Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Post Event Doc V4 Mai 07 .pdf



Nom original: Post-Event Doc_ V4_Mai 07.pdf
Titre: Le Maroc s’apprete a franchir un pas important avec la promulguation de la nouvelle loi favorisant le developpement de la finance Islamique dans note pays
Auteur: Fadwa Chaker

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 07/05/2012 à 21:07, depuis l'adresse IP 174.91.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 3028 fois.
Taille du document: 934 Ko (11 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Rétro-Flash

FINANCE ISLAMIQUE:
Quelles Opportunités pour le
Secteur des Nouvelles Technologies
au Maroc?

Conférence du 07 Avril 2012

Sommaire

Flash-Intro………………………………………………..……….……..…3

La Crise Financière Mondiale et la Perspective
de la Finance Islamique…………………………….…………..……..…4

La Finance Islamique et le Secteur des Nouvelles Technologies
……………………………………………………………………………..…6

« Finance Islamique : Fondements, mécanismes et apports » :
Présentation du livre :…………………………………………..… …….8

Discussion-Débat …………………………………………..…..….....…..9

2

Flash Intro

Le Maroc s’apprête à franchir un
pas
important
avec
la
promulgation de la nouvelle loi
favorisant le développement de la
finance Islamique dans note pays.
Présentant un marché potentiel
vastement prometteur, le secteur
de la finance Islamique répondra à
des besoins longuement attendus
tant du côté des consommateurs
finaux que de la part des
organismes bancaires nationaux
et internationaux.
Le domaine des technologies de l’information est l’un des secteurs
qui accompagnera de très près l’évolution de la finance Islamique
au Maroc. En effet, l’adoption de nouveaux standards bancaires
implique l’instauration de systèmes d’information transverses en
mesure d’apporter le support technique et fonctionnel nécessaire
au déploiement réussi de ces nouvelles solutions.
Dans ce cadre, l’Association des Ingénieurs de l’ENSIAS
(AIENSIAS), en partenariat avec le cabinet de conseil SPECTRUM
for Finance and Strategy, ont organisé le 07 Avril 2012 une
conférence sous le thème : « Finance Islamique : Quelles
opportunités pour le secteur des nouvelles technologies au Maroc ?
». Un panel brillant de conférenciers et chercheurs spécialistes du
domaine ont échangé avec l’audience leur perspective du sujet et
ont enrichi le débat par leurs analyses perspicaces du marché
financier marocain.
La conférence a été également l’occasion de présenter le livre
« Finance Islamique : Fondements, mécanismes, et apports » par
son auteur le chercheur marocain Youssef Hazzaouni. L’audience a
eu droit à une vingtaine d’exemplaires gracieusement offerts par le
cabinet SPECTRUM et par M. Hazzaouni. Les livres ont été
distribués par tombola et signés par leur auteur à la fin de
l’évènement.
Le rapport suivant présente un récapitulatif des faits les plus
marquants de la conférence ainsi que des idées débattues lors de
cet événement.
3

La Crise Financière Mondiale et la
Perspective de la Finance Islamique
M. Thami El Maâroufi
Conseiller Expert en Affaires Economiques

Dans un brillant exposé, M. El Maaroufi
a expliqué les sous-bassements
fondamentaux de la crise économique
mondiale qui a destabilisé les plus
grandes institutions financières du
monde.
Mr. El Maaroufi a expliqué comment
l’origine de la crise financière actuelle
remonte à la crise des « SubPrimes ».
En effet, suite à la baisse des taux
d’intérêt après la crise économique du
début des années 2000, les banques
américaines se sont lancées dans une
course effrénée à l’octroi des crédits, y compris pour les couches sociales
à faible revenu. Côté risque, les banques étaient peu regardantes sur les
critères de sélection du moment que les prix de l’immobilier étaient en
augmentation et qu’en cas de défaut, il était possible de récupérer la
créance par la vente de l’hypothèque.
Cette course aux crédits a été amplifiée par la titrisation qui permet aux
banques de céder leurs créances aux investisseurs. Ces derniers étaient
supposés être rassurés contre les aléas du marché par des produits
dérivés et les avis favorables mais complaisant des agences de notation.
Cependant, avec les premiers signes de l’essoufflement de l’économie en
2007 et la hausse des taux d’intérêt, la machine à crédit fut endommagée,
conduisant à la faillite de banques de renoms comme Lehman Brothers et
à un assèchement des liquidités sur le marché interbancaire. Par effet de
contagion, la crise financière prit un caractère mondial et s’est ensuite
transformée en crise économique dont nous vivons les conséquences
jusqu’à ce jour.

4

Depuis le déclenchement de la crise, la Finance Islamique est étudiée au
niveau mondial comme un modèle proposant des alternatives à un
système financier conventionnel en quête de stabilité.
Tour d’abord, la Finance Islamique vise à adosser les transactions
financières à des sous-jacents tangibles ce qui n’est pas le cas du
système financier classique où le volume des transactions financières
mondiales dépasse de très loin l’activité économique réelle. Ce principe
sous-entend que la Finance Islamique participe activement au
financement de l’économie réelle.
Deuxièmement, la Finance Islamique interdit la spéculation ainsi que
l’ambigüité dans les contrats. Les produits financiers dérivés dont les
profits dépendent du niveau de prix d’un actif à terme n’ont, en principe,
pas de place dans la Finance Islamique.
Troisièmement, la Finance Islamique interdit l’intérêt ainsi que la vente
des dettes. Le surendettement des banques (1 Dollar de capital contre 30
Dollar de dette) fut l’une des causes de la faillite de grandes banques
américaines.
Finalement, la Finance Islamique encourage les financements avec des
montages de partage de profits et de risques. Ce principe suppose que la
banque sort du modèle de collecte de ressources et d’octroi de crédits
vers celui d’une intermédiation d’investissement avec des produits tels
que Mousharaka, Moudaraba, Istisnaa et Salam.

5

La Finance Islamique et le Secteur des
Nouvelles Technologies
M. Wail Aaminou
Directeur Associé, Spectrum Finance & Strategy

Les
systèmes
d’information
sont
indispensables dans le fonctionnement
d’une institution financière. Un arrêt total
des applications bancaires pendant une
heure, par exemple, causerait des pertes
financières importantes. Les systèmes
d’information jouent également un rôle
stratégique dans le développement de
nouveaux services adaptés aux besoins
du marché.

La Finance islamique marocaine, qui reposera sur des processus, une
réglementation et une gestion des risques spécifiques, aura naturellement
besoin de systèmes d’information performants pour supporter son activité.
Ceci offre un potentiel intéressant pour les Sociétés de Services Informatiques
pour fournir aux futures banques islamiques locales des Systèmes
d’Information adaptés à leurs besoins et pour les accompagner dans leurs
processus de démarrage et de croissance.
Au delà de cette vision locale, le Maroc est en mesure se positionner comme
un centre de compétences technologique régional en matière de finance
islamique à travers des prestations de R&D et de Support pour des éditeurs
mondiaux de solutions de finance Islamique ainsi que pour des institutions
financières internationales. Le Maroc, un des leaders régionaux en offshoring
informatique, est bien placé pour jouer ce rôle. D’un côté, cet objectif est en
phase avec le projet Casablanca Finance City qui envisage d’élever la ville au
rang d’un hub financier régional, et d’un autre, le marché financier marocain
est l’un des plus avancés du continent avec un potentiel de croissance
intéressant. Finalement, les atouts linguistiques et culturels du pays renforcent
sa position en tant que pont entre le Moyen Orient et l’Europe.

6

Pour atteindre cet objectif ambitieux, il est nécessaire de disposer d’une
stratégie bien adaptée. Un des axes de cette stratégie serait de s’allier aux
meilleurs acteurs au niveau international en leur apportant l’expertise locale.
En tant que pays nous avons la chance de démarrer tardivement ce qui nous
donne le recul nécessaire pour choisir nos partenaires et nos marchés. La
formation resterait également la clé de voute de cette stratégie. Il est
primordial de disposer d’une taille critique de compétences maîtrisant à la fois
les processus de la finance islamique et l’ingénierie informatique des solutions
financières afin de satisfaire la demande locale et internationale.

7

Présentation du Livre :
« Finance Islamique : Fondements,
Mécanismes, et Apports »
Youssef El Hazzaouni

Consultant Expert

M. Youssef El Hazzaouni a présenté à
l’audience son dernier
livre intitulé
« Finance Islamique : Mécanismes, Fondements et Apports ».
Le
livre,
structuré
en
chapitres
thématiques, est un très bon ouvrage de
vulgarisation de l’économie Islamique. Il en
introduit les principes fondamentaux
adossés à des exemples pratiques.

M. El Hazzaouni a passé en revue les
différents chapitres du livre expliquant au
passage les concepts suivants :


La naissance et l’évolution de la
finance Islamique jusqu’à ce jour



Les principes sur lesquels repose la
finance Islamique



Les services proposés par
institutions de finance Islamique



Les défis que doit relever la finance
Islamique dans le futur.

les

Finalement, M. El Hazzaouni a répondu aux questions de l’audience au sujet du
livre ainsi qu’aux questions générales sur la Finance Islamique.

8

Discussion – Débat

Le débat qui a suivi les présentations a été des
plus animés. Avide et curieuse d’apprendre
davantage sur les mécanismes et enjeux de la
finance Islamique, l’audience a soulevé plusieurs
points importants relatifs au sujet. On en retient :


Le sous-bassement économique de la
finance Islamique :

Les intervenants ont expliqué à travers des
exemples concrets comment le choix de la
finance Islamique est aujourd’hui convoité
beaucoup plus par les non-musulmans que par
les musulmans, la rationalité derrière étant
purement
économique
(retour
sur
investissement) plutôt qu’éthique.


Les challenges majeurs auxquels la
finance Islamique fait face :

Mr. El Maâroufi s’est étendu sur le défi principal
que la finance Islamique est amenée à relever
incessamment : L’innovation. Se référant aux cas
pratiques de la Malaisie et d’autres pays de la
région, il a démontré que le danger qui menace
l’industrie de la finance Islamique réside dans
l’islamisation
des
produits
conventionnels
contrairement à la création de produits
authentiques et innovants qui répondent aux
vrais besoins du 21ème siècle. De tels
contournements constituent en effet une menace
pour toute l’industrie.

9



Le cadre juridique
finance Islamique :

d’application

de

la

Mr. El Hazzaouni a expliqué les différents enjeux
juridiques qui affectent l’application de la finance
Islamique dans différents pays Arabo-musulmans.
Ces enjeux diffèrent d’un pays à l’autre et sont
appelés à être revisités afin de permettre une
évolution plus fructueuse de cette industrie.
D’autres aspects ont été également abordés
notamment la place de finance Islamique au Maroc à
la lumière de la création de Casablanca Finance
City, la micro-finance Islamique et ses prospects de
développement
au
Maroc,
et
l’adaptation
technologique qui doit suivre la mise en place des
banques et institutions financières Islamiques au
Maroc.

Le débat a été clôturé par la tombola où une
quinzaine de participants ont gagné le livre de M.
Youssef El Hazzaouni. 10 des livres ont été offerts
par la société Spectrum Finance & Strategy, les
livres restant furent une courtoisie de leur auteur, M.
El Hazzaouni.

10

11


Documents similaires


Fichier PDF communique presse
Fichier PDF post event doc v4 mai 07
Fichier PDF plan
Fichier PDF lien entre finance et economie islamique
Fichier PDF c0807 f2
Fichier PDF programme licence banque et ingenierie financiere 91


Sur le même sujet..