n+1 Alternateur bis rotors .pdf


Nom original: n+1 Alternateur bis rotors.pdf

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par Writer / LibreOffice 7.3, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 23/06/2022 à 16:06, depuis l'adresse IP 91.33.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 2 fois.
Taille du document: 161 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


HYPOTHÈSE D’UN PROFIT D’ÉNERGIE ÉLECTRIQUE FACILITÉ
L’action de la f.c.é.m. d’un l’alternateur en charge, s’oppose à la motricité.
Je souhaite réduire cette opposition, sans réduire la charge.
Je garde les phénomènes d’induction dans leurs environnements physiques habituels :
_ En vert le rotor inducteur
Actuellement :
_ Motricité flèche bleue
_ Action de la f.c.é.m., flèche rouge
_ En gris, l’induit (ou stator) solidaire de la carcasse.
L’action de la f.c.é.m. s’oppose en totalité à la motricité sur l’axe de l’alternateur.
Si je libère le stator : la f.c.é.m. sur chaque rotors est alors égales et opposées Fx et Fy.
Le rotor libéré (le plus lent) recevrait (Fy) dans le même sens que la motricité, et
rattraperait le rotor inducteur. Et (-Fx) s’opposerait à la motricité.
La différence de rotation entre les rotors diminuerait. L’induction diminuerait, le
courant de charge diminuerait et le fonctionnement serait un échec.
Pour équilibrer Fx et Fy, j’utilise le système d’engrenages suivant :
Tous les engrenages ont le même diamètres et la rotation ω à le sens de la motricité Fm.
Fx = Fy = f.c.é.m./2 imposées par le courant de la charge.
À vide : Fm ferait tourner l’axe horizontal noir à ω, le rotor
vert à 2ω et le rotor orange à 3ω. Fx et Fy sont nulles.
Le différentiel de rotation (≠ω) des rotors est = (3-2)ω = ω. Il
garantie la variation temporelle, ΔΦ inducteur.
En charge : (-Fx) et (Fy) s’opposeraient au (≠ω).
(-Fx) à (3ω) verrait le pignon noir fixe, l’axe vert vertical à ω
et le pignon orange à 2ω. Son action sur l’axe vertical vert
serait (-2Fx*ω), ainsi que sur l’axe vert horizontal creux.
L’action de (Fy) à (2ω) sur l’axe vert creux serait (Fy*2ω).
(Σ) des actions sur l’axe vert creux = (-2Fx*ω) + (Fy*2ω) = 0
l’auto-équilibre de la f.c.é.m. serait alors réalisé.
L’action de la f.c.é.m. se répartirait en deux valeurs égales. Ce que la f.c.é.m. prendrait d’un coté à
la motricité, elle le redonnerait de l’autre coté. Il n’y aurait aucune création ou destruction
impossible d’énergie. Ce serait tout simplement plus facile. Ainsi la motricité ne devrait assumer
que les pertes mécaniques. L’interaction électromagnétique continuerait de se manifesterait comme
la gravité se manifeste dans les systèmes similaires à contrepoids.
Calculs: η de 80 %, Pa moteur 1 KW et des pertes mécaniques de 5 % dans les engrenages.
Pu moteur :1*80/100 = 0,8 KW = les 5 % de pertes mécaniques qui équilibrent l’actions (f.c.é.m.).
Pa alternateur équilibrée : (0,8/5)*100 = 16 KW
Pu de l’alternateur : 16*80/100 = 12,8 KW
Coefficient de facilité : 12,8/1 = 12,8 sans unité
Des engrenages épicycloïdaux permettraient un gain de place. Voir le schéma en page 2.
L’hypothèse d’une auto-alimentation du moteur par le courant induit serait envisageable.
J.L.

Système avec engrenages épicycloïdaux :

De nombreux concepts d’engrenages épicycloïdaux non inverseur existent :

J.L.


Aperçu du document n+1 Alternateur bis rotors.pdf - page 1/2

Aperçu du document n+1 Alternateur bis rotors.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 01982153.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.