Mali Crise au Sahel Cairn .pdf


Nom original: Mali Crise au Sahel Cairn.pdfTitre: 1Cairn.infoAuteur: 2Cairn.info

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par / PDF PT 3.30 (pdf-tools.com), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 30/04/2015 à 16:54, depuis l'adresse IP 83.202.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 588 fois.
Taille du document: 80 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


THIERRY PERRET. MALI. UNE CRISE AU SAHEL
André Bourgeot
De Boeck Supérieur | Afrique contemporaine

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Agence française de développement - - 81.255.63.179 - 22/04/2015 13h08. © De Boeck Supérieur

ISSN 0002-0478
ISBN 9782804193249

Article disponible en ligne à l'adresse:

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------http://www.cairn.info/revue-afrique-contemporaine-2014-3-page-183.htm

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour citer cet article :

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Bourgeot André,« Thierry Perret. Mali. Une crise au Sahel »,
Afrique contemporaine, 2014/3 n° 251, p. 183-185. DOI : 10.3917/afco.251.0183

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour De Boeck Supérieur.
© De Boeck Supérieur. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des
conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre
établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que
ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en
France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Agence française de développement - - 81.255.63.179 - 22/04/2015 13h08. © De Boeck Supérieur

2014/3 - n° 251
pages 183 à 185

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Agence française de développement - - 81.255.63.179 - 22/04/2015 13h08. © De Boeck Supérieur

L’auteur, ancien journaliste, correspondant de
Radio France Internationale (RFI) et du quotidien Libération en Afrique de l’Ouest (19891994), vient de publier un ouvrage intitulé Mali.
Une crise au Sahel. Ce titre confère une place
particulière au Mali dans l’ensemble saharosahélien. Thierry Perret a opté pour une narration qui prend la forme d’un récit historique non
linéaire et porteur d’un inévitable survol. Le récit
intègre, le moment venu, une écriture à la première personne, qui renvoie opportunément, à
des entretiens que l’auteur (alors journaliste) a
obtenus auprès de personnalités politiques et des
intellectuels de renom, ce qui donne corps et vie
au récit et confère au livre une lecture agréable,
facile, f luide, qui soutient l’attention du lecteur. Ce mélange des genres, original, est écrit dans un style limpide. Thierry Perret aime la langue française :
orale et écrite.
L’ouvrage débute par une « ouverture » et se termine par un « final »,
doublé d’une utile chronologie qui s’enracine en 711 après J.-C. (« Les Arabes
achèvent leur conquête de l’Afrique du nord ») pour aboutir au 8 janvier 2014,
date à laquelle « le président français annonce la diminution des effectifs militaires français au Mali ». Soit un « récit survol » d’une histoire plus que millénaire appréhendée en quatre parties relativement bien équilibrées. Il consiste
à remonter dans l’histoire, en partant de la période la plus récente (celle des
gestions politiques d’Amadou Toumani Touré (dit « ATT »), suivie par son prédécesseur Alpha Oumar Konaré (dit « AOK »), pour réemprunter une approche
chronologique plus classique qui débute par les grands empires mythiques
(Ghana, Meli, Songoye) pour finalement se terminer sur une approche plus personnalisée des réalités africaines actuelles contemporaines. Il y a là une présentation habile qui évite l’écueil de la linéarité événementielle.
C’est ainsi que la première partie consacrée au « Rêve effondré »
concerne la gestion de l’État par le général Amadou Toumani Touré jusqu’au
putsch perpétré le 21 mars 2012 par le capitaine Amadou Haya Sanogo, promu
général par le professeur Dioncounda Traoré, alors chef de l’État.
La deuxième, intitulée « Rétro-révolution », ressortie à l’émergence de
la démocratie multipartite issue de la conférence nationale souveraine sous
14. Karthala, 2014,
http://www.karthala.com/



terrains-du-siecle/2787-mali-unecrise-au-sahel-9782811110635.html.

 183

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Agence française de développement - - 81.255.63.179 - 22/04/2015 13h08. © De Boeck Supérieur

Thierry Perret
Mali. Une crise au Sahel14

15. A. Bourgeot (2013), « Le Sahel
de tous les périls ? » et « Le Sahel

184  notes de lecture

dans le désordre mondialisé »,
Recherches internationales, n° 97,

octobre-novembre, p. 55-59 et
p. 61-80.

Afrique contemporaine 251

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Agence française de développement - - 81.255.63.179 - 22/04/2015 13h08. © De Boeck Supérieur

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Agence française de développement - - 81.255.63.179 - 22/04/2015 13h08. © De Boeck Supérieur

la gestion du président Alpha Oumar Konaré, remontant jusqu’à la dictature
du général Moussa Traoré (dit « GMT »), en passant par la « longue marche »
d’Ibrahim Boubacar Kéïta (dit « IBK »), l’actuel président de la République élu
avec 77,80 % des voix, le 11 août 2013.
Puis, l’auteur dans sa remontée du temps, conduit le lecteur au sein de
la troisième partie dénommée « Histoire(s) » et disséquée par un retour à une
chronologie classique qui débute par les « Empires d’Afrique », pour atteindre
la colonisation. Au passage sont eff leurés la « Charte de Soundjata et les droits
de l’homme africains », ainsi que l’Organisation commune des régions sahariennes (OCRS) qui aurait mérité davantage de développement.
Finalement, Thierry Perret achève son ouvrage par une quatrième partie interrogative nommée « L’Afrique maudite », rendant ainsi un hommage à
l’écrivain malien Moussa Konaté et à son livre L’Afrique noire est-elle maudite ?
Cette dernière partie est également un mélange des genres : elle allie, avec bonheur, descriptions de la quotidienneté à Bamako, à des propos et des réf lexions
politiques personnelles sur l’Afrique.
L’ouvrage, généraliste, est celui d’un auteur soucieux d’approches culturalistes. Il satisfera aux exigences de savoirs, de curiosités, de connaissances du
« citoyen-honnête-homme » de notre début de siècle. Comme toute approche,
celle-ci a ses limites. En effet, il y manque des analyses plus approfondies susceptibles de procurer de meilleures compréhensions des réalités maliennes et
sahéliennes fortement conditionnées par les politiques des institutions internationales et, plus particulièrement, celles de la France.
Il suffira, à titre d’exemple, d’attirer l’attention sur ce que sont les États
sahéliens appréhendés dans leurs contextes de création et d’évolution. On ne
peut se satisfaire de simples dénonciations et d’expressions de volonté politique
de restaurer le fonctionnement des appareils d’État et l’autorité de celui-ci (trop
souvent réduit à des problèmes de démocratie), sans en analyser les causes qui
ont conduit aux constats observés. Il convient de mentionner, en premier lieu,
que la construction de l’État ne résulte pas de dynamiques spécifiques aux
sociétés sahéliennes : il se construit sur un modèle importé qui est celui de la
France. Ces créations, souvent artificielles, ont été de surcroît entravées par
des politiques néocoloniales. Ainsi, les premiers plans d’ajustement structurels
imposés par les institutions internationales monétaires et financières (Fonds
monétaire international et Banque mondiale), dès 1983, ont eu des conséquences particulièrement désastreuses sur la croissance et le développement de
ces États : enseignement et santé, deux piliers des sociétés en développement,
ont été particulièrement touchés. Les conséquences actuelles en sont encore
visibles.
En second lieu, la dévaluation du franc CFA en 1994 a engendré un
doublement des créances à rembourser. Et donc un « surendettement15 ».

16. A. Bourgeot (2012),
« La crise malienne : vers une
recomposition géopolitique des
espaces sahariens », in M. Mkhefi,



A. Antil (dir.), Le Maghreb et
son sud : vers des liens renouvelés,
CNRS-IFRI.

17. Directeur de recherche émérite
au CNRS (UMR 7130).

 185

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Agence française de développement - - 81.255.63.179 - 22/04/2015 13h08. © De Boeck Supérieur

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Agence française de développement - - 81.255.63.179 - 22/04/2015 13h08. © De Boeck Supérieur

Ces deux événements structuraux ont été précédés par un affaiblissement des
États en construction lors des grandes sécheresses de 1969-1973, qui se sont
transformées en famines généralisées assorties d’exode et d’exil, puis celle de
1983-1984. Ces sécheresses, qui ont touché l’ensemble des populations sahéliennes, ont été déstructurantes pour les sociétés de pasteurs nomades touaregs, maures, arabes, toubous et peuls. Enfin, les coups d’États militaires dans
l’espace saharo-sahélien (Mali, Niger, Mauritanie, Burkina Faso, Tchad), pardelà les clivages internes aux armées nationales, n’ont certes pas contribué à
asseoir la démocratie et la stabilité des États concernés.
La quatrième de couverture s’interroge sur le pourquoi des menaces
intégristes et sur l’effondrement de l’État malien sans y répondre véritablement.
Par ailleurs, on regrettera l’absence de données, de points de vue et d’analyses
substantielles sur les turbulences politico militaires qui agitent le septentrion
malien depuis une bonne dizaine d’années : groupes armés narco-djihadistes
et rébellions armées touarègues (cycliques depuis 1963) et leurs récentes connivences ponctuelles avec les salafistes djihadistes (notamment avec Ansar Dine
à large dominante touarègue) : ainsi, la « tribalisation » du politique n’est pas
envisagée. Pourtant, ce septentrion considéré comme une zone de non-droit, au
sein de laquelle sillonnent tous les trafics (cocaïne, cannabis, êtres humains), est
un élément organique et déterminant du Mali. Une crise au Sahel. Ces trafics
illicites (transnationaux et transversaux), gangrènent les appareils d’État. Le
Sahara n’est plus un « entre-deux », mais occupe actuellement une position de
« carrefours », qui fait du Mali un espace géostratégique16 . André Bourgeot 17


Aperçu du document Mali Crise au Sahel Cairn.pdf - page 1/4

Aperçu du document Mali Crise au Sahel Cairn.pdf - page 2/4

Aperçu du document Mali Crise au Sahel Cairn.pdf - page 3/4

Aperçu du document Mali Crise au Sahel Cairn.pdf - page 4/4




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte



Documents similaires


mali crise au sahel cairn
recomposition familiale
un exemple de cognition corporelle
inno 018 0009
rainer geiger 2015 les procedures d arbitrage
mecanisme d adhesion et d identification

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.009s