ORLIAGUET 2 .pdf



Nom original: ORLIAGUET 2.pdfTitre: ESCAPADE DANS LE DEPARTEMENT DE LA DORDOGNE Auteur: lili

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 17/04/2012 à 17:14, depuis l'adresse IP 87.67.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1193 fois.
Taille du document: 1.6 Mo (11 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


ESCAPADE DANS LE DEPARTEMENT DE LA DORDOGNE
Orliaguet - itinéraire 2 – 86km

Orliaguet
Sainte-Nathalène
Saint-André d'Allas
Meyrals
Le château de La Roque des Péagers
Saint-Cyprien
Beynac et Cazenac
Domme
Vitrac
Montfort
Orliaguet

Orliaguet

Sainte- Nathalène
http://www.moulindelatour.com/fr/accueil.htm
http://www.moulindelatour.com/fr/visite.htm
le moulin de la Tour (16e s.) a survécu à cet âge d'or où
tous les Périgourdins possédaient quelques noyers. Là,
Jean-Pierre Bordier, un jovial vulcain au teint rubicond et
en bleu de chauffe accueille le visiteur dans les effluves de
pain d'épice et de pain grillé que dégage la cuisson de la
pâte de noix. Un petit cours d'eau, l'Énéa, entraîne la roue
à auge du moulin qui, à son tour, actionne tous les
mécanismes (broyeuse, presse) qui participent à la
fabrication. Jean-Pierre Bordier ne travaille qu'avec des
cerneaux de Grandjean, broyés puis cuits au feu de bois
(de la relève de châtaignier uniquement) pendant 45 mn.
La belle pâte brune ainsi obtenue est pressée pour en
extraire le jus, doré et brillant. Après une semaine de
décantation, l'huile est mise en bouteille, prête à arroser
les salades.

Saint André d'Allas
N 44° 55' 12
E 1° 7' 27
http://www.cabanes-du-breuil.com/
L'origine des cabanes du Breuil demeure inconnue, nous relaterons donc leur histoire qu'à partir de 1449, date
de la plus vieille trace écrite affirmant leur existence.
A cette époque, elles étaient habitées par les Bénédictins de Sarlat.
En effet, nous pouvons dire que ces constructions ont été édifiées pour être habitées et faisaient partie d'une
ferme. (Elevage, agriculture…)
Suite à une (vente ?ou don) (1449) un voile noir tombe sur leur histoire jusqu'au 18ème, époque à laquelle des
artisans (forgeron, bourrelier, tisserand ) sont venus s'installer dans ce coin de pierres… La pérennité de leurs
entreprises est due à la proximité de l'industrie des forges…

Meyrals
http://www.meyrals.fr/
Découvrez le bourg qui a su préserver un périmètre historique de qualité: partant de la place de la Mairie où se
trouvent une église possédant nef, chœur et abside de l'époque romane, et un prieuré construit vers 1710 de
parfaite proportion à toit de lauzes, une ruelle pavée serpente au travers de maisons datant du Moyen-âge
(certaines dotées de souterrains ensablées qui gardent leur mystère) pour aboutir à un étang bucolique où vous
pourrez vous "enivrer à loisir des charmes de la nature"...

C'est le cadre, le dernier dimanche de juillet, du Festival des Epouvantails (fête champêtre qui attire depuis
plus de dix ans environ 4 000 visiteurs). C'est là aussi que se tient en juillet et août le marché de producteurs de
pays.

Le château de La Roque des Péagers
N 44.884398,
E 1.0642
http://perigord.ulm.free.fr/chateaux/la_roque/la_roque.html
Le château de la Roque des Péagers, situé sur le flanc de la colline qui domine la vallée du Moulan (route de
Meyrals à Saint-Cyprien), a été construit vraisemblablement à partir du XIème siècle. Bâti sur un site défensif,
au-dessus d’anciens cluzeaux, il a été l’objet, au cours des siècles, de nombreuses adjonctions architecturales
qui n’ont pas altéré son harmonie.

Saint Cyprien
http://www.stcyprien-perigord.com/
est accroché au flanc d'un coteau proche de la rive droite de la Dordogne, dans le décor de collines et de forêts
caractéristiques du Périgord Noir et dominé par la silhouette massive de son église autour de laquelle se
groupant, dans des ruelles, des maisons anciennes.
l'église fut bâtie au 12e s. et remaniée à l'époque gothique, elle
appartenait à une abbaye de moins augustiniens. De dimensions
imposantes, elle a conservé un clocher-donjon de style roman.
Le vaisseau de vastes proportions, est voûté d'ogives. Un riche
mobilier du 17e s. comprend des retables, une chaire, des stalles,
un buffet d'orgue, une balustrade en fer forgé.

Beynac et Cazenac

http://www.beynac-en-perigord.com/

dressé sur un rocher, le château de Beynac, face à la vallée de la Dordogne qui serpente dans un cadre de
collines couronnées de châteaux.
Le château présente la forme d'un quadrilatère irrégulier prolongé au Sud par un bastion en éperon. Le sévère
donjon, garni de créneaux, date du 13e s. Protégé du côté du plateau par une double enceinte, le château
surplombe la Dordogne de 150 m. Le grand corps de bâtiment des 13e et 14e s. est prolongé par le manoir
seigneurial du 15e s., agrémenté au 16e s. d'une échauguette.
Le calvaire – érigé à 150 m. à l'Est du château sur le rebord de la falaise. On embrasse un panorama aussi
étendu que celui que l'on découvre du chemin de ronde du château.
village – un chemin piétonnier, en forte pente, bordé de maisons des 15 e s, 16e et 17e s., conduit du bas du
village au château. Il passe au pied d'une tour du 14e s.

Domme

La bastide Royale de Domme est construite sur un éperon rocheux dominant la Dordogne au sud de Sarlat.
Elle fut fondée en 1281 par Philippe III le Hardi. Elle est loin d’offrir le plan rectangulaire parfait dont
cherchaient à s’inspirer les bastides, mais affecte la forme d’un trapèze
Le tracé trapézoïdal des fortifications a été adapté à la configuration naturelle du site en prenant appui sur les
assises rocheuses affleurant ça et là. Au nord et nord ouest, la falaise délimite elle même l’enceinte. Elle se
referme à l’ouest par l’enceinte du Château du Roy dont il ne reste que quelques vestiges. La bastide a été
occupée par les anglais de 1417 à 1438. L’ensemble fortifié est en partie démantelé à la fin des guerres de
Religion mais il reste très complet dans ses parties sud et est.

1. Place de la Halle = parking
La Maison du Gouverneur aujourd’hui syndicat
d'initiative, avec sa haute tour carrée, semble avoir
été surélevée au 15e s.

La Halle
La halle de pierres sèches datent du 17e .
Une rangée de colonnes en pierres sculptées supporte
le balcon et une galerie en charpente. Elles abritent
l'entrée des grottes

Le musée - L'Oustal du Périgord
À travers des reconstitutions et des collections de
meubles,
vêtements,
outils,
et
archives
documentaires, ce musée retrace la vie quotidienne
(et son évolution) des habitants de la ville.

La Maison dites des Evêques

La grotte située sous la Halle, servit de refuge aux habitants de
Domme pendant la guerre de Cent Ans et les guerres de
Religion. Sa galerie de 450 m vous invite à découvrir un
véritable dédale de salles où les plafonds ornés de milliers de
stalactites, où les gigantesques colonnes et les incroyables
draperies témoignent de la richesse des concrétions. Un dernier
couloir féérique vous mènera vers l’un des plus beaux points de
vue de la Dordogne que vous pourrez apprécier grâce à la
remontée par ascenseur panoramique. a grotte de Domme.

2. l'église

et son clocher-mur, reconstruite en 1621, est située
en retrait de la place de la Halle et marque un
passage obligé vers l’Esplanade de la Barre.

3. Belvédère de la Barre

de cette esplanade au bout de la Grand’Rue, le
panorama apparaît soudain au pied de Domme. Un
buste représente Jacques de Maleville (1741-1824),
Dommois qui fut un des rédacteurs du Code civil.

4. Promenade des Falaises
longer le promontoire de Domme vers l’Est.
Le panorama est encore plus étendu que du belvédère
de la Barre.

5. La Table d'orientation

6. Le jardin public

7. Le Moulin du Roi

8. Rue Paul Reclus

L'ancien couvent des Augustins
il ne reste aujourd'hui que les jardins.

Les Augustins revinrent à Domme en 1617
et obtinrent des Consuls d'ouvrir un collège.
Les bâtiments existent toujours aujourd'hui
mais ne peuvent être visités, ni les jardins
d'ailleurs. Vous pourrez néanmoins les
approcher et les voir au-travers de grilles.

9. Place de la Rode

L’hôtel du batteur de Monnaies présente une superbe
fenêtre gothique

Le lavoir de la Bastide de Domme était un élément
important du dispositif d'alimentation du bourg de la
commune en eau potable.
A la fin du 19e s. pour répondre à un
approvisionnement insuffisant en eau, les élus
avaient décidé de capter l'eau d'une source située sur
la commune, à plusieurs kilomètres de la Bastide, sur
le pourtour du plateau de Bord.

10. La porte Delbos

11. Les remparts

12. Porte de la Combe

13. La porte des Tours
était la plus importante des quatre portes fortifiées permettant
l'accès à l'intérieur de la Bastide, lors de sa fondation en 1281.
L'ampleur de son châtelet représentait certainement l'élément
majeur d'un système défensif important comprenant 2800 mètres
de remparts, tours, portes et créneaux.
L’accès à cette porte était protégé à l’extérieur par un fossé sec,
taillé dans le roc, semblable à celui qui subsiste à notre droite

14. La maison de Eugène Leroy

15. l'hôtel des consuls

Jacquou le Croquant, héros du livre d'Eugène Le Roy,
symbolise la pauvreté des paysans exploités par les
seigneurs de l'ancien régime. Il n'aura qu'une idée en
tête : se venger d'eux. On peut voir sa statue au balcon
d'un commerce sur la place de Domme.

Vitrac
http://www.ville-vitrac.fr/
D’un point de vue situé quelques kilomètres plus loin, sur la route de Carsac, vous pourrez admirer un superbe
paysage où le regard embrasse le cingle de la Dordogne (méandre presque fermé.

Montfort

le cingle adossé au rocher, on
découvre dans un virage (parc
de stationnement) une belle vue
sur un méandre de la Dordogne
qui se développe en contrebas,
le tracé de la rivière étant
accentué par une ligne de
peupliers, tandis que le château
du Montfort s'accroche au
sommet d'un promontoire

le château, sa situation exceptionnelle a excité au
cours des siècles la convoitise de ceux qui
prétendaient à la suzeraineté du Périgord et son
histoire est une longue suite de sièges et de luttes
pour sa possession.
Il ne se visite pas.

Sarlat la Canéda

Orliaguet


Aperçu du document ORLIAGUET 2.pdf - page 1/11
 
ORLIAGUET 2.pdf - page 3/11
ORLIAGUET 2.pdf - page 4/11
ORLIAGUET 2.pdf - page 5/11
ORLIAGUET 2.pdf - page 6/11
 




Télécharger le fichier (PDF)


ORLIAGUET 2.pdf (PDF, 1.6 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


orliaguet 2
z nous avons ordre alphabetique visite dans le departement de la dordogne les localites de
z nous avons ordre alphabetique visite dans le departement de la
belves 2
ot sarlat gt 2014
carte touristique de la france

Sur le même sujet..