EFR en médecine de ville oct 2021 .pdf



Nom original: EFR en médecine de ville oct 2021.pdfTitre: Présentation PowerPointAuteur: Pneumologue Bureau 2

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Impress / LibreOffice 6.4, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/10/2021 à 22:45, depuis l'adresse IP 2.7.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 7 fois.
Taille du document: 3.4 Mo (37 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


EFR EN MÉDECINE
DE VILLE
FMC OCTOBRE 2021

Dr MV Albahary,
Pneumologue

« LES EFR… »
• SPIROMÉTRIE :
• COURBE DÉBIT VOLUME,
• CAPACITÉ VITALE LENTE
• CAPACITÉ VITALE FORCÉE, VEMS
-> OBSTRUCTION ?

• PLÉTHYSMOGRAPHIE :
• CAPACITÉ PULMONAIRE TOTALE
-> RESTRICTION ?

• DIFFUSION (LIBRE DU CO) DLCO :
-> HÉMATOSE ?

AUTRES EXPLORATIONS
• À ALBERTVILLE :
• GAZOMÉTRIE : HYPOXÉMIE ? HYPERCAPNIE ? (Acidose si
urgence, lactatémie)
• TEST DE MARCHE DE 6 MINUTES : DÉSATURATION À
L’EFFORT ? TACHYCARDIE INADAPTÉE
• TEST À L’O2 PUR : RECHERCHE DE SHUNT (20 MIN SOUS
15L D’O2)
• CVL ASSIS / COUCHÉ : PARALYSIE DIAPHRAGMATIQUE ?

• ET AILLEURS : ÉPREUVE D’EFFORT, TEST À LA
MÉTACHOLINE, SNIP TEST, PI, PE…

À SAVOIR
• GÉNÉRALITÉS :
• BON POSITIONNEMENT DU PATIENT +++
• EXPLORATION DU SOUFFLE AU REPOS
• NORMES MESURÉES POUR LES 25-70 ANS
• RESTER CLINIQUE ! (SI VALEURS DISCORDANTES)

• CONTRE INDICATIONS :
• PATHOLOGIE AIGUE EN COURS
• PNEUMOTHORAX
• BK, COVID ?
• HÉMOPTYSIE
• TROUBLES DE COMPRÉHENSION

• DLCO : CI CHEZ FEMME ENCEINTE, ENFANT < 8 ANS
• SI O2 : SPIRO SEULE

LES VOLUMES PULMONAIRES

SPIROMÉTRIE

COURBE DÉBIT VOLUME

CAPACITÉ VITALE : VOLUMES
MOBILISABLES

• CVL : VRI + VC + VRE
• BAISSE DE CVL
- TVR
- MAJORATION DU VR : DISTENSION THORACIQUE

• MARCHE DANS LES 2 SENS (INSPI PUIS EXPI OU EXPI PUIS
INSPI)

CVF

• INSPIRATION MAXIMALE
• EXPIRATION TONIQUE ! (DIFFICILE CHEZ ADO ET SUJET ÂGÉ)
• SOUVENT PLUS BASSE QUE CVL SI PATHOLOGIE RESPIRATOIRE
• FIABLE SI <200ML DE DIFFÉRENCE
• SI ASPECT DE COURBE ARRONDI : PEAK FLOW DÉCALÉ VERS
LA DROITE
• C’EST QUE N’A PAS FAIT UN EFFORT SUFFISANT
• DEP SOUS ESTIMÉ (ET VEMS AUSSI)

I. SYNDROME OBSTRUCTIF
Sévérité du syndrome obstructif
Discret

VEMS th > 80 %

Modéré

80 % < VEMS/th < 50 %

Sévère

50 % < VEMS/th < 30 %

Très sévère

VEMS/th < 30 %

• DIMINUTION DES DÉBITS
EXPIRATOIRES, DU VEMS
• TIFFENEAU NORMAL AUTOUR DE 0,9
CHEZ LE JEUNE, 0,7 CHEZ LE SUJET ÂGÉ
• CVL NORMALE AU DÉPART
• COURBE « CREUSÉE »
• AU REPOS (ASTHME D’EFFORT ?)

SYNDROME OBSTRUCTIF :
• ÉTIOLOGIES TVO :
- ASTHME
- BPCO
-

POUMON ÂGÉ

-

BRONCHIOLITE

• DIFFICULTÉS DIAGNOSTIQUES SI VEMS/CVF ET VEMS/CVL
DISCORDANTS
• BAISSE DU VEMS SANS TVO :
• TVR (REGARDER LE TIFFENEAU ! )

DISTENSION THORACIQUE
HYPER INFLATION DYNAMIQUE

TEST DE RÉVERSIBILITÉ
BRONCHIQUE AUX B2
• 2 À 4 BOUFFÉES DE VENTOLINE AVEC UNE BONNE TECHNIQUE DE
PRISE
• REFAIRE CVF À 15-20 MIN
• GAIN DE 200ML +12% POUR ÊTRE SIGNIFICATIF
• DIMINUTION DE LA DISTENSION THORACIQUE
• FAUX + : MEILLEUR COMPRÉHENSION LA 2E FOIS
• INTÉRÊT MÊME SI TIFFENEAU NORMAL CAR PEUT DEMASQUER TVO
(ASTHME++). UTILE POUR ÉQUILIBRER LE TRAITEMENT DE FOND
D’UN ASTHMATIQUE
• PAS DE B2 CDA DANS LES 4-8H PRÉCÉDENTES, NI B2LDA DANS
LES 24H

II. SYNDROME RESTRICTIF
DEP
Débit
s

CVF

Volume
s



CPT < 80% ET RAPPORT VEMS/CV
NORMAL

• CVL CVF ABAISSÉES ET TIFFENEAU
NORMAL
• VR NON AUGMENTÉ
• LE VOLUME PULMONAIRE TOTAL EST
ABAISSÉ

PLÉTHYSMOGRAPHIE

• CABINE FERMÉE, ÉTANCHE (PAS D’O2, DOIT POUVOIR RENTRER
DEDANS)
• MANŒUVRES D’HALÈTEMENT DANS UN TUBE FERMÉ PAR
OBTURATEUR
• MESURE DES VARIATIONS DE PRESSION DANS LE TUBE ∆P ET
DANS LA CABINE
• ON DÉDUIT LES VARIATIONS DE VOLUMES DU THORAX ∆V
• SI EFFECTUÉ EN FIN D’EXPIRATION NORMALE, LE VOLUME
MESURÉ EST ÉGAL À LA CRF
• MOINS « FIABLE » QUE CVL CVF

SYNDROME RESTRICTIF
• ETIOLOGIES :
- PNP INTERSTITIELLES, FIBROSE
- CHIRURGIE PULMONAIRE (LOBECTOMIE,
PNEUMONECTOMIE)
- PNEUMOTHORAX « THÉRAPEUTIQUE » BK
- ANOMALIE PLEURALE
- NEURO MUSCULAIRE, PARALYSIE DIAPHRAGMATIQUE
- OBÉSITÉ
- CYPHOSCOLIOSE
- CARDIOMÉGALIE

DIFFUSION LIBRE DU CO
• INSPIRATION UNIQUE D’UN MÉLANGE GAZEUX
CONTENANT UNE FAIBLE CONCENTRATION DE CO (0.3%)
• MAINTIEN D’UNE APNÉE DE 10 S
• MESURE DE LA CONCENTRATION DE CO DANS LE GAZ
EXPIRÉ CE QUI PERMET DE CALCULER LA
CONCENTRATION DE CO DANS L’ALVÉOLE
• LA DIMINUTION DE CONCENTRATION ENTRE LE DÉBUT ET
LA FIN DE L’APNÉE PERMET DE CALCULER LA VITESSE DE
DIFFUSION DU CO AU NIVEAU DE LA BARRIÈRE
ALVÉOLO-CAPILLAIRE

DIFFUSION LIBRE DU CO
• DÉPEND DE L’ÉPAISSEUR DE LA MEMBRANE ALVÉOLOCAPILLAIRE ET DE LA SURFACE D’ÉCHANGE
• LIÉ AU VOLUME ALVÉOLAIRE
• KCO = DLCO /VA

• LIÉ AU TAUX D’HÉMOGLOBINE
• INSPIRATION DOIT ÊTRE COMPLÈTE SINON KCO FAUSSÉ
• FAUSSÉE SI ENCOMBREMENT : MAUVAISE DIFFUSION DES
GAZ
• CVL DOIT ÊTRE SUPÉRIEURE A 1L SINON MESURE
FAUSSÉE

III. ALTÉRATION DE LA DIFFUSION
• ETIOLOGIES :
• HTAP
• ATTEINTE INTERSTITIELLE
• EMPHYSÈME
• TABAC (A FUMÉ AVANT EFR ?)
• INSUFFISANCE CARDIAQUE
• BRONCHIOLITE
• EP

• EXAMENS COMPLÉMENTAIRES
• GAZOMÉTRIE : HYPOXÉMIE
• TDM
• ETT
• EFX

SPIROMÉTRIE AU CABINET : ASTHME
• DIAGNOSTIC POSITIF
• TVO + RÉVERSIBILITÉ
• SANS TRAITEMENT DE FOND SI POSSIBLE

• PRISE EN CHARGE :
• INTRODUCTION PRÉCOCE TRAITEMENT DE FOND : CSI +/BDLDA
• TTT FOND ET CRISE
• VACCINATION GRIPPET ET PNQ SI TTT DE FOND
• CONTRÔLE DES FACTEURS ASSOCIÉS :
• EVICTION TABAC
• CONTRÔLE ALLERGIES, ENVIRONNEMENT
• SAOS
• RGO

SPIROMÉTRIE AU CABINET : ASTHME
• BON CONTRÔLE DE L’ASTHME :
• SCORE ACT ADULTE/ENFANT
• SPIROMÉTRIE NORMALE
• ACTIVITÉS NON LIMITÉES ++

• ASTHME D’EFFORT ?
• BD CDA OU BD LDA OU CSI
• NE PAS MÉCONNAITRE UN ASTHME PERSISTANT : EFFORTS
LIMITÉS, GÊNE QUOTIDIENNE, TOUX AU RIRE, TOUX NOCTURNE

• SI SYMPTÔMES D’ASTHME AVEC EFR NORMALES :
• PENSER AU PEAK FLOW
• REFAIRE SOUFFLER EN CRISE
• DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL

SPIROMÉTRIE AU CABINET : BPCO
• INDICATIONS :
• FUMEUR AVEC DYSPNÉE, OU TOUX CHRONIQUE, OU > 15PA
• SUJET ÂGÉ NON FUMEUR, DYSPNÉE, EXPOSITION À RISQUE
• OUTIL MOTIVATIONNEL
• PEC PLUS PRÉCOCE
• ÉVITE LES DÉCOUVERTES DE BPCO EN HOSPITALISATION

• DIAGNOSTIC DE LA BPCO :
• TVO NON RÉVERSIBLE
• FAIRE TEST DE DÉAMBULATION
• MANQUE GAZOMÉTRIE, DLCO

• PRISE EN CHARGE PRÉCOCE :
• CONSEIL MINIMAL À L’ARRÊT DU TABAC
• VACCINATIONS
• ACTIVITÉ PHYSIQUE
• TRAITEMENT DE FOND ET SUIVI

SPIROMÉTRIE AU CABINET

• COURBE DE QUALITÉ :
• CALIBRATION
• REPRODUCTIBILITÉ
• ASPECT POINTU
• EXPIRATION >6 SEC

QUAND ADRESSER AU CHAM POUR EFR ?

• COMMENT CHOISIR ENTRE SPIROMÉTRIE AU CABINET,
EFR COMPLÈTES AU CHAM ET CONSULT PNEUMO ?
• ACCESSIBILITÉ / DÉLAIS
• ORIENTATION DIAGNOSTIQUE
• BILAN PRÉ THÉRAPEUTIQUE CHEZ PATIENT
ASYMPTOMATIQUE
• SURVEILLANCE IATROGÉNIE CHEZ PATIENT
ASYMPTOMATIQUE

MODALITÉS ADRESSAGE PATIENT
POUR EFR
• FAIRE ORDONNANCE POUR EFR, +/-VENTOLINE, +/- GAZ DU SANG
• COURRIER AVEC
• IDENTITÉ ET COORDONNÉES
• MOTIF DE LA DEMANDE
• ATCD RESPIRATOIRES, OLD, SATURATION AU CABINET
• TYPE D’EFR
• SPÉCIFICITÉS : COMPRÉHENSION, MOBILITÉ…

• LE VENDREDI MATIN, VENIR 30 MIN AVANT
• MAIL : IDE.CONSULTATION@CHAM-SAVOIE.FR
• LE PATIENT REPART AVEC SON CR D’EFR, ET DOIT REPRENDRE
RDV AVEC VOUS. LES RÉSULTATS DE GAZ DU SANG ARRIVENT VIA
LE LABO

CAT NODULE PULMONAIRE

PRESTATAIRES / MATÉRIEL RESPI
À DOM
• POSSIBILITÉS TRÈS VARIÉES
• ÉVALUATION KINÉ, MATÉRIEL DE DÉSENCOMBREMENT
• 1 OU 2 CONCENTRATEURS FIXES, PORTABLES
• SURVEILLANCE OXYMÉTRIE, CAPNOGRAPHIE AU BON
FORMAT, AJUSTEMENT DE MASQUES, INFORMATION ET
ÉDUCATION DU PATIENT
• ATTENTION CRÈMES AVEC O2 !!! (BIOXTRA OU GUM
HYDRAL, GEL OU SPRAY BUCCAL

MME L, 32 ANS, DYSPNÉE
INTERMITTENTE

MR C, 82 ANS, CRÉPITANTS BI BASAUX ET
DYSPNÉE

MR J, 50 ANS, IMC 36, DYSPNÉE MRC 3

MME T, 83 ANS, DYSPNÉE AU MOINDRE
EFFORT

MR D, 73 ANS, DYSPNÉE ANCIENNE QUI SE
MAJORE

MR B, 75 ANS, TABAC SEVRÉ 50PA, DYSPNÉE MRC 4

TRAITEMENTS EN PNEUMOLOGIE
KINE DE
DRAINAGE
IATROGENIE

Antibiotiques

ACTIVITÉ
SEVRAGE
PHYSIQUE
TABAGIQU
KINÉ
E
Broncho
Corticoïdes
CONTRÔLE
dilatateurs
inhalés
DU POIDS
Cortisone
systémique

ENVIRONNEME
NT

NOUVEAUTÉS AU CHAM…

• INFIRMIÈRE D’ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE : ANNE
CURIALLET (ASTHMET ET BPCO)
• INTERNISTE DR ALEXANDRE VIRONE LES JEUDIS
• INFECTIEUX : DR AUDREY MERLET (DÉCEMBRE)

LA RÉALISATION DES EFR EN
PRATIQUE…

À vous de jouer !


Aperçu du document EFR en médecine de ville oct 2021.pdf - page 1/37

 
EFR en médecine de ville oct 2021.pdf - page 3/37
EFR en médecine de ville oct 2021.pdf - page 4/37
EFR en médecine de ville oct 2021.pdf - page 5/37
EFR en médecine de ville oct 2021.pdf - page 6/37
 




Télécharger le fichier (PDF)





Documents similaires


seance d entrainement au td
l2 appareil respiratoire n 24 groupe 20 25 04 2012
recos efr splf 2011 texte long
etude clinique et diagnostic positif etiologique differentiel severite 2013
etude clinique et diagnostic positif et differentiel2012
respi lesexamenscomplmentaires 1911

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.011s