Recherche PDF


Cet outil permet de trouver un fichier parmi les documents publics partagés par les utilisateurs de Fichier-PDF.fr.
Dernière mise à jour de la base de données: 29 septembre à 03:38 - Environ 380000 fichiers indexés.

Afficher résultats par page

Réponses pour «rejiba»:



Total: 9 résultats - 0.084 secondes

PV comite syndical 18-11-11 100%

Mr Malek Rejiba a fait un compte rendu des poursuites contre la Shotopek en sa qualité de  mandataire légal du Syndicat de Copropriété jusqu’au 19 août 2011, date de son remplacement,  en vue de la restitution des documents et des clés du local dit « Centre Culturel » appartenant à la  copropriété. Béchir Ennouri  a lu les deux mises en demeures envoyées par voie d’Huissier de  Justice à Sousse Nord demandant les documents et les clés, la deuxième mise en demeure faisant  référence à l’article 297 du Code Pénal donne un nouveau délai à l’ancien mandataire pour  exécuter ses obligations légales de restitutions.    Mr. Malek Rejiba  a fait part aux membres de l’action engagée par la société Sousse‐nord en vue  d’obtenir la nullité de l’assemblé générale du 19 août 2011 au motif qu’elle n’aurait pas été  convoqué régulièrement à cette assemblée. Les membres du Comité Syndical se sont étonnés que  Monsieur Mani, es‐qualité de Président de la société Sousse‐Nord fasse état de ses propres  turpitudes en sa qualité de Président de la Société Shotopek, anciennement présidente du  Syndicat de Copropriété ayant adressé les convocations prétendument anormales. Par ailleurs, le  juge des référés ne peut décider au fond une question aussi contestée et contestable et surtout  pour laquelle une action au fond avait déjà été intentée par la société Sousse‐Nord pour ces  mêmes motifs. Le juge des référés devrait considérer  l’action de Sousse‐Nord irrecevable.     Concernant les demandes d’audiences Mr Malek Rejiba a été reçu par Mr Kallel président de la  commission des travaux & le président de la municipalité de Hammam Sousse, Il a informé le  Comité que la rencontre avait été fructueuse, et des contacts suivis avec la municipalité vont être  établis.    DECISIONS :    I ‐ Mr. Malek Rejiba  a délégué à Béchir Ennouri le soin d’ouvrir un compte bancaire, ce que ce  dernier a accepté en précisant qu’il rendra visite à des banques dans la station pour rechercher  celle qui nous offre les meilleures conditions et surtout des facilités de trésorerie. Béchir fera les  formalités d’ouverture de compte et donnera au Président du Syndicat les fiches et documents à  signer.    II ‐ les membres du syndicat ont proposé pour des raisons pratiques (présence régulière au port)  que la seconde signature autorisée sera celle de Béchir Ennouri en même temps que  celle de Mr.  Malek Rejiba.    III – Monsieur Hechmi Miliani a été quant à lui chargé par Malek Rejiba à recueillir auprès des  administrations concernées les demandes et formulaires en vue de procéder à l’ouverture d’un  matricule fiscal du Syndicat comme entité civile non soumise à imposition ainsi que  l’affiliation à  la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) avec mention d’absence d’employés pour l’instant.     IV ‐ Mr Rejiba s’est engagé à ouvrir une boite postale à la poste de Port El Kantaoui et a demandé  qu’une page Facebook soit ouverte pour le Syndicat de Copropriété.    V – Le comite du syndicat de propriété a décidé, à l’unanimité, de nommer à  Mr Mohamed  Hamzaoui en tant que commissaire aux comptes du syndicat des coproprietaires à partir de ce  jour et pour l’année 2012 avec également pour mission d’assister et de conseiller les membres du  Syndicat de Copropriété pour une transition réussie.      VI – Le Comité du Syndicat a décidé que Mr Hechmi Miliani proposera des noms d’avocats selon  leurs spécialités reconnues afin qu’il en soit choisi un pour engager éventuellement les  procédures pénales de droit.    • Mr Malek Rejiba s’est engagé à assigner en justice La société Sousse‐Nord en vue  d’obtenir l’arrêt de la construction du Beach‐club comme décidé par l’assemblé des  copropriétaires du 19 août 2011.  Mr. Hechmi Miliani, intervient pour indiquer que cette action très tardive est vouée à  l’échec et que, compte tenu des délits et crimes commis par les responsables de Sousse‐ Nord et de la Shotopek au préjudice des copropriétaires, seule une action pénale  permettra d’arrêter les agissements délictueux de ces responsables et préserver les  intérêts suprêmes du syndicat de copropriété et des copropriétaires.  Mr. Malek Rejiba a répondu qu’il ne voulait pas engager d’action pénale.    • Il  s’est en outre engagé à adresser une mise en demeure afin d’obtenir le  remboursement  de la somme de 228.000 Tt (à parfaire) correspondant  à la soustraction  par Mr. Slah Mani, es‐qualité de Président du Syndicat de Copropriété, ayant servi au   versement aux salariés de la Shotopek d’indemnités liées  à un plan social conventionnel  de départ de ces salariés,  alors qu’aucune relation de travail ne lie la copropriété en tant  que syndicat de copropriété à ces derniers. Ce plan social, conventionnel, conforme à la  Convention Collective Hôtelière, auquel la Copropriété n’a, à aucun moment, été partie  prenante.     A titre d’information, Il est précisé que, faute de remboursement, les articles 297 et 298  du Code Pénal pourraient trouver application.    • Mr Malek Rejiba s’est aussi engagé à adresser une mise en demeure correspondant  à la  restitution par Mr. Slah Mani, es‐qualité de Président du Syndicat de Copropriété, de la  somme de 334 495 Dt (somme, vérifiée comptablement par nos commissaires aux  comptes) correspondant  au fonds de réserve de 5 Dt par M² reçus à titre de dépôt en  vue de faire face à une éventuelle catastrophe. Ce versement et son caractère de dépôt  a  été décidé par l’Assemblée des copropriétaires de 1998 et recouvré en même temps que  les charges de copropriété  à partir de 1999.    Pour Information : Cette somme est à parfaire par l’audit décidé par l’Assemblée du 19  août 2011. En effet si l’on tient compte que les surfaces utilisées pour répartir les charges   sont de 70 467 m², la SHOTOPEK aurait dû, en exécution de la décision de l’assemblée,  collecter 352 335 Dt.    Il est précisé que, faute de restitution de ces sommes, l’article 298 du Code Pénal pourrait  trouver application.    La réunion a été levée à 19h. Mr. Mohamed Hamzaoui a remis à Mr. Malek Rejiba les  projets d’appels  d’offre relatifs aux jardins et à la sécurité de la copropriété.   Mr. Malek Rejiba             Mr. Hechmi Miliani  Le président de séance           Le secrétaire de séance 

https://www.fichier-pdf.fr/2011/12/02/pv-comite-syndical-18-11-11/

02/12/2011 www.fichier-pdf.fr


jugement Cassation 93%

République Tunisienne  Ministère de la Justice   Cour de Cassation  Affaire n° 76 1105.2912      Arrêt de la Cour de Cassation       Vu le pourvoi en cassation  introduit le 5 juin 2012   par Maître Mohamed Gahbiche, avocat à Sousse,  représentant  la  Société  Civile  Professionnelle  d’Avocats  Bouraoui  et Gahbiche,  élisant  domicile  au  cabinet sis  rue d’Algérie.    Pour :  Slah Mani, Président Directeur Général de la Société d’Etudes et de Développement de Sousse  Nord et de la Société Hôtelière et Touristique de Port el Kantaoui, Hammam Sousse    Contre : Malek Rejiba, Avocat, Président du Syndicat des Copropriétaires des Maisons de la Mer et  des Jardins, élisant domicile au cabinet de son représentant, Maître Malek Rejiba, avocat à Sousse.    Après avoir pris connaissance de l’arrêt attaqué rendu par la Cour d’Appel de Sousse 2,  n° 6082, en  date du 14 mai 2012, et qui a jugé  de recevoir  l’appel en la forme et au fond et a enjoint  à  l’intimé  ce  qui  est  requis  au  fond,  de  restituer  à  l’appelant  [Malek  Rejiba],  en  sa  qualité  de  Président  du  Syndicat des Copropriétaires des Maisons de la Mer et de Jardins de Port El Kantaoui, l’ensemble des  documents  relatifs  au  syndicat  de  Copropriété  et  particulièrement    l’état  financier  actuel  faisant  apparaître l’état de règlement des  charges de  copropriété, la liste des biens de la  copropriété, son  compte de banque, le fichier des copropriétaires, les clés du club culturel, exonérer le demandeur de  la pénalité, et lui restituer le dépôt de garantie.    Après examen des pièces du pourvoi communiquées au défendeur au pourvoi [Maître Malek Rejiba],  par    l’huissier  de  justice,  Maître  Hechmi    Gouta,  en  date  du  6  juin  2012,  après  examen  de  l’arrêt  contesté, ainsi que du procès‐verbal d’information et les autres documents présentés le 6 juin 2012.    Après examen des  remarques formulées par le Ministère Public, le 28 juin 2012 qui demandaient la  recevabilité du pourvoi en la forme et le refus quant au fond et les réserves émises par celui ci.    Après délibération réglementaire en Chambre de Conseil    Déclare ce qui suit :    Quant en la forme :     Attendu  que  le  pourvoi  a  rempli  l’ensemble  des  conditions  de  fonds  et  de  formes  légales  conformément  à  l’article  185  et  suivants  du Code  de  Procédures  Civiles  et  Commerciales,  reçoit  le  pourvoi en cassation.    Quant au fond :   Attendu  que  à  travers  les faits  de  l’espèce  tels  que  corroborés  par  l’arrêt  critiqué  et  par  les  pièces  figurant  au dossier, il appert que le Demandeur au fond  [Maître Malek Rejiba] (contre qui le présent  pourvoi  est  formé)  a  introduit  un  recours  auprès  du  Tribunal  de  Première  Instance  de  Sousse  2,  exposant que, à la suite de l’Assemblée Générale des Copropriétaires des Maisons de la Mer et des  Jardins de Port el Kantaoui tenue en date du 19 août 2011, il a été élu nouveau Président du Syndicat  cité,  et  qu’en  dépit  de  l’accomplissement  des  procédures  légales,  le  Président  du  Syndicat  démis  a  refusé  de  se  conformer  aux  décisions  de  l’Assemblé  Générale,  a  refusé  de  faire  la  passation  de  pouvoir au Président nouvellement élu et refusé de restituer les documents y relatifs, le Demandeur  [ Maître Malek Rejiba] a requis qu’il lui soit enjoint de les lui remettre avec les clés du local culturel.    Suite  à  cette  procédure,  le  Tribunal  de  Première  instance    a  jugé  (jugement  n°2197  en  date  du  6  décembre 2011) le refus de la demande.    Attendu que le l’appelant [Maître Malek Rejiba] a interjeté appel au fond et que la Cour d’Appel a  rendu l’arrêt cité ci‐dessus –    Attendu que le Demandeur au pourvoi [M. Slah Mani]  a présenté les moyens suivants :    D’insuffisance des motifs    La décision critiquée [rendue par  la Cour d’Appel] contre l’intimé [M. Slah Mani]   a été prise contre   la Société d’Etudes et de Développent de Sousse Nord et la Société Hôtelière et Touristique de Port el  Kantaoui, ce qui fait qu’il a été rendu à l’encontre de deux personnes morales qui n’ont pas qualité à  détenir  ces  documents,  lesquels  sont  détenus  par  le  Président  du  Syndicat  des  Copropriétaires  [jusqu’alors M. Slah Mani], conformément à l’article 59 du Règlement de Copropriété ;     et que le jugement critiqué a commis une erreur dans sa motivation en ce qu’il a considéré que sa  présence [de M. Mani]  à l’instance, régularisait les procédures. Et en outre que le jugement, qui a  décidé  la  restitution  des  clés  a  commis  une  erreur    quant  à  la    spécificité  du  référé    déclarant  que  l’intimé [M. Slah Mani]   est demeuré en infraction  aux décisions de l’Assemblée Générale et qu’il a  par  ce  biais,  empêché  l’exécution  des  décisions  de  l’Assemblée  [alors  que  la  mention  des  clés  n’apparaissait pas dans les décisions de l’Assemblée du 19 août 2011 et que le fait qu’il retienne les  clés n’était pas de nature à empêcher l’exécution des décisions de l’Assemblée].    Et il appartenait au juge des référés d’examiner ce moyen et d’en tirer les conséquences légales ‐ Ce  qui  entache le jugement critiqué d’insuffisance  de motifs, outre qu’il a été pris contre ceux qui n’ont  pas qualité, tel que précisé ci‐dessus ; de plus il traite l’affaire sur le fond [qui fait par ailleurs l’objet  d’un  procès]  en  ordonnant  la  remise  des  clés.  C’est  pourquoi,  il  a  été  demandé  l’annulation  de  la  décision.        La cour :    Quant au  premier moyen :  Attendu  qu’il  apparaît  en  l’espèce,  que  le  défendeur  au  pourvoi  [Malek  Rejiba],  a  assigné  le  Demandeur  au    pourvoi  [M.  Slah  Mani],  en  qualité  de  Président  Directeur  Général  de  la  Société  d’Etudes  et  de  Développement  de  Sousse  Nord  et de  la  Société  Hôtelière  et  Touristique  de  Port  el  Kantaoui,  sauf  qu’il  a  dirigé  ses  demandes  finales  contre  lui  [slah  Mani],    non  pas  en  sa  qualité  de  représentant  légal  de    ces    deux  sociétés    ou  de  Président  Directeur  Général  de  ces  deux  sociétés,  mais  contre  lui    personnellement  en  sa  qualité  d’ancien  Président  du  Syndicat  des  Copropriétaires  des Maisons de la Mer et de Jardins de Port El Kantaoui, en conformité avec ce qui est précisé dans la  requête introduisant le recours, la mention de sa qualité de PDG des deux sociétés susnommées a  été  faite  pour  faire  connaître  son  identité  et  donner  les  limites  de  sa  mission,  conformément  à  l’article 6 du Code de Procédures Civiles et Commerciales et c’est ce qu’a décidé avec justesse la Cour  qui a rendu  l’arrêt contesté – Le premier moyen de pourvoi est ainsi rejeté.    Quant au deuxième moyen :  Attendu  que  le  moyen  provisoire  pris  par  la  Cour  d’Appel    dans  le  jugement  critiqué  enjoint  à   l’intimé [M.  Slah Mani] de restituer les clés, n’a pas d’incidence sur les éléments de fond entre les  parties si tant est qu’il y ait éléments de fond.  Et n’a pas d’incidence non plus sur la relation avec le propriétaire du club culturel et ne représente  pas plus qu’un moyen conservatoire en considération que  le club représente le local prévu pour les  réunions du syndicat.  Quant  à  déclarer  que  la  Cour  a  méconnu  la  demande  d’annulation    de  l’Assemblée  ayant  élu  le  nouveaux  Président  et  les  membres  du  Syndicat,  ceci  n’est  pas  de  nature  à  remettre  en  cause  son  jugement  qui  a  traité  d’une  situation  certaine  dans  le  cadre  de  ce  qui  est  autorisé  par  l’article  201  du Code  de  Procédures  Civiles  et  Commerciales,  tant  qu’il  lui  est  apparu  que  de  donner  une  autorisation légale,  à la demande du Demandeur au pourvoi, de ne pas restituer les clés  reviendrait  à faire ce qui aurait été décidé  si le procès‐verbal de l’assemblée avait été annulée.    En concluant ainsi l’arrêt critiqué de la Cour d’Appel, l’injonction de restitution des documents et des  clés a uniquement pour objet d’éviter d’entraver  la gestion des parties communes de la station de  Port el Kantaoui, dont le Demandeur au pourvoi [M. Slah Mani], lui‐même reconnaît  la position et  l’importance    quelle  tient    en  ce  qu’elle  comporte  de  logements,  de  commerces  et  d’institutions  administratives et bancaires – Ce qui nécessite fondamentalement la passation des pouvoirs par la  restitution  des  documents  et  des  moyens    matériels  permettant  au  syndicat  élu  de  procéder  à  l’administration  de  la  station  sans  remettre  en  cause  le  fond  ‐  Le  deuxième  moyen  de  pourvoi  est  ainsi rejeté.    Pour les motifs    La cour a décidé de recevoir le pourvoi quant à la forme et de le rejeter quant au fond ainsi que de  retenir le montant retenu en garantie.  Le présent arrêt est rendu par la Chambre du Conseil en date du 16 juillet 2012 par la 8è chambre  composée  par  son  Président,  M.  Radhouane    Ouerthi  et  en  présence  du  représentant  de  l’Avocat  Général, Mme Sarah  Boutaba avec  l’assistance de la secrétaire.  Secrétaire de la séance : Mme Leila Riahi         

https://www.fichier-pdf.fr/2012/08/24/jugement-cassation/

24/08/2012 www.fichier-pdf.fr

Rapport sur les action de Rejiba Malek depuis sa nomination 88%

  SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES DES MAISONS DE LA MER ET DES JARDINS  Rapport des actions du Président du Syndicat depuis le 19 aout 2011  Depuis l’élection du nouveau président du syndicat deux stratégies ont été mises en oeuvre :  ‐ ‐ 1°) – les actions du Président,  Mr Malek Rjiba qui veut obtenir un arrangement et une  passation des pouvoirs à l’amiable à tout prix avec Mr Slah Mani, le Président sortant du  syndicat en sa qualité de PDG de la Shotopek. Cette façon de voir nous a conduit à la  situation de blocage total d’aujourd’hui :     o    Le syndicat des copropriétaires n’a pu exercer les missions de sa charge,  o    nous n’avons pas pu obtenir la restitution des biens et locaux nous  permettant de nous réunir et de faire faire les prestations élémentaires  (Hygiène, gardiennage et jardins)   o    Nous n’avons  pas pu appeler les avances et fonds, nécessaires en raison  de la rétention illégale par l’ancien président de la liste des copropriétaires.    La station en situation de péril avec un service nettoyage proche de zéro , des poubelles  qui ne sont pas ramassées au jour le jour , un gardiennage presque nul , plus de  jardinage et la Shotopek qui continue à percevoir illicitement  l’argent des parkings.    En outre, il est regrettable de devoir constater qu’aucune des décisions de l’assemblée  générale du 19 août 2011 n’a été réalisée , et notamment :   o  L’arrêt des travaux du Beach Club   o  La régularisation de la situation foncière et la délivrance de certificats de  propriété  o  L’audit des 10 dernières années …..  o La fin de la gestion forcée du syndicat de copropriété (Shotopek, continue à  appeler indument des charges auprès de copropriétaire, qui dans  l’ignorance règlent des sommes qu’ils ne devaient pas payer)    2°) – La stratégie prônée par Mr Hechmi Miliani qui devant ce constat d’impuissance et  du refus par Mr Mani de respecter les décisions de l’Assemblée et le refus de Malek  Rejiba de poursuivre pénalement les délinquants, malgré les demandes réitérées en  réunion du Comité ou en réunions limitées entre Mr Rejiba et Mr Miliani, Mr Hamzaoui,  et MR Ennouri,  propose au comité de poursuivre ces faits délictueux au pénal et de  mettre en cause personnellement Mr Slah Mani en tant que Président sortant et  mandataire du syndicat  des copropriétaires et la Shotopek en tant que prestataire de  services pour obtenir la restitution :        o de 335.000 DT de fond de réserve retenus de force   o des 228.000 DT de fonds d’intervention d’investissements détournés pour  indemniser des conventions de départ à la retraite et de licenciements  économique d’ouvriers n’ayant aucune relation contractuelle avec la  copropriété  o des parties communes de la copropriété ,   o des fichiers comptables – les ordinateurs – les immobilisations     Ces actions de droit face à des sociétés et des personnes de si mauvaise foi auraient  quand même laissé la porte ouverte à une négociation avec la Shotopek en vue de la  garder en tant que prestataire de service sous le contrôle du nouveau Comité Syndical  qui sera payée en contrepartie des services rendus. Comme le président du syndic n’a  fait aucune action tangible à ce jour, des copropriétaires et 2 membres du syndic, Mr  Mohamed Hamzaoui  et moi‐même avons porté plainte au pénal en vue de la  récupération des 335.000 DT du fond de réserve et des 228.000 DT qui ont servis à  l’indemnisation des salariés de la Shotopek, et ce , avec notre propre argent , alors que  ce rôle est dévolu au président du syndic .  A noter que le Président du syndic a initié plusieurs procédures judiciaire ou extrajudiciaires  en vue de la récupération de la liste des copropriétaires et le local pour se réunir qui ont  toutes échouées, ce qui conforte aujourd’hui encore l’avis donné par  Hechmi Miliani à Mr  Rejiba selon lequel  il y a conflit d’intérêts : le président du syndic ne doit pas être notre  avocat auprès des tribunaux , pour qu’il n y ait aucune friction au sein du syndicat , et pour  que les propriétaires aient confiance , car beaucoup d’entre eux commencent à vraiment  penser que notre Président Mr Malek Rjiba est l’homme de la Shotopek et qu’il agit contre  les intérêts des copropriétaires !!!!!!!!!!!!!  Aujourd’hui  la situation exige d’agir avec une extrême urgence :  Mr Malek Rejiba doit  donner Mandat pour obtenir la restitution de tout ce qui appartient au syndicat de  copropriété, notamment les fichiers comptables en faisant appel à un avocat non concerné  par les affaires de la copropriété. Si Mr Rjiba refuse encore une fois , le mandat fera l’objet  d’un vote du Comité Syndical. 

https://www.fichier-pdf.fr/2012/01/15/rapport-sur-les-action-de-rejiba-malek-depuis-sa-nomination/

15/01/2012 www.fichier-pdf.fr

AG 17 08 2013 76%

Syndicat de Copropdété les maisons de la Mer et des jardins el ~anta"ui Règlement de Copropriété déposé en M'unicipalité de Hammam Sousse le 3 Juillet 2007 (en Français) et le 10 Août 2007 (en Arabe) PROCES-VERBAL DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DES COPROPRIETAIRES Le dix-sept août 2013, à vingt-deux heures Les copropriétaires des Maisons de la Mer et des Jardins se sont réunis au siège du syndicat en assemblée générale ordinaire sur deuxième convocation qui leur a été faite par Maître Malek Rejiba Président du Syndicat des copropriétaires, conformément aux dispositions de la loi et des règlements.

https://www.fichier-pdf.fr/2013/09/06/ag-17-08-2013/

06/09/2013 www.fichier-pdf.fr

Rapport a malek rejiba kantaoui 54%

    RAPPORT PARTIEL D’AUDIT  Voilà ce que l’audit des 10 années aurait pu notamment révéler ! En ma qualité de  commissaire aux comptes, de la copropriété j’ai pu obtenir et rechercher un certain  nombre d’informations et de documents relatifs aux investissements réalisés par l’ancien  « syndic » en rapport avec les sommes qu’il a réclamé et fait voter par l’assemblée.      ANNEE  ACQISITION      DESIGNATION  Tondeuse à gazon TORO 81 cm 2006  autotractée  2006  Logiciel SIK  Imprimante laser, Samsung ML‐ 2006  2250  Réseaux eau et électricité ‐ 1ère  2006  tranche  Réseaux eau et électricité ‐ 2ème  2007  tranche  Réseaux eau et électricité ‐ 3ème  2008  tranche  2009  Complément Réseaux Steg  Système d'arrosage,  2009  HYDROFLASH (phase 4)  WAYCON Méditerranée ‐ 24/02/2009  Horodateurs phase 7  2010  Réseau TV  Complément Système d'Arrosage  2010  (phases 7 & Rocade)  2010  Ordinateur  2010  Agencement Stand de Publicité  3 Caméras de surveillance  2010  parkings  2010  Onduleur                          APPELS FONDS  PRIX  APPELS POUR  INTERVENTION  D'ACQUISITION INVESTISSEMENT  5%  4 895,850 39 872,300 295 000,000  61 250,000 333 558,000 333 558,000  40 750,000 333 558,000 36 638,000 474 028,000  118 200,000  45 470,000 61 863,000 256 000,000  57 732,000 1 476 786,000  267 065,000 1 386,600 295 000,000 26 224,000 56 848,000 250 000,000 18 742,000 939,300 14 500,000 2 162,540 1 140,300 1 415 464,890   OBSERVATIONS ET CONCLUSIONS  ‐ Je n’ai pas pu obtenir les marchés et les contrats et particulièrement la qualification  juridique de l’opération. Dans leurs rapports « moraux » les dirigeants de la Shotopek  et le personnel écrivent avoir « cédé le réseau » à la SONEDE, la STEG et enfin à  l’ONAS !!!. La Shotopek n’avait pas qualité de céder et d’aliéner les parties communes  sans l’accord de la totalité des copropriétaires. Et le plus extraordinaire c’est que nous  avons du payer plus de 900 000 Dt pour vendre notre bien.     ‐ Je n’ai pas pu obtenir les marchés et les contrats bien qu’à plusieurs reprises j’aie  demandé au nouveau «président» (Monsieur Malek Rejiba) de les obtenir sauf à  poursuivre en abus de confiance en cas de refus. Le nouveau « président » a « signifié »  à la Shotopek 4 à 5 demandes sciemment mal formulées et viciées à la base et n’a  jamais voulu réclamer ces documents.  ‐ L’obligation du mandataire, la Shotopek était de rendre compte annuellement aux  copropriétaires en plus du budget pour obtenir les avances. Le mandataire n’a jamais  rendu compte et nous ne savons pas aujourd’hui quel est le patrimoine du syndicat des  Maisons de la mer et des jardins. Il ne nous est pas possible de vérifier que ce  patrimoine n’a pas été inscrit à l’actif de la Shotopek et les TVA déduites par elle alors  que nous  l’avons payé (y compris la TVA). Si ces biens d’une valeur de 1 415 464,890  dinars, que nous avons acquis, étaient inscrits comme je le présume à l’actif de la  Shotopek, alors nous seront en présence de fait délictueux que le commissaire aux  comptes de la Shotopek, en même temps commissaire aux comptes du syndicat, aurait  du relever et révéler aux copropriétaires et au procureur de la république. Au cas où la  Shotopek deviendrait insolvable, nous ne manqueront pas de poursuivre le  commissaire aux comptes pour réparer l’énorme préjudice que nous subissons.  ‐ Pour réaliser les investissements la Shotopek a obtenu des copropriétaires le paiement  de  1 476 786,000 Dinars ! Ils ont donc appelé 61 321,110 Dinars de plus. Ils doivent rembourser  au Syndicat cette somme dans les plus brefs délais.  ‐ Ils ont effectivement réalisé des appels de fonds de 267 065,000 Dinars au titre d’un  « fond  d’intervention » d’investissements. Plus de 228 000 Dinars ont été détournés  pour payer la retraite des salariés de la Shotopek et font l’objet d’une plainte au pénal.  Ils  doivent être reversés sans délai au compte du syndicat.  ‐ Il n’est pas possible pour l’ancien Syndic de compenser les dettes des copropriétaires  pris individuellement avec les avoirs du Syndicat tels que décrits ci‐dessus. C'est‐à‐ dire que la Shotopek ne peut pas prétendre de ne pas rembourser sous prétexte que  certains copropriétaires ont des impayés. En tant que Syndic, elle avait dans le  règlement de copropriété et les décisions successives de l’Assemblée, les moyens  juridiques pour recouvrer toutes les sommes imposées par l’assemblée. Si certains  copropriétaires n’ont néanmoins pas payé, surtout s’agissant de Sousse Nord, des Ben  Ali  et autres copropriétaires du même genre, c’est parce que le syndic n’a pas été  diligent et il n’est pas question que les copropriétaires qui ont déjà payé se voient  imposé le paiement de ceux qui n’ont pas payé, surtout les Ben Ali  ou apparentés et  Sousse nord  ‐ Sans qu’il soit encore nécessaire de le lui réclamer, la Shotopek doit rendre sans délai  tous les investissements décrits ci‐dessus.              Mohamed HAMZAOUI 

https://www.fichier-pdf.fr/2012/01/10/rapport-a-malek-rejiba-kantaoui/

10/01/2012 www.fichier-pdf.fr

PROCES VERBAL DE LA REUNION N- 6 (1) 48%

  Procès-verbal N° 6 Réunion du Comité syndical du 29 novembre 2011 Le vingt neuf novembre deux mille onze à dix huit heures  (18 heure), le Comité du Syndicat de  Copropriété  les  Maisons  de  la  Mer  et  des  Jardins  s'est  réuni  au  cabinet  de  maitre  Malek  Rjiba  actuel  President  du  Syndicat  sur  convocation  effectuée  par  mr  Hechmi  Miliani  secretaire general .   Etaient présents :  - Malek Rjiba : president, membre représentant les appartements  Béchir Ennouri : vice president, membre représentant les commerces  Hechmi Miliani : secrétaire général, membre représentant les appartements  Mohamed Hamzaoui : expert –Comptable &  Commissaire aux comptes   Etaient excusés :  - Sadok El Euch, membre représentant les appartements (absence pour s'être décommandé)  Habib Chaar, membre représentant les appartements  Zouheir Zouari, membre représentant les appartements  Sadok Kouka, membre représentant les commerces  Hedi Ben Dhiab : tresorier, membre représentant les appartements  Mustapha Ouahchi : membre représentant les appartements  Il  a  été  dressé  une  feuille  de  présence  qui  a  été  signée  par  tous  les  membres  du  Comité  présents  Ordre du jour :   - Information  sur  l’entretien  entre  mr  Slah  Mani  &  mr  Malek  Rjiba  du  vendredi  28  novembre 2011   suivi des affaires judiciaires en cours   récupération  des  documents  afférents  au  syndicat  &  la  passation  des  pouvoirs  au  nouveau syndicat .  actions  à  entreprendre  pour  procéder  à  un  appel  d’avance  de  charges  auprès  des  copropriétaires  questions diverses   Malek  Rjiba   préside  la  séance  en  qualité  de  président  du  Syndicat  de  Copropriété  et  Hechmi Miliani assure le secrétariat de la séance en qualité de secrétaire général.  Mr Malek Rjiba a fait un compte rendu des entretiens qu’il a eu avec mr Slah Mani desquels  il ressort que mr Malek Rjiba a été convié par maitre Abdeljalil Bouraoui avocat de Sousse  Nord à participer dans son bureau  à une réunion tripartite avec mr Slah Mani; mr Slah Mani  propose au cours de cet entretien les termes d’un accord dont les plus importants sont :    - - que  le  nouveau  syndicat  prenne  à  son  compte  les  ouvriers  de  la  shotopek  ayant  travaillés pour la co‐proprieté   que  la  Shotopek  peut  même  s’engager  à  aider  le  nouveau  syndicat  à  payer  les  premiers salaires de janvier 2012 si la trésorerie du nouveau syndicat ne permet pas  le paiement de ces ouvriers .  mr. Slah Mani accepte un audit de la seule année 2010  les membres du syndicat ont rejeté à l’unanimité les propositions de la Shotopek & ont décidé  d’un  commun  accord  d’attendre  la  décision  de  justice  dans  les  affaires  en  cours  et  fixée  au  mardi 6 décembre.    Mr  Malek  Rjiba  a  lu  aux  membres  du  syndicat  le  contenu  de  la  troisième  mise  en  demeure  envoyée à la Shotopek en vue de procéder à la restitution des archives, documents et biens du  syndicat, qui  exige  que dans un délai  de cinq ( 05  )  jours à partir de la mise en demeure  mr  Mohamed Hamzaoui agissant en tant que commissaire aux comptes du syndicat a mission de  se  présenter  au  local  de  la  direction  de  la  copropriété  afin  de  mettre  tout  en  œuvre  la  restitution de toutes les archives, documents et bien. Monsieur Rejiba, remettra une copie au  secrétaire général mr Hechmi Miliani pour être annexée au présent PV.  [Nota  Bene:  A  la  lecture  de  la  mise  en  demeure  envoyée  par  mr  Malek  Rjiba  à  la  Shotopek  avant de l’annexer aux présentes, mr Hechmi Miliani a constaté que mr malek rjiba ne fait pas  état  de  l’intervention  du  commissaire  aux  comptes  demandée  à  mr  Mohamed  Hamzaoui  en  vue de se présenter au local de la copropriété aux fins de procéder à toutes les opérations de  restitution  comme  lu  aux  membres  du  Comité  par  mr  Malek  Rjiba  ,  et  trouve  ça  étrange  &  non‐conforme aux affirmations du président tenus lors de la réunion.]   Prenant  la  parole  mr  Hechmi  Miliani  a  déclaré  que  ces  retards  préjudiciables  et  ces  moyens  dilatoires qui veulent  montrer que notre syndicat serait dans l’incapacité de gérer les parties  communes.  Mr. Hechmi Miliani demande alors que pour être en accord avec les résolutions de l’assemblée  générale qui l’a mandaté, Mr Rjiba doit poursuivre, en toute urgence y compris au pénal de la  mnière suivante :   - - 1°)  porter  une  affaire  au  pénal  contre  Sousse  Nord  concernant  le  Beach  Club  pour  bloquer  les  ventes  des  appartements  ,  et  toujours  dans  le  même  sujet  porter  une  affaire au pénal contre mr Slah Mani en tant que Président sortant du syndicat qui  n’a  fait  aucune  action  pour  proteger  les  co‐proprietaires  ,  et  qui  a  usé  de  sa  triple  casquette : Pdg de Sousse Nord , Pdg de la Shotopek , et Président du Syndicat pour  faire bénéficier un tiers d’un avantage de par sa fonction .  2°) porter une affaire au pénal en vue de récupérer le fond de réserve constituée en  1999 d’un montant de 334 495 DT  3°) porter une affaire au pénal en vue de récupérer la somme de 228.000 utilisées  par  la  Shotopek  pour  le  paiement  d’indemnités  à  la  retraite  d’ouvriers  de  la  Shotopek n’ayant aucune relation de travail avec la copropriété     Mr Malek Rjiba a répondu qu’il ne faudrait peut être pas aller au pénal concernant le Beach  Club & qu’il va envoyer une mise en demeure en vue d’entamer une action dans le civil pour  arrêt des travaux , mais la réponse de mr Hechmi Miliani est très sceptique à ce sujet et il a  déclaré  que  cette  procédure  est  vouée  à  l’échec  ,  vu  que  des  procédures  pareilles  ont  été  entamées par des copropriétaires , mais n’ont pas abouti , en outre mr Malek Rjiba a demandé  à mr Hechmi Miliani de lui remettre le dossier des copropriétaires mr & mme Kurek qui peut  l’aider dans sa démarche & mr Hechmi s’est engagé de lui remettre des photocopies dans les  meilleurs délais .  En  outre  mr  Malek  Rjiba  s’est  engagé  à  envoyer  deux  mises  en  demeures  à  la  Shotopek  concernant le fond de réserve & les 228.000 DT dans les 48 heures , & porter ces affaires au  pénal en vue de récupérer ces sommes .  En dernier lieu mr Malek Rjiba s’est dit quand même confiant concernant l’issue du procès que  Sousse Nord intente à notre syndicat en vue d’annuler l’assemblée générale du 19 Aout 2011  surtout  après  avoir  parlé  au  juge  concerné  ,  sachant  que  le  jugement  sera  rendu  Mardi  06  Décembre 2011 .  En  dernier  lieu  les  membre  du  syndicat  ont  chargés  mr  Hechmi  Miliani  de  provoquer  une  réunion avec les copropriétaires en vue d’un appel de fonds .  A dix neuf heures trente la réunion a été levée .    Le secrétaire général                                      Mr. Hechmi Miliani 

https://www.fichier-pdf.fr/2011/12/08/proces-verbal-de-la-reunion-n-6-1/

08/12/2011 www.fichier-pdf.fr

AIHR-IADH-Human rights Press Review- 2013.09.06 39%

L’enquête connait beaucoup d’entraves Lancé depuis le 25 avril dernier, le comité IRVA qui a été initié par Kamel Jendoubi, Besma Khalfaoui, Taib Laguili, Ghazi Gherairi, Leila Toubal, Kamel Laabidi et Naziha Rejiba a été joint par une pléiade d’avocats tunisiens et français.

https://www.fichier-pdf.fr/2013/09/06/aihr-iadh-human-rights-press-review-2013-09-06/

06/09/2013 www.fichier-pdf.fr