Livre terrorisme .pdf



Nom original: Livre terrorisme.pdfAuteur: Ecole

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/05/2016 à 23:40, depuis l'adresse IP 81.247.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 926 fois.
Taille du document: 6.8 Mo (78 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Enseignement communal de la Ville de Liège

Pourquoi nous ?
Ensemble contre la barbarie, c’est TOUT !
Nouvelle : Mémoires d’une jeune fille à Kobane

1

Introduction :

Sommes-nous encore Charlie ?

Janvier 2015
En janvier 2015, les attentats contre
les journalistes et dessinateurs de Charlie
Hebdo ont provoqué des débats dans nos
classes et surtout, une grande émotion. JE
SUIS CHARLIE ! Nous étions fiers de notre
solidarité !!!! Pourtant, certains élèves ont
refusé de faire la chaine humaine, que nous
avons faite dans la ville de Liège, portant ce
message de soutien à la liberté d’expression.
Cette réaction était choquante…mais nous
n’avons pas cherché à comprendre…

Septembre 2015
En septembre 2015, à la rentrée des classes,
des images de centaines de milliers de réfugiés
font la une des informations. La photo d’Aylan
hante encore nos mémoires. L ‘émotion nous
gagne ! Mais aussi un esprit de solidarité…Mais
qui sont-ils ? Pourquoi fuient-ils ? Une fois de
plus nous n’avons pas réellement cherché à
comprendre…

Novembre 2015
Novembre 2015, les attentats à Paris nous
choquent une fois de plus. Ces actes cruels et d'une
violence sans nom revendiqués par le désormais
craint État Islamique nous ont d’abord laissés sans
voix. Daesh : énormément de gens entendent parler de
cette organisation sans vraiment être au courant. Ce
phénomène est très médiatisé, ce qui entraîne
malheureusement beaucoup d'amalgames, de préjugés,
d'islamophobie et de racisme.

Le 22 mars 2016, c’est notre tour…
Bruxelles s’éveille, se rend au travail, à l’école …
Deux explosions à l’aéroport de Zaventem et une autre
dans le métro : 135 morts et plus de 300 blessés. Nous
avons déjà pratiquement fini la rédaction de ce livre ;
ce double attentat confirme notre conclusion.

Introduction :

2

Sommes-nous encore Charlie ?

Cette fois, nous nous posons plus de questions :
-

Allons-nous rester devant nos écrans de télévision sans comprendre, sans réagir ?
Allons-nous nous laisser emportés par ces vagues d’émotions ?
Ou allons-nous chercher à combattre cette barbarie en commençant par mieux la cerner ?
Sommes-nous encore Charlie après tout ce temps et qu’est-ce que cette affirmation implique ?

Nous avons commencé à chercher à comprendre afin de lutter et de vivre ensemble contre la
barbarie !
Finalement, ce sont toutes ces questions qui nous ont poussés à nous informer puis à rédiger
les textes libres que nous vous invitons à lire. La majorité des textes ont été écrits avant les attentats
de Bruxelles.
Ce recueil de textes n ‘a pas la prétention de répondre à toutes nos questions ou les vôtres : il
s’agit plutôt d’une sélection d’informations qui ont retenu notre attention, de pistes de réflexion qui
nous mèneront à répondre à certaines de ces interrogations.
Il s’agit bien d’un recueil de texte car nous avons gardé la liberté de travailler sur les points qui
nous semblaient pertinents et ce, par groupe d’élèves répartis dans trois classes ainsi que dans un
atelier ; il peut y avoir des répétitions. De même, nous n ‘avons pas cherché à suivre une logique de
chapitres.

De plus…
Nous publions aussi la nouvelle KOBANE écrite par Cécile. Une nouvelle au service du même combat !
La littérature doit être engagée (disait Jean-Paul Sartre) !
Nous remercions la Fédération Wallonie –Bruxelles d’avoir accepté de subventionner notre projet !

3

Sommaire du livre :

1-2……….….…………………Introduction : Sommes- nous encore Charlie ?

72-74…………………………………Conclusion : Pourquoi nous ?

3………………………………………….…………………………..….Sommaire du livre

75…………………………………………………………………...Sources

4-7…………………………………………………………….………..…..Pourquoi nous ?

76………………………………………………..………Not comment…

8-9.Daesh nous attaque-t-il vraiment « pour ce que nous sommes » ?
10-12……….…………………..Les djihadistes de Daesh : Souvenons-nous…
13-15……Daesh : ces monstres kidnappent des femmes et des enfants
16-21…………………..……………………..………..Notre ennemi nous a choisis…
22-24….Terrorisme, Daesh, Djihad,… mangeons notre pain quotidien ?
25……………………………………………………………Daesh et non état islamique
26-27……………………….………….….……………………Etat islamique ou Daesh ?
28……………………….……………………………………...Charlie Hebdo au nom de ?
29-30…………………………………………………………………….…Pourquoi la France
31-33……………………….….Daesh, sa puissance peut-elle nous soumettre ?
34-35…………………………..…..Daesh et l’extrême droite : soyons vigilants ?
36-39……………….…….………...Les attentats de 2015 en France : pourquoi ?
40-43……………………….……………………………….………...Le djihad selon Daesh
44…………………………….………………………………………..Financement de Daesh
45………………..……….Financement de Daesh et le double jeu de la Turquie
46-47………………………..…….………………..Le recrutement de l’état islamique
48-49…………………..……………………………………..Daesh : un « contre-idéal »…
50-51………………………………………………...L’occident : le berceau du diable ?
52-54…………Daesh, un état religieux… non, une puissance économique !
55……….…………………………………………………………….Schéma de manipulation
56-57…………………………….…………….Portraits, petit hommage à La Bruyère
58…..Espace Schengen et frontières : La marchandisation d’être humains
59-62……………………………………..……….Les barbaries d’hier et d’aujourd’hui
63-71…………….……………….Nouvelle : Mémoires d’une jeune fille à Kobane

4

en fait

Pourquoi nous ?
Huseyin, Marie, Noura et Esteban

Nous écrivons aujourd'hui afin de vous proposer diverses raisons qui ont pu mené aux attentats
ayant eu lieu à Paris, en 2015, et, à Bruxelles en mars 2016.
Tout d’abord, le prétexte clamé par ces terroristes est que la société européenne et américaine, en
fait occidentale, est soi-disant amorale et constitue un mauvais modèle pour le monde.

Homosexualité
Pour commencer, selon les " modèles" imposés
par les religions, qu’elles soient islamiques ou
catholiques, ou encore liées à une autre philosophie,
l'homosexualité est totalement tabou et entraine même
dans certains pays la peine de mort ou une
condamnation en prison. On le sait, chez nous, le
chemin de l’acceptation de l’homosexualité a été long
pour les mêmes raisons. En France, de grandes
manifestations ont eu lieu contre la loi permettant le
mariage gay. Mais la loi est passée ! Pour ces fous de
guerre et au nom de « leur religion », c’est déjà une
raison de nous haïr.
D ‘une manière générale, selon les extrémistes
religieux, la sexualité ne peut exister que dans le but de
procréer. La société occidentale qui s’octroie le droit à
l’amour avec un partenaire du sexe de son choix est
donc traitée de mécréante et est peuplée de fornicateurs
qui iront, parait-il, tout droit en enfer.

Loisirs
Ensuite, ce que nous appelons le
divertissement est, selon leur croyance, considérée
comme un écart de conduite grave et punissable (la
punition corporelle et la peine de mort sont
autorisées lorsque la Charia est appliquée). La
musique, le cinéma, le jeu: tout est interdit ! On
comprend pourquoi les terroristes de Paris ont
assassiné lâchement des gens au Bataclan et à des
terrasses de café.
A Bruxelles, ces mêmes terroristes, en tous
cas faisant partie d’un même réseau, ont visé les
voyages et tout simplement des gens se rendant à
l’école ou à leur travail ; tentant par la terreur de
déstabiliser notre société et de renforcer leur image
de puissance. Les terroristes, morts volontairement
lors de l'explosion de leur ceinture ou tués par la
police lors d’assauts de leurs caches, font la
couverture d’un magasine de Daesh qui les présente
comme des martyrs morts en héros…Pour nous,
leurs actes sont lâches et barbares. De plus, ils visent
à diviser notre société multiculturelle ! Mais la
communauté musulmane s’exprime aussi et
condamne ces assassins !
No pasaràn !!!

5

Pourquoi nous ?

Ces fous qui tuent au nom de dieu
Ensuite, certains terroristes préfèrent faire
des attentats kamikazes car, il est plus facile de
se suicider dans une foule de civils que
d'affronter de face une armée. Qui sont-ils ? Dans
certains cas, il s'agit de jeunes sans réel avenir,
souvent exclus de la société ou même des
délinquants -espérant le pardon - qui se servent
d’un détonateur. Toutefois, il faut remarquer que
certains membres de l’attaque contre Paris
n ‘étaient pas très jeunes ou étaient allés se battre
en Syrie. En effet, le recrutement touche aussi des
personnes plus matures qui vont manipuler les
futurs" martyrs" en Europe ou dans les pays en
conflit. Il y a aussi des gens qui collaborent sous
la menace d’ être exécutés ou de voir exécuter un
membre de leur famille (En Syrie et en Irak par
exemple, pays envahis par Daesh).
Mais en ce qui concerne les attentats de Paris et
de Bruxelles, il s’agit majoritairement de
délinquants qui avaient déjà été condamnés pour
braquage ou pour attaque à mains armées ainsi
que de jeunes hommes (et d’une jeune femme)
probablement déçus de notre société soit par
humiliation (racisme) soit par manque de travail.

Autre aspect du recrutement : en Afrique et au Proche Orient, la plupart des djihadistes viennent des
pays majoritairement musulmans. On peut constater qu’en Tunisie, sur dix millions de personnes
majoritairement musulmanes, trois mille ont rejoint les djihadistes et en Arabie Saoudite, 2500
personnes sur 26 millions ont fait le même chemin. Les pays comme l’Egypte et la Tunisie connaissent
une pauvreté importante d’une partie de la population (malgré le Printemps arabe) et aussi une
radicalisation, sans doute par désespoir de nombreux jeunes au chômage ou en quête d’idéal.
On peut toutefois constater par ces chiffres qu’il ne faut pas associer le djihadisme à la religion
musulmane. La plupart des musulmans vivent leur religion de façon normale et ne cherchent pas à
l’imposer aux autres.
LE VIVRE ENSEMBLE L EMPORTE LARGEMENT !

6

Pourquoi nous ?

Prison
Il y a aussi un radicalisme religieux dans les prisons, c'est à dire que certains radicalistes présents
dans les prisons essayent par tous les moyens de convaincre qu'ils ont raison. Ils font tout leur possible pour
influencer les gens et les encourager à être pour Daesh et même à devenir djihadistes.

Pour conclure nos pistes de réflexion, une autre raison du djihadisme provient des crises
économiques et culturelles. Les multiples cultures, les différentes religions sont parfois à l’origine de
conflits internationaux.
Mais cet aspect est complexe pour des élèves de notre âge : le soutien d’états pour des raisons
stratégiques, politiques ou économique demanderait une analyse plus approfondie. En effet, la
Turquie, qui raffine le pétrole de Daesh aimerait voir disparaître les Kurdes de la carte et a laissé la ville
de Kobane tomber sous les feux des terroristes. L’Arabie saoudite, sunnite et salafiste, qui soutiendrait
financièrement l ‘Etat islamique, lutte ainsi contre les intérêts de L’Iran Chiite - qui est devenu un
nouvel allié des occidentaux- et le puissant Hezbollah au Liban et en Syrie.

7

Pourquoi nous ?

En tous cas, Daesh n'a pas de frontières officielles, il gagne du terrain par la force. Ils ont une très
grande armée et beaucoup d’entre eux sont près à mourir pour leur Dieu.
Daesh a instauré des lois dans les territoires qu'il contrôle : par exemple les femmes ne peuvent pas
sortir seules et sans niqab. Et dans les écoles, les cours de philosophie, d'histoire, de chimie et de biologie ont
été supprimés pour être remplacés par des cours de sciences religieuses.

Combattantes Kurdes en Syrie…Mémoires d’une jeune fille à Kobane ?
Le 22 septembre 2014, la porte parole de l’État Islamique a déclaré que tous les citoyens des pays
qui sont entrés en coalition contre l'EI seraient tués de n'importe quelle manière.
Pour finir cet État est accusé par l'ONU d’être une organisation terroriste responsable de crimes
de guerre. Depuis août 2014, 22 pays interviennent militairement contre cette organisation.
Affaire à suivre…restons informés et défendons nos libertés !!!

8

Daesh nous attaque-t-il vraiment
« Pour ce que nous sommes » ?

Lisa, Zoé et Etienne

La France est une des cibles privilégiées de l'organisation état islamique. Mais les djihadistes nous
visent-ils pour nos valeurs et notre modèle culturel ou pour notre politique étrangère ?

Pour commencer, nous avons été victimes des
attentats car Daesh prétend que l'occident a un
mode de vie amoral, qui ne respecterait pas une
moralité digne de l’humain selon leur croyance ;
car nous aurions que des valeurs uniquement
économiques et ne relevant d'aucune moralité.

AVANT

=

MAINTENANT

Ensuite, toujours d’après les islamistes, les peuples musulmans rassemblent leurs convictions les plus
intimes tandis que les occidentaux, eux, préfèrent mettre leur travail en première place au détriment de leur
vie de famille. Les occidentaux sont tous corrompus par un système financier - le capitalisme- qui a pris le
dessus sur toute valeur morale. Les femmes s’habillent comme des prostituées … Les prêches des Imams et
Mollahs extrémistes vont tous dans ce sens. Nous sommes caricaturés et ciblés comme des sous-hommes
nuisibles à exterminer tout comme les juifs l’étaient par les nazis !

Daesh nous attaque-t-il vraiment

9 « Pour ce que nous sommes » ?

En conclusion, Daesh nous attaque plutôt pour ce qu’il veut que nous soyons ! Il s'en prend à
l'occident pour faire peur à la population et par la même occasion pour frapper un grand coup. Les
islamistes du califat veulent montrer leur puissance à la communauté internationale et démontrer
qu’ils ne s’arrêteront pas ; il faudra donc employer les grands moyens pour les stopper. De plus, si
Daesh est si puissant, c'est grâce à la vente de pétrole, aux banques qu'ils ont pillées dans les
régions qu'ils ont envahies, à la vente d’œuvres d’art volées et à des financements provenant
d’Arabie Saoudite. Daesh nous attaque aussi pour nous prendre ce que nous avons afin d’être
puissant !

10

Les djihadistes de Daesh :
Souvenons-nous …
Bahija et Lola

Apres les attentats de Paris, nous avons voulu savoir ce que, après tout ca, les journalistes
disaient sur les djihadistes.

00

Pour commencer, nous nous sommes aperçu que les medias
expliquaient que leurs cibles étaient la jeunesse, le
divertissement mais aussi (et surtout) la France car elle envoyé
des forces militaires en Syrie et en Irak.

Pour poursuivre, certains journalistes disent que les
djihadistes essayent d’imposer leur religion, croyance,
culture pour qu’on soit tous comme eux, tous les mêmes.

Ensuite, nous pouvons remarquer qu’ils recrutent des gens
qui n’ont pas spécialement la même idéologie et des jeunes qui
se laissent facilement convaincre de façon à les convertir. Ils
ciblent souvent des gens pauvres, dépressifs, cherchant leur
identité ou leur chemin ainsi que des personnes dans l’ignorance.
Il est même promis aux délinquants qu’ils seront pardonnés s’ils
donnent leur vie pour Daesh.

11

Les djihadistes de Daesh :
Souvenons-nous …

Comme Boris Cyrulnik dit : « Les djihadistes me rappellent les nazis ». Beaucoup le pensent mais

00

voici quelques arguments qu’il émet dans son article :
-

-

« On voit réapparaitre la violence la plus effroyable pour défendre un dieu. C’est un retour à la
barbarie.
« En Irak, les djihadistes de l’état islamiste ont une logique purement nazie : Ils exterminent les
autres, qu’ils soient chiites, yazidis, chrétiens …
« On retrouve le nazisme des années 30 : les même mots, les même phrases, les même images. Les
islamistes répètent un discours totalitaire : il n’y a qu’un dieu et qu’une vérité, c’est la nôtre, c’est
celle de notre chef. Si vous ne vous soumettez pas, vous n’avez pas le droit d’exister. Mais si moi,
djihadiste, je tue un enfant, c’est pour la gloire d’Allah, ce n’est pas grave. La gloire d’Allah est
quand même supérieure à la mort de 1000 enfants ! »
« Il trouve son bonheur dans la servitude. Il sait ainsi que s’il ne l’égorge pas, il sera obligé de quitter
son groupe. Si vous répétez comme un perroquet la voix du maitre, tout ira bien pour vous. Mais si
vous ne répétez pas exactement la voix du maitre vous serez liquidé ».
« Je pense qu’on ne sait pas vivre en paix. On est plus doué pour vivre dans la guerre, même si ca
nous fait souffrir, que pour vivre dans la paix. Parce que pour vivre dans la paix, il faut prendre
l’initiative du bonheur

" Il faut organiser des fêtes, il faut parler gentiment, il faut chercher à comprendre l’autre, cet
autre qui n’a pas la même couleur de peau que moi, la même religion, pas le même niveau social.
Je dois me décentrer emphatiquement de qui je suis pour me représenter qui il est ".

En conclusion, comme nous l’explique Boris, le djihadisme est très proche du nazisme et peut
donc prendre de l'ampleur de la même façon. C’est pour cela qu’il faut continuer à agir et se battre
contre cet Hitler n°2.

ENSEMBLE CONTRE LA BARBARIE, C’EST TOUT !

Les djihadistes de Daesh :

12

Souvenons-nous …

BIOGRAPHIE DE BORIS CYRULNIK

00

En 1942, alors qu'il grandit à Bordeaux, les parents de Boris Cyrulnik, juifs russo-polonais, sont
arrêtés et déportés. Abandonné à l'assistance publique, l'enfant est protégé par son institutrice.
Echappant de peu à la déportation, suite à une rafle en janvier 1944, l'orphelin trouve refuge dans
l'humour et la biologie. Passionné par la nature, la politique et l'homme d'une façon générale, Boris
Cyrulnik devient pourtant maître nageur. Dans les années soixante, ses études de médecine s'achevant,
il se dirige vers l'éthologie, discipline alors très controversée. Redoutant la spécialisation, il se diversifie
au maximum : éthologie, psychologie, neurologie, psychanalyse… Désireux de décoder la machine
humaine, Boris Cyrulnik parcourt le monde à la recherche d'informations. Sa réputation en tant
qu'éthologue est grandissante ; sa contribution à légitimer cette science est capitale. A partir des années
1980, Cyrulnik voue son existence à la vulgarisation de son savoir grâce à ses livres : 'Mémoire de singe
et paroles d'homme', 'Les vilains petits canards… Professeur, écrivain, Boris Cyrulnik mélange les
genres, dans le but ultime de décoder l'être humain.

Daesh : ces monstres kidnappent des
femmes et des enfants

13

Vincent, François, Guillaume et Eliot

Daesh est un groupe de terroristes. Ce sont des djiadhistes qui pratiquent l'islam poussé à son
paroxysme, jusqu’à en changer les « règles ». Pour l'instant, ils ont envahi la Syrie et l'Irak. Leur but est
de posséder le plus de territoires riches en ressources, pour acheter de l'équipement et ensuite radicaliser des
populations et les rallier à leur idéologie ; Ils sont contre les homosexuels, ils utilisent la femme à des fins
sexuelles, comme un objet, qui a aussi pour unique rôle de garder les enfants. Ils se disent contre le
capitalisme, les fortunés, la société de consommation, les loisirs… Ils sont capables de tuer la population si
elle n'est pas de leurs avis.

00

Ils utilisent la religion musulmane en tant que justification de leurs actes infâmes.

Mais Daesh s’autofinance, et accumule les richesses …notamment grâce au pétrole, qu'ils
revendent clandestinement à la Turquie par la frontière nord de la Syrie. Ils revendent aussi des
matières premières telles que le gaz et le phosphate ; Daesh vend aussi du blé, de l'orge, du coton et du
ciment.
Ils gagnent également de l'argent avec le trafic d'art, le pillage et les dons extérieurs ( sur ce point,
l ‘Arabie saoudite est montrée du doigt dans les articles de presse que nous avons consultés).

Daesh : Ces monstres kidnappent des
femmes et des enfants

14
00

De plus, ils se servent des réseaux sociaux et du mal-être des gens
pour ainsi agrandir leurs rangs. Souvent ce mal-être est dû à la
discrimination qui existe dans nos pays européens. De ce fait, les personnes
qui en sont victimes sont beaucoup plus influençables.

Daesh : Ces monstres kidnappent des
femmes et des enfants

15

La désintégration

00

Le film, La désintégration, que nous avons visionné, le démontre bien. Un jeune homme français
d’origine maghrébine a du mal à trouver un travail malgré sa qualification. De tradition musulmane, mais ne
pratiquant pas réellement sa religion, il va croiser le chemin d’un recruteur…Nous avons été surpris de
constater la similitude des faits et des profils des terroristes de cette fiction avec ceux des attentats de Paris de
novembre 2015 et ceux de Bruxelles.
Le terme désintégration nous a
semblé bien choisi : le jeune
homme perd ses repères ; il quitte
un statut de personne intégrée dans
la société française multiculturelle,
même s’il s’en sent exclu
momentanément, pour se perdre
dans le néant.

En Syrie et en Irak, territoires occupés par Daesh, le pire se produit : ces monstres kidnappent des
femmes et des enfants. Ces derniers sont entraînés dans des conditions atroces pour en faire de futures
machines à tuer ; quant aux femmes, elles sont utilisées en tant qu'esclaves sexuelles pour les djihadistes.
Ceux-ci proposent parfois des rançons extrêmement chères aux familles des kidnappés pour qu'ils puissent
retrouver la liberté. Ils sont aussi utilisés comme boucliers humains lors de combats en Irak ou en Syrie ;
cela leur permet de fuir.

Enfants enlevés
par Daesh obligés
de suivre des
« cours » de
terrorisme

16

Notre ennemi nous a choisis…
Tim, Lisa, Hannah et Victoire

Daesh est le groupe terroriste le plus puissant que nous ayons connu. C'est une organisation militaire

00

politique et terroriste avec une idéologie salafiste et djihadiste. Sa création remonte à 2006 lorsque six
groupes djihadistes, comprenant notamment des membres d’Al Qaïda, forment « Le Conseil Consultatif des
Moudjahidines » en Irak. C'est le 13 octobre de cette année que ce dernier proclame l'État Islamique et le
considère comme un réel état. En s’autoproclamant État Islamique, il prône et prétend défendre les valeurs
de l'Islam et du Coran.

La production pétrolière
La production pétrolière de Daesh lui rapporte en moyenne 1,5 million de dollars par jour soit 550
millions par an. Ils produisent 35.000 à 40.000 barils par jour. Ils en produisent pour eux mais
aussi pour en vendre dans les zones qu'ils détiennent et à la Turquie, gros point d'échange
pétrolier. Malgré un Embargo, ils arrivent aussi à en exporter.

Comment reconnaitre un belge parmi ces terroristes ?

Le recrutement de daesh
Une question se pose. Comment Daesh arrive t-il à attirer tant de personnes, prêtes à risquer leur vie
pour avoir une « bonne » mort ? Effectivement, selon les estimations des services secrets américains, près de
30 000 combattants étrangers à la Syrie et à L’Irak, ont rejoint l’État Islamique depuis 2011. Ils sont issus
de pays du Maghreb, d’Europe, de Turquie ou encore de Tchétchénie.

17

Notre ennemi nous a choisis…

Les cibles

17

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ou ce que l'on pourrait nous faire penser, les cibles du
recrutement ne sont pas toujours les mêmes. On voudrait nous faire croire à un “profil idéal”, plus en proie à
la manipulation, à l'appât du gain et à l'endoctrinement … des jeunes (de 18 à 35 ans), exclus de la société,
habitant un quartier pauvre très peuplé et, en général, ayant déjà commis de petites infractions telles que du
vol à l'étalage ou ayant eu des démêlés avec la justice, voire un passé carcéral. Certes, ce cas existe, mais on
ne sait pas précisément dans quelles proportions. Certains jeunes n'étant pas forcément dans une situation
sociale désagréable ou précarisée peuvent aussi se faire manipuler. Un logisticien des attentats de Paris et de
Bruxelles correspond à ce dernier profil : bon élève, sympathique et n’ayant commis aucun fait punissable
par la loi.

Pourquoi rejoindre Daesh ?
Les raisons sont diverses; promesses d'argent, de mariages, de reconnaissance, de compréhension … Mais
aussi le besoin d'avoir un but, de faire partie d'un mouvement; de se sentir intégré dans une communauté.
Cependant, elles nous semblent de toutes façons inacceptables !

18

Notre ennemi nous a choisis…

Comment est-on recruté ?

00

En général le recrutement se fait par

internet et plus précisément par les réseaux
sociaux. Ce sont souvent d’anciennes recrues qui
font elles-mêmes la propagande. Ils entrent en
contact avec des jeunes qui, comme eux à l'époque,
se sentent "mal dans leur peau" et leur racontent
leur histoire. Ils les écoutent et s’intéressent à eux
en tentant de les mettre en confiance. Ensuite, ils
leur expliquent qu'ils seront mieux à leurs côtés
qu’ "ici », au moins on se sent chez « soi", "on se
sent indispensable au groupe" et puis ils arrivent à
les convaincre que plus rien ne les retient là où ils
sont et qu'il faut venir en Syrie aux cotés de
Daesh. Ils se retrouvent par la suite entraînés dans
une spirale infinie ou presque, qui ne prendra fin
que lorsque leur vie fera de même.

Le financement de daesh
Daesh est pratiquement financièrement autonome
contrairement

à

Al-Qaida

qui

est

financé

majoritairement par des donateurs. En effet, Daesh
possède une ressource de 2000 milliards de dollars avec
une estimation de 2,5 milliards d'euros pour 2015.
Comment arrive-t-on à un tel financement ?

19

Notre ennemi nous a choisis…

Taxes et péages
les ressources naturelles ne suffisent pas. Ils ont donc mis au point un système de taxes: redevances sur
toutes les consommations, sur les moyens de communication , sur les retraits d'argent, sur les salaires pour la
soi-disant protection sociale, plus une taxe de 20% pour les pillages de sites archéologiques et enfin une de 50%
sur les revenus des fonctionnaires. De plus, ils ont mis en place un péage de 200 dollars sur la route du nord de
l'Irak et un droit de passage de 800 dollars est exigé à tous les camions qui se déplacent sur les routes en
provenance ou à destination de la Jordanie, de l'Iran, du Kurdistan et de la Turquie.

20

Notre ennemi nous a choisis…

Le trafic
Daech est également impliqué dans le trafic de cigarettes, contrefaçons, faux papiers et drogues. Il
s'est aussi approprié le marché illicite de captagons, une drogue synthétique, qui une sorte d'amphétamine
qui dope les capacités et brise les barrières de la peur. Daesh est également au cœur des trafics d'armes
dans la région.
Un site d'information Irakien a également publié une grille de tarifs de vente des yazidies et des
chrétiennes capturées pour l'esclavage sexuel que Daesh pratique. Les tarifs varient en fonction de l'âge de
la victime, plus elle est jeune, plus elle "vaut" de l'argent. Une enfant de moins de 10 ans est "estimée" à
200 000 dinars (138 euros); une jeune femme de moins de 20 ans à 100 000 dinars (104 euros); une
trentenaire 75 000 dinar (52 euros) et ainsi de suite.
Enfin l'État islamique est accusé de trafic d'organes d'êtres humains sur des cadavres tombés sur
son territoire, des prisonniers, des otages exécutés et de ses propres soldats, mené par un médecin de
Mossoul.

21

Notre ennemi nous a choisis…

Nous finirons par un passage tiré du blog de François De Smet, chroniqueur à la RTBF et directeur
du centre fédéral de la migration.
"Notre ennemi n’a pas de visage. Il en a une multitude. Les visages d’une jeunesse fanatisée qui s’est
inventé un ailleurs fait de force fantasmée, de virilité contrariée, de volonté de puissance exacerbée. Une
jeunesse qui s’est convaincue qu’il valait mieux exister par sa propre destruction dans un monde binaire
plutôt que de construire sa vie dans un monde devenu compliqué.
Notre ennemi nous a choisis.
Notre ennemi n’a pas de corps. Il n’est que chairs calcinées, explosées, bombes humaines fauchant
d’autres existences. Il tente de trouver dans la mort une consistance qui lui échappe dans la vie.
Notre ennemi a convaincu des jeunes gens de se transformer en kamikazes et de mourir pour une cause.
Il démontre un pouvoir redoutable : celui de pouvoir retourner des cerveaux adultes pour en faire de
dociles éponges. Celui d’utiliser la liberté dont nous sommes si fiers pour faire de certains d’entre nous des
soldats, de la chair à canon, des esclaves.
Notre ennemi a créé un fanion noir pour rassembler toutes les frustrations de ceux qui ne trouvent pas
leur place dans un monde où chacun est sommé, pour le meilleur et pour le pire, de définir soi-même le sens
à donner à sa liberté."

Terrorisme, Daesh, Djihad…mangeons
notre pain quotidien ?

22

3PAW

QU'EST CE QUE LE TERRORISME ?
Le mot terrorisme nous fait
immédiatement songer à un
autre mot, plus facile à
comprendre : la terreur. Le
terrorisme est donc l’utilisation
de la violence pour répandre la
terreur parmi une population.
Différents moyens peuvent être
utilisés : explosion, fusillade,
prise d’otages, déraillement de
train, détournement d’avions…
Tous ces actes qui sont destinés à
tuer des personnes innocentes,
sont ce que l’on appelle des
attentats. En semant la terreur,
les terroristes, dans ce cas-ci, les
djihadistes tentent, à tout prix, de
faire passer leurs idées : ils
espèrent ainsi faire pression sur
les gouvernements et obtenir ce
qu’ils exigent un califat
puissant et riche.

Définition (du Larousse)
Djihad : effort vers un but déterminé. Dans le coran, il s’agit d’un effort sur
soi-même pour atteindre le perfectionnement religieux. Par extension, il peut
s’agir d’un combat pour étendre l’islam, le défendre.
Les islamistes utilisent ce terme dans le sens de guerre sainte visant à
éliminer les autres religions et philosophies.

Terrorisme, Daesh, Djihad, …mangeons
notre pain quotidien ?

23

Pourquoi Daesh a-t-il choisi la France et la Belgique ?
Pour lutter contre les djihadistes de Daesh, la France et d’autres pays occidentaux ou arabes (une
dizaine de pays au total, dont la Belgique) se sont regroupés pour former ce que l’on appelle une coalition
contre le terrorisme. afin d'empêcher Daesh d'agir et de se développer, les pays de cette coalition bombardent
régulièrement certaines régions d’Irak et de Syrie. La France est un des pays actifs dans ces attaques : les
spécialistes de la question estiment que c’est une des raisons pour lesquelles les terroristes ont commis des
attentats à Paris, le 13 novembre dernier.
La Belgique, proportionnellement à sa population, fournit de nombreux combattants ; montrer sa force à
Brruxelles peut attirer de nouveaux jeunes. En Belgique, le courant salafiste est très présent ; les terroristes
des attentats de Paris et de Bruxelles vivaient et s'organisaient dans différentes communes bruxelloises ; il
leur a peut-être semblé facile de commettre les deux attentats de Zaventem et de la station de métro, en
plein coeur de la capitale. La Belgique a laissé le loup entrer dans la bergerie…L’Arabie saoudite finance et
envoie des Imams prêcher la haine de l’occident. Qui a laissé faire …

Terrorisme, Daesh, Djihad…mangeons
notre pain quotidien ?

24

Pourquoi ne faut-il pas confondre islam et
islamisme ?
L’islam est la religion des musulmans qui
est, comme le christianisme et le judaïsme, une
religion monothéiste : elle est fondée sur la croyance
en un Dieu unique. Après le christianisme, l’islam
est la religion la plus pratiquée dans le monde : on
compte aujourd’hui 1,2 milliard de musulmans,
dont plus de la moitié vivent en Asie. Avec ses 200
millions de pratiquants, le plus grand pays
musulman est l’Indonésie. Viennent ensuite le
Pakistan, l’Inde, le Bangladesh et l’Égypte. Et les
islamistes ? Ces musulmans ont une vision,
autrement dit une interprétation très particulière de
leur religion : ils veulent que l’organisation de la
société (école, droits des femmes, mariages…) ainsi
que les institutions d’un pays soient soumises à
l’islam et à ses règles (regroupées sur sous le terme
de Charia). Ces règles sont notamment établies à
partir du Coran qui est le livre sacré des
musulmans ; mais, dans ce cas, l’interprétation des
textes est faite de façon extrême et est souvent
contraire aux droits de l’homme et à la démocratie.
Alors que certains islamistes veulent arriver à leur
fin par la voie démocratique (donc des élections),
d’autres utilisent la force et le terrorisme, comme ce
fut le cas le 13 novembre à Paris. Important à
comprendre : la majorité des musulmans pratiquent
leur religion de manière tolérante et ne partagent
absolument pas les idées des islamistes. Ils
condamnent aussi, en d’autres mots ils
désapprouvent, les récents attentats à Paris comme
ailleurs dans le monde !

25

Daesh et non Etat islamique !

Pourquoi Monsieur Fabius, Ministre des Affaires étrangères (en France), a-t-il choisi
d'utiliser le mot « Daesh » ?
Ce choix se justifie car c’est le nom utilisé par les pays du Moyen-Orient pour désigner ce
groupe, et que les diplomates l’utilise volontiers ? Sans doute. Mais on peut se demander si la
sonorité péjorative (dèche, douche, tache...) n’a pas également joué un rôle dans ce choix. Cependant,
c’est plus compliqué. Daesh a pris dans la région, dans laquelle il s'est imposé, une connotation
péjorative. Certains lui prêtent des doubles-sens : « Daesh » , ressemblant au mot daes, signifierait
aussi piétiner, ou encore renverrait à un épisode pré-musulman par le terme dahes ("celui qui sonne
la discorde". Ce qui est certain, c’est qu’en Syrie, il n’est utilisé que par les opposants au groupe Etat
islamique. Et les djihadistes interdisent sur le territoire qu’ils contrôlent de prononcer « Daesh »,
imposant l’appellation « Dawlat », l’Etat. Preuve que Laurent Fabius n’est pas le seul à accorder aux
mots une importance... A Mossoul, (ville qd'ils occupent en Irak), les djihadistes ont même menacé
de couper la langue de quiconque utiliserait le mot « Daesh », considérant qu’il s’agissait d’une
marque de « défiance et d’irrespect ». La coalition continue ses frappes afin d’aider les forces armées
sur le terrain. La situation est difficile à cerner : en Syrie, forces syriennes (donc celles du dictateur
en place.. .), kurdes, autres groupes rebelles et parmi eux, un groupe se revendiquant d’Al-Qaïda…
En Irak : kurdes, sunnites et chiites s’opposent à Daesh mais les trois communautés sont aussi en
conflit .. .

26

Etat islamique ou Daesh ?
Eugenie, Iker, Axel, Clara

En effet, nous entendons les deux appellations dans les médias tous les jours. L ‘Etat islamique est
issu d’une branche d’Al-Qaïda en Irak ; il s’est autoproclamé Etat au fur et à mesure de sa progression
militaire, d’abord en Irak, puis en Syrie.

Ce sont des opposants syriens qui évoquent pour la première fois le terme "Daesh". "Cette appellation
a été ensuite institutionnalisée par les médias opposés à ce groupe, car elle ne contient pas les termes "État"
et "islamique", et, possède une connotation péjorative", explique Wassim Nasr, journaliste spécialiste des
questions djihadistes à France 24. "En effet, l'acronyme Daesh ressemble au mot arabe daes ("celui qui
écrase du pied"), mais aussi au terme dahes ("celui qui sonne la discorde"), en référence aux batailles de
Dahes wal Ghabra (entre 608 et 650 après J.-C.) au cours desquelles les tribus arabes se sont entretuées
avant d'être unies par l'islam."

27

Etat islamique ou Daesh ?

La France est le premier pays à avoir prôné l'appellation "Daesh" pour désigner l'État islamique,
organisation qui appelle tout musulman à devenir un djihadiste à son service. A l’origine, il s’agit
d’un musulman qui agit de manière à améliorer la société musulmane ; la lutte armée peut en faire
partie mais n’est plus d’actualité pour des millions de fidèles. Durant les croisades et aujourd’hui, ce
terme évoque un combattant armé, un guerrier et par extension est assimilé à un combattant
extrémiste. Daesh, par ce djihad, a imposé un califat en Irak et en Syrie. "Le groupe terroriste dont il
s'agit n'est pas un État, il voudrait l'être, mais il ne l'est pas", a déclaré Laurent Fabius en 2014, "Je
vous demande de ne plus utiliser le terme d'État islamique, car cela occasionne une confusion entre
islam, islamistes et musulmans. Il s'agit de ce que les Arabes appellent Daesh et que j'appellerai pour
ma part les égorgeurs de Daesh."
Contrairement aux autres groupes djihadistes dont les cellules d’Al-Qaïda, son but est de rétablir
le califat islamique (tombé en 1924, après le démantèlement de l’Empire Ottoman qui a été vaincu lors
de la guerre 14-18) d'Irak au Liban, en passant par la Jordanie et la Palestine.

Charlie Hebdo,

28

au nom de ?
3PAU

La plupart des terroristes sont des jeunes adultes qui se sentent rejetés par la société. Ils ne
sont pas tous défavorisés, les plus éduqués sont aussi les plus efficaces.
Malgré tout, les frères Kouachi ont peut-être été victimes de discrimination, notamment de la
part d’employeurs. Ces expériences d’injustice peuvent contribuer à la radicalisation comme moyen
de vengeance, pour retrouver une dignité ou encore pour redonner un sens à une vie.
Cela dit, il n’est pas certain que la discrimination soit la cause directe du terrorisme.
Lors des massacres de Charlie hebdo, c’est Al-Qaïda qui a été évoqué par les assassins et non
Daesh. Il faut dire que les journalistes et dessinateurs avaient été condamnés à mort par cette
organisation criminelle , responsable des attentats de septembre 2001 à New York, lors de la
publication de caricatures du prophète publiées précédemment au Danemark ; ce qui est interdit
par le coran. Mais permis dans une démocratie qui respecte la liberté d’expression ! D’ailleurs,
Charlie Hedbo a souvent publié des caricatures qui concernaient toutes les religions.

29

Pourquoi la France ?

Pourquoi la France ?
Ce pays laïque dit oui à la liberté de caricaturer le prophète et non à la liberté de porter le voile dans
les écoles mais s’est aussi impliqué dans la lutte contre Daesh en Syrie et en Irak. Faut-il y voir les
raisons du choix de ce territoire pour les attentats ? Sans doute…

Comment devenir un terroriste dans une démocratie comme la France ou la Belgique ?
La première phase pour devenir terrorise est la suivante ; La valorisation de l’identité en tant que
musulman (la nationalité est mise de côté), l’augmentation de la bravoure, de la discipline, de la force et de
l’endurance.
Quel que soit son âge, il est considéré comme le plus fort.
La deuxième phase est celle ci : La déconstruction de l’identité initiale, les instructeurs deviennent
grossiers, humiliants, imprévisibles. Tout lien personnel avec le monde d’avant (des photos de famille par
exemple) est détruit volontairement.
La troisième et dernière phase : La reconstitution d’une nouvelle identité. L’accent est à nouveau
mis sur la force, la bravoure. Il y a ceux qu’ils considèrent « des leurs » et les « ennemis ». Cela leur est
répété de façon violente. Les recruteurs disent qu’il faut voir les « ennemis » comme des non-humains.

30

Pas d’amalgame !
Pourquoi la France ?

Pour finir, nous vous prions de ne pas faire d’amalgame entre un musulman et un terroriste.
Aussi, ne pas croire qu'un réfugié est un terroriste.
Nous clôturons cet article ce 6 janvier 2016, alors nous rendons hommage à toutes les victimes des
terroristes se revendiquant d’Al-Qaïda (Au Yémen, comme ce fut le cas pour les meurtres lâches des
journalistes de Charlie hebdo) ou de Daesh en novembre dernier à Paris. Bien sûr, nous sommes
conscients que des milliers de personnes sont victimes quotidiennement de ces organisations dans de
multiples pays !!!!
Nous sommes encore CHARLIE !!!

Daesh : sa puissance peut-elle nous
soumettre ?

31

Alexia, Alice, François, Karim, Lucie

L’homme se laisse négocier sans aucune réaction…

Alexia, Alice, François, Karim, Lucie

Les origines
Daech a été créé le 13 octobre 2006 en
Irak puis s’ est étendu dès 2012 en Syrie. Au
départ, la plupart des recrues sont irakiennes ;
à l ‘heure actuelle, il y a 14 belges par mois
qui partent en Syrie. La moyenne
internationale d'âge est de 23 ans. (janvier
2016)

Alexia, Alice, François, Karim, Lucie

Les réseaux sociaux ?
Sur Twitter on dénombre 27 000 comptes plutôt
sympathisants de Daesh, qui relayent ses informations.

Daesh a commencé par annoncer la
création d'un état djihadiste avec des limites
géographiques basées sur l’exploitation de
pétrole. Ensuite, ils ont créé un état,
regroupant des régions instables, qu'ils ont
justifié par « le printemps arabe ».
L'organisation islamiste a compris qu’au
lieu d'attaquer les intérêts de grandes
puissances, il pouvait attaquer les arabes
musulmans qui ne partagent pas leurs idées,
en s’appuyant sur une population sunnite
mécontente en Irak ; en effet, cette
communauté a perdu son pouvoir lors de la
chute de la dictature de Saddam Hussein (Une
coalition menée par les USA a attaqué l’Irak
en 2003 car elle aurait possédé des armes de
destruction massive ; accusation qui s’est
avérée fausse).

Les finances
Daech détient d'énormes ressources financières. Leur
budget de fonctionnement est de 2 milliards de dollars.
Ce rendement provient de différents endroits :
- Le trafic de pétrole dont l'organisation Daesh s'est
emparé ;
- Le trafic d'armes ;
- L'argent qui s'écoule des pays du golfe.
Daesh promet des sommes énormes à ses soldats. Entre
2000 et 3000 dollars par mois. L'argent devient plus
convaincant pour les combattants que le djihadisme luimême. Les volontaires sont très nombreux, ils sont tous à
la recherche d'une meilleure situation sociale quelles
qu’en soient les conséquences.
L'argent est devenu une obsession chez eux aussi …et
ils osent nous critiquer sur ce point.

Daesh : sa puissance peut-elle nous
soumettre ?

32

L ‘organisation
Cet état est gouverné par L'Irakien Abou Bakr al-Baghdadi, qui s'est autoproclamé en juin 2014 calife des
musulmans dans le monde. Il a fait des Chiites son ennemi N°1 et des pays fragiles son terrain de jeu. Ce
gouvernement se base sur la Charia islamique, il n'a pas honte d'attirer les soldats grâce à l'argent. Daesh
s'attaque toujours aux villes aux symboles politiques et historiques et fait de la communication et de la
propagande, son arme de prédilection. Il met le terrorisme sur un piédestal et manipule les citoyens afin de les
conduire à une violence terroriste.

Pour renforcer son armée, Daech recrute une population oubliée ou délaissée par la société en s'appuyant
sur un message religieux enrobé d'argent. Cela lui permet de créer ce que les spécialistes du terrorisme
appellent des niches et cellules dormantes qui peuvent déclencher des opérations à n'importe quel moment et
n'importe quel endroit.

Daesh : sa puissance peut-elle nous
soumettre ?

33

L’homme occidental se laisserait
négocier sans aucune réaction !
Les terroristes justifient leurs actes par leurs
croyances. En effet, ils veulent imposer leurs lois
et leurs règles afin que tout le monde soit comme
eux : les femmes portent le voile, la seule loi est la
Charia et tout le monde a une langue commune,
l’arabe.
Selon eux, l ‘occident a perdu ses repères : la
famille ne compte pour rien, les entreprises et
l'argent ont remplacé dieu, la femme est une
prostituée ; nous tolérons le vice, l’homosexualité
…Bref, nous serions dans une société amorale
dans laquelle l’homme se laisserait négocier sans
aucune réaction !
Ils disent aussi répondre à l'humiliation
qu'infligent les « belgo-belges » et les « françaisfrançais » aux étrangers notamment envers les
jeunes (ex : les jeunes étrangers ne trouvant pas
facilement du travail car ils sont d’origine
différente).

Pour conclure, Daesh est un énorme réseau
économique qui, au fil des années, a pris de
l’ampleur.
Cet « état » se sert de la peur pour dominer les
pays tel Hitler durant la 2ème guerre mondiale.
Mais nous pouvons nous opposer à eux en ignorant
cette provocation et continuer à vivre normalement.
Toutefois, il faut les combattre tant sur le plan des
idées que sur le terrain afin que les libertés des
peuples soient respectées !

Le respect de nos valeurs démocratiques
n’est pas négociable !

34

Daesh et l’extrême droite :
Soyons vigilants

Lucas, Louis

Daesh est le groupe terroriste le plus puissant à notre
connaissance et ce, en s'autoproclamant état islamique et
en commettant des attentats particulièrement meurtriers.
Ils prétendent défendre les valeurs de l'islam. Mais leur
but principal est de terroriser la population visée, de
prendre le pouvoir dans les zones qu’ils occupent, de faire
en sorte que les occidentaux restent cloîtrés dans leur
maison parce que tout plaisir est interdit (écouter de la
musique, aller au cinéma, boire de l’alcool…).
Conséquence : le racisme est en expansion. En effet,
les gens confondent terroristes et musulmans. Cette
confusion entraîne des actes racistes comme l’idée de
fermer les frontières aux réfugiés, d'éradiquer la Syrie
…et même Molenbeek…(d’après un journaliste français)
La radicalisation est un problème majeur ; c’est le
point de départ de tout mouvement terroriste.
Malheureusement, il est difficile de stopper tous les sites,
toutes les pages ou personnes ayant l'intention
Pourtant, les services de l'ordre européen font
d’endoctriner ces jeunes parfois délaissés par la société, leur maximum pour arrêter ce fléau mais il reste
sans emploi et ni personne pour les raisonner.
beaucoup de failles ... Tout commence surtout avec des
gens qui croient en toute ces idioties, le but étant de
terroriser les plus jeunes et de fasciner les plus
craintifs. Le point commun des auteurs des attentats
de Paris? Leur passé : ils viennent de quartiers
difficiles et ont un passé de jeune délinquant.
Certains se sont trouvés de près ou de loin liés à des
trafics de stupéfiants. Des jeunes «parfaits» pour
Daesh, surtout ceux de 18 à 35 ans isolés, à
problèmes, habitant des quartiers populaires, voire des
ghettos communautaires, et, qui ont commis de petits
actes de délinquance. Des proies faciles pour ces
recruteurs de futurs djihadistes, leur but étant de leur
"retourner le cerveau" avec des paroles fausses et des
lois du coran, détournées, désuètes voire inexistantes.
Ce profil colle aussi aux auteurs des attentats de
Bruxelles ; il s’agit de la même cellule.

35

Daesh et l’extrême droite :
Soyons vigilants
Mais comment se finance Daesh ?
Il y a quatre moyens principaux : les
demandes de rançon pendant les prises d’otages,
le commerce du pétrole, le racket des populations
attaquées en Syrie et en Irak ainsi que le
financement par des sympathisants à travers le
monde. On peut également ajouter un
trafic provenant des lieux historiques pillés par
ceux-ci : des morceaux de monuments, des œuvres
d’art se retrouvent sur le marché noir. Toute
civilisation antérieure (et contemporaine) à
l'Islam est en effet niée.

Le racisme
En France, ont eu lieu les élections régionales.
Avec plus de 40% des voix, le front national
arrive en tête ; le parti de Marine le Pen semble
prendre le dessus sur les autres partis. La fille de
l'ancien président du FN espère faire mieux que
son père qui était arrivé au second tour des
élections présidentielles en 2002. Après l'avoir
mis dehors, cette dernière rêve d'une France sans
«étrangers»
et auxd’œuvres
frontières fermées.
Destruction
d’arts au

Musée de Mossoul : détruire les
traces de toute autre civilisation,
Médiatiser leurs actions
barbares, Faire de leur vision de
l’islam la seule référence...

Les attentats de 2015 en France :
pourquoi ?

36

Pierre, François, Loïc, Rachel

Les islamistes de Daesh pensent que l’Occident est devenu impur. Les droits des femmes, les droits des
hommes aussi…sont le reflet d’un monde corrompu. Les plaisirs, la musique, le cinéma, les livres, sauf ceux
issus de leur califat (un journal de propagande existe ) sont interdits…Leur lutte armée a touché la France en
2015 : contre le journal Charlie Hebdo et un magasin juif en janvier, puis, en novembre à Paris dans plusieurs
lieux (Le Bataclan, des terrasses de café ou de restaurant) . Le Musée juif à Bruxelles a aussi été un lieu de
massacre. Alors, pourquoi nous ? Les réponses commencent à devenir claires : pour notre mode de vie et de
pensée.

La radicalisation chez les jeunes.
Un rapport du Centre de prévention contre les
dérives sectaires liées à l'islam (CPDSI), dont les
extraits ont été publiés en décembre 2015 jette un
regard nouveau sur la manière dont certains jeunes,
en France, se radicalisent au point de vouloir faire le
djihad. A l'instar de Maxime Hauchard, le djihadiste
français qui a participé à l'exécution de Peter
Kassing. Assassiné par l'organisation Etat islamique
(EI) ; Peter Kassing était un humanitaire de 26 ans
engagé depuis 2012 en Syrie. Converti à l'Islam en
détention, il avait aussi servi plusieurs mois au sein
de l'armée américaine en 2004.

Une question de génération ?
La tranche d'âge la plus touchée par ce
phénomène est celle des 15-21 ans, souligne le
rapport. Leurs origines sociales sont plutôt variées :
les classes moyennes d'abord (à 67%) puis les
classes populaires (16%). Plus étonnant, 80 % sont
issus de famille se disant athées. Parmi les jeunes
auxquels s'est intéressé le CPDSI, seuls 5 % ont
commis des actes de petite délinquance, quand 40 %
sont passés par la case dépression. L'étude est, cela
dit, à prendre avec précautions puisqu'elle ne se base
que sur les témoignages des 160 familles à avoir fait
la démarche d’appeler le centre pour enrayer la
radicalisation de leur enfant, en France.

Les attentats de 2015 en France :
pourquoi ?

37

Vidéos et groupes Facebook
Le passage par la mosquée ne sera «pas
systématique», indique le rapport. Dans 91 % des cas
étudiés, la radicalisation s'effectue via internet : groupes
Facebook invitant à «liker» les «combattants de l'islam»,
vidéos à la gloire des groupes djihadistes et contenant des
images subliminales, films violents…
Un des organisateurs des attentats de Paris, a utilisé les
vidéos et photos afin de faire sa propagande de crimes
odieux . Abdelhamid Abaaoud, belgo-marocain de 26
ans, est le chef opérationnel présumé des attentats du 13
novembre à Paris et ce, d'après les enquêteurs. Caché
pendant quatre jours après les attaques qu'il a
coordonnées et menées, il est aidé par sa cousine Hasna
Aitboulahcen pour être logé dans un appartement de
Saint-Denis, où ils sont tués le 18 novembre, au petit
matin lors d'un assaut de la police.

Mais d’où viennent les djihadistes ?

On le voit sur cette carte du Vif, des combattants
issus de pays majoritairement sunnites sont très
nombreux. C ‘est la cas le la Tunisie, Le Maroc, L
‘Egypte, la Jordanie et l‘Arabie saoudite qui sont les
plus gros « fournisseurs » de combattants que nous
avons plutôt envie , certes, de façon subjective,
d’appeler « terroristes » vu leurs méthodes
(massacres de populations entières , attentats…). De
nombreux terroristes partent aussi de France et de
Belgique.

Les attentats de 2015 en France :
pourquoi ?

38
.

Les promesses de Daesh
1- la promesse d’une union avec une femme très jeune, voire plusieurs, (Ce qui équivaut au viol de
.
mineures ou non sans préjudice).
2- Un travail pour tous.
3- La promesse d'un avenir meilleur, pour la religion.
4-L'économie sera flamboyante dans tout l'empire.
5- Les mécréants et les démons seront balayés de l'Occident et en parallèle dans le califat ; de ce fait la paix
règnera et l'harmonie sera parfaite.

Nous avons visionné un reportage sur France 24 : Le djihadisme en question. Des témoignages de
français qui avaient rejoint Daech mais qui ont réussi à le quitter dévoilent des informations qui
contredisent la vie paradisiaque annoncée dans le recrutement.
Une jeune femme dont on ne révèle pas le nom déclare qu’après avoir refusé d’épouser de force un
combattant, elle a été torturée car soupçonnée d’être une espionne. Elle a réussi à s’enfuir et témoigne afin de
dénoncer le mariage forcé (donc, le viol), la torture dès qu’on s’oppose aux règles du califat. La femme n’y
est qu’une esclave.
Un jeune homme, actuellement en
prison en France, raconte qu’il a refusé
d’égorger des femmes et des enfants lors
de ces combats dits glorieux. Il compare
les combattants islamistes de Daesh à
des nazis. Il semble, que de l’argent soit
en effet donné aux combattants mais à
quel prix ? Le travail consiste à
massacrer, torturer…

Les attentats de 2015 en France :
pourquoi ?

39

Les terroristes exigent que l'on respecte leur vision du Coran à la lettre, ils sont prêts à tuer n'importe
qui, en Occident, en Orient ou au Proche Orient où ils étendent leur califat, qui n'a pas la même façon de
voir les choses, musulman ou non. Ils n’ont aucun respect de la vie et vont jusqu'à se tuer eux-mêmes. La
France est un pays laïque, c’est-à-dire ou la Religion et l’Etat sont séparés. En soi, c’est déjà un crime pour
Daesh. Les lieux visés en France ont été choisis afin d’atteindre la liberté d’expression (Charlie Hebdo avait
notamment publié des caricatures du prophète (ce qui est interdit par le Coran) ou notre façon de vivre
(loisirs, musique, droit des femmes…).
Il faut s'opposer à Daesh par tous les moyens possibles comme l'éducation, l'information et le
rassemblement... et ce, afin de défendre nos valeurs démocratiques. C ‘est ce moyen, en tant que jeune
citoyen, que nous avons choisi.
Au niveau des Etats, il faudrait également trouver les moyens qui financent Daesh, s’y attaquer et
surveiller les sites internet pour éviter tout recrutement.
Ensuite, il faut s’interroger sur les raisons de la radicalisation dans nos pays occidentaux et ne pas
faire d’amalgame entre les musulmans qui vivent leur croyance de façon « normale », privée sans inquiéter
les droits de l’homme et les terroristes qui veulent imposer leur religion en massacrant des innocents ici ou
ailleurs.

Vive la démocratie!

40

Le djihad selon Daesh
Alexis Z., Samir, Maxence, Thoma et Mario
,

Il y a beaucoup de choses et de versions différentes expliquant tout sur le djihad mais nous avons
cherché à comprendre la version de Daesh vu que c’est cette organisation qui nous préoccupe.
D ‘après nos sources, les terroristes ayant rallié cette organisation pensent que la guerre, les combats
lourdement armés ne sont qu'une tâche secondaire qu’ils doivent accomplir jusqu’à la mort. Leur « véritable
objectif » est d '« aider » le monde pour leurs idéaux.
Ils veulent détruire les autres religions, monothéistes ou polythéistes et imposer leur vérité sur « Dieu »,
sur l’islam. Ils tuent donc aussi des musulmans qui n’ont pas la même interprétation du coran. En fait, ils
ne sont pas musulmans car ils déforment le coran et salissent l’Islam.

Voici quelques textes résumés
de leur version du Coran :
- Ceux qui veulent par la suite
rejoindre le « chemin d’Allah »
sont pardonnés par Allah.
-Il faut montrer qu'on est digne
de rejoindre le paradis en étant
endurant.
-Ils doivent se déplacer pour
combattre au nom d'Allah et
ceux qui restent chez eux
doivent avoir une bonne raison
sinon ils ne seront pas bien
considérés par Allah.
-Ceux qui sont avec Allah
doivent craindre et lutter pour
Allah pour être sauvés.

41

Le djihad selon Daesh

Le recrutement :
Daesh utilise beaucoup de façons différentes pour recruter des gens. Selon beaucoup de reportages, le
djihad utiliserait les sites sociaux comme Face book ou Twitter pour attirer ses victimes. En effet, une
femme aurait rejoint le jihad à cause d'un homme qui lui avait dit de venir en Syrie pour se marier …sauf
que l'homme avait déjà une femme. Une autre explication serait que Daesh droguerait ses victimes pour
qu'ils viennent en Syrie. Mais elle semble rare.
Beaucoup d'hommes de l’E.I. (État islamique) sont chargés de recruter de jeunes soldats, ils
profitent de la mauvaise situation de certaines personnes pour les recruter. Il y a des jeunes sans emploi
qui seraient à la rue ou dans une situation précaire ; il y a aussi des jeunes qui ont commis des délits et
qui pensent changer de vie et à "se racheter" ; ces victimes sont alors facilement manipulables. Des
recruteurs sont dispersés partout dans le monde et le taux de jeunes soldats augmente. Chaque jour
beaucoup de mesures sont prises mais les départs continuent.

42

Le djihad selon Daesh

Les ressources financières

Leurs projets de développement :

Les ventes de pétrole leur rapportent 1 à 2
millions de dollars par jour ; en plus de
piller, de voler les banques (celles sous leur
contrôle) ils font du trafic d’organes, d’êtres
humains...

Selon une télévision africaine (mamafrika.tv) le
projet territorial de Daesh serait de prendre une
grande partie de la cote indienne, et la partie sud
ainsi que la partie est de la mer méditerranée.

43

Le djihad selon Daesh

Comme vous l'aurez remarqué, Daesh a interprété le d jihad et le coran à sa façon et donc ses
« djihadistes » pensent que leur combat ainsi que la destruction de toute personne ou système, qui prône une
autre philosophie qu’eux (et ce même au sein des croyants musulmans), les aidera à rejoindre Allah.
Pour eux, le paradis sera atteint tant qu'ils continueront de « combattre au nom d Allah », ils pourront
aller au paradis et justifier leurs actes. Mais d’autres textes de notre ouvrage et nos analyses démontrent
l’objectif économique de cet état terroriste. Le désir de pouvoir et de richesse est, de notre point de vue, le vrai
moteur des dirigeants de ce mouvement anti-démocratique.
Cette caricature nous a semblé correspondre à notre conclusion …

Alexis Z, Maxence et Samir

44

Financement de Daesh

Aujourd'hui, l'état Islamique
se finance de plusieurs façons, 48 %
de ses recettes financières sont
issues des hydrocarbures et des
phosphates. En outre, une grande
partie de ses revenus viennent de
l'agriculture. Tandis que 32 % de
ses revenus viennent des vols, des
pillages et des rançons demandées
aux familles.

Benjamin, Zoé, Yannick

Financement de Daesh et le double jeu
de la Turquie

45

A l'heure actuelle, la communauté
internationale tente d'imposer un
embargo. Pourtant, certains états
tentent d'alléger les sanctions car ils y
trouvent certains avantages
économiques. Par exemple, la Turquie,
par où transite la majeure partie du
pétrole de Daesh. Dès lors, la Turquie
joue un double jeu dans lequel elle aide
la communauté internationale
« militairement », mais ne ferme pas ses
frontières à cause des avantages cités
ci-dessus.

En ce moment, le pétrole « Made in Daesh » est géré
de manière très centralisée. Pourtant, Daesh raffine peu
son pétrole car beaucoup de raffineries ont été détruites
par la coalition mais tout problème à sa solution, Daesh
s’est arrangé avec les raffineries déjà présentes avant
l'arrivée de l'état islamique, ce qui lui permet de vendre
du pétrole raffiné sur le marché mondial . Outre la vente
par des « professionnels », l'état islamique s'est arrangé
avec les contrebandiers, qui exportent son pétrole vers la
Turquie, raffiné ou pas…

46

Le recrutement de l’état islamique
Christian, Daoud, Julien, Flavio

Le recrutement d'individus au service de l'état islamique se fait par l’intermédiaire de personnes
spécialement engagées pour cette tâche. Souvent, il s’agit d’hommes ou de femmes qui voyagent très
souvent entre les pays d'Europe et les viviers de Daesh. Il peut aussi s’effectuer par internet, par les
réseaux sociaux mais à un moment donné, un « vérificateur » rencontre le futur djihadiste afin de
vérifier ses intentions, sa foi ou plutôt son absence de « foi »…

Ce sont des techniques de recrutement très
simples, la personne qui interroge promet un
paradis où aller s'installer. Si l’individu offre ses
« services » à cette organisation, il pourra être
pardonné de ses péchés, avoir de belles maisons
etc. Ce sont souvent des personnes en manque de
repères et de revenus qui sont intéressées par ce
genre de pratique. Mais ne généralisons pas.

Le principal recrutement se fait par internet :
tous les réseaux sociaux en fait : Skype, Facebook
et d'autres. C'est évidemment l'endroit rêvé pour
intéresser des gens à leurs pratiques, pour les
appâter. Un contact intensif avec les victimes de
cette propagande est mis en place pour leur
rappeler les heures de prières et toutes sortes de
choses que Daesh impose (le renoncement à leur
travail, contacts, loisirs...). Le cyber recrutement
est en effet le plus gros réseau que les djiahdistes
utilisent pour recruter et embobiner des centaines
de personnes.

Le recrutement de l’état islamique

47
En regardant la carte ci-dessous, vous pouvez constater que l'Europe fournit énormément
de personnes à l'Etat islamique.

C ‘est très inquiétant alors informons un maximum de
personnes pour que cela ne se reproduise pas !

48

Daesh : un « contre-idéal »…
Mila et Emma

Daesh est un état islamique qui a sa propre version du coran. Les membres utilisent la violence pour
parvenir à leur fin.
En effet, de plus en plus de jeunes personnes sont recrutées pour devenir terroristes. En 2014, Daesh a
recruté environ de 8 000 personnes pour attaquer une ville de près de 3 millions d’habitants : Mossoul, en
Irak.
Ainsi une première question se
pose : quelles sont les raisons de ce
terrorisme international ?
La première raison est liée à
leur « religion ». Ils veulent imposer
leur vision des choses à tout le
monde et pour eux, toute personne
qui ne pense pas comme eux doit
mourir. Par exemple : ils trouvent
que les occidentaux ne sont que des
représentations du diable, que nous
sommes immoraux, que nous
remplaçons nos familles par le
travail, que nos femmes ne sont pas
à leur place…
D’autre part, il faut savoir que
leur guerre leur rapporte
énormément d’argent. Depuis l’été
2014, la richesse de Daesh serait
passée de 860 millions à 2 milliards
de dollars. Toute cette somme vient
des pillages, du pétrole, de
fabrication de fausse monnaie et
billets, du trafic non seulement
d’antiquités et d’œuvres d’art mais
aussi des femmes.

49

Daesh : un « contre-idéal »…

Il y a également une deuxième
question qui nous vient à l'esprit :
Comment devient-on terroriste?
L’une des causes peut-être
l’éducation : les enfants sont élevés
dans les familles elles-mêmes
radicalisées. Mais il y a surtout les
enfants issus de milieux défavorisés ou
qui ont subi ou simplement ressenti une
humiliation, une forme d’exclusion, à
l’école par exemple. On peut ajouter
que des jeunes issus de familles
musulmanes tout à fait modérées, ou
plutôt simplement musulmanes, ont
choisi le chemin de la terreur. Il y a
aussi des personnes qui se convertissent
à cette mauvaise interprétation du
coran. Dans le cas des attentats de
Paris, on peut dire que certaines
personnes avec un passé de délinquance
servent aussi la cause de Daesh.
Comment?
Tout d’abord par le bourrage de
crâne au cours duquel un recruteur
donne des bonnes raisons de faire la
guerre, prononce des discours sans
cesse et montre que les populations
"adverses" et « mécréantes » sont à
détruire. Cet « idéal » que l’on peut
nommer « contre-idéal » semble
donner un sens à la vie de ces
terroristes.

Cependant, il faut bien faire attention de ne pas confondre islamistes et musulmans.
Les musulmans sont des personnes respectables et respectueuses qui suivent une religion
correctement contrairement aux islamistes qui utilisent la violence pour imposer leur propre
vision du coran. Mais, selon nous et de nombreux musulmans, les terroristes de Daesh n’ont
aucun lien avec l’Islam.


Livre terrorisme.pdf - page 1/78
 
Livre terrorisme.pdf - page 2/78
Livre terrorisme.pdf - page 3/78
Livre terrorisme.pdf - page 4/78
Livre terrorisme.pdf - page 5/78
Livre terrorisme.pdf - page 6/78
 




Télécharger le fichier (PDF)


Livre terrorisme.pdf (PDF, 6.8 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


ericdenece copie
dito n 37
mquo5736
mon quotidien 10 14 ans
livre terrorisme
28

Sur le même sujet..