Portrait Marie .pdf


Nom original: Portrait Marie.pdfTitre: Portrait MarieAuteur: Propriétaire

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 1.2.0 / GPL Ghostscript 9.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 12/01/2012 à 14:34, depuis l'adresse IP 92.132.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1942 fois.
Taille du document: 16 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Ouest-France
Mercredi 5 janvier 2011

LA LANGUE DES SIGNES EN IMAGES
Le centre socioculturel du Blosne
accueille jusqu'au 18 mars prochain
une
exposition
photographique
intitulée « Objectif signes », axée sur
la Langue des Signes Française (LSF).
Les photographies sont l'œuvre d'une
jeune-femme
originaire
de
Montpellier, Marie Bianco, dont le
parcours est particulièrement lié à
cette langue.
Une exposition sous le signe d'une
langue
Le centre socioculturel du Blosne
démarre cette nouvelle année
culturelle avec une exposition
photographique sur le thème de la
Langue des Signes Française (LSF).
« L'ensemble des manifestations de
cette nouvelle saison graviteront
autour des « langages » explique
Yvan Kervellec, chargé des
animations au Blosne, « et les
photographies de Marie Bianco
nous ont semblé être une manière
originale
d'aborder
cette
thématique. » La jeune photographe
explique sa démarche ainsi : « J'ai
découvert la LSF à l'âge de 14 ans
en lisant 'Moi, Armand, né sourd et
muet'. Ce récit m'a énormément
touchée. J'ai eu envie d'en savoir
davantage sur les sourds, et j'ai
découvert leur langue. ».

direct avec l'histoire personnelle de
la jeune artiste, c'est néanmoins aux
suggestions de son entourage que
l'exposition doit son existence. « Je
fais de la photo depuis longtemps,
et sans doute que l'idée me serait
venue tôt ou tard, mais ce sont mes
amis interprètes qui m'ont poussée
dans la démarche, car une
exposition, par sa diffusion, est un
bon moyen de faire connaître la
LSF et le monde de la surdité. »
nous confie-t-elle.

Un parcours riche et atypique
Avec un bac L option théâtre, suivi
d'une licence de psychologie à
Montpellier, le parcours de
formation de Marie Bianco est
plutôt littéraire. Néanmoins, sur
toute cette période, elle suit en plus
des cours de LSF au sein
d'associations locales dans l'objectif
de devenir interprète. « C'est un
Si cette thématique est en lien métier qui exige des compétences

Extrait « Objectif Signes » © Marie Bianco

linguistiques élevées en LSF, c'est
pourquoi je suis partie vivre à Paris
où j'ai occupé le poste de
surveillante au collège – Lycée
Morvan pour les enfants sourds »
explique-t-elle.
« Ce
contact
permanent avec les sourds m'a
permis de progresser très vite et
d'accéder à la formation d'interprète
à Paris 8 cette année ».
Quant à la photographie, c'est une
passion qu'elle développe depuis
l'âge de 18 ans. Comme beaucoup
d'artistes aujourd'hui, Marie parie
sur les réseaux sociaux sur
internet : « J'ai été contactée par un
éditeur pour réaliser la couverture
d'un polard, puis par des lieux
d'expo, après avoir posté mes
photos sur le net. Je n'ai jamais
démarché. »
« Objectif Signes », à
découvrir jusqu'au 18 mars
au Centre Socioculturel du
Blosne, entrée libre.


Aperçu du document Portrait Marie.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Portrait Marie.pdf (PDF, 16 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


portrait marie
dossier de presse festival clin d oeil 2017
programme nuit lecture bd
carmen dossier 10 2014
programme journe e de la femme vhd
programme journee de la femme vhd

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.235s