Newsletter1848 .pdf


Nom original: Newsletter1848.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Scribus 1.4.6 / Scribus PDF Library 1.4.6, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 24/11/2017 à 04:31, depuis l'adresse IP 178.197.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 139 fois.
Taille du document: 1.2 Mo (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


L'Omnipotent, l'Omniscient, l'Omniprésent, l'Omnibénévent...

Macron règne

- HTTPS://WWW.FACEBOOK.COM/CAUSESTOUJOURS

HTTP://PASCAL.HOLENWEG.BLOGSPOT.COM

VIVELACOMMUNE@INFOMANIAK.CH

Feuille à peu près quotidienne et assez généralement socialiste

Causes Tousjours

Genève, 4 Frimaire
(vendredi 24 novembre 2017)
9ème année, N° 1848
Paraît généralement du lundi au vendredi
(sauf quand on en décide autrement)

Quels sont les attributs de Dieu?
l'omnipotence,
l'omniscience,
l'omniprésence, l'omnibénévence. Et l'Eternité, seule qualité
qui
manque
à
Emmanuel
Macron, Emmanuel signifiant
d'ailleurs « Dieu est avec nous »
ou « que Dieu soit avec nous ».
Alors même que sa popularité
stagne autour de 40 % des
personnes sondées, Macron est
sans contre-pouvoir -sans même celui de la rue : les
manifestations contre la « loi travail » se font dans la
division syndicale, s'ajoutant à la division entre
syndicats et partis politiques. Macron tient le
présidence, le gouvernement et l'Assemblée nationale.
A droite, le mécontentement des maires furieux de la
suppression de la taxe d'habitation est sans perspective, la droite libérale a été vampirisée par
Macron et son mouvement, le Front National est aux
abonnés absents, la gauche socialiste est à la
recherche d'elle-même et la gauche « mouvementiste»
à la recherche d'un soupçon d'efficacité politique. Et
Macron règne sans avoir besoin d'être populaire : il
lui suffit d'être sans adversaire.
« REGARDEZ COMME SOURIENT LES PRÉSIDENTS...»
ac r o n es t d o n c s eul en s c èn e. E n
France, il n'a affaire qu'à des
porteurs d'eau (son Premier ministre,
ses ministres, les députés de majorité
parlementaire), des faire-valoir ou des
fi g u r a n t s . E t s a n s a d v e r s a i r e e n F r a n c e ,
i l es t m êm e d és o r m ai s s an s éq ui v al en t
en Europe : il a pour lui, devant lui,
quatre ans et demi de pouvoir presque
sans partage, alors que les chefs d'Etat
et de gouvernement des principaux
pays de l'Union Européenne sont tous
englués dans des crises politiques qui
les dépassent. Macron a été élu grâce
aux v o i x d e g auc h e, l es v o i x d e d r o i t e
lui ayant fourni l'appoint nécessaire
pour éliminer le candidat de la droite
au premier tour et la candidate de
l'extrême-droite au second. Mais ce
président élu par la gauche est allé
c h er c h er s o n P r em i er m i n i s t r e à d r o i t e,
pour casser la droite après avoir cassé la
gauche. Car c'est l'autre « effet

M a c r o n » : l a l i q u é fa c t i o n d u P S e t l e
c o n fi n e m e n t d e l a « g a u c h e d e l a
g auc h e
» d a n s u n e fo n c t i o n
t r i b un i t i en n e s an s « r el ai s d e m as s e » .
Et puis, d'ailleurs, d'où nous vient-il,
Méluche ? d'une vieille tradition de la
gauche française. Et d'un parcours à
travers presque toutes ses cultures
politiques : il fut trotskiste, puis
( c o m m e n o m b r e d e t r o t s k y s t es ) ,
s o c i a l i s t e r é fo r m i s t e e t i l e s t d e v e n u
« m o uv em en t i s t e» . E t , l e v o ul an t o u
non, personnification de la gauche de
la gauche. Une personnification tout à
fait dans la logique de la Ve République
-ce système qu'il veut dépasser, mais
a u q u e l i l e s t c o n fr o n t é , c o m m e t o u s
les acteurs politiques français, sauf ceux
q ui , d él i b ér ém en t , s e s i t uen t h o r s d u
c h am p
i n s t i t ut i o n n el

r èg n e
Ma c r o n , s o u r i a n t c o m m e « s o u r i e n t
les présidents quand ils font des promesses à l'innocent » (Violeta Parra)...

« Si le socialisme est une pommade lénifiante sous laquelle demeurent les plaies, qu'éclate le socialisme » (Jean Sénac)

CAUSEs TOUsJOURS
N° 1848, 22 As
Jour de la St Lautréamont
(vendredi 24 novembre
2017)

Peut-on dénoncer le comportement
personnel de Tariq Ramadan sans être
taxé d'islamophobie ? Peut-on rappeler
le principe de la présomption d'innocence sans être accusé de complaisance avec un gourou priapique ?
Apparemment, si on en juge par la
difficulté à gauche de défendre l'une et
l'autre de ces deux attitudes, l'une et
l'autre attirent les reproches, voire les
injures. Les choses sont pourtant
simples : Tariq Ramadan n'est pas «les
musulmans» (même s'il s'en voulait
un «intellectuel organique»), pas plus
que le curé qui se tape l'enfant de
choeur n'est « les catholiques », et le
principe de la présomption
d'innocence n'est pas là pour protéger
les coupables mais pour s'assurer (tant
que faire se peut) qu'ils le sont
réellement. C'est si compliqué que ça à
comprendre ?
Le 8e de finale de la Coupe
genevoise des clubs amateurs,
opposant l'Olympique de Genève à
Interstar II, a été reporté après que
des menaces de mort contre le
directeur technique de l'OG aient
été taguées sur le mur du stade de
Varembé. Ben ouais, quoi, le sport,
c'est une école de civilité, de respect
et de « vivre ensemble », mais bon,
c'est comme dans toutes les écoles,
y'a des récréations...

Le MCG, qui ne doute de rien,
présentera trois candidatures à
l'élection du Conseil d'Etat : celle
de son Conseiller d'Etat actuel,
Mauro Poggia, celle de la
présidente du parti, Ana Roch (les
deux ont été désignée à
l'unanimité des délégués du parti)
et celle du Conseiller municipal
et député Daniel Sormanni. Qui
n'a été, lui, désigné qu'avec deux
voix d'avance sur le président du
Conseil municipal d'Onex, JeanPaul Derouette. L'amusant de la
situation, c'est que tous les deux
sont d'anciens membres (et élus
municipaux) du PS. Rien de tel
pour égayer notre lecture des
journaux locaux que d'y
apprendre que deux ex-socialistes
se disputent une candidature sans
espoir d'élection. Mais un rien
nous amuse, dans une précampagne électorale.
Bonne question de Laure Zogon
Zugravu, dans « Le Temps » du
11 novembre : « comment
Tariq Ramadan, ce leader en
devenir, qui prêchait déjà une
morale rigureuse et condamnait
l'adultère, s'accordait un comportement licencieux » ?. Et de
considérer cela comme « un
grand écart surprenant pour un
intllectuel musulman qui élaborait sa pensée autour de la
morale et de ses précepes religieux »... Mais quoi ? N'est-ce
pas toute l'histoire des prédications religieuses, que ce «faites
ce que je dis, pas ce que je fais » ?

AGENDA
TOUT LE PROGRAMME DE
L'USINE ET A L'USINE

www.usine.ch www.ptrnet.ch
www.lekab.ch

L'AGENDA CULTUREL ARABE A
GENEVE
http://www.icamge.ch/
JUSQU'AU 26 NOVEMBRE,
GENEVE
Festival Les Créatives

www.lescreatives.ch

JUSQU'AU 26 NOVEMBRE,
GENEVE
La Fureur de Lire

www.fureurdelire.ch

JUSQU'AU 29 NOVEMBRE,
GENEVE ET LAUSANNE

Palestine : Filmer c'est exister

Rencontres cinématographiques
cinémas Spoutnik et Oblo

JUSQU'AU 3 DECEMBRE,
GENEVE
Festival Filmar en America
Latina

www.filmar.ch

VENDREDI 24 NOVEMBRE,
GENEVE
Hommage à Violeta Parra


Newsletter1848.pdf - page 1/2
Newsletter1848.pdf - page 2/2


Télécharger le fichier (PDF)

Newsletter1848.pdf (PDF, 1.2 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


newsletter1848
newsletter1844
poster conference publique 1
e macron droite lm171013
presidentielle macron otage du vote islamiste m louizi
macron cible par la cia networkpointzero

Sur le même sujet..