Recherche PDF


Cet outil permet de trouver un fichier parmi les documents publics partagés par les utilisateurs de Fichier-PDF.fr.
Dernière mise à jour de la base de données: 05 octobre à 22:24 - Environ 390000 fichiers indexés.

Afficher résultats par page

Réponses pour «drogue»:



Total: 2000 résultats - 0.102 secondes

100% - global commission FR

PLACE À DE NOUVELLES APPROCHES 10 Principales voies vers des politiques efficaces en matière de drogues 16   2.1 Accorder la priorité à la santé et à la sécurité 18   2.2 Garantir un accès aux médicaments essentiels et au soulagement de la douleur 20   2.3 Mettre fin à la criminalisation et à l’incarcération des usagers de drogues 21   2.4 Recentrer les réponses répressives au trafic de drogues et au crime organisé 23   2.5 Réglementer les marchés de la drogue pour donner le contrôle aux gouvernements 26 UN ÉLAN MONDIAL VERS DES POLITIQUES EFFICACES ET HUMAINES 32 Références et notes 37 Écrivain et intellectuel, Pérou Annexe :

fichier-pdf.fr/2014/10/09/global-commission-fr/ 09/10/2014

99% - talk aborder fra

talk aborder fra Les parents font la différence.

fichier-pdf.fr/2014/11/03/talk-aborder-fra/ 03/11/2014

99% - Drogue final

Drogue final LA DROGUE Plusieurs équipages et personnages sont impliqués dans le commerce de la drogue à Zion.

fichier-pdf.fr/2017/01/30/drogue-final/ 30/01/2017

99% - Drogues

Le nombre de décès liés à la drogue déclarés en 2012 atteindrait, selon les estimations, 183 000 (ou un chiffre situé entre 95 000 et 226 000), ce qui correspond à un taux de mortalité de 40,0 décès (entre 20,8 et 49,3) pour un million de personnes chez les 15-64 ans.

fichier-pdf.fr/2014/06/28/drogues/ 28/06/2014

97% - Global Commission Report French

Thorvald Stoltenberg, ancien ministre des Affaires étrangères et Haut Commissaire des Nnies pour les réfugiés, N R É S UM É La guerre mondiale contre la drogue a échoué.

fichier-pdf.fr/2012/09/04/global-commission-report-french/ 04/09/2012

97% - TRACT

Or, les salles de shoot légalisent de fait la consommation de drogue L'assemblée nationale a refusé la dépénalisation du cannabis.

fichier-pdf.fr/2013/09/14/tract/ 14/09/2013

97% - mais.. a propos de la bière

Nous considérons l’alcool comme une drogue également.

fichier-pdf.fr/2014/12/16/mais-a-propos-de-la-biere/ 16/12/2014

97% - Drogues au volant 2015

Les risques associés à la conduite sous l’influence de drogues sont très importants car toute drogue agit sur le cerveau.

fichier-pdf.fr/2015/04/04/drogues-au-volant-2015/ 04/04/2015

96% - Drogues et psychédéliques n'appartiennent pas au même monde

A ce titre, elles ne doivent pas être appelées « drogues », même si à l'origine le terme « drogue » signifiait tout simplement « médicament ».

fichier-pdf.fr/2011/05/21/drogues-et-psychedeliques-n-appartiennent-pas-au-meme-monde/ 21/05/2011

96% - Drogues et stupýýfiants

Epices Le statut et le prix des drogues varie énormément selon l'éloignement du lieu de production et le statut légal de la drogue;

fichier-pdf.fr/2013/11/09/drogues-et-stup-fiants/ 09/11/2013

96% - cannabis et cannabinoides

Thompson, parlons un peu de DROGUE, histoire de lui rendre hommage...

fichier-pdf.fr/2015/07/25/cannabis-et-cannabinoides/ 25/07/2015

95% - Cristal meth

Les divers intervenants du milieu de la toxicomanie s’inquiètent de la popularité croissante de cette drogue, particulièrement dans la communauté gaie où le cristal meth est maintenant devenu une drogue de prédilection.

fichier-pdf.fr/2014/11/03/cristal-meth/ 03/11/2014

94% - facultes affaiblies

AIBLIES… ULTÉS AFF LES FAC FACULTÉS AFFAIBLIES… ÇA COMMENCE AVANT 0,08 Conduire avec les facultés affaiblies par l’alcool, la drogue ou les médicaments, c’est criminel.

fichier-pdf.fr/2014/11/03/facultes-affaiblies/ 03/11/2014

94% - plan gouvernemental drogues 2013 2017 DF

plan gouvernemental drogues 2013 2017 DF Préface Préface (RO) Plan gouvernemental de lutte contre les drogues IV.indd 3 3 17/12/2013 14:51:24 (RO) Plan gouvernemental de lutte contre les drogues IV.indd 4 17/12/2013 14:51:24 Sommaire Lettre de mission9 Introduction13 Partie 1 Prévenir, prendre en charge et réduire les risques19 Prévenir et communiquer21 Valoriser les stratégies de prévention fondées sur les preuves22 Agir sur l’environnement et les comportements22 Renforcer les actions de prévention23 Diminuer l’attractivité des produits du tabac et de certaines boissons alcooliques25 Prévenir dans le monde du travail26 Accroître l’impact des campagnes de communication28 Accompagner et prendre en charge31 Adapter les offres de soins de premier recours et spécialisés31 Adapter les stratégies thérapeutiques33 Réduire les risques sanitaires et les dommages sociaux39 Ouvrir de nouvelles perspectives dans le domaine de la réduction des risques39 Agir spécifiquement dans les Outre-Mer43 Partie 2 Intensifier la lutte contre les trafics45 Agir en amont des trafics47 Renforcer la coopération internationale et la mutualisation du renseignement47 Renforcer les capacités de contrôle des vecteurs terrestre, aérien et maritime47 Accroître la surveillance de l’utilisation du vecteur Internet et la lutte contre l’offre de produits illicites en ligne48 Sommaire (RO) Plan gouvernemental de lutte contre les drogues IV.indd 5 5 17/12/2013 14:51:24 Adapter la réponse publique à l’échelle des trafics de stupéfiants49 Traiter spécifiquement le trafic local, en particulier dans les quartiers de la politique de la ville et à l’intérieur des « zones de sécurité prioritaires » (ZSP)49 Apporter une réponse spécifique au trafic de stupéfiants dans les villes petites et moyennes aussi bien qu’en milieu rural50 Poursuivre l’effort de démantèlement des grands réseaux de trafic disposant de ramifications internationales50 Lutter contre le trafic impliquant les mineurs50 Lutter contre le trafic de drogues en milieu carcéral51 Agir en aval des trafics par un renforcement de la lutte contre le blanchiment des capitaux illicites et de l’approche patrimoniale des enquêtes judiciaires53 Renforcer la lutte contre le blanchiment des fonds issus des trafics53 Poursuivre, au niveau judiciaire, les actions menées en matière d’enquêtes patrimoniales53 Agir sur les grandes tendances émergentes en matière de production et d’offre55 Intensifier la lutte contre la cannabiculture55 Poursuivre la lutte contre la contrebande de tabac56 Améliorer la réponse publique en matière de drogues de synthèse56 Renforcer la lutte contre le détournement des précurseurs chimiques de produits stupéfiants56 Promouvoir une action ciblée de lutte contre le trafic de stupéfiants dans les Outre-Mer59 Renforcer la lutte contre le trafic inter-îles dans les Antilles59 Intensifier la lutte contre les trafics locaux dans l’ensemble des territoires des Outre-Mer59 Renforcer l’action du Centre interministériel de formation anti‑drogue de Fort de France (CIFAD) à destination des États voisins des Départements français d’Amérique60 Partie 3 Mieux appliquer la loi61 S’adosser à la loi pour protéger les populations63 Limiter l’entrée en consommation des jeunes63 Mieux prévenir les dommages liés à l’alcool et au tabac64 6 Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives 2013-2017 (RO) Plan gouvernemental de lutte contre les drogues IV.indd 6 17/12/2013 14:51:24

fichier-pdf.fr/2014/02/27/plan-gouvernemental-drogues-2013-2017-df/ 27/02/2014

94% - Politique sociale

Politique sociale -.2014 ‫ اﻧﺘﺨﺎﺑﺎت اﻟﺮﺋﺎﺳﯿﺔ‬- ‫ﺑﺮﻧﺎﻣﺞ اﻟﻤﺮﺷﺢ اﻟﺤﺮ ﺷﻔﯿﻖ ﺗـــﻮﻣﻲ‬ Programme du candidat indépendant Toumi Chafik- Présidentielle 2014 – 2014 ‫اﻟﺴﯿﺎﺳﺔ اﻻﺟﺘﻤﺎﻋﯿﺔ‬ Politique sociale Combattre la commercialisation et la consommation de la drogue :

fichier-pdf.fr/2012/12/16/politique-sociale-3/ 16/12/2012

94% - Politique sociale 1

Politique sociale 1 -.4102 ‫ انتخابات الرئاسية‬- ‫برنامج المرشح الحر شفيق تـــومي‬ Programme du candidat indépendant Toumi Chafik- Présidentielle 2014 – 2014 ‫السياسة االجتماعية‬ Politique sociale Combattre la commercialisation et la consommation de la drogue :

fichier-pdf.fr/2012/12/12/politique-sociale-1/ 12/12/2012

94% - Fouchet Opt4

Fouchet Opt4       14/11/2011  Méthodes cliniques en institution  Intervention de Jean‐Marc Josson, directeur du centre ENADEN    Le centre Enaden a été crée en 1982 par Marc de Vos  en réponse à l’exclusion des toxicomanes des  centres de santé mentale.  Les conséquences de certaines consommations de drogues peuvent amener les sujets vers le centre.  Comment aborder cette clinique de la consommation ?  Difficultés  du  centre :  comment  comprendre  les  rechutes,  les  overdoses,  l’agressivité,  passage  à  l’acte, brusque départ de l’institution,… ?    • Fonction de la drogue  Il est important de prendre conscience de la fonction de la drogue chez le sujet pour cerner ce que la  drogue traite. Quel est « l’insupportable » du sujet que la drogue doit faire oublier ? Freud décrit la  drogue à partir de sa fonction.    Lacan cherche à tous prix à se tenir au plus près de la condition humaine.  « Il  n’y  a  pas  de  rapport  sexuel »    l’homme  ne  dispose  d’aucun  programme  génétique,  de  mode  d’emploi dans les relations sociales car il est parasité par le langage (>< animaux).  L’homme  n’est  jamais  bien  portant,  il  est  toujours  malade    aucune  guérison  n’est  possible  (cfr  Philippe  Binet).  Lacan  reconsidère  donc  le  symptôme,  c’est  ce  qui  permet  de  faire  tenir  le  nœud  ensemble dans le cadre d’une clinique borroméenne.  Chaque  être  humain  prend  appui  sur  un  symptome  pour  supporter  l’existence,  c’est  « normal ».  le  centre Enaden se base sur cette approche. La drogue permettrait donc au sujet d’être insensible à sa  détresse, à l’incurable.  De  fait,  chaque  cas  doit  être  construit.  On  prend  en  compte  la  clinique  du  sujet,  l’ensemble  de  sa  dynamique d’existence pour déterminer la position subjective du sujet.  Dans  certains  cas,  la  drogue  peut  servir  de  « justification »,  de  « paravent »  face  à  une  possible  maladie  mentale :  « je  suis  toxicomane  mais  pas  fou »,  « j’entends  des  voix  mais  c’est  à  cause  du  LSD ».  Cas clinique  Melle L est agée d’une vingtaine d’années, elle a déjà séjourné 2 fois au centre Enaden ainsi que dans  un hopital psychiatrique pendant 1 an et demi. Quotidiennement, elle consomme de la cocaïne, de  l’héroïne, 50g de méthadone, 40 canettes de bière et des benzodiazépines.  1          14/11/2011  Melle  L  fut  placée  à  2  ans  dans  une  institution  car  sa  mère  était  trop  dépressive  pour  pouvoir  s’occuper  de  son  enfant.  Ensuite,  elle  fut  ballotée  de  foyer  en  foyer,  abusée  physiquement  et  moralement  à  tel  point  qu’elle  demanda  son  émancipation  à  16  ans.  C’est  à  ce  moment  qu’elle  tombe dans la drogue.  À 18 ans, elle finit ses études et travaille dans un home pour personnes agées mais se fait renvoyer  car elle arrive saoule sur son lieu de travail.  À 22 ans, elle tombe enceinte et est placée dans une unité « mère‐enfant » en hôpital psychiatrique.  Par la suite, son enfant lui est enlevé et est placé par le service d’aide à la jeunesse.  Ensuite, elle rencontre un homme, emménage avec lui mais il décède et elle est alors « recueillie »  par le père de cet homme.    Ce qui frappe dans ce récit de vie, c’est la détresse, l’égarement de cette jeune femme. Mais quelle  est la cause de cet égarement ?    Au centre Enaden, on conceptualise la clinique du sujet à partir de l’objet a.    Dans  la  psychose,  l’autre  est  trop  là,  trop  présent  mais  lorsque  l’autre  n’est  plus  là,  le  sujet  tombe  dans une certaine mélancolie.  Schéma de Zenoni    Névrose  Psychose    Réel  $  a  Semblant (autre,langage)  a  (…)   Dans la névrose, le sujet est divisé, il manque à l’être. La jouissance est ici transférée dans le champ  de l’autre.  Dans la psychose, il n’y a pas de séparation entre le sujet et la jouissance. La dimension de l’autre est  vide car non investie par le sujet.  La différence névrose/psychose repose surtout sur un examen de ce qui se déroule dans l’autre. On  examine  le  contexte,  la  manière  dont  la  personne  a  été  accueillie  dans  le  monde.  Tout  ça  repose  également sur le postulat selon lequel le sujet est responsable de son détachement de rôle d’objet  de l’autre.  Melle L a toujours eu à subir un rôle d’objet  objet abandonné, mis de coté. Il y a, chez ce sujet,  une inexistence de tout désir. Quelque chose est touché du coté du sentiment de vie, ce qui affecte  le  désir  et  la  motivation.  L’enfant  qu’elle  a  eu  était  clairement  de  trop  pour  elle,  n’est  ce  pas  son  ressenti propre d’être toujours en trop dans le monde ?     2          14/11/2011  La consommation peut avoir 2 statuts :  ‐ ‐ Un usage pour rompre : tentative de créer une coupure entre le sujet et son statut d’objet de  l’autre.  Un  usage  pour  lier :  pallier  au  manque  de  désir,  au  manque  de  « vie »  =  mettre  le  sujet  en  mouvement (par ex : cocaïne qui donne de l’énergie).    • Causes du recours à l’institution  La  1ère  cause  de  recours  est  rarement  la  consommation  de  drogue  en  elle‐même.  En  effet,  la  consommation de drogue est, pour le sujet, une solution qui marche et qu’il aime.  C’est souvent quand la drogue change de statut pour le sujet, quand elle devient toxique pour lui et  qu’elle  constitue  alors  un  passage  à  l’acte    il  y  a  alors  une  interrogation  sur  le  pourquoi  de  ce  changement de statut.    • Fonctions de l’institution  Sa fonction ne peut pas être réduite au sevrage. Une de ses  1ères fonctions est d’éviter le passage à  l’acte, le clash. Quand la consommation devient un ravage, on vise surtout la pulsion de mort mais  pas tellement le toxique en lui‐même. Il s’agit alors de traiter la pulsion de mort qui est à l’œuvre.  L’essentiel  n’est  pas  que  le  sujet  arrête  de  consommer  mais  que  sa  consommation  soit  moins  ravageuse.  Ce qu’il faut prendre en compte, ce n’est pas tant la toxicomanie mais ce qu’elle tente de traiter. Le  but  est  alors  d’aider  le  sujet  à  mettre  une  alternative  en  place.  L’institution  doit  donc  border  la  jouissance mais ne doit pas répondre à la place du sujet  métaphore du vase de Lao Tseu : « On  façonne l'argile pour en faire des vases, et là où il n'y a que le vide se trouve l'efficacité du vase ».    Le travailleur doit éviter de prendre un rôle dans le transfert. Il veille à ne pas incarner une figure de  l’autre à laquelle le sujet ne peut faire face ; une figure qui pousserait le sujet à consommer.    À  son  arrivée  à  l’institution,  Melle  L  change  totalement  de  position ;  elle  passe  d’une  position  de  déchet  à  une  position  où  les  autres  l’aiment.  Elle  aime  être  à  l’institution,  elle  s’y  sent  comme  un  poisson dans l’eau. Elle met en place une certaine érotomanie qui prend un tout petit peu le rôle de  la  drogue.  Or,  cette  érotomanie  ne  tient  que  dans  l’institution ;  en  dehors  de  l’institution,  elle  sombre.  Cet  « auto‐traitement »  ne  l’empêche  cependant  pas  de  consommer.  Sa  consommation  d’héroïne (que son petit‐ami lui apporte) indique quelque part la faille de son érotomanie. Pq ? Parce  que  quand  son  petit‐ami  replonge  dans  la  drogue,  il  n’écoute  plus  ses  conseils  et  du  coup,  elle  retourne à sa position de déchet.  3          14/11/2011  Ce qui fait le poids, c’est la construction du cas. Chaque élaboration vient du désir de l’intervenant. Il  faut accueillir l’intraitable le temps qu’il faut.  Il est parfois plus bénéfique de se rendre compte d’un élément qu’on ne peut pas changer, pas guérir  plutôt  que  de  tenter  de  le  guérir  à  tous  prix.  Il  faut  parfois  accepter  de  ne  pouvoir  guérir  quelque  chose = cerner les points d’incurable. Ces points vont pousser le sujet à l’invention. L’invention est ce  que Lacan appelle le symptôme.       4   

fichier-pdf.fr/2012/03/07/fouchet-opt4/ 07/03/2012

94% - le magasin

Prix de la drogue multiplié par 10, et 200 nuyens pour du médical) Il existe de nombreux patch différents.

fichier-pdf.fr/2013/11/08/le-magasin/ 08/11/2013

94% - ARGOT Tabac et Drogue

ARGOT Tabac et Drogue     JEANNOT LLARGOMUCH                                                             DROGUE ET TABAC               ­ maquette d'argot ­              TABAC ALLUMETTE :

fichier-pdf.fr/2016/11/08/argot-tabac-et-drogue/ 08/11/2016

94% - ARGOT Tabac et Drogue

ARGOT Tabac et Drogue     JEANNOT LLARGOMUCH                                                             DROGUE ET TABAC               ­ maquette d'argot ­              TABAC ALLUMETTE :

fichier-pdf.fr/2018/12/15/argot---tabac-et-drogue/ 15/12/2018

93% - pub 155 1

À titre d’exemple, la sécurité routière ou les dommages économiques (baisse des ressources fiscales, coût social de la drogue, coût de l’accidentologie…) n’ont pas été retenus.

fichier-pdf.fr/2014/11/30/pub-155-1/ 30/11/2014

93% - Dans l'enfer de la cité Pissevin de Nîmes, cancérisée par le trafic de drogue

08/09/2020 Dans l'enfer de la cité Pissevin de Nîmes, cancérisée par le trafic de drogue Réservé aux abonnés Dans l'enfer de la cité Pissevin de Nîmes, cancérisée par le trafic de drogue ENQUÊTE - Entre héroïne, cocaïne et cannabis, plongée au cœur d'un quartier où les caïds marocains contrôlent l'une des plaques tournantes les plus actives de France.

fichier-pdf.fr/2020/09/08/dans-lenfer-de-la-cite-pissevin-de-nimes-cancerisee-par-le-trafi/ 08/09/2020