Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Tract unitaire CGT SUD 2eme rencontre ministérielle .pdf


Nom original: Tract_unitaire_CGT_SUD_2eme_rencontre_ministérielle.pdf
Auteur: Véronique MARTIN

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 13/06/2014 à 09:02, depuis l'adresse IP 78.234.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 512 fois.
Taille du document: 188 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Fédérations syndicales de cheminots CGT – SUD-Rail

Rencontres avec le Gouvernement
LA MOBILISATION EST FORTE, ACCENTUONS LA PRESSION!
Face à la
mobilisation
grandissante des
cheminots, le
gouvernement a
été contraint
d’annoncer un
nouveau cycle de
rencontres avec
les organisations
syndicales. Après
celle qui s’est
tenue hier soir,
une nouvelle
rencontre a eu lieu
ce matin.

Les fédérations syndicales CGT et SUD-Rail soucieuses de poursuivre le
dialogue se sont rendues à ces rencontres porteuses des exigences
exprimées par les cheminots et sur la base de la plateforme revendicative
unitaire CGT-UNSA-SUD-Rail.
Nous avons rappelé au secrétaire d’Etat aux transports notre exigence d’une
réforme du système ferroviaire public qui aille dans le sens de la réponse aux
besoins de transports de la population et aux revendications des cheminots.
Nous avons exigé un autre projet de loi que celui (rédigé sous l’œil bienveillant de
la Direction de l’entreprise) soumis au débat parlementaire la semaine prochaine.
La CGT et SUD-Rail demandent une réforme qui permette :
Une réelle réunification du système ferroviaire afin de mieux travailler
ensemble avec de bonnes conditions sociales et de travail pour un meilleur
service public voyageurs et marchandises, dans une entreprise unique, la SNCF ;
Un traitement de la dette et du financement des travaux indispensables
par des ressources nouvelles (contrairement à un accroissement de la
productivité des cheminots comme annoncé dans le projet de loi) ;
L’exigence d’aucune régression sociale pour les cheminots actifs et
retraités et des garanties sur la pérennisation du statut (recrutements au statut,
facilités de circulation, prestations familiales,…).
De plus, les sujets d’entreprise et plus particulièrement les questions d’emploi,
de salaire, d’organisation de la production et de conditions de travail ont été
évoqués avec le gouvernement pour demander l’ouverture rapide de réelles
négociations avec la direction de la SNCF.

En ce sens, l’annulation de la table ronde salaire du 16 juin est significative du
refus de la direction de mettre en œuvre un véritable dialogue social avec les
représentants des cheminots. Cette posture de la Direction de la SNCF sous l’impulsion de son Président
(militant inconditionnel de la réforme) se situe bien dans une volonté de démanteler le service public et de
casser les acquis des cheminots.
A l’issue de la rencontre de mercredi soir, les fédérations syndicales avaient prévenu le secrétaire d’Etat
que les cheminots ne se contenteraient pas de vagues promesses ou d’un renvoi vers d’éventuels
amendements dans le cadre du débat parlementaire.

Les cheminots veulent un autre projet de loi.
La forte mobilisation des cheminots a contraint le Ministre à faire des annonces écrites. Parmi elles, le
gouvernement évoque enfin la question liée au financement et au traitement de la dette à travers
d’éventuelles nouvelles sources de financement avant la fin 2014. Ce point central, jusque-là occulté par le
gouvernement vient légitimer notre exigence d’un véritable débat sur cet aspect fondamental du système
ferroviaire.
Le reste des annonces, au regard du texte gouvernemental, comporte de nombreuses failles qui
n’assurent pas un système ferroviaire unifié autour d’une entreprise intégrée : la SNCF. Le projet de loi
demeure fortement néfaste pour le service public SNCF et les cheminots.

Face à cette situation, les fédérations syndicales CGT et SUD-Rail appellent les
cheminots de tous collèges et toutes fonctions à poursuivre et à amplifier le
mouvement.
Paris, le 12 juin 2014 à 21h00


Aperçu du document Tract_unitaire_CGT_SUD_2eme_rencontre_ministérielle.pdf - page 1/1

Documents similaires


Fichier PDF 2013 05 02 communique unitaire reforme systeme ferroviaire
Fichier PDF tract unitaire cgt sud 2eme rencontre ministerielle
Fichier PDF unsa communication paris reforme du ferroviaire mai 2014
Fichier PDF plateforme revendicative unitaire
Fichier PDF 150729 20140613 tract unitaire cgt sud le gouvernement stoppe les discussions
Fichier PDF tract reforme systeme ferroviaire


Sur le même sujet..