BS2013 .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: BS2013.pdf
Titre: Impression
Auteur: Lionel

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par Adobe Illustrator CS4 / Acrobat Distiller 9.0.0 (Windows), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/07/2014 à 13:43, depuis l'adresse IP 81.252.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 517 fois.
Taille du document: 35.2 Mo (28 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Notre engagement : un accompagnement personnalisé

Olivier, un pas après l’autre
’histoire d’Oliver, c’est celle d’un parcours semé d’embuches
mais, au final, réussi. Originaire du Valenciennois, il a travaillé
une dizaine d’années dans la réparation
de cycles. Des CDD qui s’enchaînaient,
l’espoir d’un CDI « mais c’est un autre qui l’a
eu ». Olivier se retrouve sans boulot et,
surtout, englué dans des difficultés qui lui
mettent la tête sous l’eau. Avec sa compagne
enceinte, il vit dans un logement sans chauffage, insalubre, pour lequel il paye un loyer
excessif qui le plombe financièrement. Ça ne
rate pas, il se retrouve interdit bancaire.
« C’était vraiment difficile cette période ».
Olivier n’en dit pas beaucoup plus. On devine.

Un trés bon élément
Chez Mobilille, Olivier débute comme régulateur. « Un très bon élément » observe Axelle
Kuhn, sa conseillère en insertion qui l’a suivi pendant ces deux
années. Elle l’aide à monter ses dossiers pour trouver un autre
logement. Le conseille dans sa recherche d’emploi. C’est finalement parce qu’il a été repéré par un responsable d’Effia qui l’a vu
au travail qu’il va y faire une semaine d’immersion. Là encore, ça
se passe bien. On lui propose un CDI. « En ayant travaillé à Mobilille, j’avais déjà un peu un pied dans la place car mon respon-

sable actuel me connaissait et savait que je faisais bien mon
boulot ».

L’avenir n’est plus bouché
comme il l’était
Quelques mois à peine après son embauche
chez Effia, Olivier s’est vu confier des responsabilités. Il se plaît dans son travail, a trouvé
un nouveau logement. Au début, il a du se
confronter au regard de ses collègues qui
s’interrogeaient sur son parcours chez Mobilille. Comme s’il allait être moins bon qu’un
autre parce qu’il était passé par une entreprise d’insertion. Olivier a compris qu’il ferait
changer leur regard en démontrant qui il était,
en faisant valoir ses compétences.
L’intégration est réussie. Olivier est désormais un salarié comme un autre. De son passage à Mobilille, il dit
« ça m’a aidé. J’étais arrivé à un moment où c’était très compliqué
pour moi ». Il observe aussi que ces deux années l’ont aidé à se
« socialiser ». À être plus à l’aise avec les autres. Tout n’est pas
encore réglé. L’interdiction bancaire n’est pas levée mais, un pas
après l’autre, l’avenir n’est plus bouché comme il l’était. Et ça,
c’est déjà énorme.

Expliquer la vie en entreprise
Dès son arrivée chez VITAMINE T, chacun de nos salariés est préparé à l’intégration en milieu de travail. Son
conseiller en insertion lui rappelle les règles de la vie en entreprise, lui décrit l’activité de la filiale dans laquelle il
va travailler, sa mission, son poste de travail, etc. La signature du contrat est aussi l’occasion de définir ses droits
(une rémunération, une convention collective, des droits à la représentation, etc.) mais également ses devoirs
(ponctualité, respect de la hiérarchie, des consignes notamment d’hygiène et de sécurité, etc.)
Dans les cadre des missions d’intérim proposées par Janus, le conseiller en insertion rappelle et précise le
fonctionnement du travail temporaire d’insertion et prépare le salarié à l’entretien avec l’entreprise.

18


Aperçu du document BS2013.pdf - page 1/28

 
BS2013.pdf - page 2/28
BS2013.pdf - page 3/28
BS2013.pdf - page 4/28
BS2013.pdf - page 5/28
BS2013.pdf - page 6/28
 




Télécharger le fichier (PDF)


BS2013.pdf (PDF, 35.2 Mo)



Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00252638.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.