Recherche PDF


Cet outil permet de trouver un fichier parmi les documents publics partagés par les utilisateurs de Fichier-PDF.fr.
Dernière mise à jour de la base de données: 23 juillet à 21:05 - Environ 390000 fichiers indexés.

Afficher résultats par page

Réponses pour «quant»:



Total: 10000 résultats - 0.186 secondes

Dossier de candidature ambassadeurV 100%

CANDIDATURE D’AMBASSADEURS REJOIGNEZ L’ÉQUIPE !

https://www.fichier-pdf.fr/2016/10/06/dossier-de-candidature-ambassadeurv/

06/10/2016 www.fichier-pdf.fr

MaquetteSiteWeb 96%

Moni l icont act us Quant aaut em vi sami ci t i aesi t ,exhoci nt el l egi maxi mepot est ,quodexi nfini t asoci et at egener i s humani ,quam conci l i avi ti psanat ur a,i t acont r act ar es estetadduct ai nangust um utomni scar i t asauti nt er duosauti nt erpaucosi unger et ur .

https://www.fichier-pdf.fr/2019/01/31/maquettesiteweb/

31/01/2019 www.fichier-pdf.fr

MaquetteAppliSiteWeb 96%

Moni l icont act us Quant aaut em vi sami ci t i aesi t ,exhoc i nt el l egimaxi mepot est ,quodex i nfini t asoci et at egener i shumani , quam conci l i avi ti psanat ur a,i t a cont r act ar esestetadduct ai n angust um utomni scar i t asauti nt er duosauti nt erpaucosi unger et ur .

https://www.fichier-pdf.fr/2019/01/31/maquetteapplisiteweb/

31/01/2019 www.fichier-pdf.fr

Conclusions Chemilly 95%

SOMMAIRE 1 CONCLUSIONS MOTIVEES ..........................................................................2 1.1 QUANT A LA REGULARITE DE LA PROCEDURE ...............................................2 1.2 QUANT AU MODE D’ASSAINISSEMENT RETENU ...............................................3 1.3 QUANT A L’UTILISATION DES INSTALLATIONS EXISTANTES ................................4 1.4 – QUANT A LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ...............................................4 1.5 QUANT AUX INCIDENCES FINANCIERES DU ZONAGE D’ASSAINISSEMENT .................4 1.6 QUANT AUX EFFETS DU ZONAGE D’ASSAINISSEMENT .......................................5 1.7 – QUANT AUX OBLIGATIONS DE LA COMMUNE DE CHEMILLY ..............................6 1.8 – QUANT AUX OBLIGATIONS DES PROPRIETAIRES ...........................................6 1.9 QUANT AUX OBSERVATIONS RECUEILLIES ....................................................7 1.10 QUANT A L’AVIS DE L’AUTORITE ENVIRONNEMENTALE ....................................7 1.11 QUANT AU PROCES VERBAL DU COMMISSAIRE ENQUETEUR ...............................8 2 CONCLUSION GENERALE...........................................................................8 3 AVIS DU COMMISSAIRE ENQUETEUR ..............................................................9 4 ANNEXES...........................................................................................

https://www.fichier-pdf.fr/2015/04/07/conclusions-chemilly/

07/04/2015 www.fichier-pdf.fr

Conclusions Clans 95%

Commune de CLANS – Enquête publique du zonage d’assainissement de la commune de CLANS SOMMAIRE 1 CONCLUSIONS MOTIVEES ..........................................................................2 1.1 QUANT A LA REGULARITE DE LA PROCEDURE ...............................................2 1.2 QUANT AU MODE D’ASSAINISSEMENT RETENU ...............................................3 1.3 QUANT A L’UTILISATION DES INSTALLATIONS EXISTANTES ................................4 1.4 – QUANT A LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ...............................................4 1.5 QUANT AUX INCIDENCES FINANCIERES DU ZONAGE D’ASSAINISSEMENT .................4 1.6 QUANT AUX EFFETS DU ZONAGE D’ASSAINISSEMENT .......................................4 1.7 QUANT AUX OBSERVATIONS RECUEILLIES ....................................................5 1.8 QUANT A L’AVIS DE L’AUTORITE ENVIRONNEMENTALE ....................................6 1.9 QUANT AU PROCES VERBAL DU COMMISSAIRE ENQUETEUR ...............................6 2 CONCLUSION GENERALE...........................................................................6 3 AVIS DU COMMISSAIRE ENQUETEUR ..............................................................7 4 ANNEXES.............................................................................................8 Jean-Christophe WANTZ, Commissaire Enquêteur - Dossier n° E14000145/25 du 22 juillet 2014 1 Commune de CLANS – Enquête publique du zonage d’assainissement de la commune de CLANS Les présentes conclusions résultent de l’étude du dossier, des constatations effectuées sur les lieux, des observations et explications émises ou développées par les techniciens, des renseignements obtenus auprès des personnes averties et de la réflexion personnelle du Commissaire Enquêteur.

https://www.fichier-pdf.fr/2015/04/07/conclusions-clans/

07/04/2015 www.fichier-pdf.fr

Conclusions Aroz 94%

Commune d’AROZ – Enquête publique du zonage d’assainissement de la commune d’AROZ SOMMAIRE 1 CONCLUSIONS MOTIVEES ..........................................................................2 1.1 QUANT A LA REGULARITE DE LA PROCEDURE ..................................................2 1.2 QUANT AU MODE D’ASSAINISSEMENT RETENU..................................................3 1.3 QUANT A L’UTILISATION DES INSTALLATIONS EXISTANTES ...................................4 1.4 – QUANT A LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ..................................................4 1.5 QUANT AUX INCIDENCES FINANCIÈRES DU ZONAGE D’ASSAINISSEMENT ....................4 1.6 QUANT AUX EFFETS DU ZONAGE D’ASSAINISSEMENT ..........................................5 1.7 QUANT AUX OBSERVATIONS RECUEILLIES .......................................................6 1.8 QUANT A L’AVIS DE L’AUTORITÉ ENVIRONNEMENTALE .......................................6 1.9 QUANT AU PROCES VERBAL DU COMMISSAIRE ENQUETEUR ..................................6 2 CONCLUSION GENERALE...........................................................................6 3 AVIS DU COMMISSAIRE ENQUETEUR ..............................................................8 4 ANNEXES.............................................................................................9 Jean-Christophe WANTZ, Commissaire Enquêteur - Dossier n° E14000142/25 du 22 juillet 2014 1 Commune d’AROZ – Enquête publique du zonage d’assainissement de la commune d’AROZ/ Les présentes conclusions résultent de l’étude du dossier, des constatations effectuées sur les lieux, des observations et explications émises ou développées par les techniciens, des renseignements obtenus auprès des personnes averties et de la réflexion personnelle du Commissaire Enquêteur.

https://www.fichier-pdf.fr/2015/04/07/conclusions-aroz/

07/04/2015 www.fichier-pdf.fr

Conclusions Pontcey 94%

Commune de PONTCEY – Enquête publique du zonage d’assainissement de la commune de PONTCEY SOMMAIRE 1 CONCLUSIONS MOTIVEES ..........................................................................2 1.1 QUANT A LA REGULARITE DE LA PROCEDURE ...............................................2 1.2 QUANT AU MODE D’ASSAINISSEMENT RETENU ...............................................3 1.3 QUANT A L’UTILISATION DES INSTALLATIONS EXISTANTES ................................4 1.4 – QUANT A LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ...............................................4 1.5 QUANT AUX INCIDENCES FINANCIERES DU ZONAGE D’ASSAINISSEMENT .................4 1.6 QUANT AUX EFFETS DU ZONAGE D’ASSAINISSEMENT .......................................5 1.7 QUANT AUX OBSERVATIONS RECUEILLIES ....................................................6 1.8 QUANT A L’AVIS DE L’AUTORITE ENVIRONNEMENTALE ....................................6 1.9 QUANT AU PROCES VERBAL DU COMMISSAIRE ENQUETEUR ...............................6 2 CONCLUSION GENERALE...........................................................................7 3 AVIS DU COMMISSAIRE ENQUETEUR ..............................................................8 4 ANNEXES.............................................................................................9 Jean-Christophe WANTZ, Commissaire Enquêteur - Dossier n° E14000146/25 du 22 juillet 2014 1 Commune de PONTCEY – Enquête publique du zonage d’assainissement de la commune de PONTCEY Les présentes conclusions résultent de l’étude du dossier, des constatations effectuées sur les lieux, des observations et explications émises ou développées par les techniciens, des renseignements obtenus auprès des personnes averties et de la réflexion personnelle du Commissaire Enquêteur.

https://www.fichier-pdf.fr/2015/04/07/conclusions-pontcey/

07/04/2015 www.fichier-pdf.fr

Conclusions Boursieres 94%

Commune de BOURSIERES – Enquête publique du zonage d’assainissement de la commune de BOURSIERES SOMMAIRE 1 CONCLUSIONS MOTIVEES ..........................................................................2 1.1 QUANT A LA REGULARITE DE LA PROCEDURE ..................................................2 1.2 QUANT AU MODE D’ASSAINISSEMENT RETENU..................................................3 1.3 QUANT A L’UTILISATION DES INSTALLATIONS EXISTANTES ...................................4 1.4 – QUANT A LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ..................................................4 1.5 QUANT AUX INCIDENCES FINANCIÈRES DU ZONAGE D’ASSAINISSEMENT ....................4 1.6 QUANT AUX EFFETS DU ZONAGE D’ASSAINISSEMENT ..........................................5 1.7 QUANT AUX OBSERVATIONS RECUEILLIES .......................................................6 1.8 QUANT A L’AVIS DE L’AUTORITÉ ENVIRONNEMENTALE .......................................6 1.9 QUANT AU PROCES VERBAL DU COMMISSAIRE ENQUETEUR ..................................6 2 CONCLUSION GENERALE...........................................................................7 3 AVIS DU COMMISSAIRE ENQUETEUR ..............................................................8 4 ANNEXES.............................................................................................9 Jean-Christophe WANTZ, Commissaire Enquêteur - Dossier n° E14000143/25 du 22 juillet 2014 1 Commune de BOURSIERES – Enquête publique du zonage d’assainissement de la commune de BOURSIERES Les présentes conclusions résultent de l’étude du dossier, des constatations effectuées sur les lieux, des observations et explications émises ou développées par les techniciens, des renseignements obtenus auprès des personnes averties et de la réflexion personnelle du Commissaire Enquêteur.

https://www.fichier-pdf.fr/2015/04/07/conclusions-boursieres/

07/04/2015 www.fichier-pdf.fr

PORTFOLIO Eva 92%

P ortfolio (n.m:

https://www.fichier-pdf.fr/2014/10/06/portfolio-eva/

06/10/2014 www.fichier-pdf.fr

PORTFOLIO Eva Midol 92%

P ortfolio (n.m:

https://www.fichier-pdf.fr/2014/11/12/portfolio-eva-midol/

12/11/2014 www.fichier-pdf.fr

My little pony Temporio world fan-fictions 91%

Très sérieuse mais sais bien rigolais quant ils le faut.

https://www.fichier-pdf.fr/2014/02/07/my-little-pony-temporio-world-fan-fictions/

07/02/2014 www.fichier-pdf.fr

MecaM0211 91%

´ MECANIQUE Universit´ e Paris Diderot L1 :

https://www.fichier-pdf.fr/2013/03/26/mecam0211/

26/03/2013 www.fichier-pdf.fr

guide restaurants 90%

Le camping décline toute responsabilité quant à votre accueil dans le restaurant, les tarifs et les informations données.

https://www.fichier-pdf.fr/2017/02/10/guide-restaurants/

10/02/2017 www.fichier-pdf.fr

jugement Cassation 88%

République Tunisienne  Ministère de la Justice   Cour de Cassation  Affaire n° 76 1105.2912      Arrêt de la Cour de Cassation       Vu le pourvoi en cassation  introduit le 5 juin 2012   par Maître Mohamed Gahbiche, avocat à Sousse,  représentant  la  Société  Civile  Professionnelle  d’Avocats  Bouraoui  et Gahbiche,  élisant  domicile  au  cabinet sis  rue d’Algérie.    Pour :  Slah Mani, Président Directeur Général de la Société d’Etudes et de Développement de Sousse  Nord et de la Société Hôtelière et Touristique de Port el Kantaoui, Hammam Sousse    Contre : Malek Rejiba, Avocat, Président du Syndicat des Copropriétaires des Maisons de la Mer et  des Jardins, élisant domicile au cabinet de son représentant, Maître Malek Rejiba, avocat à Sousse.    Après avoir pris connaissance de l’arrêt attaqué rendu par la Cour d’Appel de Sousse 2,  n° 6082, en  date du 14 mai 2012, et qui a jugé  de recevoir  l’appel en la forme et au fond et a enjoint  à  l’intimé  ce  qui  est  requis  au  fond,  de  restituer  à  l’appelant  [Malek  Rejiba],  en  sa  qualité  de  Président  du  Syndicat des Copropriétaires des Maisons de la Mer et de Jardins de Port El Kantaoui, l’ensemble des  documents  relatifs  au  syndicat  de  Copropriété  et  particulièrement    l’état  financier  actuel  faisant  apparaître l’état de règlement des  charges de  copropriété, la liste des biens de la  copropriété, son  compte de banque, le fichier des copropriétaires, les clés du club culturel, exonérer le demandeur de  la pénalité, et lui restituer le dépôt de garantie.    Après examen des pièces du pourvoi communiquées au défendeur au pourvoi [Maître Malek Rejiba],  par    l’huissier  de  justice,  Maître  Hechmi    Gouta,  en  date  du  6  juin  2012,  après  examen  de  l’arrêt  contesté, ainsi que du procès‐verbal d’information et les autres documents présentés le 6 juin 2012.    Après examen des  remarques formulées par le Ministère Public, le 28 juin 2012 qui demandaient la  recevabilité du pourvoi en la forme et le refus quant au fond et les réserves émises par celui ci.    Après délibération réglementaire en Chambre de Conseil    Déclare ce qui suit :    Quant en la forme :     Attendu  que  le  pourvoi  a  rempli  l’ensemble  des  conditions  de  fonds  et  de  formes  légales  conformément  à  l’article  185  et  suivants  du Code  de  Procédures  Civiles  et  Commerciales,  reçoit  le  pourvoi en cassation.    Quant au fond :   Attendu  que  à  travers  les faits  de  l’espèce  tels  que  corroborés  par  l’arrêt  critiqué  et  par  les  pièces  figurant  au dossier, il appert que le Demandeur au fond  [Maître Malek Rejiba] (contre qui le présent  pourvoi  est  formé)  a  introduit  un  recours  auprès  du  Tribunal  de  Première  Instance  de  Sousse  2,  exposant que, à la suite de l’Assemblée Générale des Copropriétaires des Maisons de la Mer et des  Jardins de Port el Kantaoui tenue en date du 19 août 2011, il a été élu nouveau Président du Syndicat  cité,  et  qu’en  dépit  de  l’accomplissement  des  procédures  légales,  le  Président  du  Syndicat  démis  a  refusé  de  se  conformer  aux  décisions  de  l’Assemblé  Générale,  a  refusé  de  faire  la  passation  de  pouvoir au Président nouvellement élu et refusé de restituer les documents y relatifs, le Demandeur  [ Maître Malek Rejiba] a requis qu’il lui soit enjoint de les lui remettre avec les clés du local culturel.    Suite  à  cette  procédure,  le  Tribunal  de  Première  instance    a  jugé  (jugement  n°2197  en  date  du  6  décembre 2011) le refus de la demande.    Attendu que le l’appelant [Maître Malek Rejiba] a interjeté appel au fond et que la Cour d’Appel a  rendu l’arrêt cité ci‐dessus –    Attendu que le Demandeur au pourvoi [M. Slah Mani]  a présenté les moyens suivants :    D’insuffisance des motifs    La décision critiquée [rendue par  la Cour d’Appel] contre l’intimé [M. Slah Mani]   a été prise contre   la Société d’Etudes et de Développent de Sousse Nord et la Société Hôtelière et Touristique de Port el  Kantaoui, ce qui fait qu’il a été rendu à l’encontre de deux personnes morales qui n’ont pas qualité à  détenir  ces  documents,  lesquels  sont  détenus  par  le  Président  du  Syndicat  des  Copropriétaires  [jusqu’alors M. Slah Mani], conformément à l’article 59 du Règlement de Copropriété ;     et que le jugement critiqué a commis une erreur dans sa motivation en ce qu’il a considéré que sa  présence [de M. Mani]  à l’instance, régularisait les procédures. Et en outre que le jugement, qui a  décidé  la  restitution  des  clés  a  commis  une  erreur    quant  à  la    spécificité  du  référé    déclarant  que  l’intimé [M. Slah Mani]   est demeuré en infraction  aux décisions de l’Assemblée Générale et qu’il a  par  ce  biais,  empêché  l’exécution  des  décisions  de  l’Assemblée  [alors  que  la  mention  des  clés  n’apparaissait pas dans les décisions de l’Assemblée du 19 août 2011 et que le fait qu’il retienne les  clés n’était pas de nature à empêcher l’exécution des décisions de l’Assemblée].    Et il appartenait au juge des référés d’examiner ce moyen et d’en tirer les conséquences légales ‐ Ce  qui  entache le jugement critiqué d’insuffisance  de motifs, outre qu’il a été pris contre ceux qui n’ont  pas qualité, tel que précisé ci‐dessus ; de plus il traite l’affaire sur le fond [qui fait par ailleurs l’objet  d’un  procès]  en  ordonnant  la  remise  des  clés.  C’est  pourquoi,  il  a  été  demandé  l’annulation  de  la  décision.        La cour :    Quant au  premier moyen :  Attendu  qu’il  apparaît  en  l’espèce,  que  le  défendeur  au  pourvoi  [Malek  Rejiba],  a  assigné  le  Demandeur  au    pourvoi  [M.  Slah  Mani],  en  qualité  de  Président  Directeur  Général  de  la  Société  d’Etudes  et  de  Développement  de  Sousse  Nord  et de  la  Société  Hôtelière  et  Touristique  de  Port  el  Kantaoui,  sauf  qu’il  a  dirigé  ses  demandes  finales  contre  lui  [slah  Mani],    non  pas  en  sa  qualité  de  représentant  légal  de    ces    deux  sociétés    ou  de  Président  Directeur  Général  de  ces  deux  sociétés,  mais  contre  lui    personnellement  en  sa  qualité  d’ancien  Président  du  Syndicat  des  Copropriétaires  des Maisons de la Mer et de Jardins de Port El Kantaoui, en conformité avec ce qui est précisé dans la  requête introduisant le recours, la mention de sa qualité de PDG des deux sociétés susnommées a  été  faite  pour  faire  connaître  son  identité  et  donner  les  limites  de  sa  mission,  conformément  à  l’article 6 du Code de Procédures Civiles et Commerciales et c’est ce qu’a décidé avec justesse la Cour  qui a rendu  l’arrêt contesté – Le premier moyen de pourvoi est ainsi rejeté.    Quant au deuxième moyen :  Attendu  que  le  moyen  provisoire  pris  par  la  Cour  d’Appel    dans  le  jugement  critiqué  enjoint  à   l’intimé [M.  Slah Mani] de restituer les clés, n’a pas d’incidence sur les éléments de fond entre les  parties si tant est qu’il y ait éléments de fond.  Et n’a pas d’incidence non plus sur la relation avec le propriétaire du club culturel et ne représente  pas plus qu’un moyen conservatoire en considération que  le club représente le local prévu pour les  réunions du syndicat.  Quant  à  déclarer  que  la  Cour  a  méconnu  la  demande  d’annulation    de  l’Assemblée  ayant  élu  le  nouveaux  Président  et  les  membres  du  Syndicat,  ceci  n’est  pas  de  nature  à  remettre  en  cause  son  jugement  qui  a  traité  d’une  situation  certaine  dans  le  cadre  de  ce  qui  est  autorisé  par  l’article  201  du Code  de  Procédures  Civiles  et  Commerciales,  tant  qu’il  lui  est  apparu  que  de  donner  une  autorisation légale,  à la demande du Demandeur au pourvoi, de ne pas restituer les clés  reviendrait  à faire ce qui aurait été décidé  si le procès‐verbal de l’assemblée avait été annulée.    En concluant ainsi l’arrêt critiqué de la Cour d’Appel, l’injonction de restitution des documents et des  clés a uniquement pour objet d’éviter d’entraver  la gestion des parties communes de la station de  Port el Kantaoui, dont le Demandeur au pourvoi [M. Slah Mani], lui‐même reconnaît  la position et  l’importance    quelle  tient    en  ce  qu’elle  comporte  de  logements,  de  commerces  et  d’institutions  administratives et bancaires – Ce qui nécessite fondamentalement la passation des pouvoirs par la  restitution  des  documents  et  des  moyens    matériels  permettant  au  syndicat  élu  de  procéder  à  l’administration  de  la  station  sans  remettre  en  cause  le  fond  ‐  Le  deuxième  moyen  de  pourvoi  est  ainsi rejeté.    Pour les motifs    La cour a décidé de recevoir le pourvoi quant à la forme et de le rejeter quant au fond ainsi que de  retenir le montant retenu en garantie.  Le présent arrêt est rendu par la Chambre du Conseil en date du 16 juillet 2012 par la 8è chambre  composée  par  son  Président,  M.  Radhouane    Ouerthi  et  en  présence  du  représentant  de  l’Avocat  Général, Mme Sarah  Boutaba avec  l’assistance de la secrétaire.  Secrétaire de la séance : Mme Leila Riahi         

https://www.fichier-pdf.fr/2012/08/24/jugement-cassation/

24/08/2012 www.fichier-pdf.fr

ETUDIANTS ET PRESERVATIFS AU CAMEROUN-Afrique-2012 88%

RAPPORT FINAL – ETUDE DE MARCHE MA – ETUDE SUR LE COMPORTEMENT DES ETUDIANTS QUANT A L’ACHAT DES PRESERVATIFS Université Catholique d’Afrique Centrale Institut Catholique de Yaoundé Faculté de Science Sociale et de Gestion Licence en marketing Communication Vente 2 Campus d’Ekounou RAPPORT ETUDE DU COMPORTEMENT DES ETUDIANTS FINAL QUANT A L’ACHAT DES PRESERVATIFS r ASSOU Franck Xavier EJANGUE Alexiane HAMANI Danielle Sous la supervision de :

https://www.fichier-pdf.fr/2013/01/31/etudiants-et-preservatifs-au-cameroun-afrique-2012/

31/01/2013 www.fichier-pdf.fr

PROJET SMILE (1) 87%

Nous sommes opposés à ce projet depuis le début de son lancement, quant à son cout qui aurait pu être versé aux salariés lors des versements de participations aux bénéfices !

https://www.fichier-pdf.fr/2015/03/31/projet-smile-1/

31/03/2015 www.fichier-pdf.fr

Réfutation des jahmite contemporain shaykh Al 'Ulwân 85%

Quant au fait de se conformer aux salafs, cela est une obligation par consensus.

https://www.fichier-pdf.fr/2013/09/03/refutation-des-jahmite-contemporain-shaykh-al-ulw-n/

03/09/2013 www.fichier-pdf.fr

Doctrine-celeste 85%

et qu'elle sera quant à ses mesures selon la description.

https://www.fichier-pdf.fr/2012/08/29/doctrine-celeste/

29/08/2012 www.fichier-pdf.fr

Thermo L12012 85%

L1 Physique - Chimie ρ solide T<

https://www.fichier-pdf.fr/2014/05/01/thermo-l12012/

01/05/2014 www.fichier-pdf.fr