Le Comte Des Cendres .pdf



Nom original: Le Comte Des Cendres.pdfTitre: Microsoft Word - Le Comte Des Cendres.docxAuteur: Maxime Carron

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Word / Mac OS X 10.8.2 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 06/11/2013 à 17:37, depuis l'adresse IP 129.102.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 685 fois.
Taille du document: 7.4 Mo (5 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


 

Le Comte Des Cendres
 
Le   Comte   des   Cendres   est   un   scénario   pour   les   Ombres   d’Esteren   librement   inspiré   de  
l’histoire  du  Comte  de  Monte-­‐Cristo  d’Alexandre  Dumas,  ainsi  que  de  l’encart  présentant  un  
étrange  prisonnier  détenu  sur  l’île  de  Calvaire  (Voyages,  p.37).  Ce  scénario  est  centré  autour  
du  thème  de  la  vengeance  qui  trouve  en  l’Univers  des  Ombres  d’Esteren  un  cadre  d’autant  
plus  sombre  que  l’environnement  dans  lequel  évoluent  les  protagonistes  est  naturellement  
violent  et  horrifique.  
 
Style  :  Enquête,  Politique  
Lieu  :  Gwidre  :  Ard-­‐Amrach,  Aimliù,  Archipel  des  cendres    
Saison  :  Peu  importe  
Longueur  :  Plusieurs  séances  
 
 
Résumé  :  
 
La   vie   de   Nerin   Mac   Sengar,   fils   ainé   du   seigneur   d’Aimliù,   bascula   le   matin   même   de   son  
mariage.   Alors   qu’il   devait   s’unir   avec   la   belle   Seïrine   quelques   heures   plus   tard,   une  
escouade   de   chevaliers   Lame   commandée   par   le   sigire   Vengu,   fit   irruption   au   milieu   des  
préparatifs   de   la   grande   fête   organisée   dans   le   château   de   son   père.   Accusé   de   haute  
trahison  envers  la  couronne,  Nerin  fut  emmené  le  jour  même  sur  l’île  de  calvaire  où  il  devait  
passer   le   restant   de   ses   jours.   Les   années   passèrent   et   plus   personne   n’entendit   parler   de  
Nerin.   Son   frère,   Ernmas,   hérita   alors   du   domaine   d’Aimliù   à   la   mort   de   son   père   tandis   que  
le   meilleur   ami   de   Nerin,   Farwin,   épousa   la   jeune   Seïrine.   Nerin   ignorait   que   son  
emprisonnement   n’était   que   le   fruit   d’un   complot   orchestré   par   son   propre   frère   et   son  
meilleur  ami  sur  lequel  le  sigire  Vengu  avait  volontairement  fermé  les  yeux.  
 
On  murmure  aujourd’hui  qu’un  personnage  bien  étrange  a  pris  part  à  la  vie  politique  d’Ard-­‐
Amrach.   Ce   riche   noble   s’est   récemment   fait   connaître   sous   le   nom   de   «  Comte   des  
Cendres  »  et  possède  déjà  de  nombreuses  relations  au  sein  de  la  cour  du  Roi  et  au  sein  du  
Cénacle.   Le   Comte   semble   posséder   des   sommes   d'argent   colossales   et   son   influence   sur  
Ard-­‐Amrach   grandit   de   jour   en   jour.   Le   gardien   de   la   foi   Vengu   aurait   même   lancé   une  
enquête   officielle   sur   le   Comte   et   ses   origines   afin   de   mieux   comprendre   quels   sont   ses  
objectifs...  
 
 
 
 

 

 

PROLOGUE
 
Ce   chapitre   présente   les   différentes   figures   impliquées   dans   le   scénario,   ainsi   qu’une  
chronologie   détaillée   résumant   l’histoire   du   Comte   des   Cendres,   depuis   son  
emprisonnement  en  Calvaire  jusqu’à  son  arrivée  à  Ard-­‐Amrach  

*** Figures ***
Nerin Mac Sengar, Comte des Cendres
 

 Voies  :  Combativité  :  1    Créativité  :  3    Empathie  :  2    Idéal  :  5    Raison  4  
 Compétences  :  Combat  au  contact  :  4,  Discretion  :  5  (Mimétisme  :  10),  Erudition  :  5  
(Politique  :  9,  Doctrine  du  temple  :  8),  Magience  :  5,  Occultisme  :  5  (Magie  noire  :  10  ;  Rituel  :  
8),  Perception  :  3,  Prouesses  :  2,  Relation  :  5  (Charme  :  7,  Etiquette  :  8),  Science  :  3  
 Santé  Mentale  :  Résistance  mentale  :  10.  Orientation  :  Rationnelle.  Trauma  :  13  
 Combat  :  Attaque  :  8  (épée  :  10,  canne-­‐épée  :  12),  Défense  :  11,  Rapidité  :  8,  Potentiel  :  2  
 Points  de  survie  :  6  
 Santé  :  19,  Vigueur  :  8  
 Exaltation  :  20,  Sortilèges  Majeurs  :  Domination,  Appel  des  féonds  
 
 
Nerin   Mac   Sengar   avait   tout   pour   être   heureux.   Outre   son   nom   et   son   statut   d’héritier   du  
domaine   d’Aimliù,   il   était   éperdumment   amoureux   de   la   belle   Seïrine,   jeune   fille   d’un   duc  
Talkéride   venue   vivre   en   Gwidre   dès   son   plus   jeune   âge.   La   veille   de   son   mariage,   alors   qu’il  
s’était  rendu  dans  une  chapelle  reculée  à  l’écart  de  la  ville  pour  prier  l’Unique  de  lui  accorder  
ses  faveurs  pour  son  union,  il  fit  la  rencontre  d’un  jeune  varigal  mourant,  qui  avait  épuisé  ses  
dernières   forces   pour   se   traîner   jusqu’aux   abords   d’Aimliù.   Le   malheureux   lui   somma   de  
remettre  un  message  de  la  plus  haute  importance  à  Sire  Berthéand,  célèbre  vecteur  connu  
pour  avoir  participé  à  la  ré-­‐acception  et  au  développement  du  Temple  dans  la  ville  d’Osta-­‐
Baille.   Non   sans   rendre   les   derniers   hommages   au   messager,   Nerin   se   promit   de   faire   porter  
le  message  au  vecteur,  partit  récemment  vers  la  capitale.  Le  lendemain,  Nerin  était  arrêté  au  
début   des   festivités   de   son   mariage   pour   haute   trahison   envers   la   couronne.   Une   lettre  
anonyme   l’avait   dénoncé   auprès   de   l’ordre   des   sigires   comme   étant   l’un   des   membres   les  
plus   importants   de   l’ordre   de   la   Rose   Blanche.   Nerin   fut   interrogé   par   le   sigire   Vengu,   qui  
identifia   vite   la   supercherie  :   Nerin   avait   l’air   d’un   honnête   Gwidrite   et   il   s’apprêtait   à   le  
remettre  en  liberté  et  à  s  ‘excuser  quand  le  jeune  homme,  soucieux  de  prouver  sa  bonne  foi,  
mentionna  les  évènements  de  la  veille.  Ce  qu’il  ne  savait  pas,  c’était  que  Vengu  était  le  fils  
de  Sire  Berthéand,  et  qu’il  suspectait  fortement  son  père  d’être  impliqué  dans  les  actions  de  
 

 
la   Rose   Blanche.   Devant   la   peur   d’être   associé   au   nom   d’un   traître,   Vengu   prit   la   décision   de  
sacrifier  la  vie  d’un  innocent  pour  sauver  la  sienne.  Il  exigea  de  voir  le  message  dont  parlais  
Nerin,  et  le  jeta  aux  flammes  après  l’avoir  lu.  Nerin  se  vit  alors  condamné  à  la  réclusion  sur  
l’île   de   Calvaire   par   l’homme   qui   était   pourtant   sur   le   point   de   le   libérer.   Les   premières  
années   d’emprisonnement   rendirent   Nerin   à   moitié   fou,   et   il   aurait   probablement   sombré  
dans  la  démence  si,  une  nuit,  il  n’avait  pas  entendu  un  étrange  grattement  provenant  de  l’un  
des  murs  de  sa  cellule.  Le  prisonnier  de  la  cellule  voisine,  tentant  de  s’échapper  par  le  biais  
d’un   tunnel   qu’il   creusait   depuis   des   années,   n’avait   pas   eu   la   chance   qu’il   espérait   et   son  
passage   conduisait   directement   à   la   cellule   de   Nerin.   Quelques   semaines   plus   tard,   le  
passage  était  ouvert  et  les  deux  hommes  purent  communiquer.  Nerin  appris  beaucoup  de  la  
part   de   son   nouveau   compagnon   Gregorus,   un   vieux   magientiste   incarcéré   des   années  
auparavant   pour   pratique   illégale   de   magience   en   Gwidre.   Ce   dernier   parvint   à   lui   faire  
comprendre   que   l’erreur   judiciaire   dont   il   avait   été   victime   n’était   autre   qu’un   complot  
organisé  par  son  propre  frère,  jaloux  de  son  héritage,  et  son  meilleur  ami,  amoureux  de  sa  
fiancée.  Il  lui  appris  l’existence,  avant  de  mourir,  d’un  immense  «  trésor  »  enterré  au  nord  de  
la   péninsule,   sur   l’archipel   des   cendres.Le   désir   de   vengeance   avait   redonné   une   nouvelle  
énergie  à  Nerin  qui  parvint  à  s’évader  de  la  prison  de  Calvaire.  Ayant  rejoint  l’archipel  des  
cendres,  il  découvrit  un  immense  gisement  de  flux  fossile  à  l’endroit  indiqué  par  Gregorus.  
Avec   l’aide   de   quelques   magientistes,   il   fit   batir   une   énorme   exploitation   de   flux   et   devint  
immensément  riche,  ce  qui  lui  permit  d’acheter  la  totalité  de  l’archipel,  ainsi  qu’un  titre  de  
Noblesse.  L’argent  ainsi  gagné  allait  lui  permettre  d’orchestrer  sa  vengeance…  
 
PERSONNALITE  
 
 Traits  de  caractères  :    
 
Persévérant,  Taciturne  
Un   phénomène   étrange   s’est   produit   lors  
 Désordre  mental  :    
de  l’emprisonnement  de  Nerin.  Comme  si  
Syndrome  d’obsession  
elle   avait   entendu   la   haine   de   ce   dernier  
 
pour   l’univers,   une   entité   étrange   s’est  
Nerin   est   obsédé   par   son   désir   de  
manifesté  à  l’intérieur  de  sa  tête.  Comme  
vengeance.   Il   fera   tout   pour   faire   tomber  
une   petite   voix,   qui   lui   donne   raison   à  
légalement   les   trois   personnages  
chaque  fois  qu’il  pense  à  se  venger  de  ses  
responsables   de   son   arrestation   ainsi   que  
bourreaux.   Depuis   son   exposition  
leur   entourage.   Si   la   nouvelle   du   mariage  
prolongée   au   flux   fossile,   la   voix   est  
de   Seïrine   avec   son   ami   d’enfance   lui   a  
devenue  plus  forte  et  fait  faire  à  Nerin  des  
brisé   le   cœur,   il   n’en   est   pas   moins  
choses  surprenantes…  
amoureux   d’elle,   et   ne   lui   causera   jamais  
directement  du  mal.  
 
 
SECRET  
Nerin  est  à  moitié  possédé  par  une  entité  supérieure  qui  lui  confère  des  pouvoirs  de  magie  
noire  (voir  plus  loin  pour  une  description).  Depuis  peu,  Nerin  se  livre  à  un  rituel  étrange  :  il  
capture   des   innocents   ayant   une   ressemblance   physique   avec   ses   bourreaux,   pour   les  
attacher   solidement   et   les   fouetter   jusqu’à   leur   mort.   C’est   la   façon   qu’il   a   trouvé   d’assouvir  
son   désir   de   vengeance.   Pourquoi   il   se   sent   obligé   de   boire   leur   sang,   c’est   une   autre  
question…  

 

 

Vengu, gardien de la foi
 

 Voies  :  Combativité  :  4    Créativité  :  2    Empathie  :  1    Idéal  :  5    Raison  :  3  
 Compétences  :  Combat  au  contact  :  4,  Perception  :  5  ,  Erudition  :  5  (Politique  :  10),  ,  
Relation  :  5,  Prière  :  5  (Miracles  :  10)  
 Santé  Mentale  :  Résistance  mentale  :  10.  Orientation  :  Rationnelle.  Trauma  :  8  
 Combat  :  Attaque  :  9  (épée  :  14),  Défense  :  16,  Rapidité  :  8,  Potentiel  :  2  
 Points  de  survie  :  4  
 Santé  :  19,  Vigueur  :  10  
 Exaltation  :  30.  Miracles  majeurs  :  Cercle  de  protection,  Purification,  Chatiment,  Vision  
des  Limbes.  
 
Vengu  a  toujours  eu  beaucoup  d’ambition.  Lorsque,  jeune  sigire,  il  découvrit  que  son  père  
était   l’un   des   piliers   de   l’ordre   hérétique   de   la   Rose   Blanche,   un   dilemme   cruel   le   prit.  
Dénoncer   son   père,   c’était   faire   tomber   une   partie   du   complot   contre   le   Roi,   permettant  
ainsi  d’obtenir  sa  reconnaissance.  Mais  Vengu  savait  que  dans  ce  cas,  il  ne  pourrait  jamais  
gravir   la   hiérarchie   du   temple   en   portant   le   nom   d’un   traître.   Vengu   pria   maintes   fois  
l’Unique  de  l’éclairer  quand  à  la  marche  à  suivre,  et  un  jour  ses  prières  furent  exaucées.  Un  
jeune   homme,   Nerin   Mac   Sengar,   accusé   visiblement   à   tort   d’être   un   traître   envers   la  
couronne,   lui   remit   en   preuve   de   sa   bonne   fois   un   message   scellé   à   destination   de   son   père.  
Le  sang  de  Vengu  ne  fit  qu’un  tour,  et  la  lecture  du  document  lui  permit  d’identifier  deux  des  
membres  de  la  société  secrète.  Vengu  fit  disparaître  les  preuves  de  l’implication  de  son  père  
en  brûlant  la  lettre  et  en  envoyant  le  jeune  homme  passer  le  restant  de  sa  vie  dans  la  prison  
de  Calvaire.  L’arrestation  des  deux  conspirateurs  permis  à  Vengu  de  se  faire  une  réputation  
dans  l’ordre  des  sigires,  et  le  roi  en  personne  lui  accorda  de  nombreuses  faveurs.  Vingt  ans  
ont   passé,   et   Vengu   est   désormais   gardien   de   la   foi,   maître   de   l’ordre   des   sigires   sur   la  
péninsule  de  Tri-­‐Kazel.  
 
 
PERSONNALITE  
 Traits  de  caractères  :  Ambitieux,  rigide  
 Désordre  mental  :  Paranoïaque  
 
Vengu   dirige   l’ordre   des   sigires   avec   une   rigidité   implacable.   Il   ne   souffre   pas   le   moindre  
écart   au   dogme   et   son   ordre   pourchasse   sans   relâche   les   hérétiques,   les   sorciers   et   les  
rebelles.   Vengu   cherche   avant   tout   à   obtenir   les   faveurs   du   roi,   et   s’est   mis   en   tête   de  
traquer  les  félons  membres  de  l’ordre  de  la  rose  blanche,  qu’il  sait  être  présent  même  dans  
la  capitale.  Il  est  persuadé  que  ceux-­‐ci  fomentent  un  gigantesque  complot  visant  à  renverser  
non  seulement  le  Roi  de  Gwidre,  mais  avec  lui  toute  la  hiérarchie  actuelle  du  Temple.  
 
SECRET  
Vingt  ans  auparavant,  Vengu  a  eu  une  liaison  adultère  avec  Nolwenn  avant  que  celle-­‐ci  ne  
devienne   l’épouse   de   Ernmas   Mac   Sengor.   De   cette   relation   est   né   un   enfant   abominable  
aux   yeux   rouge   sang   possédant   des   excroissances   osseuses   au   niveau   du   crane.   Vengu,   au  
nom  de  l’Unique,  emmena  l’enfant  dans  une  forêt  pour  l’y  abandonner.  
 
 

 

Ernmas Mac Sengar, Duc d’Aimliù
 

 Voies  :  Combativité  :  4    Créativité  :  2    Empathie  :  4    Idéal  :  2    Raison  :  3  
 Compétences  :  Combat  au  contact  :  5  (épée  :  7),  Perception  :  4,  Erudition  :  5  (Politique  :  7,  
Histoire  :  8),    Prouesses  :  5,  Tir  et  lancer  :  5  (Arc  :  7),  Relation  :  5,  Prière  :  2  
 Santé  Mentale  :  Résistance  mentale  :  7.  Orientation  :  Instinctive.  Trauma  :  3  
 Désavantage  :  Alcoolique  
 Combat  :  Attaque  :  10  (épée  :  12,  Arc  :  12),  Défense  :  14,  Rapidité  :  8,  Potentiel  :  2  
 Points  de  survie  :  3  
 Santé  :  19,  Vigueur  :  10  
 
 
Ernmas   avait   toujours   vécu   dans   l’ombre   de   son   frère   aîné   Nerin.   En   tant   que   fils   cadet,   il  
n’avait   jamais   suscité   l’admiration   de   son   père   comme   c’était   le   cas   avec   son   grand   frère.   Et  
voilà  maintenant  que  non  content  d’être  l’héritier  du  domaine  familial,  Nerin  allait  se  marier  
avec  l’une  des  plus  belles  filles  du  pays.  C’en  était  trop  pour  Ernmas.  Son  grand  frère  avait  
toujours   été   condescendant   avec   lui,   se   moquant   de   lui   au   lieu   de   l’encourager   dans   les  
moments  durs,  le  dénigrant  auprès  de  leur  père…  La  veille  du  mariage  de  Nerin,  ce  dernier  
vint   cependant   trouver   Ernmas   pour   lui   montrer   une   étrange   lettre   tendue   par   un   messager  
mourant.   Ernmas,   qui   avait   des   connexions   avec   certains   informateurs   haut-­‐placés,  
soupçonna  le  message  d’être  lié  de  près  ou  de  loin  à  l’ordre  de  la  Rose  Blanche.  Profitant  de  
l’occasion,   il   alla   trouver   Farwin,   un   ami   de   son   frère   qu’il   savait   être   fou   amoureux   de  
Seîrine,  et  lui  parla  de  l’étrange  lettre,  en  sous-­‐entendant  qu’écrire  une  lettre  à  l’ordre  des  
sigires  d’Aimliù  pour  dénoncer  Nerin  constituerait  une  très  mauvaise  blague.  Farwin  n’était  
pas   futé,   et   à   peine   Ernmas   était   parti   en   annonçant   que   ce   n’était   qu’une   plaisanterie   de  
mauvais   goût   qu’il   écrivait   la   lettre   que   celui-­‐ci   lui   avait   presque   dicté.   Le   plan   fonctionna  
parfaitement   et   Nerin   fut   envoyé   en   prison.   Le   père   d’Ernmas,   fou   de   chagrin,   ne   mit   pas  
longtemps   à   dépérir   et   fut   mystérieusement   assassiné   au   cours   d’un   voyage   qu’il  
entreprenait   seul   vers   la   capitale.   Depuis,   Farwin   a   repris   le   duché   d’Aimliù   et   la   ville   s’est  
développée   de   manière   étonnante.   Il   semblerait   cependant   que   récemment,   les   affaires  
d’Aimliù  ne  soient  plus  aussi  prospères  qu’autrefois.  Les  marchands  de  la  capitale  auraient  
trouvé  des  produits  de  meilleure  qualité  pour  un  prix  défiant  toute  concurrence,  ce  qui  les  
aurait  conduit  à  diminuer  les  importations  en  provenance  d’Aimliù.  Les  envoyés  d’Ernmas  en  
Ard-­‐Amrach  sont  revenus  en  mentionnant  l’existence  d’un  mystérieux  personnage,  le  Comte  
des   Cendres,   possédant   certaines   connexions   avec   cette   nouvelle   cabale   de   fournisseurs.  
Ernmas  a  prévu  de  se  rendre  prochainement  dans  la  capitale  pour  tirer  ces  affaires  au  clair.    
 
 
PERSONNALITE  
 Traits  de  caractères  :  Dynamique,  traître  
 Désordre  mental  :  Exaltation  
 
Ernmas  se  sent  malgré  tout  coupable  de  ses  actes.  Le  mauvais  tour  qu’il  a  joué  à  son  frère  
est  allé  trop  loin  pour  lui,  et  la  suite  des  évènements  a  fait  perdre  la  foi  à  Ernmas.  Doué  en  
affaires,  il  essaie  de  trouver  son  réconfort  dans  l’argent  et  le  luxe  et  l’alcool.    
 
 


Aperçu du document Le Comte Des Cendres.pdf - page 1/5

Aperçu du document Le Comte Des Cendres.pdf - page 2/5

Aperçu du document Le Comte Des Cendres.pdf - page 3/5

Aperçu du document Le Comte Des Cendres.pdf - page 4/5

Aperçu du document Le Comte Des Cendres.pdf - page 5/5




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP




Documents similaires


le comte des cendres
jl nancy l intrus
rpcb akane
la reincarnation de museau cendre
charles quint
wfb8 empire ordre des loups hivernaux 1 0 parsonofulric

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.13s