140901 Tribune Abbeville Mag septembre 2014 .pdf


Nom original: 140901 Tribune Abbeville Mag septembre 2014.pdf
Titre: 140901 Tribune Abbeville Mag septembre 2014
Auteur: Thierry Balesdent

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Word / Mac OS X 10.9.4 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 31/08/2014 à 16:46, depuis l'adresse IP 92.147.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 524 fois.
Taille du document: 115 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


 

 
 

Tribune  Abbeville  Mag  
Septembre  2014  
 

 

Le  temps  de  la  rentrée  a  sonné  avec  le  retour  à  l’école  pour  les  jeunes  abbevillois,  mais  
aussi   pour   l’équipe   municipale   en   place.   Il   est   certes   tôt   pour   dresser   un   bilan   des   100  
premiers  jours  de  la  seconde  mandature  de  Nicolas  Dumont  et  de  ses  amis  mais  il  y  a  fort  à  
parier   que   leur   premier   bulletin   ne   sera   pas   élogieux   au   regard   de   toutes   ces   erreurs   déjà  
commises  :  
-­‐
Erreurs   dans   le   programme,   lorsque   l’on   met   l’accent   sur   l’assistanat   préféré   à   la  
valeur   travail.   Notre   ville   a   besoin   d’une   politique   volontariste   tournée   vers   l’emploi.   Le  
programme  de  l’actuelle  majorité,  c’est  et  reste  toujours  plus  de  dépenses  sociales.  Un  seul  
chiffre  :  en  2013,  le  CUCS  à  lui  seul  aura  englouti  près  de  415  000  euros,  sans  aucun  bilan  et  
aucune  évaluation  sur  les  objectifs  à  atteindre  et  les  actions  menées  !    
-­‐
Erreurs   politiques,   lorsqu’on   assiste   impuissant   à   la   fermeture   programmée   de  
l’hôpital   public,   sacrifié   sur   l’autel   de   la   débâcle   financière   de   l’État.   Dernière   illustration,  
l’annonce  de  la  perte  de  6  postes  en  néonatologie  (bientôt  on  devra  accoucher  ailleurs  qu’à  
Abbeville  !)  
-­‐
Erreurs  de  vision  et  déficit  de  pensée,  qui  se  traduisent  par  l’absence  de  projets  pour  
l’avenir   de   notre   territoire.   Ainsi   quand   on   laisse   s’implanter   la   ferme   industrielle   (des   Mille  
Vaches)   de   M.   Ramery   aux   portes   d’Abbeville,   sans   mesurer   les   impacts   environnementaux,  
sociétales  et  sanitaires.  
-­‐
Erreurs   de   confiance,   lorsqu’on   annonce   aux   abbevillois   des   projets   économiques    
créateurs  d’emploi  qui  ne  se  révèlent  être  que  des  illusions  entretenues  par  des  moyens  de  
communication  savamment  orchestrés.  Depuis,  rien  n’a  avancé  !  
-­‐
Erreurs   de   méthode,   particulièrement   contre-­‐productives  :   fausse   concertation  sur   la  
place   des   vendeurs   ambulants,   le   positionnement   du   marché   de   plein   air…   Sur   les   rythmes  
scolaires  et  leur  mise  en  place.  Habillage  de  décisions  prises  en  catimini  par  certains  :  un  jour  
sur   l’abattage   des   arbres,   un   autre   sur   les   programmes   de   travaux,   aujourd’hui   sur   le  
boulevard  Vauban…  
 
Pour  être  irréprochable,  la  bonne  gouvernance  doit  être  partagée.  Ce  n’est  plus  le  cas  à  
Abbeville   depuis   longtemps.   La   ville   ne   doit   pas   être   le   socle   d’ambitions   personnelles   mais   la  
base  de  projets  cohérents  construits  par  tous  et  pour  tous.  Il  serait  temps  en  cette  7ème  année  
de   mandat   que   M.   Dumont   et   ses   amis   prennent   conscience   de   la   nécessité   de   changer   de  
politique  et  ce  dans  l’intérêt  de  tous.  Voilà  l’urgence!  
 
 
Stéphane  Decayeux  
pour  le  groupe  Oui  C’est  Possible  
www.stephanedecayeux.com  


Aperçu du document 140901 Tribune Abbeville Mag septembre 2014.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00261689.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.