Manuel Spica V3 .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: Manuel Spica V3.pdf
Titre: Microsoft Word - Spica version française.docx
Auteur: BandJ

Ce document au format PDF 1.7 a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 24/05/2022 à 12:57, depuis l'adresse IP 185.234.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 3 fois.
Taille du document: 3.7 Mo (46 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


REVISION ET ETALONNAGE
POMPE A INJECTION
4-8 CYLINDRES
ALFA-ROMEO SPICA

SOMMAIRE
Description
Organes principaux du régulateur
Dispositif de distribution de carburant
Dispositif de thermostat, TA
Dispositif d’arrêt, FCS
Capsule barométrique
Réglages du régulateur
Révision du régulateur
Révision du corps de pompe
Equipements spécifiques indispensables
Etalonnage au banc
Principales anomalies
Dessins et propriétés
Tables 4 cylindres
Tables 8 cylindres

Page 1
POMPE D’INJECTION ALFA ROMEO SPICA
La pompe d’injection se compose fondamentalement de 2 parties, le REGULATEUR et le CORPS DE POMPE
Le régulateur a pour tâche de doser exactement le débit d’essence aux différents régimes et conditions de charge du
moteur.
Il comprend les groupes suivants :
- Came spatiale et cinématique de commande par crémaillère.
- Dispositif d’enrichissement en fonction de la température de l’eau, TA
- Dispositif de suralimentation au démarrage, (starter, CSS cold start solenoid)
- Dispositif de correction en fonction de la pression barométrique.
- Dispositif de coupure d’alimentation à la décélération, (FCS Fuel control solénoïd)
La pompe d’injection proprement dite est du type des pompes Diesel bien connues avec des pompes qui reçoivent le
mouvement d’un arbre à cames par une poulie reliée par une courroie dentée à l’arbre moteur, Une courroie dentée
dont le mouvement rotatif fait varier le débit et est reliée via une crémaillère au régulateur.

Page 2
ORGANES PRINCIPAUX DU REGULATEUR
1) Capsule barométrique
2) Levier métallique
3) Levier denté
4) Levier de commande du régulateur
5) Ressort de rappel
6) Cloche centrifuge
7) Came spatiale
8) Arbre à cames
9) Sphères centrifuges
10) Palpeur
11) Crémaillère
12) Tirant de crémaillère
13) Ressort de rappel de crémaillère
14) Levier de crémaillère

Page 3
DISPOSITIF DE SURALIMENTATION AU DEMARRAGE, CSS.
Le dispositif de suralimentation au démarrage est constitué d’un électroaimant qui, par l’intermédiaire d’un
dispositif de renvoi, agit sur un levier profilé, sa position est déterminée par la température de l’eau qui, à son tour
est commandée par la tige de crémaillère ; un amortisseur placé sur la tige de l’électro-aimant sert à ralentir la
course de retour à zéro de la suralimentation le temps nécessaire à maintenir en mouvement le moteur.
Le contrôle du dispositif de suralimentation s’effectue en alimentant l’électro-aimant avec une tension de 12 Volts
et en contrôlant tous les leviers qui peuvent se déplacer librement et retourner en position de repos en enlevant la
tension.
En cas contraire, la partie défectueuse doit être remplacée comme suit :
a) retirer les vis du couvercle du régulateur
b) placer un faux thermostat, TA, de 19 mm
c) retirer la goupille et la broche
d) dévisser l’écrou de 22 mm sous la pompe et vérifier que le piston glisse librement dans son siège
e) remplacer l’électro-aimant en dévissant le contre-écrou
f) remonter tout en suivant la procédure inverse.
Avant de monter le couvercle, il est nécessaire d’effectuer le réglage du jeu entre le levier à équerre et le levier
profilé ; ce jeu varie selon le type de moteur comme indiqué dans le tableau à la page. 4 et on règle en vissant ou
en dévissant l’électroaimant.
Une fois le réglage terminé, le contre-écrou est verrouillé et les couvercles sont remontés. Clé de 24 mm fine,
épaisseur 6 mm max.
NB. Ces opérations sont exécutées avec la pompe démontée.

Page 4
REGLAGE ELECTROAIMANT DE DEMARRAGE CSS

1/ Electroaimant de démarrage
2/ Ecrou de blocage
3/ cardan de liaison, étrier
4/ goupille de liaison
5/ Tige de commande de l’électroaimant
6/ pivot levier de la cloche
7/ levier profilé
8/ bouchon d’extrémité
Le jeu "A" entre axe levier à équerre et levier profilé avec contre écrou bloqué et faux thermostat à la cote "B"
(dévisser l’électroaimant pour réduire le jeu "a" et vice versa)
TABLEAU DE REGLAGES

Page 5
REGULATEUR THERMOSTATIQUE « TA »
Le thermostat, TA, est constitué d’une ampoule immergée dans l’eau de refroidissement du moteur, relié par un
tube capillaire à un actionneur fixé sur le régulateur de pompe à injection.
La saillie "s" du pivot actionneur du thermostat est fonction de la température de l’ampoule, au fur et à mesure
que la température augmente le liquide contenu dans l’ampoule se dilate et pousse la tige de l’actuateur qui va à
agir sur un groupe de leviers du régulateur qui injecte des suppléments d’essence et l’ouverture des papillons en
fonction de la température indiquée par le thermostat.
Le contrôle de cet organe s’effectue comme suit :

Valeurs en fonction de la température du bulbe :
20°C

s=23 ± 0,5,
1

23 °C

s = 31 ±

1
Les mesures doivent être exécutées à la température de l’ampoule stabilisée dans l’eau et l’embout sous une
charge "P" = 4 kg.
L’opération de montage est très simple, il faut veiller à ce que le tube capillaire ne soit en aucun cas plié, afin de
ne pas l’endommager irrémédiablement.
En cas de retrait de l’actionneur, il faudra essayer de le soulever avec soin afin de le désolidariser du régulateur.
Un test élémentaire peut être effectué avant installation du thermostat de la façon suivante : amener le moteur à
la température de fonctionnement, débrancher le tirant entre la pompe et les papillons d’admission et s’assurer
que le levier de commande du régulateur est en contact avec la vis de registre de fin de course. Dans le cas
contraire, on procède au montage du thermostat et au contrôle susmentionné.
Si les vérifications montrent que le thermostat est parfaitement fonctionnel, l’anomalie est à rechercher dans le
régulateur.

Page 6
REGULATION THERMOSTAT
DISPOSITIF DE COUPURE

DISPOSITIF DE COUPURE
Le dispositif de coupure a pour tâche de couper l’alimentation d’essence en phase de décélération afin de réduire
la consommation de carburant et de diminuer les émissions de CO.
Il est composé d’un micro interrupteur commandé par un poussoir actionné par la piste de coupure située sur la
came spatiale ; le micro interrupteur commande un électro-aimant qui attire des leviers appropriés agissant sur la
tige de la crémaillère de la pompe. (voir photo 5)
En phase de décélération, en relâchant le pied de l’accélérateur, la piste de coupure entre en contact avec le
poussoir qui, en conséquence, actionne le micro-interrupteur, provoquant la fermeture du circuit de l’électroaimant
qui est ainsi excité et agit sur la tige de la crémaillère.
Lorsque le régime moteur en décélération atteint 1400/tours pour la MONTRÉAL et 1300/tours pour tous les
moteurs à quatre cylindres, le poussoir descend de la piste de coupure en ouvrant le circuit d’alimentation de
l’électro-aimant, les ressorts de rappel rétablissent la distribution normale d’essence.
L’électro-aimant a aussi pour tâche d’enrichir ou d’appauvrir le débit sur toute la plage de régimes. La correction
éventuelle doit être faite avec beaucoup de prudence par pas de 1/8 de tour.
Lors de chaque réglage, un essai sur route doit être effectué.
Cependant, il faut garder à l’esprit que le réglage doit être contenue dans une plage de 180° de rotation de
l’électro-aimant en plus ou en moins, soit au maximum un tour.
Un analyseur CO. permet d’obtenir un réglage optimal de l’électro-aimant.
Dans le cas d’un micro-interrupteur en panne, la pompe doit être démontée du moteur, car il est placé dans la
partie inférieure de la pompe.

Page 7
REGLAGE DU MICRO INTERRUPTEUR
Pour le réglage, agir sur la vis de réglage pour obtenir la fermeture du micro interrupteur après l’insertion d’une
calle d’épaisseur de la cote indiquée entre la pointe en caoutchouc et le levier de commande ;
(avec le levier du régulateur en position de repos)
NB : Cette opération s’effectue avec la pompe au banc.
L’épaisseur est indicative et peut faire l’objet d’un réglage supplémentaire si le banc d’essai est disponible.

Vis de réglage

Epaisseur de réglage=1mm
Levier de commande
Vis de réglage

Micro interrupteur

Page 8
REGLAGE DE L’ELECTRO AIMANT DE COUPURE
Le remplacement de l’électro-aimant peut être effectué sur la voiture en prenant soin de repositionner le neuf à la
mesure du précédent en relevant la cote "A" comme sur la figure.

Le réglage peut être affiné en utilisant un analyseur de CO. et par l’essai sur route tel que décrit précédemment.
Un outil spécifique pour desserrer l’écrou crénelé est recommandé pour éviter d’abimer l’écrou. (à gauche)

OUTILS SPECIFIQUES POUR LES REGLAGES, TA, CSS, FCS

Page 9
CAPSULE BAROMETRIQUE
La capsule barométrique contribue à modifier la distribution d’essence en fonction de la pression barométrique et
de la température ambiante.
La correction barométrique est automatique par la conception même de la capsule qui se dilate ou se comprime
en fonction de la pression barométrique.
La correction en fonction de la température ambiante est effectuée manuellement en fonction des saisons.
NB. Les voitures équipées du système de température de l’air en aspiration constante, ce réglage est omis : voir
modèle 116.33 U.S.A.
La capsule barométrique doit être contrôlée avant le montage des trois vis de fixation et on doit s’assurer qu’elle
n’est pas entièrement allongée en raison d’un trou dans son corps, si en revanche elle est très comprimée il est
probable qu’elle ne coulisse pas librement.
Le fonctionnement correct de la capsule se vérifie par une pression de la main sur le corps, si elle se comprime
facilement et revient instantanément à la position primitive, s’assurer aussi que la pointe ne présente pas une
usure excessive avec piquage de surface ; voir figure.

Mesure de contrôle

page 10
CAPSULE BAROMETRIQUE
Pour le remplacement de la capsule barométrique, procédez comme suit :
1) dévissez les trois vis de positionnement de la bride support de la capsule
2) mesurer la cote entre le support de capsule comme indiqué page 9
3) desserrer l’écrou de blocage et sortir la capsule
4) remontez tout en positionnant la capsule à la cote précédente.
La vérification de la position du fil métallique doit être effectuée après avoir effectué quelques accélérations rapides à
4000/ tour /min
(Visser la capsule pour utiliser plus de crans ou vice versa) comme sur la figure ci-dessous

Epingle ressort
Levier cranté

Page 11
CAPSULE BAROMETRIQUE
NB. – Le remplacement de la capsule barométrique ne requiert pas le démontage de la pompe du moteur.
Position du fil métallique en fonction de la pression barométrique
Pression
barométrique mbar
700 - 720
720 – 740
740 – 760
760 – 780

Productions concernées
Modèles 1969
Position 6
Position 5
Position 4
Position 3

Modèles 1970 et suivants
Position 10
Position 9
Position 8
Position 7

Position du levier fonction de la température
(Pour une pression barométrique de 740-760 mm Hg)
Température
De +45 à +30
De 0 à + 15
En dessous de 0°

Position du levier
N. normal
C. froid
P. gel

Position pour modèles 1970 et
suivants
Position 8
Position 5
Position 2-3

NB- Pour les modèles ayant un capteur de température à l’aspiration la correction est manuelle.

Page 12
REVISION DU REGULATEUR
Le démontage du régulateur se fait comme suit :
1) installer le faux thermostat de réglage, faux TA, appropriée en fonction du modèle de véhicule auquel la
pompe est installée ;
pour voitures à 4 cylindres
Modèles 1750 - 2000 thermostat de 27 mm.
Alfetta 116.33-34
27.8 mm
pour véhicules à 8 cylindres
MONTREAL. pompe normale
27 mm.
MONTREAL. pompe point jaune
28.7mn
2) Retirer la capsule barométrique
3) dévisser et retirer les deux couvercles du régulateur (un en bout de pompe, le second latéral côté TA)
4) Retirez le fil métallique du tirant en veillant à ce que le trou se trouve (généralement dans l’orifice central)
5) enlever la bride support du levier de commande du régulateur après démontage du renvoi et de la manivelle (en
enlevant la bride ci-dessus, prendre soin aux épaisseurs et à la rondelle en téflon entre le trépied et le support)
enlever enfin les deux ressorts avec des positions relatives sur le support de la came, ils servent à régler le tarage
des ressorts qui influencent la course axiale de la came aux différents régimes.
6) dévisser les vis qui bloquent les deux demi-corps et séparer la partie arrière
7) retirer la came spatiale et ses sphères.
À ce stade, vous pouvez remplacer le ressort de support de traction, liant l’axe de commande de coupure ou de
contrôler les leviers de suralimentation et le palpeur.
Si le palpeur est abimé, vous devez desserrer le contre-écrou de l’axe arrière sur le côté gauche du régulateur, en
veillant à ne pas perdre les épaisseurs et les cales lorsque vous enlevez le pivot.
Au remontage, ils doivent disposer d’épaisseurs et de cales dans l’ordre où ils se trouvaient.
Le réglage s’effectue en vissant le pivot jusqu’à ce que le palpeur soit à la fois libre et sans jeu axial, après quoi le
contre-écrou est verrouillé.
NB. - Un excédent de jeu axial du palpeur, entraînerait des prises d’air altérant l’injection avec des débits irréguliers.

Page 13
REVISION DU REGULATEUR
Pour remplacer le palier arrière de l’arbre, le démontage doit être effectué comme suit :
1. Retirer la cloche centrifuge.
2. Chasser la goupille sur la crémaillère.
3. dévisser la vis de fixation du ressort support de traction.
4. enlever le groupe de leviers avec la plus grande prudence pour ne pas les plier.
5. enlever la goupille et la rondelle qui retiennent le ressort de tige de rappel crémaillère, puis après démontage
du support de l’électro-aimant de coupure dévisser le pivot.
6. enlever l’épingle de renvoi de commande de coupure et retirer le pivot en faisant attention aux cales
d’épaisseur.
7. enlever le circlip du roulement.
8. dévisser les six vis qui fixent le demi-corps de pompe.
9. interposer une cale entre la poulie et le corps de la pompe de telle sorte qu’en enlevant le demi-corps il ne soit
pas partiellement enlevé.
10. retirer le roulement du demi-corps à l’aide d’un poinçon.
NB. - En phase d’assistance, les principales anomalies que l‘on rencontre dans le régulateur sont les suivantes :
palpeur ou pince support de tirant de crémaillère endommagée ou cassée.

Page 14
REVISION DU REGULATEUR
Pour le remontage du régulateur, il faut procéder comme suit :
Un régulateur démonté doit être nettoyé minutieusement dans tous les détails et contrôlé pour s’assurer que
chaque pièce est en parfait état et que chaque élément est libre de tourner dans ses paliers : Après ces contrôles
préliminaires, le montage commence dans l’ordre suivant :
1. Monter le roulement dans le demi-corps de pompe.
2. Placez le joint entre le corps de la pompe et le corps du régulateur (de préférence humecté de vaseline),
emboîter le corps du régulateur et verrouillez les six vis.
3. enfiler le circlip du palier de pompe.
4. enfiler l’axe du renvoi de coupure, mettre les cales et fixer le levier final.
5. positionner le levier de commande de la crémaillère (avec tirant et plaquette) entre la tige de crémaillère et
levier de coupure en ayant soin de ne pas le plier et afin d’en assurer un mouvement libre.
NB. - Lors de ce montage, la pince gauche doit être enfoncée simultanément dans l’orifice prévu à cet effet dans
la plaquette contenue dans la fourche du tirant.
6. enfiler la goupille dans la tige de crémaillère et charger ledit ressort en le faisant passer par l’intérieur de la
cheville fixée dans le demi-corps.
7. enfiler la goupille support du ressort hélicoïdal située sur le côté droit du régulateur, chausser en même temps
ledit ressort, rondelle et goupille ; puis la charger selon la procédure décrite ci-dessus.
8. Charger la pince située à l’extérieur du système de verrouillage en la faisant tourner complètement dans le
sens anti-horaire et l’enfiler sur son terminal.
NB. - Avant d’aller plus loin, assurez-vous que jusqu’ici tout mouvement est régulier et fluide au niveau des
leviers.
9. fixer la pince support de la tige de crémaillère comme suit :
a. Faire passer une spire dans les deux trous du tirant
b. Faire tourner le ressort dans le sens de la rotation pendant environ 70 degrés, le poser contre la demicouronne et visser la vis à l’intérieur de la pince.

Page 15
REVISION DU REGULATEUR
10) placer la cloche centrifuge, les six billes ou la came spatiale en s’assurant que les billes sont dans leurs
sièges ; enfin, à l’aide d’un tube coupé ayant une légère interférence sur l’arbre, ancrer la came de telle sorte que
les billes ne sortent pas lors des opérations suivantes
11) si le demi-corps a été complètement démonté, remonter le tout, moins le support de levier de rotation de la
came et la capsule barométrique. Placer les garnitures humectées de vaseline et emboiter le demi-corps en
prenant le plus grand soin de maintenir le palpeur levé, afin d’éviter les déformations provoquées par une
interférence avec la came dans la phase d’approche des deux demi-corps.
Au cours de cette opération, positionner correctement le tirant de commande de la crémaillère de sorte qu’il
n’interfère pas contre la vis de fin de course située sur le côté supérieur du demi-corps
12) visser les vis qui relient les demi-corps
13) Positionner le fil (généralement dans le trou central) et le fixer comme illustré sur le dessin p. 10
14) Placer la pompe obliquement, en même temps qu’en enlevant le tube de retenue de la came et s’assurer que
les billes ne sortent pas
15) remettre les cales d’épaisseurs de la came, placer les deux ressorts et mettre le levier de rotation de la came
de sorte que le pivot d’entraînement entre dans la zone d’entraînement de came.
16) vérifier qu’il y a un cale et une rondelle en téflon entre le levier d’entraînement et le support de celui-ci ;
17) à l’aide d’un petit tournevis, maintenir les deux ressorts légèrement sous pression, chausser le support et le
tourner dans le sens contraire des aiguilles d’une montre pour fixer le ressort de rappel de l’épingle.
18) Monter la capsule barométrique
19) Le montage du régulateur est alors terminé.
Les deux couvercles du régulateur et de la commande de rotation de la came seront remontés après avoir
effectué les essais sur le banc.

Page 16
REVISION DU CORPS DE POMPE
Pour le démontage du corps de pompe procéder comme suit :
Démonter le corps de pompe du corps de réglage comme décrit précédemment.
l) enlever les couvercles latéraux (pour les moteurs à 8 cylindres, il y en a deux et un pour les moteurs à 4
cylindres) et fermer les raccords de graissage.
2) déchausser la poulie crantée après dévissage de l’écrou
3) Retirer le couvercle de la barre de crémaillère
4) Dévisser les raccords d’injection en prenant soin de ne pas perdre les joints ou les cales ; il est recommandé
de ne pas inverser les positions initiales du groupe d’injection.
5) desserrer les six boulons qui relient les deux corps de pompe (un seul corps existe dans le moteur à 4
cylindres)
6) enlever le corps de la pompe arrière en faisant tourner l’arbre pour faciliter le démontage des quatre bielles
NB. Pour les quatre cylindres, l’arbre est retiré de l’arrière du corps de la pompe
7) Retirer le joint spi et le circlip, puis répéter la même opération en tapotant l’arbre de l’arrière.
8) Retirer les huit pistons et les tiges correspondantes et les placer dans l’ordre avec de l’huile
9) enlever le circlip du ressort de rappel et la vis de fin de course de la crémaillère, puis l’enlever
10) desserrer les vis de maintien des cylindres et les enlever de la partie supérieure
- En phase d’assistance, il n’est que rarement nécessaire de démonter complètement la pompe, normalement il
n’y a que quelques éléments à remplacer.

Page 17
Avant de commencer le montage proprement dit du corps de pompe, il est bon d’effectuer les opérations
préliminaires suivantes :
1) avec tous les éléments démontés, on procède à un nettoyage très précis, au contrôle de chaque partie et au
remplacement des pièces défectueuses.
2) enfiler les pistons dans leurs sièges respectifs et vérifier que la vis d’étanchéité est verrouillée et n’interfère
pas contre les pistons.
Dans le cas contraire nous aurons un désalignement des pistons, ce qui rend nécessaire de dévisser la vis d’arrêt
jusqu’à quand le piston soit libre dans son siège.
5) après contrôle, démonter les cylindres et vérifier le bon fonctionnement des différents éléments.
Après ces opérations préliminaires, le montage commence dans l’ordre suivant :
1) enfiler la barre de crémaillère avec pince, circlip et vis de fin de course.
2) placer les huit bielles (sans pistons) dans leurs sièges respectifs.
3) Enfiler l’arbre dans les différentes biellettes en veillant à ce qu’elles restent avec le chariot de lubrification
tourné vers la crémaillère ; à ce point aussi les deux corps sont unis.
4) Enfiler les pistons en les faisant entrer dans la gorge du pied de bielle avec les bobines respectives, en prenant
soin de les positionner de telle sorte qu’au déplacement complet de la tige crémaillère, il reste de part et d’autre
une dent libre. Sinon, répéter l’opération en orientant les bobines de manière appropriée.
NB. - Dès qu’un piston est enfoncé, avant de passer au piston suivant, on place le cylindre correspondant en
position telle que les deux cavités sur le côté droit soient alignées avec la vis d’arrêt.
5) Une fois les opérations de montage des pompes terminées, elles sont alignées à l’aide d’une clavette
appropriée à environ 125 degrés par rapport à l’axe de la pompe, comme prévu à la page 18.

Page 18
POSITION DE MONTAGE DES PISTONS

Axe de rainure sur le piston

Direction poulie

Piston
Cylindre

6) remonter les graisseurs et raccords en les bloquant à un couple de 4 kgm. Terminer la pompe avec le
régulateur correspondant et procéder à l’essai sur le banc.
NB : Le remplacement d’un ou plusieurs pistons ne nécessite généralement pas le démontage total de la pompe.
OUTILLAGE SPÉCIFIQUE INDISPENSABLE
C.60143 Faux thermostat réglable
A.50174 bague pour électro-aimant d’exclusion
C.60150 poulie angle rotatoire came
0.60151 arrêt poulie graduée
S.N. bac pour comparateur
S.N. clé écrou capsule barométrique
S.N. clé pour l’enregistrement de pompage
S.S. Douille filetée pour extraction
A.20182 arrêt poulie dentée
2070100 outils pour positionner le levier exclusion
S.N. comparateur avec rallonge

Page 19
PROCEDURE DE REGLAGE AU BANC
Avant de commencer l’essai au banc, il est conseillé d’effectuer les contrôles préliminaires suivants :
1) Vérifier que l’électro-aimant de surdosage au démarrage glisse librement
2) Vérifier que la capsule barométrique est en parfait état
3) Vérifier que le micro-interrupteur fonctionne correctement
4) Vérifier que la tige crémaillère effectue toute sa course sans encombre
5) Vérifier que l’arbre tourne librement et qu’il n’y a pas de corps étrangers au niveau du régulateur, par ex.
rouille, etc.
6) Essai d’étanchéité des injecteurs
Si la pompe a été révisée, on peut la placer sur le banc et effectuer les différents contrôles et étalonnages dans
l’ordre suivant :
Une fois la pompe installée sur le banc d’essai, raccorder les injecteurs respectifs dans l’ordre de montage prévu
sur le moteur.
Injecter dans le régulateur environ 200 gr d’huile moteur.
Monter le faux thermostat approprié à la pompe comme indiqué à la page 12.
Mettre en mouvement le banc et le faire tourner pendant environ 10-15 minutes.
- Contrôler le fonctionnement de l’électroaimant de surdosage au démarrage par des impulsions de courant.
- Vérifier que le fil se trouve dans le cran correspondant à la pression barométrique en tenant compte du type de
pompe, comme indiqué dans le tableau de la page 11. Cet essai est effectué en faisant tourner la pompe à un
régime de 3000/tr minute avec un angle de rotation de came égal à zéro, Ensuite, on diminue les tours jusqu’à ce
que le fil métallique soit réintégré dans le levier cranté.
Si celui-ci n’entre pas dans le cran prescrit comme indiqué dans le tableau ci-dessus, l’essai doit être
recommencé après que la capsule barométrique a été correctement réglée.
- Vérifier que la reprise de régime se fait aux régimes prescrits comme prévu dans le présent tableau
Pompe pour moteur 4 cylindres

Reprise de régime à 650/ tours

Pompe pour moteur 8 cylindres

Reprise de régime à 700/ tours

Page 20
PROCEDURE DE REGLAGE AU BANC
On effectue l’essai en mettant la pompe en condition correcte au micro interrupteur et après avoir porté la pompe
à 2000/2500 tours, on réduit graduellement la vitesse de rotation jusqu’à ce que la reprise soit terminée pour les
différents types de moteurs comme indiqué dans le tableau précédent. Si le comportement n’est pas correct, il
faut agir sur le réglage du micro-interrupteur (il faut bien sûr que tous les autres s’assurent de son efficacité) pour
le ramener à la valeur précédente.
Cette opération est largement décrite à la page 7. Pour la remise à zéro angulaire de la came, on agit comme suit:


Retirer la capsule barométrique,



Monter le support du comparateur avec le comparateur,



Dévisser la vis registre de fin de course du levier de commande du régulateur,

Amener la pompe à environ 2300/tr et, avec l’aide d’un tournevis inséré dans le trou du faux thermostat
approprié, tourner la vis sous-tendue dans les deux sens en contrôlant les déplacements de l’aiguille du
comparateur.
La contre-valeur exigée vous apparaîtra lorsque, en déplaçant le levier régulateur en sens horaire et antihoraire,
l’aiguille du comparateur se positionnera à la valeur minimale.
A ce stade, on remonte la capsule barométrique et on rétablit le jeu de 0,5 mm entre le levier régulateur et la vis
de registre.
On vérifie les débits à différents régimes, comme le montrent les tableaux des pages 35-36.
NB- Pour chaque modèle de pompe, vous trouverez la table avec le débit.
En cas de différences d’une ou plusieurs colonnes de pompages avec des débits irréguliers, on règle en faisant
tourner les pistons dans le sens des aiguilles d’une montre pour diminuer et vice versa pour augmenter. Si tout le
débit de la pompe est faible ou excessif au niveau de tous les pistons on intervient directement sur l’électroaimant d’exclusion.
NB : Cette intervention ne peut se faire qu’à la condition que l’ajustement à appliquer soit minime, sinon on doit
contrôler le fil métallique est dans le bon cran, ou bien que tous les pistons doivent être réglés avec le système
qui est décrit à la page 21.

Page 21
REGLAGE PRELEMINAIRE DE LA POMPE
Si la pompe a été démontée complètement et que tous les pistons ont été manipulés, on peut commencer
l’étalonnage de la manière suivante :
On enlève le fil métallique du tirant pour porter la tige crémaillère en fin de course, on amène en contact à
l’extrémité de la tige crémaillère ainsi positionnée, la vis de registre d’un petit outil spécial placé à l’extrémité de la
tige (fixé dans les deux filetages du couvercle anti-poussière du couvercle).
On interpose une épaisseur de 4.4mm entre vis de réglage et crémaillère, puis on fait tourner la pompe à 2000/tr
minute et on règle les différents débits entre 31.8 - 33.2 mmc. 1000/pompages.
NB. - Ces valeurs de réglage préliminaire sont valables pour toutes les pompes.

Arbre à crémaillère

Pignon

Equipement
spécial

de
contrôle
piston de
pompe
installer la
vis de

Vis de réglage
réglage à
l’extrémité
de la

Vis de réglage

crémaillère
cale de 4,4
mm

Page 22
PRINCIPALE ANOMALIES QU’IL EST POSSIBLE DE VERIFIER
RALENTI IRRÉGULIER - contrôler thermostat, électro-aimant de suralimentation, capsule barométrique, électro
aimant de coupure.
RALENTI IRRÉGULIER - (il tend à s’arrêter ou à accélérer) si ces contrôles donnent un résultat positif, la cause
est à attribuer avec beaucoup de probabilité à l’usure anormale du palpeur.
LE MOTEUR TOURNE RÉGULIÈREMENT AU RALENTI MAIS CALE A L’ACCELERATION
- vérifier le ressort de support de crémaillère (probablement cassé ou pour une opération incorrecte, décroché de
la vis)
LE MOTEUR NE DEMARRE PAS : contrôler le fil métallique du tirant et la courroie crantée ; autrement la panne
est à rechercher à l’intérieur de la pompe.
DÉPART DIFFICILE – contrôler le thermostat, TA, le supplément de d’alimentation, CSS, l’électroaimant
d’exclusion, FCS.
CONSOMMATION EXCESSIVE - contrôle thermostat, supplément d’alimentation.
HÉSITATIONS EN ACCELERATION - mélange trop pauvre
DÉMARRAGE DIFFICILE : (défaut d’alimentation d’une partie des cylindres avec un démarrage bancal) contrôler
l’étanchéité des injecteurs, le blocage des raccords, la soupape de refoulement.

Page 25
CARACTERISTIQUES DU REGULATEUR THERMOSTATIQUE TA

Extension L à mesurer avec une
charge P sur le poussoir.

Poussoir

Page 24
CARACTERISTIQUE DE LA CAPSULE BAROMETRIQUE

Allongement de
référence à 760m
Hg

Page 25
ALFA ROMEO POMPE D’INJECTION SPICA

ABCD : surface de référence, base de la circonférence rectifiée
A’ B’ C’ D’ Profil de la came
Rotation de la came en fonction de l’accélération, rotation totale 105°
Course de la came en fonction du nombre de tours moteur, course totale 22 mm

Page 26
ALFA ROMEO POMPE D’INJECTION SPICA

Page 27
COMMANDES PRINCIPALES ET CONTROLE DU DEBIT D’ESSENCE

Page 28
ALFA ROMEO POMPE D’INJECTION SPICA

Page 29
ALFA ROMEO POMPE D’INJECTION SPICA

Page 30
ALFA ROMEO POMPE D’INJECTION SPICA, MICRO INTERRUPTEUR

Page 31
ALFA ROMEO POMPE INJECTION SPICA, ISPOSITIF DE SURALIMENTATION CSS (Cold Start Solenoid)

Page 32
ALFA ROMEO POMPE D’INJECTION SPICA, REGLAGE LEVIER DE LIAISON SUR BUTEE

Page 33
ALFA ROMEO POMPE D’INJECTION SPICA CAPSULE BAROMETRIQUE, DISPOSITIF DE COUPURE FCS

ANNEXES
POMPE DEMONTEE : pompe 4 cylindres

Eclaté du régulateur :
Vue latérale du régulateur côté microswitch

SECTION LOGIQUE DU REGUALTEUR, CAME SPATIALE

CAPSULE BAROMETRIQUE

vue

Capsule barométrique

Palpeur sur la came spatiale

Palpeur micro-switch

Vue commande de la crémaillère

Levier de
compensation

Levier cranté

RESSORT RAPPEL LEVIER CAPSULE BAROMETRIQUE

Vue interne d’une pince courbée tenant le ressort de rappel de la commande de capsule barométrique.
Noter le point d’attache supérieur constitué d’un écrou fixé dans le corps du régulateur.
Ce ressort est sujet à la rupture occasionnant un démarrage moteur difficile voire impossible.

DISPOSITIF DE COUPURE ALIMENTATION, FCS , FUEL CUT OFF SOLENOID
La came spatiale, 3D, se déplace vers l’avant en phase de décélération
Idle step : zone de ralenti
Fuel cutoff step : zone de coupure alimentation

Vue interne régulateur :
La position de la came spatiale, 3D, montre en phase de coupure d’alimentation, la vitesse moteur décroissant
jusqu’au ralenti. Le palpeur de coupure est dans le cran de coupure et est maintenu jusqu’à le ressort de rappel
du dispositif de coupure est compensé. Alors la came spatiale, 3D, se déplace vers l’avant jusqu’à la plage de
ralenti.

CAME SPATIALE,3D.
Fuel cutoff region :Zone de coupure alimentation
Idel step :Zone de ralenti

Bossage de calibration : permet au compensateur barométrique de ramener le levier de commande dans le cran
du levier cranté

SECTION ALIMENTATION

VUE ARBRE A CAMES POMPE

REGLAGE CREMAILLIERE


Aperçu du document Manuel Spica V3.pdf - page 1/46

 
Manuel Spica V3.pdf - page 2/46
Manuel Spica V3.pdf - page 3/46
Manuel Spica V3.pdf - page 4/46
Manuel Spica V3.pdf - page 5/46
Manuel Spica V3.pdf - page 6/46
 




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 01981327.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.