Recherche PDF


Cet outil permet de trouver un fichier parmi les documents publics partagés par les utilisateurs de Fichier-PDF.fr.
Dernière mise à jour de la base de données: 04 août à 14:17 - Environ 390000 fichiers indexés.

Afficher résultats par page

Réponses pour «actionnariat»:



Total: 60 résultats - 0.077 secondes

PROCESS CONNEXION EMPSHARE FR 100%

Merci alors de contacter le Département Actionnariat via empshare@essilorluxottica.com.

https://www.fichier-pdf.fr/2020/01/24/process-connexion-empshare-fr/

24/01/2020 www.fichier-pdf.fr

NGE-MAG-EA-N41 92%

à la une Bâtisseur d’infrastructures EN AVANT LE MAGAZINE D’INFORMATION INTERNE DE NGE • MARS 2015 #41 Oloron Bedous EN AVANT LE MAGAZINE D’INFORMATION INTERNE DE NGE JANVIER 2015 / N°40 une ligne ferroviaire au cœur des Pyrénées EN AVANT LE MAGAZINE D’INFORMATION INTERNE DE NGE • MARS 2015 #41 Maroc un nouvel atelier aux normes HSE Zoom sur NGE GENIE CIVIL confirme sa position en Aquitaine Les Berges du Bastan un chantier emblématique édito Avec la Direction Générale, nous avons souhaité ouvrir le capital à l’ensemble des collaborateurs de NGE et de ses filiales françaises via un fonds « NGE actionnariat » qui détiendra des actions de NGE.

https://www.fichier-pdf.fr/2015/04/10/nge-mag-ea-n41/

10/04/2015 www.fichier-pdf.fr

Barème Gouvernance d'entreprise - Lagardère PGDIS 5 90%

RAPPORT Il existe des données factuelles, chiffrées suffisantes L’analyse qui est faite des données est claire et bien articulée ENTREPRISE La nature de son actionnariat.

https://www.fichier-pdf.fr/2018/12/07/bareme-gouvernance-dentreprise---lagardere-pgdis5/

07/12/2018 www.fichier-pdf.fr

Barème Gouvernance d'entreprise - Michelin PGDIS 5 - copie 90%

RAPPORT Il existe des données factuelles, chiffrées suffisantes L’analyse qui est faite des données est claire et bien articulée ENTREPRISE La nature de son actionnariat.

https://www.fichier-pdf.fr/2018/12/07/bareme-gouvernance-dentreprise---michelin-pgdis5---copie/

07/12/2018 www.fichier-pdf.fr

Barème Gouvernance d'entreprise - Carrefour PGDIS 5 90%

RAPPORT Il existe des données factuelles, chiffrées suffisantes L’analyse qui est faite des données est claire et bien articulée ENTREPRISE La nature de son actionnariat.

https://www.fichier-pdf.fr/2018/12/07/bareme-gouvernance-dentreprise---carrefour-pgdis5/

07/12/2018 www.fichier-pdf.fr

1 Banque et autre ste credit 87%

Banque et autres sociétés de crédit    Documents 1  Le système bancaire.  Une  banque  est  une  société  financière  qui  gère  les  dépôts*  et  collecte  l’épargne*  de  ses  clients,  accorde des prêts et offre des services financiers  Elle  effectue  cette  activité  en  général  grâce  à  un  réseau  d’agences  implantées  sur  tout  le  territoire  national. Elle utilise en plus d’autres canaux de distribution : opérations sur internet, guichets automatiques dans les lieux  publics, accords avec les commerçants pour le paiement par carte de crédit et le crédit à la consommation, publipostage.  Les banques contribuent à orienter l’argent de ceux qui en ont momentanément trop vers ceux qui en ont  besoin et qui  présentent des garanties suffisantes. Elles ont un grand rôle dans la sélection des projets en fonction de leurs perspectives  économiques.  On distingue les banques entre elles soit selon leur métier soit selon leur actionnariat.  Selon leur métier :  • les  banques  de  dépôt  travaillent  essentiellement  avec  leurs  clients,  particuliers  (ménages),  professionnels  (commerçants, professions libérales) ou PME. Traditionnellement dans les banques de dépôts, on sépare la banque de  détail  destinée  aux  particuliers,  professionnels  et  PME  et  la  banque  d’affaires  destinée  aux  moyennes  et  grandes  entreprises  • les  banques  d’investissement interviennent  sur  les  marchés  financiers*  pour  effectuer  des  opérations  telles  que  l’émission d’emprunts obligataires*, souscription d’actions*, introductions en bourse*, fusions‐acquisitions* etc …  Selon leur actionnariat :  • une banque commerciale est une société dont le capital* est détenu par des actionnaires* et qui est généralement  aujourd’hui cotée en Bourse : exemple : BNP‐Paribas.  • Une banque mutualiste ou coopérative est contrôlée par des sociétaires qui détiennent des parts et qui sont souvent  ses clients. C’est un régime qui provient de l’esprit coopératif initié notamment dans le milieu agricole. Ces banques  peuvent  aujourd’hui  être  cotées  en  Bourse  ce  qui  implique  de  créer  une  structure  appelée  holding :  c’est  le  cas  du  Crédit agricole en France dont la holding Crédit Agricole SA est cotée.  • Une banque peut aussi être propriété de l’Etat.   Source : wikipedia.org  Documents 2  Les évolutions récentes du paysage bancaire français.    La  banque  a  connu  une  rationalisation  importante  de  ses  structures  depuis  la  loi  bancaire de 1984. Le principe fondamental  de  cette  organisation  du  système  bancaire  est la règle d’universalité : c’est‐à‐dire que  désormais  tous  les  types  de  banques  peuvent  offrir  le  même  type  de  services  bancaires et financiers.  Cette loi a en effet créé un ordre juridique  commun  à  tous  les  organismes  financiers  appelés  désormais  établissements  de  crédit  et  soumis  aux  mêmes  autorités  de  contrôle  et  de  réglementation.  Seuls  le  Trésor  Public*,  la  Banque  de  France*,  la  Caisse des Dépôts et Consignations (CDC)*        les  services  financiers  de  La  Poste  et  les  Instituts d’émission d’Outre‐mer restent en  dehors du champ d’application de cette loi.  La  loi  de  1999  est  venue  renforcer  l’homogénéité  du  système en  adoptant  de  nouveaux  statuts  pour  les  Caisses  d’Epargne  devenues  des  établissements  mutualistes.  Certains  établissements  gardent  cependant  leur  spécificité,  préservée  par  le  législateur.  On  continue  donc  de  distinguer,  banques  traditionnelles, banques mutualiste, caisses  d’épargne  et  autres  sociétés  financières,  même  si  toutes  aujourd’hui  ont  le  même  statut juridique.  Dans  ce  contexte,  le  secteur  a  évolué  vers  une  concentration  accélérée  ce  qui  a  entrainé  une  baisse  continue  du  nombre  des établissements bancaires recensés : de  2001  en  1984  à  974  aujourd’hui.  D’autres  établissements  ont  purement  et  simplement  disparu.  Ainsi  huit  groupes  dominent  aujourd’hui  le  système  bancaire  français :  BNP‐Paribas,  Crédit  agricole,  Société  générale,  LCL,  CCF‐HSBC,  Banques  populaires,  Caisses  d’Epargne,  Crédit  mutuel‐CIC.  Ces  groupes  représentaient  64%  des  crédits  octroyés  et  75 des  dépôts  en 2004.      Source : www.banque‐france.fr  Documents 3  Qui se cache derrière les sociétés de crédit ?    Chaque  magasin  propose  sa  propre  carte  de  crédit  à  la  consommation. Et qui dit carte de crédit, dit organisme, société de  crédit**.  Qui  sont‐ils ?  Cetelem,  Sofinco,  Finaref…Des  noms  bien  connus…qui cachent des banques encore plus connues.  Dans  notre  mensuel  de  mai,  nous  avons  réalisé  une  enquête  sur  les  pratiques  des  sociétés  de  crédit :  certaines  accordent  leur  crédit à la consommation sans aucun discernement. Nos « clients  mystère »,  déjà  endettés,  ont  ainsi  pu  obtenir  des  crédits  supplémentaires  portant  leur  taux  d’endettement  à  des  niveaux  exceptionnels.  Sur douze magasins visités par nos « client mystère », nous avons  comptabilisé onze sociétés de crédit différentes.    A  croire  que  la  concurrence  fait  rage  sur  le  terrain  du  crédit  à  la  consommation…Détrompez‐vous !  Lorsqu’un  magasin  vous  propose  une  carte  de  crédit,  il  est  fort  probable  que  cette  carte  émane d’une société de crédit détenue en tout ou en partie, soit  par le Crédit agricole, soit par BNP‐Paribas !  Par  exemple,  lorsqu’il  souscrit  une  carte  Fnac,  le  consommateur  ouvre  un  crédit  auprès  de  Finaref.  Même  chose  pour  la  souscription  d’une  carte  Printemps,  Surcouf,  La  Redoute  (Groupe  Redcats) etc…Or Finaref est une filiale à 100% du Crédit agricole.  Les  banques  ont  une  participation  totale  ou  partielle  dans  les  sociétés de crédit. Les sociétés de crédit sont liés aux distributeurs  soit  par  un  lien  de  filialisation,  soit  par  de  simples  accords  commerciaux.      ** une société de crédit, contrairement à une banque, ne reçoit pas de dépôts de ses clients. Les prêts qu’elle consent sont adossés uniquement à ses fonds propres, lesquels sont constitués par le capital  apporté par les actionnaires. (Ndlr)  Page 1 / 3                                     www.lafinancepourtous.com IEFP avec Cécile Ernst, professeur de SES, Lycée Corneille, La Celle‐Saint‐Cloud  © Tous droits réservés 2008 Banque et autres sociétés de crédit (suite)          Documents 3  Qui se cache derrière les sociétés de crédit ? (suite)  Schémas qui illustrent  les liens entre distributeurs de la grande distribution, sociétés de crédit et banques.  Les  banques  ont  une  participation  totale  ou  partielle  dans  les  sociétés  de  crédit.  Les  sociétés  de  crédit  sont  liées  aux  distributeurs soit par des joint‐venture soit par de simples accords commerciaux.            Crédit Agricole                 BNP Paribas                                      Réseau  Redcats  Crédit  Agricoles  SA  Printemps  Finaref  Surcouf  Fnac  Crédit  Agricoles  SA  Crealfi  Castorama Ménafinance  Darty Alsolia  Décathlon Banque  Révillon  Cora Sofinco  Banque  Chabrières  Groupement les  mousquetaires  BNP  Paribas  Cétélem  S2P  Carrefour Facet  Conforama Fidem  But Norsken Fce Ikéa Boulanger  Laser Cofinoga  Banque  Casino  Groupe  Casino  CDGP  Quelle Réseau  Galerie  Lafayette  PriceMinister Mr. Bricolage Télémarket Ces deux organigrammes sont réalisés à partir des données d’une étude de PerceptaXerfi sur « les cartes privatives » (décembre2006)  Source : www.60millions‐mag.com      Documents 4  Les Caisses d’Epargne    La  première  Caisse  d’Epargne  fut  créée  le  22  mai  1818  par  le  Baron Benjamin Delessert et le Duc François de La Rochefoucault‐ Liancourt, deux philanthropes empreints d’humanisme et désireux  de  consolider  l’ordre  social  et  politique  libéral  naissant.  Cette  nouvelle  institution  a  pour  objectif  d’apporter  au  plus  grand  nombre  les  moyens  de  bien  utiliser  son  argent  et  d’accéder  aux  bienfaits  de  l’épargne  dans  une  période  marquée  par  des  conditions  économiques  et  sociales  difficiles  pour  une  grande  partie de la population.  Le  livret  (devenu  Livret  A),  support  simple  et  facile  à  utiliser  va  concrétiser l’acte d’épargne en conservant la trace des versements  effectuées  et  des  intérêts  perçus,  dans  une  optique  très  pédagogique.  En  1835,  une  loi  reconnaît  les  Caisses  d’Epargne  comme  des  établissements privés d’utilité publique.    La loi du 20 juillet 1895 réaffirme que l’emploi des fonds collectés  par  le  Livret    est  celui  des  fonds  d’Etat :  cela  va  permettre  aux  Caisses  d’Epargne  de  remplir  leurs  premières  missions  d’intérêt  général :  financements  de  logements  bon  marché,  de  jardins  ouvriers  et  de  bains‐douches  collectifs..  En  plus  les  Caisses  d’Epargne  vont  soutenir  localement  au  fil  du  temps,  un  nombre  grandissant  d’œuvres  de  solidarité  nationale,  de  prévoyance,  d’hygiène sociale, et d’assistance.  Après la Seconde Guerre Mondiale, les Caisses sont autorisées par  une  loi  de  1950  à  accorder  des  prêts  bonifiés*  aux  collectivités  locales* et organismes publics.  A  partir  des  années  1990,  les  Caisses  d’Epargne  deviennent  progressivement  des  banques  à  vocation  universelle  tout  en  adoptant  un  statut  de  banque  mutualiste  (1999)  qui  conserve  le  monopole de la distribution du Livret A jusqu’en octobre 2008.  Source : www.groupe‐caisse‐epargne.com            Page 2 / 3                                     www.lafinancepourtous.com IEFP avec Cécile Ernst, professeur de SES, Lycée Corneille, La Celle‐Saint‐Cloud  © Tous droits réservés 2008 Banque et autres sociétés de crédit (suite)      Questions    1 – Définir l’activité d’une banque ? (document 1).    2  ‐  Faire  un  schéma  du  paysage  bancaire  en  France  selon  les  deux  critères  de  classification  (le  métier,  l’actionnariat). (document 1 et 3).    Schéma 1  Remplir le schéma à l’aide des termes suivants : banques d’affaires, banques d’investissement, Banque de France,  banques de détail, banques de dépôt                                      Selon les métiers  Schéma 2  Remplir  le  schéma  à  l’aide  des  termes  suivants :  banques  traditionnelles  à  actionnariat  privé,  ensemble  des  banques, banques mutualistes  Selon l’actionnariat                    3 – Qu’appelle‐t‐on la banque universelle ? (document 2)  4 – La banque universelle a‐t‐elle supprimé les particularités de certaines banques ? (documents 2 et 4)  5 – Parmi les huit grands groupes bancaires se partageant aujourd’hui la majorité de l’activité bancaire, citez les 4  groupes qui ont un actionnariat privé et les 4 groupes qui ont un statut de banques mutualistes ? (Document 2)  6  –  Pourquoi  le  Trésor  public  et  la  Banque  de  France  échappent‐elles  au  nouveau  statut  juridique  de  l’activité  banque ?  7 – Quelle différence pouvez‐vous établir entre les banques et les sociétés de crédit ? (Documents 1 et 3)  8 – Dans les schémas du document 3, repérer quels sont les principales sociétés de crédit évoquées et la banque  dont elles dépendent.  9 – Quels sont les circuits de crédits (du distributeur chez qui vous achetez un bien jusqu’à la banque d’origine) que  suivra votre crédit si vous contractez un emprunt pour acheter :  • une tronçonneuse chez Castorama  • une cuisine chez Ikéa  • un cadeau de naissance aux Galeries Lafayette  • un canapé chez But  • un téléviseur écran plat 116cm chez Darty  • un ordinateur à la Fnac   Page 3 / 3                                     www.lafinancepourtous.com IEFP avec Cécile Ernst, professeur de SES, Lycée Corneille, La Celle‐Saint‐Cloud  © Tous droits réservés 2008

https://www.fichier-pdf.fr/2009/11/12/f9rn7zl/

12/11/2009 www.fichier-pdf.fr

France Impact 85%

• une gouvernance de nationalité majoritairement française ou un actionnariat de nationalité majoritairement française ou possédant un partenariat privilégié avec une entreprise de nationalité française, • un patrimoine économique reposant sur des produits ou services d’origine française, composé en particulier d’un lien direct à la langue ou à la culture française • la détention d’un savoir-faire typiquement français reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité Le label France Impact sera « décerné par les ambassadeurs de France en poste à l’étranger, accompagnés d’un comité dans lequel seront présents les conseillers des Français de l’étranger ».

https://www.fichier-pdf.fr/2021/01/17/france-impact/

17/01/2021 www.fichier-pdf.fr

loi macron (Entier) 79%

Emmanuel MACRON Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique Sommaire Pour les particuliers Pour les entreprises JE ME DÉPLACE 8 Autocars 8 Permis de conduire 10 Autoroutes 12 CDG Express 13 Pour toutes les entreprises LES CHEFS D’ENTREPRISE 36 Prud’hommes 36 Accords de maintien dans l’emploi 38 JE CONSOMME 14 Ouverture des commerces le dimanche et en soirée Tribunaux de commerce spécialisés 39 14 Licenciements collectifs 40 Mobilité bancaire 16 Procédures collectives 42 Associations de consommateurs 17 Transparence sur les achats en ligne 18 INVESTISSEMENT 43 Injonction structurelle 19 Suramortissement productif 43 JE TRAVAILLE 20 FINANCEMENT 45 Épargne salariale et actionnariat salarié 20 Désintermédiation bancaire 45 Contreparties au travail le dimanche et en soirée 22 SIMPLIFICATION 47 Prud’hommes 24 Droit d’information préalable 47 Petites créances 48 49 JE ME LOGE 26 Facturation électronique Logement intermédiaire 26 Retraites chapeaux 50 JE TÉLÉPHONE JE ME CONNECTE POUR LES PME 51 27 Délais de paiement 51 Couverture mobile 27 Épargne salariale 52 Installation de la fibre 28 Protection de l’entrepreneur 53 JE FAIS APPEL AUX PROFESSIONNELS 29 Réforme des tarifs 29 Installation des professionnels 30 Publication des comptes de résultat 54 BSPCE pour les start-ups 55 Par secteur AUTOCARS 58 Ouverture du secteur 58 BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS 59 Simplification 59 Action en démolition 60 Travaux autoroutiers 61 Travailleurs détachés 62 Projet CIGEO 64 COMMERCE ET GRANDE DISTRIBUTION 66 Ouverture des commerces le dimanche et en soirée 66 Pour les partenaires sociaux FAIRE CONFIANCE AU DIALOGUE SOCIAL 82 Ouverture dominicale et en soirée des commerces 82 Défenseur syndical 83 Accords de maintien dans l’emploi 84 Pour l’État Rééquilibrage des relations fournisseurs-distributeurs 68 État actionnaire 88 Renforcement des sanctions 69 Nexter-KMW 89 Contrats d’affiliation 70 RESTAURATEURS 71 Le Laboratoire français du fractionnement et des biotechnologies 90 Restaurateurs artisans 71 MISE EN ŒUVRE DE LA LOI 92 PROFESSIONS RÉGLEMENTÉES 72 Liberté d’installation 72 Ouverture du capital et interprofession 74 VALORISER LE SAVOIRFAIRE FRANÇAIS 75 Hôpitaux 75 Nucléaire à l’export 76 RENFORCER L’ATTRACTIVITÉ 77 Délit d’entrave 77 Impatriés 78 Actionnariat salarié 79 A près son adoption définitive à l’Assemblée nationale le 9 juillet dernier, la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, sera signée par le Président de la République et promulguée, dès les éventuels recours devant le Conseil Constitutionnel épuisés.

https://www.fichier-pdf.fr/2015/08/06/loi-macron-entier/

06/08/2015 www.fichier-pdf.fr

Natixis- Etude février 2015 74%

Le groupe PSA est sorti de l’état d’urgence et entame sa convalescence avec un management renouvelé, un actionnariat recomposé, un bilan renforcé et une confiance retrouvée.

https://www.fichier-pdf.fr/2015/02/17/natixis-etude-fevrier-2015/

17/02/2015 www.fichier-pdf.fr

Danone - DDR 2016 71%

me o c l e W to the tation Alimen ion t RevolEuNT M DOCU FÉRENCE É R DE RT R A P P OC I E R FINAN L E ANNU 5 RESPONSABILITÉ SOCIALE, SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE Arbre de l’ Alimentation 5.1 Démarche de Danone en matière de responsabilité sociale, sociétale et environnementale 5.2 Informations relatives aux performances sociale, sociétale et environnementale de Danone conformément à la loi Grenelle II 5.3 Fonds sponsorisés par Danone 1 PRÉSENTATION DE L’ÉMETTEUR ET INFORMATIONS SUR LE DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 1.1 Présentation de l’émetteur 1.2 Informations sur le Document de Référence 1.3 Personne responsable du Document de Référence 5 6 7 9 2 APERÇU DES ACTIVITÉS, FACTEURS DE RISQUES 2.1 Historique 2.2 Présentation de Danone 2.3 Axes stratégiques 2.4 Description et stratégie des Métiers 2.5 Autres éléments de l’activité et de l’organisation de Danone 2.6 Organigramme simplifié au 31 décembre 2016 2.7 Facteurs de risques 11 12 13 15 16 18 22 24 3 ACTIVITÉS DE DANONE EN 2016 ET PERSPECTIVES 2017 3.1 Aperçu des activités en 2016 3.2 Examen du résultat consolidé 3.3 Free cash-flow 3.4 Examen du bilan et de la sécurité financière 3.5 Perspectives 2017 3.6 Indicateurs financiers non définis par les normes IFRS 3.7 Documents accessibles au public 3.8 Projet d’acquisition de WhiteWave Information financière pro forma consolidée non auditée 4 ÉTATS FINANCIERS 4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés 4.2 Comptes individuels de Danone SA, société mère Danone 4.3 Informations provenant de tiers, déclarations d’experts et déclarations d’intérêts 6 GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE 6.1 Organes de gouvernance 6.2 Mandats et fonctions exercés par les Administrateurs et les candidats au Conseil d’Administration 6.3 Rémunérations et avantages des organes de gouvernance 6.4 Détail des plans de rémunération long terme et pluriannuelle 6.5 Actions DANONE détenues par les membres du Conseil d’Administration et du Comité Exécutif 6.6 Contrôle interne et gestion des risques 6.7 Rapport spécial des Commissaires aux comptes sur les conventions et engagements réglementés 7 CAPITAL ET ACTIONNARIAT 41 42 46 55 57 61 61 62 62 67 68 138 159 161 162 166 195 201 202 224 234 254 270 272 281 289 7.1 Capital social de la Société 290 7.2 Actions et calls DANONE détenus par la Société et ses filiales 291 7.3 Autorisations d’émission de titres 294 donnant accès au capital 7.4 Instruments financiers non représentatifs 296 du capital 296 7.5 Dividendes versés par la Société 297 7.6 Assemblée Générale, droits de vote 7.7 Franchissement de seuils, actions et cessions d’actions 299 7.8 Actionnariat de la Société au 31 décembre 2016 et évolution au cours 300 des trois derniers exercices 302 7.9 Marché des titres de la Société 7.10 Éléments susceptibles d’avoir une incidence 304 en cas d’offre publique 305 7.11 Changement de contrôle ANNEXES 307 Tables de concordance 308 En écrivant un Manifesto, nous renforçons notre double engagement pour le succès de notre business et le progrès social, et nous reconnaissons que travailler à des choix et des modes de vies plus sains va de pair avec la santé et le bien-être de nos communautés.

https://www.fichier-pdf.fr/2018/04/24/danone-ddr-2016/

24/04/2018 www.fichier-pdf.fr

Projet carrière SOMECA 71%

PROJET DE CARRIERE SOMECA REUNION DU 06 JUILLET 2011 EN MAIRIE DE COUDOUX Par Jean ALLOMBERT, Président SOMECA Jean pierre BACCHIOLELLI, Ingénieur SOMECA Frédéric SOULIE, Directeur administratif et Financier 1 1 Une PMI de proximité avec un actionnariat international 2 2 SOMECA Carrière en activité Carrière activité réduite 3 3 Dépôt Siège administratif SOMECA, en quelques chiffres…..

https://www.fichier-pdf.fr/2014/02/26/projet-carriere-someca/

26/02/2014 www.fichier-pdf.fr

Fiche de candidature TJE 2017 71%

L’ENTREPRENEUR     Formation académique Expériences professionnelles Autres activités (para-professionnelles) Compétences particulières L’ENTREPRISE     Secteur d’activité Date de création Structure juridique ( SA, SARL, SARLU, Entreprise individuelle…) Actionnariat :

https://www.fichier-pdf.fr/2017/09/05/fiche-de-candidature-tje-2017/

05/09/2017 www.fichier-pdf.fr

presentation BALAS 041017 71%

GROUPE GA LE GROUPE GA 2 UNE OFFRE GLOBALE ET INTÉGRÉE Un interlocuteur unique PROMOTION Développe des opérations immobilières CONSTRUCTION Conçoit, construit ou rénove des immeubles Tous Corps d’Etats à partir de produits GA innovants SERVICES Property / Facility management Services à l’occupant Contrats de type CPI, VEFA ou BEFA ‐ Financement LE GROUPE GA 3 ORGANISATION PAR PÔLE DE COMPÉTENCES SÉBASTIEN MATTY Président ROBERT DAGRASSA Président du Conseil de Surveillance Frédéric Celdran Kader Guettou Bertrand Bousquet François Minck PÔLE PROMOTION SERVICES PÔLE CONSTRUCTION PÔLE INDUSTRIE PÔLE INGÉNIERIE GA PROMOTION GA SERVICES GA ENTREPRISE GA RÉNOVATION PRODUCTION EN USINE EQUILAB Équipements techniques PAQUET FONTAINE Menuiserie aluminium ‐ R&D CONSTRUCTION DURABLE OMEGA Bureau d’études LE GROUPE GA 4 GA EN QUELQUES MOTS 450 collaborateurs dont plus de la moitié est actionnaire du Groupe PASSION ENVIE IMPLICATION ACTIONNARIAT 60% COLLABORATEURS GA 40% POOL D’INVESTISSEURS RÉUNIS PAR IXO PRIVATE EQUITY LE GROUPE GA 5

https://www.fichier-pdf.fr/2017/10/20/presentation-balas-041017/

20/10/2017 www.fichier-pdf.fr

AUGMENTER LES SALAIRES 71%

 -1,5% de perte de revenu, en moyenne, par rapport à l’inflation, pour un 2B, sur l’année 2017,  Une chute vertigineuse de 35% de la  participation 2018 Un actionnariat qui s’effondre a -4% Une perte sèche, pour un employé, représentant en moyenne 600 euros de pouvoir d’achat sur un an !!!

https://www.fichier-pdf.fr/2018/05/25/augmenter-les-salaires/

25/05/2018 www.fichier-pdf.fr

Analyse financière du GROUPE ERAMET 68%

(già ADES Acciai Srl), Eramet Alloys UK Ltd, Erasteel Kloster AB Långshyttan, Erasteel Kloster AB Söderfors, Erasteel Kloster AB Vikmanshyttan, Erasteel Bolingbrook, Erasteel Tianjin, Erasteel India Private Limited et SQuAD Forging India Pvt Ltd Nos implantations, sources ERAMET UE 2.1.1 GESTION FINANCIERE PAR MME FREDERIQUE BARDINET M2 MAE 2020/2021 3 SOMMAIRE 4 PRÉSENTATION ET HISTORIQUE DU GROUPE ERAMET ANALYSE FINANCIERE ANALYSE BOURSIERE AU 31/12/2020 Périmètre de consolidation Activités Historique Direction et gouvernance Actionnariat Concurrence Activité Profitabilité Structure financière Analyse par les flux Rentabilité Evolution financière du groupe Politique de distribution des dividendes Valorisation actuelle et perspectives du groupe UE 2.1.1 GESTION FINANCIERE PAR MME FREDERIQUE BARDINET M2 MAE 2020/2021 5 PRESENTATION DU GROUPE ERAMET UE 2.1.1 GESTION FINANCIERE PAR MME FREDERIQUE BARDINET M2 MAE 2020/2021

https://www.fichier-pdf.fr/2021/08/02/analyse-financiere-du-groupe-eramet/

02/08/2021 www.fichier-pdf.fr

Loi Macron 10 12 14 67%

0 Epargne salariale, actionnariat salarié, licenciements collectifs...

https://www.fichier-pdf.fr/2014/12/14/loi-macron-10-12-14/

14/12/2014 www.fichier-pdf.fr

le-guide-du-responsable-hse pdf 632 66%

Sterling LLP Groupe Droit social et actionnariat salarié Avocat associé Baker &

https://www.fichier-pdf.fr/2012/03/30/le-guide-du-responsable-hse-pdf-632/

30/03/2012 www.fichier-pdf.fr

RFI Sous-traitance Altran France-1 66%

Le présent document a été complété par (Merci de remplir les champs ci-dessous) Nom Fonction ormation Sous-Traitant liste déroulante pour les champs marqués * mations Générales Actionnariat * Forme Juridique * Nombre d'employés Site Web Pays Code Postal N° TVA Code Swift réciser réciser les Régions Merci de préciser le % en AT uest Altran Sud-Ouest Altran Méditerranée Si Oui, sur quel(s) métier(s) ?

https://www.fichier-pdf.fr/2014/01/13/rfi-sous-traitance-altran-france-1/

13/01/2014 www.fichier-pdf.fr

Document-De-Reference-2011 64%

Ce Document de référence est disponible sur le site www.societegenerale.com Page Page 1 1 2 3 4 HISTORIQUE ET PRESENTATION DE SOCIETE GENERALE 1 Historique Présentation de Société Générale 2 2 STRATEGIE DU GROUPE ET PRESENTATION DES ACTIVITES 3 Une stratégie de croissance à moindre risque Les métiers du Groupe 4 7 LA SOCIETE, LES ACTIONNAIRES 17 Chiffres clés 2010 L’action Société Générale Information sur le capital Informations complémentaires 18 20 23 32 RAPPORT D’ACTIVITE DU GROUPE Présentation des principales activités du Groupe Activité et résultats du Groupe Activité et résultats des métiers Synthèse des résultats et de la rentabilité par métier Politique financière Nouveaux produits ou services importants lancés Principaux investissements effectués Evolutions récentes et perspectives Evénements postérieurs à la clôture Mise en place de la réforme Bâle 2 Analyse du bilan consolidé Propriétés immobilières et équipements 5 Rapport du Président sur le contrôle interne et la gestion des risques Politique de rémunération Commissaires aux comptes Rapports des Commissaires aux comptes sur le Rapport du Président sur le contrôle interne et la gestion des risques Rapport spécial des Commissaires aux comptes sur les conventions et engagements réglementés 6 35 36 38 41 43 58 60 62 64 65 65 66 70 7 7 8 GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE 71 Conseil d’administration Direction générale Informations complémentaires sur les membres du Conseil et les Directeurs généraux délégués Comité exécutif Comité de direction Groupe Rapport du Président sur le Gouvernement d’entreprise 72 80 Document de référence 2011 - GROUPE SOCIETE GENERALE 82 83 84 85 93 107 128 130 131 RESSOURCES HUMAINES 133 Emploi Rémunérations Avantages sociaux Intéressement, participation et actionnariat salarié Diversité et égalité Hommes-Femmes Les relations professionnelles et le bilan des accords collectifs Les condition d’hygiène et sécurité La gestion des carrières et la formation L’emploi et l’insertion des travailleurs handicapés Impact des activités sur le développement régional et local Annexe NRE 2010 – Partie sociale 134 137 138 138 140 142 143 144 146 146 148 RESPONSABILITE SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE 151 Responsabilité sociale et environnementale Annexe NRE 2010 – Partie environnementale 152 154 CONFORMITE ET LUTTE ANTI-BLANCHIMENT 161 Conformité et lutte anti-blanchiment 162 Page 9 10 GESTION DES RISQUES 165 Introduction Les risques de crédit Les risques de marché Informations financières spécifiques Les risques structurels de taux et de change Les risques de liquidité Les risques opérationnels Les risques de non conformité et de réputation Les risques juridiques Les risques environnementaux Autres risques Ratios réglementaires 166 174 185 191 202 204 207 ELEMENTS FINANCIERS 221 Etats financiers consolidés Notes annexes aux comptes consolidés Rapports des Commissaires aux comptes sur les comptes consolidés Comptes sociaux Notes annexes aux comptes sociaux Principaux mouvements ayant affecté le portefeuille titres en 2010 Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes annuels 223 230 212 212 215 215 216 Page 11 12 13 ELEMENTS JURIDIQUES 419 Statuts Règlement intérieur du Conseil d’administration Charte de l’administrateur 420 425 430 RESPONSABLE DU DOCUMENT DE REFERENCE ET DU RAPPORT FINANCIER ANNUEL 433 Responsable du Document de référence Attestation du responsable du Document de référence Responsable du contrôle des comptes 434 TABLE DE CONCORDANCE 437 343 345 353 415 416 Abréviations courantes :

https://www.fichier-pdf.fr/2011/10/18/document-de-reference-2011/

18/10/2011 www.fichier-pdf.fr

Dossier Massilia Socios Club 64%

massilia socios club projet d’actionnariat populaire massilia-socios-club.lepotcommun.fr sommaire p.4 Eléments de contexte, p.

https://www.fichier-pdf.fr/2016/10/06/dossier-massilia-socios-club/

06/10/2016 www.fichier-pdf.fr

Dossier Massilia Socios Club présentation 63%

massilia socios club projet d’actionnariat populaire massilia-socios-club.lepotcommun.fr sommaire p.4 Eléments de contexte, p.

https://www.fichier-pdf.fr/2016/10/25/dossier-massilia-socios-club-presentation/

25/10/2016 www.fichier-pdf.fr

20170125-rapport-etat-actionnaire (1) 63%

91 III - Une logique de tutelle toujours vivace....................................................93 A - La confusion entre actionnariat et tutelle ........................................................

https://www.fichier-pdf.fr/2017/06/21/20170125-rapport-etat-actionnaire-1/

21/06/2017 www.fichier-pdf.fr

Brochure 1ère partie.chapitre1 63%

Le crédit productif Les coopératives ne répondent pas au problème de l'actionnariat.

https://www.fichier-pdf.fr/2016/05/18/brochure-1ere-partie-chapitre1/

18/05/2016 www.fichier-pdf.fr

Carton Le mans 62%

BANQUIER PRIVÉ ACTIONNARIAT FAMILIAL ARKÉON Finance OLIVIER PROVOST DAVID HELLEGOU .L’AVOCAT .LE FINANCEUR PUBLIC Oratio Avocats Sofired KPMG JULIE DUCANGE BNP Paribas Banque Privée GAËL BIELECKI Bien vendre son entreprise...

https://www.fichier-pdf.fr/2013/10/24/carton-le-mans/

24/10/2013 www.fichier-pdf.fr