Recherche PDF


Cet outil permet de trouver un fichier parmi les documents publics partagés par les utilisateurs de Fichier-PDF.fr.
Dernière mise à jour de la base de données: 31 octobre à 12:17 - Environ 390000 fichiers indexés.

Afficher résultats par page

Réponses pour «microfaune»:



Total: 21 résultats - 0.086 secondes

BEGENAT 2011-2012 100%

Microfaune des sols kit complet pour l’extraction de la microfaune comprenant :

https://www.fichier-pdf.fr/2012/02/03/begenat-2011-2012/

03/02/2012 www.fichier-pdf.fr

Presentation 2016 updated pdf pages 1 - 10 97%

Présenta*on!de!l’étude!et!du!projet!sur!la!microfaune!du!Célé!!

https://www.fichier-pdf.fr/2016/07/25/presentation-2016-updated-pdf-pages-1-10/

25/07/2016 www.fichier-pdf.fr

M9661 74%

https://www.fichier-pdf.fr/2011/11/10/m9661/

10/11/2011 www.fichier-pdf.fr

Catalogue collège, lycée, enseignement sup-basse def 73%

- Observer et reconnaître quelques espèces de la microfaune aquatique ;

https://www.fichier-pdf.fr/2015/11/03/catalogue-college-lycee-enseignement-sup-basse-def/

03/11/2015 www.fichier-pdf.fr

Les entomonautes n°04 59%

celui vendu en ligne par Microfaune et le Carson MM­200 MicroMax.

https://www.fichier-pdf.fr/2016/03/18/les-entomonautes-n-04/

18/03/2016 www.fichier-pdf.fr

journée de la pêche et des milieux aquatiques 58%

pêche de truite dans le lac, découverte de la microfaune du ruisseau (IBGN), récolte et observation des « petites bêtes » à la loupe binoculaire pour leur donner un aperçu de la richesse de la vie aquatique.

https://www.fichier-pdf.fr/2010/03/09/7pqlvq0/

09/03/2010 www.fichier-pdf.fr

Fraises espagnolespat 56%

Fraises espagnoles/ scandale écologique          Très instructif !               D'ici à la mi‐juin, la France aura importé  d'Espagne plus de 83 000 tonnes de fraises.  Enfin, si on peut appeler «fraises» ces gros  trucs rouges, encore verts près de la queue  car cueillis avant d'être mûrs, et ressemblant  à des tomates. Avec d'ailleurs à peu près le goût des tomates...    > > Si le seul problème posé par ces fruits était leur fadeur, après tout, seuls les  consommateurs piégés pourraient se plaindre d'avoir acheté un produit qui se brade  actuellement entre deux et trois euros le kilo sur les marchés et dans les grandes surfaces,  après avoir parcouru 1 500 km en camion. À dix tonnes en moyenne par véhicule, ils sont 16  000 par an à faire un parcours valant son pesant de fraises en CO2 et autres gaz  d'échappement. Car la quasi‐totalité de ces fruits poussent dans le sud de l'Andalousie, sur  les limites du parc national de Doñana, près du delta du Guadalquivir, l'une des plus  fabuleuses réserves d'oiseaux migrateurs et nicheurs d'Europe.   Il aura fallu qu'une équipe d'enquêteurs du WWF‐France s'intéresse à la marée montante  de cette fraise hors saison pour que  soit révélée l'aberration écologique de cette  production qui étouffe la fraise française (dont une partie, d'ailleurs, ne pousse pas dans  de meilleures conditions écologiques). Ce qu'ont découvert les envoyés spéciaux du WWF,  et que confirment les écologistes espagnols, illustre la mondialisation bon marché.   Cette agriculture couvre près de six mille hectares, dont une bonne centaine empiète déjà  en toute illégalité (tolérée) sur le parc national. Officiellement, 60% de ces cultures  seulement sont autorisées; les autres sont des extensions «sauvages» sur lesquelles le  pouvoir régional ferme les yeux en dépit des protestations des écologistes.    > > Les fraisiers destinés à cette production, bien qu'il s'agisse d'une plante vivace  productive plusieurs années, sont détruits chaque année. Pour donner des fraises hors  saison, les plants produits in  vitro sont placés en plein été dans des frigos qui simulent  l'hiver, pour avancer leur production. À l'automne, la terre sableuse est nettoyée et  stérilisée, et la microfaune détruite avec du bromure de méthyl et  de la chloropicrine. Le  premier est un poison violent interdit par le protocole de Montréal sur les gaz attaquant la  couche d'ozone, signé en 1987 (dernier délai en 2005); le second, composé de chlore et  d'ammoniaque, est aussi un poison dangereux: il bloque les alvéoles pulmonaires.    > > Qui s'en soucie? La plupart des producteurs de fraises andalouses  emploient une main‐ d'oeuvre marocaine, des saisonniers ou des sans‐papiers sous‐payés et logés dans des  conditions précaires, qui se réchauffent le soir en brûlant les résidus des serres en  plastique recouvrant les fraisiers au coeur de l'hiver.   > > ... Un écologiste de la région raconte l'explosion de maladies pulmonaires et  d'affections de la peau.        > > Les plants poussent sur un plastique noir et reçoivent une  irrigation qui transporte des engrais, des pesticides et des  fongicides. Les cultures sont alimentées en eau par des forages  dont la moitié ont été installés de façon illégale. Ce qui transforme  en savane sèche une partie de cette région d'Andalousie, entraîne  l'exode des oiseaux migrateurs et la disparition des derniers lynx  pardel, petits carnivores dont il ne reste plus qu'une trentaine dans  la région, leur seule nourriture, les lapins, étant en voie de  disparition. Comme la forêt, dont 2 000 hectares ont été rasés pour faire place aux fraisiers.  > >   > > La saison est terminée au début du mois de juin. Les cinq mille tonnes de plastique sont  soit emportées par le vent, soit enfouies n'importe où, soit brûlées sur place.    > > ... Et les ouvriers agricoles  sont priés de retourner chez eux ou de s'exiler ailleurs en  Espagne. Remarquez: ils ont le droit de se faire soigner à leurs frais au cas ou les produits  nocifs qu'ils ont respiré ...   > > La production et l'exportation de la fraise espagnole,  l'essentiel étant vendu dès avant la fin de l'hiver et jusqu'en  avril, représente ce qu'il y a de moins durable comme  agriculture, et bouleverse ce qui demeure dans l'esprit du  public comme notion de saison. Quand la région sera ravagée et  la production trop onéreuse, elle sera transférée au Maroc, où les industriels espagnols de  la fraise commencent à s'installer. Avant de venir de Chine, d'où sont déjà importées des  pommes  encore plus traitées que les pommes françaises...   PAR Claude‐Marie Vadrot   > > Politis jeudi 12 avril 2007    > > NB       N'hésitez pas à faire connaître ceci à vos amies et amis...       

https://www.fichier-pdf.fr/2011/04/17/fraises-espagnolespat/

17/04/2011 www.fichier-pdf.fr

INCROYABLES COMESTIBLES 51%

Ce sont aussi des espaces pédagogiques permettant aux citoyens de mieux comprendre l’intérêt d’une alimentation saine issue d’une agriculture de proximité, d’apprendre à respecter les écosystèmes des sols (microflore, bactéries, mycorhizes, microfaune) et la biodiversité, et de maitriser les pratiques agroécologiques (permaculture, biodynamie, agroforesterie…).

https://www.fichier-pdf.fr/2017/05/11/incroyables-comestibles/

11/05/2017 www.fichier-pdf.fr

revue de presse du 01 au 08 septembre 2017 45%

2439 Présentation du cycle du sol ( illustré par un schéma), de l'intérêt des Collemboles, des différents habitants de nos sols et de la technique à adopter pour observer la vie du sol avec sa microfaune.

https://www.fichier-pdf.fr/2017/09/13/revue-de-presse-du-01-au-08-septembre-2017/

13/09/2017 www.fichier-pdf.fr

Dossier pédagogique CGCV Pierrefitte et Clamecy 42%

- La microfaune (terrestre et aquatique) pour Pierrefitte-ès-Bois - Les oiseaux et les arbres pour Clamecy Ces ateliers ciblent l'ensemble des groupes qui seront accueillis, à savoir :

https://www.fichier-pdf.fr/2017/05/29/dossier-pedagogique-cgcv-pierrefitte-et-clamecy-1/

29/05/2017 www.fichier-pdf.fr

Troisième séance : exemples de programmes et d’applications régionales Applications originales de la base de données pédologiques dans l’Indre. 40%

8  Premier  Référentiel  de  la  Biodiversité  des  sols  du  Massif  Armoricain (RMQS BioDiv Armoric)  Cluzeau  D. 4 ,  Bispo  A. 3 ,  Jolivet  C. 1 ,  Bellido  A. 4 ,  Boulonne  L. 1 ,  Cannavacciuolo  M. 11 ,  Chaussod  R. 10 ,  Cortet  J. 6 ,  Lavelle P. 5 ,  Lemercier  B. 2 ,  Martin  F. 10 ,  Mateille  T. 8 ,  Mercier  V. 4 , Péres G. 4 , Plantard O. 9 , Ponge J.­F. 7 , Ranjard L. 10 , Rougé L. 4 , Ruiz  N. 5 , Velasquez  H. 5 , Villenave C. 8 , Walter C. 2  1. INRA d’Orléans InfoSol  2. Agrocampus Rennes  3. ADEME  4. UMR CNRS EcoBio  5. UMR IRD BioSol  6. UMR INRA Sols et Environnement  7. UMR CNRS de Brunoy  8. IRD Montpellier, UR Seq­Bio  9. Agrocampus ­ INRA Rennes, UMR INRA Bio3P;  10. INRA Dijon, UMR INRA MGS  11. ESA d’Angers  Considérée comme primordiale pour la durabilité des sols, la biodiversité n’est pas inclue dans  le projet de directive cadre européenne. Cette situation est la conséquence d’un manque de  connaissances  et  de  communications  sur  ce  sujet.  L’intégration  d’indicateurs  de  biodiversité  dans les réseaux de surveillance des sols constituerait pourtant un premier pas vers sa prise  en compte.  Comme  la  connaissance  de  la  composante  biologique  des  sols  ainsi  que  les  outils  de  sa  mesure et  les  références  pour  l’interprétation  des  résultats  sont  encore  lacunaires,  une  expérience unique en France a débuté sur les sites du RMQS Bretagne afin d’approfondir ces  connaissances, avec la collaboration de l’INRA d’Orléans InfoSol et Agrocampus Rennes et le  soutien de l’ADEME.  Pendant  2  ans,  les  prélèvements  d’organismes  du  sol  ont  été  réalisés  sur  les  108  sites  du  RMQS Bretagne et sur 6 sites forestiers, entre le 15 février et le 15 avril car cette période est  considérée  comme  la  plus  propice  à  l’inventaire  de  la  faune  et  de  la  microflore  du  sol  (conditions optimales de température, de réhumectation du sol, pause culturale).  L’Université de Rennes I a été chargée de la coordination des prélèvements et a mis en place  une  chaîne  de  froid  pour  conserver  l’intégrité  des  échantillons  depuis  le  terrain  jusqu’aux  laboratoires.  Les  paramètres  biologiques  ont  été  mesurés  par  différents  laboratoires  de  recherche à l’aide de protocoles de routine ou en développement.  Les différents groupes d’organismes étudiés sont :  ­  la  macrofaune  dont  les  macro­invertébrés totaux  (Univ.  Paris  12  ­  Bondy,  UMR  IRD  BioSol) et les lombriciens (Université de Rennes1, UMR CNRS EcoBio),  ­  la mésofaune dont les collemboles et acariens (ENSAIA­INPL Nancy, UMR INRA Sols  et Environnement) (UMR CNRS de Brunoy) ;  ­  la microfaune dont les nématodes libres (IRD Montpellier, UR Seq­Bio) et les kystes de  nématodes phytoparasitaires (Agrocampus ­ INRA Rennes, UMR INRA Bio3P) ;  ­  la microflore (INRA Dijon, UMR INRA MGS).  Un  index  d’activités  de  bioturbation  (étude  des  structures  biologiques  liées  à  l’activité  de  la  faune  du  sol)  est  également  élaboré  par  l’UMR  CNRS  de  Brunoy.  L’ESA  d’Angers  a  été  associée au groupe de traitements des données.  Les  premiers  résultats  sont  attendus  pour  le  printemps  2008.  Le  programme  RMQS  Biodiv  permettra  d’évaluer,  à des échelles  régionales, des paramètres biologiques  définissant  l’état  de la diversité structurelle et fonctionnelle de certains groupes d'organismes et leurs relations 9  possibles  avec  les  variables  agro­pédologiques  (type  de  sol,  usage  et  pratiques).  Il  est  également attendu des progrès sur les protocoles de prélèvement (amélioration de normes, ou  propositions de nouveaux textes), le choix des outils d’évaluation de l’état biologique des sols  afin  d’optimiser  la  surveillance  des  sols  à  l’échelle  nationale  et  européenne  (ce  projet  est  intégré dans le programme ENVASSO – A. Bispo & G.

https://www.fichier-pdf.fr/2015/07/25/troisieme-seance-exemples-de-programmes-et-d-applications-regionales-applications-originales-de-la-base-de-donnees-pedologiques-dans-l-indre/

25/07/2015 www.fichier-pdf.fr

Méthaniseur Commission d'enquête parlementaire 39%

Donc le digestat liquide, si on l’épand, il tue la faune, la microfaune du sol même la macrofaune et il s’infiltre.

https://www.fichier-pdf.fr/2019/08/07/methaniseur-commission-denquete-parlementaire/

07/08/2019 www.fichier-pdf.fr

Aadjour 37%

Ceux de biostratigraphie sont fondés sur la macro- et la microfaune ainsi que sur la microflore (Ambroggi 1963, Duffaud et al.

https://www.fichier-pdf.fr/2011/11/10/aadjour/

10/11/2011 www.fichier-pdf.fr

amendement 274 37%

Mme la présidente. La parole est à M.

https://www.fichier-pdf.fr/2014/01/13/amendement-274/

13/01/2014 www.fichier-pdf.fr

amendement 274 37%

Mme la présidente. La parole est à M.

https://www.fichier-pdf.fr/2014/01/13/amendement-274-1/

13/01/2014 www.fichier-pdf.fr

alliance de la permaculture avec l'AB pour un systeme productif et ècologique 36%

Grenouilles, écrevisses, martins-pêcheurs, hérons, ainsi qu’une riche microfaune ont fait leur apparition et apportent leur soutien d’auxiliaires de cultures.

https://www.fichier-pdf.fr/2011/10/04/alliance-de-la-permaculture-avec-l-ab-pour-un-systeme-productif-et-ecologique/

04/10/2011 www.fichier-pdf.fr

agriculture- permaculture Bec Helouin 36%

Grenouilles, écrevisses, martins-pêcheurs, hérons, ainsi qu’une riche microfaune ont fait leur apparition et apportent leur soutien d’auxiliaires de cultures.

https://www.fichier-pdf.fr/2014/11/13/agriculture-permaculture-bec-helouin/

13/11/2014 www.fichier-pdf.fr

La lutte biologique intégrée Introduction 29%

Ce fond de photos collectées sur place aide aussi nos agents sur le terrain à se familiariser avec la microfaune indigène.

https://www.fichier-pdf.fr/2012/08/04/la-lutte-biologique-integree-introduction/

04/08/2012 www.fichier-pdf.fr