Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



LEFLOT BBS2010 Article .pdf


Nom original: LEFLOT-BBS2010-Article.pdf
Titre: KINE108_P001-056_INT.pdf
Auteur: Agnès_

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par Adobe InDesign CS3 (5.0) / PDF-XChange Viewer [Version: 2.0 (Build 42.9) (Nov 18 2009; 15:42:37)], et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/04/2016 à 20:50, depuis l'adresse IP 81.242.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 334 fois.
Taille du document: 121 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


BBS 2010

Congrès

Jean-Louis Leflot

2VBOE FU RVFM UZQF EF DIJSVSHJF
pour les lombalgies chroniques ?
What type of surgery for chronic low back pain, and when?
La place de la chirurgie dans la lombalgie chronique est sujette à débat. Cette
option est retenue dans certaines situations.

Kinésithérapie

la revue

C

24

ette présentation n’est pas un plaidoyer pour la
chirurgie de la colonne. La chirurgie des lombalgies
chroniques doit s’intégrer dans le cadre d’une équipe thérapeutique. Cette chirurgie, si on y est mené, peut être
proposée dans l’itinéraire clinique particulier d’un patient
bien précis. Y être mené signifie un accompagnement par
une équipe s’accordant sur l’échec ou l’insuffisance du
traitement conservateur.
Si cette option est retenue, elle nécessite avant toute décision définitive un dialogue singulier entre le patient et son
chirurgien. Celui-ci veillera à expliquer tous les tenants et
aboutissants de cette chirurgie :
– le pourquoi et les principes de l’acte opératoire choisi ;
– les risques éventuels (sans dramatisation excessive) ;
– le programme de convalescence (revalidation, délais de
reprise et espérances socioprofessionnelles).
Ce dialogue réintègre d’emblée le geste chirugical dans une
action concertée au sein d’une équipe thérapeutique.
Le traitement chirurgical des pathologies lombaires a une
double vocation :
– de libération neurologique (suppression du conflit discoradiculaire et libération canalaire);
– de maintien ou restauration d’un équilibre mécanique et
fonctionnel le plus proche possible de la normale.
« Minimal Invasive Surgery » doit signifier que la chirurgie se veut la moins traumatique possible pour un résultat
optimal !
2VFMRVFT ÏMÏNFOUT TPOU QSÏTFOUÏT EBOT DFU FYQPTÏ
– la voie la plus courte n’est pas toujours la meilleure ;
– le passage intracanalaire est toujours générateur de
fibrose ;
– l’instabilité lombaire primitive ou iatrogène est source
non seulement de lombalgies chroniques mais aussi
de récidives du conflit
neurologique ;
– l’équilibre frontal et saMédecin Lieutenant-Colonel,
gittal du rachis lombaire
Chirurgien Orthopédiste
doit être maintenu ;
Chef de Service Centre
Locomoteur,
– la chirurgie, maintenant
Hôpital Militaire Reine Astrid,
ou restaurant la fonction
Rue Bruyn 2, 1120 Neder-Oversi elle est possible doit
Heembeek, Belgique
Jean-Louis.Leflot@mil.be
être privilégiée (figure 1) ;

Figure 1. Clichés dynamiques d’une prothèse discale lombaire.
La prothèse discale restaure la hauteur discale et foraminale
tout en préservant la fonction du niveau concerné.

Figure 2. ALIF (Anterior lumbar interbody fusion). L’abord
antérieur rétro-péritonéal permet d’éviter le passage intracanalaire
générateur de fibrose péridurale et périradiculaire. Il offre en outre
un maximum de surface de contact pour la greffe intersomatique.
L’ALIF apparaît pour cela préférable au PLIF (Posterior lumbar
interbody fusion) qui implique un passage intracanalaire pour
réaliser la greffe intersomatique.

Kinesither Rev 2010;(108):24-25

Congrès
BBS 2010

2VBOE FU RVFM UZQF EF DIJSVSHJF QPVS MFT MPNCBMHJFT DISPOJRVFT

chirurgie dans une réflexion commune où elle peut être
acceptée comme un moindre mal doit aider le patient à
dédramatiser ce choix et peut lui ouvrir la voie d’un renouveau plus fonctionnel et mieux toléré. O

Kinésithérapie
la revue

– l’arthrodèse peut dans certains cas, fixer en bonne position une situation déjà figée ;
– pourquoi ALIF QMVUÙU RVF 1-*' (figure 2) ;
o 2VFMMFT TPOU MFT UFDIOJRVFT EJUFT EZOBNJRVFT PV EF
non-fusion ?
Dans ce cadre, si l’on peut dire qu’un dos opéré ne sera
jamais plus un dos normal stricto sensu, intégrer cette

Kinesither Rev 2010;(108):24-25

25


LEFLOT-BBS2010-Article.pdf - page 1/2
LEFLOT-BBS2010-Article.pdf - page 2/2

Documents similaires


sciatiques rebelles
leflot bbs2010 article
lombalgies chroniques 10 mars 17
fracture vertebrale d une colonne de bambou
lombalgies 12 14
radiculalgies des mi forsk


Sur le même sujet..