RAPPORT DE STAGE GENEVOIS Maxime PDF .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: RAPPORT DE STAGE - GENEVOIS Maxime PDF.pdf
Titre: Rapport de stage
Auteur: Administrateur

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2016, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 04/04/2022 à 16:28, depuis l'adresse IP 138.21.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 6 fois.
Taille du document: 2.5 Mo (32 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


RAPPORT D’ACTIVITE EN ENTREPRISE
Stage effectué du 15 juin Au 10 juillet 2020

Rédigé par Maxime GENEVOIS - Etudiant en BTS CRSA
(Conception & Réalisation de Systèmes Automatiques)

BTS CRSA - Session 2021

SOMMAIRE
1234-

Remerciements………………………………………………………. Page 2
Introduction.....………………………………………………………. Page 3
Présentation de l’entreprise………………………….…....…. Page 4
Le secteur d’activité de l’entreprise
A) Le secteur
A.1) L’historique du secteur……......................... Page 5
A.2) Le secteur économique aujourd’hui.......... Page 6
B) L’entreprise par rapport au secteur
B.1) Historique de l’entreprise…………………...…. Page 7
B.2) L’entreprise aujourd’hui…………………………. Page 8
5- Le cadre du stage
A) Description de la structure sociale de
l’entreprise………………………………………………….… Page 10
B) Fonctionnement du service……………………………. Page 11
6- Les travaux effectués et les apports du stage
A) Le sujet de stage
A.1) Présentation du sujet….………………….….…. Page 13
A.2) Présentation de la machine…………………… Page 15
A.3) Principe de fonctionnement………………….. Page 16
A.4) Programmation de l’automate...…………... Page 17
A.5) Configuration de l’interface (IHM)…...…… Page 18
A.6) Demandes du client………………………………. Page 20
7- Conclusion…………………………………………….………………. Page 24
8- ANNEXE…………………………………………………………..……. Page 25

1

Remerciements

Avant tout développement sur mon expérience relative à ce stage, je tenais à remercier
ceux qui m’ont beaucoup appris tout au long de ces quatre semaines et aussi ceux qui ont
contribué à son bon déroulement et qui, de par leur gentillesse, l’ont rendu agréable et très
constructif.

Je souhaite remercier Mr. LOCHE qui a bien voulu me faire intégrer sa société dans le
contexte de crise sanitaire auquel nous avons dû faire face.

Je tiens à remercier plus particulièrement, Mr. Jérôme CUNY, mon tuteur, ainsi que
Mr. Yannick CHATELLE qui m’ont accompagné tout au long de cette expérience, avec
beaucoup de patience et de pédagogie.

Enfin, je voudrais remercier l’ensemble du personnel de la société pour leur accueil et pour
les conseils qu’ils ont pu m’apporter.

2

Introduction
Durant quatre semaines, j’ai pu effectuer un stage au sein de l’entreprise SDEL LORRAINE,
société située au 34 rue de Remenauville à Nancy, dans le cadre de ma formation en BTS
CRSA. Dès mon arrivée, j’ai pu intégrer l’équipe des automaticiens du bureau d’étude qui
m’ont fait découvrir et apprécier leurs métiers.
Tout au long de ce rapport, je m’appliquerai à expliquer le déroulement de ce stage : dans
un premier temps, présenter l’entreprise et ses équipes puis les tâches qui m’ont été confiées.

Présentation du groupe
auquel est rattachée l’entreprise
L’entreprise SDEL LORRAINE fait partie du groupe VINCI – Groupe énergie. VINCI est le
premier groupe privé mondial de concessions et constructions. Il est composé de 222 400
collaborateurs et sa vocation première est de financer, concevoir, construire et gérer des
équipements qui améliorent la vie de chacun. Les infrastructures d’énergie, de transports et
de télécommunication, mais encore les bâtiments publics et privés, les équipements de
process industriels ou les aménagements urbains sont des cadres où agit VINCI.

Figure 1 - Implantations de VINCI dans le monde

3

Ce groupe s’organise en deux grandes branches distinctes : l’une d’elle appelée
« concessions », au chiffre d’affaires de 8.5 milliards d’euros de chiffres d’affaires. On la
retrouve dans le développement d’autoroutes plus précisément. L’autre branche,
« contracting », chiffrée à 38.9 milliards d’euros de chiffre d’affaires, s’applique dans le cadre
des constructions. Elle va intervenir dans le développement d’infrastructures, l’industrie, le
tertiaire et les télécommunications.

CONCESSIONS

CONTRACTING

Dans l’industrie, VINCI contribue à la recherche de solutions et de services intégrés pour
l’industrie (ingénierie, travaux, maintenance industriels). Afin de mieux accompagner ses
clients dans leurs projets multi sites et multi techniques, en France comme en Europe, VINCI
Energie a développé des marques fédératrices d’expertises tel que ACTEMIUM qui a pour
objectif premier d’améliorer l’avantage compétitif et la performance industrielle des
entreprises.

4

Le secteur d’activité de l’entreprise
A) Le secteur.
A.1) L’historique du secteur.
Si le secteur industriel souffre d’une réputation poussiéreuse auprès des jeunes actifs, il
est en pleine santé. L’industrie française représente environ 16% du PIB national. En 2006,
dans un contexte de crise économique, le taux de croissance de la production industrielle, en
France, était de 1,7%, contre plus de 5% dans la zone euro. Ce taux est resté le même jusqu’en
2018. Ceci étant dit, la production industrielle française était déjà très élevée et de ce fait
dans le contexte auquel elle a été confrontée, sa croissance est donc relative.

Figure 2- Indice de la production industrielle française

Le secteur économique dans lequel s’applique VINCI énergie est le secteur industriel qui
est lié à la transformation des matières premières, qui sont issues du secteur primaire. Il
comprend des activités aussi variées que l’électronique, la construction, ou bien la
production industrielle par exemple et s’élève au deuxième rang mondial dans le secteur.

5

A.2) Le secteur aujourd’hui
On peut retrouver ce groupe de renommée mondiale au sein du CAC 40 notamment parmi
d’autres. Le CAC 40 est un indice boursier regroupant les quarante plus importantes
capitalisations boursières françaises cotées à la bourse de Paris. Il est utilisé comme
indicateur de l’évolution économique des grandes entreprises françaises.

VINCI

34.9

30.1

Figure 3 - Classement des capitalisations françaises les plus importantes

Dans ce tableau, on retrouve VINCI en 19ème position concernant les capitalisations les
plus importantes avec pas moins de 34,9 milliards d’euros.

6

Selon les prévisions actualisées du FMI du 14 avril 2020, en raison de la crise sanitaire
apparue avec le COVID-19, la croissance du PIB devrait tomber à -7,2% en 2020 et remonter
à 4,5% en 2021, sous réserve de la reprise mondiale post-pandémique.

B) L’entreprise par rapport à son secteur
B.1) Historique de l’entreprise
C’est en 1908 que Charcles SAUNIER et Maurice DUVAL créent SAUNIER-DUVAL. La société,
spécialisée dans le chauffage et l’éclairage public, se développe dans l’électricité du bâtiment
et des travaux publics. Dans les années 70, une série d’acquisitions renforce son savoir-faire
dans l’instrumentation, la régulation (contrôle et applications), les lignes à haute tension et
les réseaux. Après s’être séparé de ses activités eau chaude-chauffage, la société intègre la
S.G.E (Société Générale d’Entreprises), branche Entreprises du Groupe Saint Gobain en 1981.
C’est en 1990, que l’entreprise prend le nom de SAUNIER-DUVAL ELECTRICITE (SDEL). Elle
se filialise et devient SDEL LORRAINE SAS, filiale de VIVENDI en 1998. Deux ans plus tard,
VIVENDI se désengage du groupe S.G.E et devient indépendant sous le nom de VINCI qui est
déjà le premier Groupe mondial de construction dont fait partie la société SDEL LORRAINE
SAS.
1908

1979

1988

1994

2000

Création de la
société
SAUNIER-DUVAL

Abandon des
activités eau
chaudechauffage

Intégration à la
Compagnie
Générale des
Eaux

SDEL
reprend
l’entreprise
allemande
Controlmatic

VIVENDI devient
VINCI 1er Groupe
mondial de
construction

1969-1971

1981

1990

1998

Acquisition de
nouveaux
savoir-faire

Intégration à la
SGE branche
entreprises du
Groupe SaintGobain

L’entreprise
change de nom
pour Saunier
Duval Electricité
(SDEL)

Filialisation
de SDEL à
VIVENDI

7

B.2) L’entreprise aujourd’hui …
En France, le groupe VINCI Energies est structuré en dix-huit pôles de management :
_ quatre pôles spécialisés dans les infrastructures d’énergies ;
_ quatre autres pôles spécialisés dans l’industrie ;
_ un pôle consacré aux infrastructures Télécoms ;
_ quatre pôles sont destinés au Tertiaire contracting ;
_ deux pôles sont destinés aux technologies de l’information et la communication ;
_ et enfin trois pôles sont spécialisés dans l’expertise des infrastructures développées par le
groupe VINCI Energies.
L’entreprise dans laquelle j’ai effectué mon stage s’inscrit dans le périmètre du pôle
Industrie Nord Est de VINCI Energies. La direction, avec à sa tête le Directeur Général
Monsieur Didier FREY, est basée à Bezannes (51). Elle est affiliée à quarante-cinq entreprises
qui regroupe au total plus de 2 269 salariés pour un chiffre d’affaires annuel d’environ 315,9
millions d’euros. La SDEL LORRAINE est une société pour deux entreprises : ACTEMIUM
NANCY en lien avec l’industrie et ACTEMIUM EPINAL liée aux infrastructures d’énergies.

8

ACTEMIUM NANCY est une entreprise spécialisée dans le domaine de l’industrie, du
Process, et de l’Ingénierie. Cette entreprise rassemble différents corps de métiers comme
par exemple l’équipementier électrique, la supervision, l’automatisme, l’informatique
industrielle ou la régulation.
Elle propose des services variés comme l’étude et la conception, l’ingénierie et conseils, la
maintenance et l’assistance, et enfin la réalisation. Elle est certifiée « QUALIFELEC
Installations Electriques en Moyen-Gros Tertiaire » et « Industrie MGTI4 AUT ET », « MASE
UIC », « OHSAS 18001 », « ISO 9001 (v2015) », « ISO 14001 (v2015) ».

Figure 4 - Certifications de l'entreprise

Les services que la société propose intègrent toutes les applications de l’électricité afin
d’optimiser la circulation de l’information, ainsi que les communications entre tous types
d’équipements, allant du réseau de terrain jusqu’à la salle de commandes.
On retrouve des applications dans le domaine des courants forts (réseaux HT et BT,
armoires, maintenance, …), des courants faibles ( détection incendie, d’intrusion, domotique,
éclairage, communication, …), dans les réseaux de communication (réseau optique, coffrets
informatiques, mise en réseau d’automates, …), dans la régulation et l’instrumentation
(vannes, capteurs, étalonnage, mise en service, …), et enfin dans le domaine des
automatismes (programmation d’automates, étude et conception de systèmes de sécurité,
supervision d’interface homme-machine, télésurveillance, …).

9

Le cadre du stage
- SDEL LORRAINE - site de Nancy
A) Description de la structure sociale de l’entreprise
Les employés de SDEL LORRAINE sont répartis sur deux sites : le premier étant à EPINAL,
dans les Vosges, regroupant vingt-huit employés et le second à NANCY, avec un effectif de
soixante-six salariés. Il faut savoir que, dans ces chiffres, cinq employés du personnel
administratif sont communs aux deux sites.
Sur chacun des deux sites, on peut distinguer plusieurs types de personnels :
_ opérationnel ;
_ achats et logistiques ;
_ bureau d’étude / automatisme ;
_ administratif ;
_ efficacité énergétique ;
_ responsables de chantiers
_ agents techniques.

Tuteurs dans le cadre de mon stage

Figure 5 - Organigramme du service actif à NANCY

10

Figure 6 - Organigramme du service actif à NANCY (suite)

Il faut savoir que, dans le groupe VINCI Energies, le personnel travaille dans un système de
« maillage ». Ce terme signifie la mise en commun des compétences de plusieurs entreprises
du groupe VINCI Energies. Cela peut aussi être sous la forme de prêt de personnel.

B) Fonctionnement du service.
L’entreprise SDEL LORRAINE gère les exigences de la clientèle tandis que ACTEMIUM
NANCY est chargée de la satisfaction clientèle. Elle est organisée en un ensemble de
« pilotes » et de « co-pilotes » de processus. On distingue sept processus distincts
communicants entre eux.

PROCESSUS
PM1
PM2
PR1
PR2
PR3
PS1
PS2

Pilotes
Pascal LOCHE
Pascal LOCHE
Sébastien PERRIN
Joël MORGAN
Thibault BLAIE
Claudie NICOLLE
Philippe PAILLARD

Co-pilotes
Estelle BERNARD
Audrey SIMONIN
Estelle BERNARD
Audrey SIMONIN
Christophe SCHEIDT
Stéphanie BARBE
Filipe ALVES
Vincent GISQUET
Frédérique PITZ
Audrey JACQUET
Evelyne PIERRE
Guy GENTIL

11

Tous ces processus sont essentiels au bon déroulement du service. On retrouve en tête
Mr. LOCHE qui est donc affecté aux pilotes Management et Amélioration continue (PM1 et
PM2). Ces deux processus communiquent avec la partie SUPPORT et REALISATION.
La partie SUPPORT regroupe la RH et les affaires financières (processus PS1) mais aussi les
achats et la logistique (processus PS2). La RH et les affaires financières gèrent le recrutement,
le suivi du personnel, la gestion des compétences et la finance. Les achats et la logistique
gèrent quant à eux les achats, les vérifications et la gestion du matériel, les véhicules, la soustraitance et les déchets.
La partie REALISATION regroupe trois processus : l’un d’eux est rattaché au cadre
commercial (PR1), l’autre aux études (PR2) et le dernier aux prestations (PR3). Le processus
commercial travaille surtout sur la prospection, les devis et appels d’offres, et les
commandes. Le PR2, processus d’études, travaille au niveau de l’électricité et au niveau
automatisme. Quant au processus des prestations, c’est celui qui gère la fabrication,
l’installation et la mise en service.

Figure 7 - Cartographie des différents processus du service

12

Pour ma part, j’ai pu intégrer la partie réalisation, plus précisément le bureau d’étude
composé d’électriciens et d’automaticiens. Ces personnes travaillent respectivement sous la
responsabilité du responsable du bureau d’études et celle du responsable des automaticiens.
Le bureau où ils se trouvaient était dans une même pièce, facilitant le contact entre eux
lorsqu’ils doivent travailler en parallèle ou lorsque l’un d’eux rencontre un problème.
J’ai ainsi pu côtoyer Mr. Laurent COLIN, électricien, et Mr. Matthieu RABINEAU, agent
technique, avec qui j’ai souvent pu échanger.
Dans le cadre du « maillage » définit précédemment, Mr. CHATELLE et Mr. COLIN étaient
très souvent affectés à l’effectif de l’usine KIMBERLY-CLARK de TOUL, ou encore à celle de
l’UPM RAFLATAC de POMPEY.

Les travaux effectués et les apports du stage.
A) Le sujet du stage.
A.1) Présentation du sujet.
A mon arrivée dans l’entreprise, il m’a été confié un sujet de stage à traiter durant ces
quatre semaines. Dans le contexte actuel de crise sanitaire, mon tuteur de stage ne pouvait
pas me donner à traiter un projet actuel et je n’aurais pas pu assister à la mise en service sur
site de la machine. Ce sujet n’est autre qu’un projet que la société a réalisé dans le passé pour
la société HAGANIS de METZ. Ce client est un établissement public qui assure des missions
pour l’assainissement (collecte, transport et épuration des eaux usées) ainsi que pour le
traitement et la valorisation des déchets non dangereux (déchets ménagers et assimilés).
A cette époque, l’entreprise disposait d’une machine qui permettait de réguler les eaux
entrantes dans un bassin d’épuration. Cette machine était réalisée en logique câblée et
nécessitait la supervision d’un opérateur pour son bon fonctionnement.

13

A la demande du client, il était convenu de remplacer la logique câblée de l’armoire de
commande par un automate autonome qui ne nécessitait pas de supervision systématique
de la part de l’opérateur.
Il était demandé notamment de modifier le panneau de commande existant et de le
remplacer par un terminal d’exploitation à écran tactile numérique, plus moderne et plus
simple d’utilisation.
Pour accomplir la tâche demandée, j’avais à ma disponibilité le schéma électrique de la
future installation, ainsi que le programme automate en langage MILLENIUM 3 (CROUZET
voir ANNEXE 2). Il m’a été demandé d’adapter ce programme dans un autre langage à partir
du logiciel TIA PORTAL (SIEMENS). Cette opération est appelée : le revamping.

Figure 8 - Schéma de l'interface souhaitée par le client

14

A.2) Présentation de la machine
Le système étudié consiste à alimenter un bassin de la station d’épuration de façon
autonome pour ensuite alimenter le réseau de distribution d’eau courante du secteur de
METZ. Le bassin est alimenté par des puits, des eaux usées, et aussi par des excès d’eau qui
arrivent via une surverse de sécurité.
POMPE 1

PUITS

VANNE D’ISOLEMENT
INTERFACE HOMME-MACHINE

SURVERSE DE SECURITE

VANNE 2

POMPE 2

AUTOMATE
EAUX USEES

VANNE 3

POMPE 3

E

NIVEAU

BASSIN D’EPURATION

ALARME
NIVEAU

E

HAUT
RESEAU DE DISTRIBUTION

NIVEAU
MOYEN
NIVEAU
BAS

15

A.3) Principe de fonctionnement.
Lors du déclenchement d’un cycle, la vanne d’isolement s’ouvre et la pompe des puits se
met en marche, à condition que le niveau d’eau du puit ne soit pas trop faible. Lorsque ces
deux informations sont transmises, les vannes d’arrivée d’eaux usées et celle de la surverse
de sécurité s’ouvrent à intervalles de temps réguliers. Ces mélanges sont ensuite acheminés
vers le bassin.

En parallèle, le bassin d’épuration se vidange à intervalles de temps réguliers de manière
à ce que le niveau d’eau du bassin n’atteigne jamais un niveau critique, trop élevé, appelé
« alarme » ou trop faible, tous deux prédéfinis auparavant par l’opérateur.

Il comporte un système d’alarme qui se déclenche à chaque fois que l’automate détecte
un défaut au niveau du système, aussi bien au niveau des pompes qu’au niveau des vannes.
Il faut aussi que l’alarme puisse se déclencher dans le cas où le niveau d’eau du bassin serait
trop élevé ou trop faible. L’alarme retentit notamment lorsque le niveau d’eau du puit est
trop faible pour pouvoir être pompé.

4

Figure 9 - GRAFCET lié au fonctionnement de la machine

16

A.4) Programmation de l’automate
La première étape, sans doute la plus importante à la résolution de la problématique, fut
de transcrire le programme initial définit en langage CROUZET avec le logiciel MILLENIUM sur
le logiciel TIA PORTAL en langage LADDER.
De la même manière que fait en classe, j’ai essayé d’aborder le programme par étapes.
Dans un premier temps, j’ai retranscrit le programme sous la forme d’un GRAFCET (voir page
précédente) puis j’ai défini les équations logiques associées aux actions à effectuer à chaque
étape du processus. Une fois que celui-ci m’est apparu plus clair je me suis penché sur la
programmation.

Figure 10 - Aperçu de la programmation TIA PORTAL

17

A.5) Configuration de l’IHM.
Après avoir programmé l’automate il a fallu que je travaille sur l’interface hommemachine. Bien évidemment, il fallait que je respecte la demande du client et que je
reproduise la vue schématique du système évoqué plus haut.

Paramétrage
des niveaux

Remise à zéro
du compteur

Etat du
système
Courbes

Alarmes

Page d’accueil

Commande
manuelle
Schéma du
remplissage du
bassin
Arborescence des pages de l’écran

La nomenclature de la machine ne mentionnait pas d’IHM spécifique à employer, j’ai donc
pris l’initiative de sélectionner un écran assez large pour rendre les choses plus exploitables.
Cet écran est donc de 12 pouces (type KTP1200).
En ce qui concerne la configuration des écrans de celui-ci, j’ai dû ajouter un système de
voyants qui s’activent soit lors d’un test des voyants, via la pression sur un bouton spécifique,
soit lorsqu’une vanne ou une pompe est en état de marche ou bien lors de la présence d’un
quelconque défaut.

18

Figure 11 - Vue des états et défauts de l'interface

Figure 12 - Vue des états et défauts de l'interface avec test voyants actifs

19

A.6) Demandes complémentaires du client
A la demande du client, il a fallu intégrer des capteurs de niveau du bassin afin de mieux
contrôler les cycles de remplissage ou de vidange du bassin.

Figure 13 - Capteurs de niveaux du bassin mis en place

Par la suite, on m’a aussi soumis l’idée de rajouter une commande manuelle au système
afin de pouvoir intervenir à tout moment du cycle sur les vannes ou bien sur les pompes.
Aussi, dans le but de sécuriser cette commande il a fallu ajouter une gestion d’utilisateur afin
de limiter la commande seulement aux administrateurs et aux techniciens de maintenance
du programme.

Figure 14 - Commande manuelle avec gestion des utilisateurs

20

Tout au long de cette expérience d’autres demandes m’ont été formulées, telles que la
mise en place d’alarmes ou une vue des courbes représentatives de l’évolution du niveau du
bassin et celle du débit pour compléter le mieux possible l’interface Homme-machine.
Les alarmes ont pour but de signaler aux opérateurs tous défauts présents dans le
système. Par exemple, l’alarme doit se déclencher lorsque le niveau d’eau du puit est trop
faible, ou lorsque le niveau du bassin a atteint un niveau critique soit trop bas, soit trop haut,
ou lors de la détection d’un défaut sur la machine.

Figure 15 - Vue des alarmes sur l’interface

Aussi, j’ai été sollicité par le client pour mettre en place un système qui puisse permettre
de déclencher un cycle lorsqu’il n’y en avait pas eu depuis 24 heures.
De la même manière, on m’a demandé de pouvoir paramétrer les niveaux du bassin dans
l’objectif de pouvoir forcer les valeurs du niveau du bassin et celui du niveau du débit au
dépend des valeurs indiquées par les capteurs.

21

Figure 16 - Aperçu des paramétrages disponibles sur l'interface

J’ai aussi pris l’initiative de rajouter une vue plus schématique du système et de son
avancement, avec une petite animation, afin de mieux visualiser les états des actionneurs à
un instant précis. L’avantage de cette vue, c’est qu’elle soit plus compréhensible et plus
schématique pour toutes personnes qui se présenteraient sur le poste.

Figure 17 - Aperçu de la vue du remplissage du bassin sur l'interface

N.B : l’ensemble des pages écrans développées dans le cadre de mon stage se trouvent au niveau des annexes 2 à12

22

Conclusion
Mon ressenti concernant cette expérience est très positif. D’une part, j’ai trouvé mon
projet très intéressant et concret. D’autre part, ce stage m’a paru très riche en contenu et en
nouvelles notions.
J’ai découvert un milieu que je ne connaissais pas auparavant : celui du bureau d’études
et la manière dont s’organise le service « automatisme » de l’entreprise.
Sur le plan personnel, ces quatre semaines ont été très enrichissantes car ce fut une
première expérience mais aussi j’ai appris à me remettre en question et à m’adapter en
autonomie face à un problème en utilisant des ressources comme internet, ou mes cours.
Sur le plan professionnel, ce stage m’a permis de découvrir le travail d’équipe dans un tel
service : composante essentielle dans un milieu comme celui des automatismes industriels.
Mes collègues étaient très pédagogues et ont su prendre le temps de m’expliquer les
choses lorsque je rencontrais un problème, même quand cela était compliqué, même à
distance, par mail ou par téléphone.
Durant cette période, j’ai notamment pu découvrir la « vie » d’un automaticien, la liaison
entre les services et celle avec la clientèle.
Ce stage m’a aussi permis d’apprécier la formation que j’ai entrepris, mieux comprendre
ce qui nous a été appris au lycée et ce qui me motive à poursuivre dans cette voie
professionnelle.

23

Annexe

ANNEXE 1 - Automate présent sur le schéma électrique et à programmer

24

ANNEXE 2 - Programmation d'origine de l'automate

25

ANNEXE 3 - Page d’accueil de l’interface

ANNEXE 4 - Page d'accueil avec le bouton test des voyants actif

26

ANNEXE 5 - Vue des alarmes sur l'interface

ANNEXE 6 - Vue des courbes sur l'interface

27

ANNEXE 7 - Vue des états et défauts de l'interface

ANNEXE 8 - Vue des états et défauts de l'interface avec test voyants actifs

28

ANNEXE 9 - Vue de la commande manuelle sur l'interface

ANNEXE 10 - Vue de la commande manuelle sur l'interface avec la demande d'ouverture de session à l'activation

29

ANNEXE 11 - Vue des paramétrages des niveaux du bassin et du débit sur l'interface

Init_Cycle

ANNEXE 12 - Vue de la réinitialisation du compteur de cycles sur l'interface

30

ANNEXE 13 - Vue du remplissage du bassin sur l'interface

31


Aperçu du document RAPPORT DE STAGE - GENEVOIS Maxime PDF.pdf - page 1/32

 
RAPPORT DE STAGE - GENEVOIS Maxime PDF.pdf - page 2/32
RAPPORT DE STAGE - GENEVOIS Maxime PDF.pdf - page 3/32
RAPPORT DE STAGE - GENEVOIS Maxime PDF.pdf - page 4/32
RAPPORT DE STAGE - GENEVOIS Maxime PDF.pdf - page 5/32
RAPPORT DE STAGE - GENEVOIS Maxime PDF.pdf - page 6/32
 




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 01979669.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.