principalement :



à la différence entre les surfaces et les temps de concentration des bassins versants en
amont de chaque cours d’eau qui ne sont pas du même ordre de grandeur ;



aux caractéristiques des crues et des évènements pluvieux en cause : épisodes cévenols
locaux et/ou plus intenses ou longs à plusieurs niveaux du bassin versant du Tarn.

Le tableau suivant présente la période de retour des crues du Tarn et du Cernon (période de retour
estimées par la Banque Hydro pour le Tarn, à partir de l’analyse des débits présentées dans les
paragraphes suivants pour le Cernon)
Tableau 8 : Comparaison des périodes de retour des crues du Tarn et du Cernon

Novembre 1994
Janvier 1996
Septembre 1997
Mai 1999
Novembre 2011
Septembre 2014
Novembre 2014

50 A - Septembre 2017

Tarn
>50 ans
Entre 10 et 20 ans
5 ans
20 ans
>20 ans
< 1 an
< 2 an

Cernon (DREAL Aval)
Entre 5 et 10 ans
<5 ans
<2 ans
<2 ans
<2 ans
Entre 5 et 10 ans
250 ans


Aperçu du document 2017_ANTEA-SMCS_VF.pdf - page 1/187

 
2017_ANTEA-SMCS_VF.pdf - page 3/187
2017_ANTEA-SMCS_VF.pdf - page 4/187
2017_ANTEA-SMCS_VF.pdf - page 5/187
2017_ANTEA-SMCS_VF.pdf - page 6/187
 




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..