Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



Reflexions sur la theorie du genre .pdf



Nom original: Reflexions_sur_la_theorie_du_genre.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / LibreOffice 4.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 16/05/2014 à 20:49, depuis l'adresse IP 81.89.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 829 fois.
Taille du document: 102 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


La théorie du genre ne peut pas être acceptée telle quelle par les individus qui possèdent un esprit
critique et heureusement qu’il y en a encore beaucoup. Nous constatons qu’un illogisme impératif
siège au cœur de la théorie du genre. Pour accepter qu’un homme soit physiquement identique à
une femme, il est nécessaire de gommer les barrières naturelles. Si un homme devenait identique, en
tout point, à une femme, ce serait seulement possible dans le cadre de l’androgynie, il deviendrait,
symboliquement parlant, un être asexué.
Un homme reste un homme et une femme reste une femme, quoi qu’il en soit, il s’agit d’un état de
fait. C’est leur complémentarité qui permet de donner la vie, par la procréation naturelle, c’est-àdire, l’enfantement. Il est évident qu’une volonté politique essaye de faire disparaître cette
complémentarité. Pourquoi existe-il une telle ambition ? Nous allons essayer d’y répondre dans le
cadre de cet article.
Le mythe de l’androgyne est un délire historique. Il s’agit d’une théorie qui s’oppose
fondamentalement à la conception naturelle parce qu’elle remet en cause les fondements de notre
civilisation. De tous temps, les hommes et les femmes ont eu une place particulière dans la société.
Il existe tout aussi bien les sociétés matriarcales (amérindiens, mosos, khasis) que les sociétés
patriarcales, les deux avaient des avantages et des inconvénients mais l’organisation de ces
sociétés était précise et rigoureuse.
L’androgynie efface l’histoire de l’humanité en faisant éclater, pour la première fois, le genre
masculin ou féminin. Il s’agit d’une théorie pratiquement schizophrène qui transforme les
individus en n’importe quoi. Un homme pourrait très bien être habillé en jupe avec une énorme
barbe alors qu’une femme pourrait être vêtue d’un kilt et se raser la tête en se faisant pousser une
moustache à force de se raser les poils du visage. Il est évident que dans ce cadre précis, les normes
n’existent plus. Cela signifie que l’on fait exploser le passé pour entrer exclusivement dans une
nouvelle société futuriste abreuvée de technologie.
Si l’on suit directement cette logique, on tombe, en amont, sur le transhumanisme et cela pour
plusieurs raisons. Le transhumanisme fait voler en éclat tous les codes moraux du passé. Avant
que la société n’accepte cette nouvelle conception technologique et marchande de l’humanité, il
est nécessaire de lui faire perdre sa logique. L’androgynie est une arme formidable pour
déverrouiller les bastions moraux.
En transformant progressivement les individus en des êtres métrosexuels, ceux-ci formeront de
http://enfersurterre.unblog.fr/2014/05/16/reflexions-sur-la-theorie-du-genre/

16 mai 2014

plus en plus de couples homogènes qui ne seront plus en mesure de procréer naturellement. Le
transhumanisme propose des embryons parfaits pour la modique somme de 1500€. Les clients
pourront choisir sur catalogue les caractéristiques de leur enfant. En empêchant la procréation
naturelle, la vente d’embryons explosera parce que le marché sera immense et potentiellement
sans limite. Pour y parvenir, il est indispensable de détruire la moralité et les théories matriarcales
ou patriarcales.
Le problème majeur de la procréation artificielle et du transhumanisme dans son ensemble, c’est
que ces concepts sont payants puisqu’il s’agit de la marchandisation de l’être humain. Google
travaille sur de nombreux projets scientifiques qui révolutionneront le monde en faisant disparaître,
comme nous l’avons vu, l’héritage historique et sociétal de l’humanité. Le transhumanisme est une
théorie qui demande aux individus de se plier au marché et, par conséquent, à la volonté des
entreprises innovantes se positionnant sur ce secteur particulièrement porteur.
Un individu rationnel, aimant l’humanité, ayant soif de liberté et de justice ne peut que rejeter le
transhumanisme et cela pour plusieurs raisons. Le transhumanisme impose son dogme tout puissant
sur les esprits, il s’agit d’un véritable fascisme latent et sournois qui fonctionne en attirant le
client grâce à l’« augmentation » qu’il obtiendra après avoir accepté de se faire poser tel ou tel
implant technologique.
Il paraît évident que l’individu pauvre ne sera pas en mesure de se faire « améliorer » et cela par
manque d’argent. Ce n’est pas tout, le libertaire, l’idéaliste, le communiste, le citoyen
passionné ou encore le religieux, ces anciens ennemis, s’allieront dans un même front devant la
privation de leur liberté essentielle. Les uns auront soif de liberté, d’autres de justice et d’autres de
liberté de culte. Le comble, c’est que les irréductibles se trouveront pêle-mêle dans une même
volonté de s’affranchir de cette société technologique avilissante.
Auparavant, la dictature du transhumanisme aura déjà broyé les individus les plus faibles en leur
faisant croire qu’être « augmenté » c’est « cool », « fashion », « à la mode », « tendance », etc...
Ceux qui ont toujours suivi le troupeau seront les premiers à vouloir se faire augmenter parce qu’ils
auront été aveuglés par une technologie brillante et sûre d’elle. Le danger réside bel et bien là. Les
plus naïfs sont, bien souvent, ceux qui se disent intégrés.
On se réveille un peu lorsqu’on prend conscience que le nivellement par le bas imposé sur les
bancs des écoles a l’avantage de libérer sur le marché de l’emploi, si l’on peut encore parler de
celui-ci, des jeunes sans esprit critique parce que trop soumis à l’américanisation galopante de
notre civilisation occidentale. On les aura faits entrer dans un moule sans qu’ils rechignent cet état
de fait puisqu’ils auront été aveuglés depuis bien longtemps.
L’effondrement des valeurs morales, scientifiques, politiques et religieuses ouvre la porte royale
au transhumanisme, à ses robots ainsi qu’à ses clones de tous poils. La société est en pleine
mutation afin de lui faire accepter la robolution. Il paraît évident qu’il n’y aura aucune résistance
officielle et même si c’était le cas, elle serait brisée par ceux qui tiennent les rênes du marché de
l’être humain, c’est-à-dire, Google et ses consœurs.
Notre société va très certainement plonger dans une sorte de chaos civilisationnel afin de la faire
céder. C’est en travaillant au cœur un matériau que celui-ci prend la forme désirée. La chanteuse
Conchita Wurst, grande gagnante de l’eurovision, est la digne représentante de l’ère prétranshumaniste, c’est un peu, à la fois, le modèle d’exposition et l’indicateur qui annonce le virage
amorcé par la société contemporaine.
Attachez vos ceintures car notre liberté de pensée et d’expression va bientôt disparaître afin de
nous pousser à acheter un embryon blond aux yeux bleus à 1 500 €, des lunettes virtuelles
Google Glass, un bras bionique, un sexe de secours ainsi qu’une oreille artificielle nous
permettant d’entendre les indélicatesses que chuchotent notre voisin de pallier.
http://enfersurterre.unblog.fr/2014/05/16/reflexions-sur-la-theorie-du-genre/

16 mai 2014

Nous aurons également le choix de faire cloner notre chien en y rajoutant quelques options lui
permettant de bêler ou de miauler pour plus d’amusement. Le monde à l’envers dans lequel tout
sera vendu, c’est pour demain et nous sommes les premiers cobayes de cette plongée vers l’enfer
technologique.
L’air que nous respirons sera taxé grâce à un compteur implanté dans notre chair, si nous sommes
trop consommateurs d’air, il faudra apprendre à respirer toutes les dix secondes afin d’alléger la
facture énergétique ainsi que la taxe écologique transmises directement par l’Internet grâce à
l’intelligence artificielle conçue par Google et ses sbires.
Le monde parfait, on y vient. Sur ce, j’espère que vous saurez apprécier vos derniers instants de
liberté. Finalement, il vaut mieux rire pendant qu’on peut encore le faire car prochainement la
censure Google nous interdira d’écrire un tel billet.
Pour finir en beauté, je publie ici les paroles de la chanson de Raphäel, « Cela nous aurait suffi »
parce qu’elles valent la peine d’être lues et conviennent particulièrement à notre époque.
On n´avait pas appris à marcher
que déjà on tombait
on n´avait pas appris l´enfance
que déjà on grandissait
on n´avait pas appris le rire
que déjà on pleurait
on n´avait pas appris à croire
que déjà on doutait
on n´avait pas appris à aimer
qu´déjà on haïssait
on n´avait pas appris à parler
que déjà on jurait
on n´avait pas appris l´aisance
qu´il fallait tout quitter
on manque d´humour dans la famille
on manque d´humour dans la famille
pour une chance
c´est une chance
de vivre de ce côté
pour une chance
c´est une chance
de vivre de ce côté
pour une chance
quelle chance de vivre du bon côté
quelle chance quelle chance
apprendre à marcher
cela nous aurait suffi
apprendre l´enfance
cela nous aurait suffi
apprendre à sourire
cela nous aurait suffi
apprendre à croire
cela nous aurait suffi
http://enfersurterre.unblog.fr/2014/05/16/reflexions-sur-la-theorie-du-genre/

16 mai 2014

apprendre à aimer
cela nous aurait suffi
apprendre à parler
cela nous aurait suffi
si tu nous avais appris
cela nous aurait suffi
pour une chance
c´est une chance
de vivre de ce côté
pour une chance
c´est une chance
de vivre de ce côté
pour une chance
quelle chance de vivre du bon côté
quelle chance quelle chance

http://enfersurterre.unblog.fr/2014/05/16/reflexions-sur-la-theorie-du-genre/

16 mai 2014


Reflexions_sur_la_theorie_du_genre.pdf - page 1/4
Reflexions_sur_la_theorie_du_genre.pdf - page 2/4
Reflexions_sur_la_theorie_du_genre.pdf - page 3/4
Reflexions_sur_la_theorie_du_genre.pdf - page 4/4

Documents similaires


Fichier PDF reflexions sur la theorie du genre
Fichier PDF la strategie secrete de google apparaet
Fichier PDF le royaume d oligon chapitre 8
Fichier PDF dissertation ses
Fichier PDF dossier interieur jour exterieur nuit
Fichier PDF la femme grillagee pierre perret 1


Sur le même sujet..