Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Philip Appareil reproducteur féminin .pdf



Nom original: Philip - Appareil reproducteur féminin.pdf
Auteur: samsung

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 29/04/2013 à 22:42, depuis l'adresse IP 82.247.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1147 fois.
Taille du document: 768 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Fiche - Philip : Histologie de l’appareil reproducteur féminin

Philip - Histologie de l’appareil reproducteur
féminin

unistratifié = simple et prismatique = cylindrique

I.

Ovaire

Il mesure 3-5cm de long (ordre d'idée même épaisseur que l’utérus), il se compose de :


Stroma ovarien (central) : cellules fusiformes (fibroblastes, cellules musculaires), collagène, substance
fondamentale



Cortex: gamètes + cellules folliculaires à différents stades (corps jaunes, corpus albicans, follicules
atrétiques)

L’ovaire est tapissé d’un épithélium germinatif : unistratifié cubique ou prismatique

II.

Trompe


La trompe se subdivise en 4 parties :

Pavillon
Ampoule
Isthme
Partie utérine

Epithélium
+++
++
----

Muscle
---++
+++



En se rapprochant de l’utérus, le diamètre se réduit de plus en plus, tout comme l’épithélium



La muqueuse (=endomètre) possède des replis longitudinaux ( surtout à l’ampoule)



Le tissu conjonctif de la séreuse est très bien vascularisé



L’épithélium est unistratifié, prismatique et se divise en 2 types de cellules
o Ciliées : très nombreuses (rosé et petite en hauteur)
o Non ciliées (bleu) : secrètent une substance qui assure
 Protection
 Nutrition
 Mouvement (PNM) de l'œuf

III.

Utérus
A.


Endomètre

3 couches :
o basale (profonde, stable)
o spongieuse (intermédiaire, épaisse)
o compacte (mince, superficielle)

les couches spongieuse et compacte sont soumises aux cycles hormonaux  couches fonctionnelles
1
RLG - FAP

Fiche - Philip : Histologie de l’appareil reproducteur féminin


L’épithélium est unistratifié et prismatique



On distingue 2 phases

Phase proliférative :
œstrogène dépendante, développement des glandes
tubulaires
1. Phase proliférative débutante : épithélium
prismatique unistratifié, pas de mitose, chorion
cytogène (cellules +++)
2. Phase proliférative tardive : épithélium
pseudostratifié, mitoses +++

Phase sécrétoire :
progestérone dépendante, sécrétion de glycogène
1. Phase sécrétoire débutante : la progestérone
entraine une production de glycogène, le noyau se
déplace vers le centre car les vacuoles sont au pole
basal
2. Phase sécrétoire tardive: les glandes sont en dent de
scie , glycogène +++, pas de vacuoles au pole basal



Sans progestérone, l’endomètre disparaît



Les règles sont incoagulables, elles sont constituées de sang, de chorion et d'épithélium



A la ménopause : l’épithélium prismatique unistratifié devient cubique ; mitoses --- ; taille de l'utérus divisé
par 2 ; tissu conjonctif lâche

B.

Myometre



Fibres musculaires lisses dans les 3 dimensions : longitudinales, oblique, transverse



Hypertrophie puis hyperplasie (dernier trimestre) pendant la grossesse



Tumeur bénigne : leiomyome ou leiomyofibrome

C.

Col utérin



Canal endocervical : épithélium prismatique unistratifié sécréteur. Le mucus est :
o Fluide pendant période proliférative
o Visqueux hors période proliférative



Exocol : épithélium pavimenteux pluristratifié. On retrouve beaucoup de fibres de collagène et très peu de
cellules musculaires lisses. Pendant la période génitale, il y a une abondance de glycogène et lipides
relâchés dans la cavité utérine.



Méthode de Papanicolaou : cytologie exfoliative qui permet d’obtenir 2 infos : le nombre de cellules et la
morphologie cellulaire

2
RLG - FAP

Fiche - Philip : Histologie de l’appareil reproducteur féminin

IV.

Vagin


C’est un canal fibromusculaire



L’épithélium est pavimenteux pluristratifié, on observe une légère kératinisation possible



Le chorion est dépourvu de glandes (paraît bizarre mais bon)



Les fibres musculaires sont longitudinales et circulaires, mais la couche est peu épaisse dans son ensemble



On peut estimer la dernière ovulation



Glycogène + bactéries commensales  acide lactique  croissance des éléments pathogènes inhibée

3
RLG - FAP


Philip - Appareil reproducteur féminin.pdf - page 1/3
Philip - Appareil reproducteur féminin.pdf - page 2/3
Philip - Appareil reproducteur féminin.pdf - page 3/3

Documents similaires


philip appareil reproducteur feminin
fiche nico maj
philip appareil reproducteur masculin
chapitre 1 tic
histologie dias 2 epitheliums de revetement
cours d histologie


Sur le même sujet..