Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Lettre à Bailly 5 enrôlement gendarmerie .pdf


Nom original: Lettre à Bailly 5 - enrôlement gendarmerie.pdf
Auteur: Romain

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 25/10/2014 à 23:46, depuis l'adresse IP 62.212.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 502 fois.
Taille du document: 140 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Major Romanus LUPUS,
Officier franc-tireur,
Membre du Secrétariat de Sa Majesté Impériale.
A
Colonel Jean Bailly,
Grand Prêvot de la 35ème Légion de Gendarmerie Impériale,
Gendarmerie Impériale.

Objet : affectation.
Monsieur le Grand Prévôt,
Actuellement indépendant, je combats aux environs de Bérézinsky, du plateau de Gorki et du massif
montagneux de la forteresse de Stare.
Major, je commande actuellement à un bataillon composé de deux compagnies de ligne, une compagnie de
voltigeurs et un escadron de cuirassiers.
Comme vous le savez sans doute, j'ai été par le passé Chancelier-adjoint du Major Le Viking, officier de la
Gendarmerie qui a désormais quitté les rangs de la Grande Armée en Russie; puis Chancelier de la Grande
Armée, puis Général (en second) de la Grande Armée, sous le commandement du Général-en-Chef Ferdinan
Charleville. J'ai également été, vous vous en souvenez très certainement mon colonel, Commissaire à la
Guerre de l'Armée du Rhin, Commissaire à la Guerre de l'Etat-Major de la Grande Armée, et même candidat
à votre succession au poste de Juge Suprême.
Concernant mes affectations, j'ai été membre pendant deux mois du 30ème Régiment d’Infanterie à mon arrivée
sur le front russe ; puis pendant vingt-deux mois j’ai été affecté à l’Armée du Rhin ; le 13 décembre de l’an
dernier, je suis passé dans les rangs des bataillons francs-tireurs, avant de rejoindre pendant deux semaines
l’Ecole Militaire Française comme instructeur et chef intérimaire, puis de redevenir franc-tireur.
J’ai donc l’honneur de solliciter auprès de vous mon affectation à la 35ème Légion de Gendarmerie Impériale.
Je souhaite en effet soutenir l’effort d’encadrement de la Grande Armée par la Gendarmerie Impériale. Je suis
certain, mon colonel, que vous reconnaîtrez que mes connaissances en matière de Justice Militaire dépassent
de loin la normale, et que je suis doté en ce domaine d’une solide expérience théorique et pratique.
Toutefois, je souhaite être précis : en l’état actuel des choses, je souhaite poursuivre mes combats dans la
région Sud de la Bérézina : l’appartenance de mes troupes à la Gendarmerie Impériale ne vise pas un effort
tactique ou stratégique, mais un effort d’extension de l’efficacité juridictionnelle de la Justice Impériale au
travers de la Gendarmerie Impériale. Très clairement, je souhaite donc continuer à combattre de façon
indépendante, mais en arborant les étendards de la Gendarmerie.
Une telle demande peut sans aucun doute vous apparaître étrange et inhabituelle. Bien évidemment, je
resterai à votre écoute concernant toute affectation tactique ou stratégique que vous souhaiterez me proposer,
mais je tiens à vouloir conserver la mainmise sur le choix définitif des zones de combat de mon bataillon.
1

Dans l’attente de votre réponse et de votre autorisation à faire les demandes de changement d’étendards de
mes compagnies, je suis, mon colonel, votre dévoué serviteur et celui de Sa Majesté Impériale.
Respectueusement,
Le 20 mars 1813 à Bérézinsky,

MAJ

2

Lupus


Lettre à Bailly 5 - enrôlement gendarmerie.pdf - page 1/2
Lettre à Bailly 5 - enrôlement gendarmerie.pdf - page 2/2

Documents similaires


lettre a bailly 5 enrolement gendarmerie
lettre a bailly 4 cre em
lettre a blancard 2 commissariat demission
lettre au hem charleville 1 recap poste code
lettre a sarthe 3 chancellerie
lettre a bailly


Sur le même sujet..