Newsletter Maison du Droit et des Migrations Mars 2017 .pdf



Nom original: Newsletter Maison du Droit et des Migrations - Mars 2017.pdf
Auteur: Dalel MDM

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Microsoft® Word 2016 / www.ilovepdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/04/2017 à 15:55, depuis l'adresse IP 41.230.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 297 fois.
Taille du document: 1 Mo (5 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


La Newsletter de la Maison du Droit et des Migrations – Mars 2017
17 Rue Khaled Ibn El Walid – 1082 Mutuelleville, Tunis
Tél : (+216) 71 28 74 84
E-mail : contact@maison-migrations.tn
www.maison-migrations.tn

Au sommaire de cette édition :
Actualités de Terre d’Asile Tunisie


Formation : « santé et migration »

Actualités des partenaires





Participation au groupe de travail migration et asile d’Euromed Rights
Association Théâtre Forum Tunisie : formation en théâtre de l’opprimé
Présentation de l’étude « portraits de migrants » au séminaire du projet Lemma
Forum Mobilités et Diasporas : Panel sur le camp de Choucha et Petit-Déjeuner Débat

Actualités de la migration


L’accord sur la migration entre l’Union Européenne et la Turquie a un an

Formation : « santé et migration »
Le Pôle Accompagnement des
associations de Terre d’Asile
Tunisie, a organisé le weekend
des 25 et 26 mars, une
formation
sous
le
thème « santé
et
migration ». Elle
s’inscrivait
dans le cadre du renforcement
des capacités des associations
partenaires, travaillant dans le
domaine de la migration ou étant elles-mêmes composées de migrants.
Au programme :
 Le droit à la santé des migrants en Tunisie, par
Médecins du Monde Belgique section Tunisie
 La sensibilisation au VIH et la protection des
personnes atteintes par le virus, par l’Association
Tunisienne de Prévention Positive (ATP +)
 La violence envers les migrants et les
répercussions psychologiques de celle-ci, par
Terre d’Asile Tunisie

8 personnes issues de 4 associations ont pu bénéficier de cette formation : l’Association des
Etudiants et Stagiaires Africains en Tunisie (AESAT), l’Union des Leaders Africains (ULA), Tunisia
Charity, et l’Association Subsaharienne des Travailleurs en Tunisie (ASTT). La formation a été
organisée avec le soutien de la Coopération Suisse.

Participation au groupe de travail migration et asile d’Euromed Rights
Les 11 et 12 mars, le groupe de travail « Migration et asile », coordonné par Euromed Rights et dont
fait partie Terre d’Asile Tunisie, se réunissait à Hammamet. Ce groupe se concentre surtout sur les
problèmes de respect des droits humains dans les relations entre l’UE et la Méditerranée du Sud
dans le domaine de la protection des
personnes migrantes et réfugiées.
Les deux points principaux qui ont été
abordés lors de cette dernière réunion
étaient : les nouveaux outils de la
politique migratoire européenne d’une
part, et les accords de réadmission
bilatéraux avec la Tunisie d’autre part.
Photo: Euromed Rights Tunisie, page Facebook

Association Théâtre Forum Tunisie : formation en théâtre de l’opprimé
A travers le pôle Accompagnement des associations, l’association Théâtre Forum Tunisie est
soutenue Terre d’Asile Tunisie et la Coopération suisse, plus particulièrement la mise en place de son
projet « pistes solidaires » : il consiste en la formation d’une vingtaine de jeunes aux techniques du
théâtre de l’opprimé, et à la mise en place de 5 spectacles, dans le but de consolider les liens entre
jeunes tunisiens et subsahariens.
Le théâtre de l’opprimé, qu’est-ce
donc ? Il s’agit d’une technique de
théâtre participative qui vise à la
conscientisation
des
populations
opprimées et la sensibilisation aux
problématiques vécues par celles-ci. Le
principe : les comédiens improvisent
une
scène
illustrant
une
problématique sociale, économique,
ou sanitaire d'une communauté, scène
qui se termine généralement mal. Le
meneur de jeu demande alors au public d’intervenir et de modifier le scénario de la scène, afin
d’influer sur le cours des évènements. Les comédiens rejouent alors la scène sur base de cette
nouvelle donne.

La formation, organisée du 19 au 23 mars, a été assurée par Jean-Pierre Besnard, metteur en scène
et formateur expert en théâtre de l’opprimé, et l’équipe de l’association Théâtre Forum. 19 jeunes,
essentiellement des étudiants, dont 14 subsahariens et 5 tunisiens ont pris part à cette formation. Le
sujet abordé était essentiellement l’intégration des migrants en Tunisie, et les difficultés qu’ils
rencontrent au quotidien.

Présentation de l’étude « Portraits de migrants » au séminaire du projet Lemma
Terre d’Asile Tunisie a pris part le 29 mars au séminaire du projet
Lemma consacré au retour et à la réintégration des Tunisiens au pays.
Lemma est un projet coordonné par l’agence Expertise France, dont
l’objectif est de soutenir la mise en œuvre du Partenariat UE-Tunisie
pour la Mobilité (signé en 2014) en renforçant les capacités du
Gouvernement tunisien à développer et mettre en œuvre sa politique
nationale migratoire.
Terre d’Asile Tunisie est intervenue dans le cadre d’une session sur les migrants présents en Tunisie.
Nous avons pu présenter les différents profils des migrants que nous recevons dans le cadre de notre
Permanence d’écoute, d’orientation et d’assistance, ainsi que l’étude intitulée « Portraits de
migrants », éditée fin 2016, qui dresse l’inventaire des différents profils accueillis.

Forum Mobilités et Diasporas
Participation au Panel sur le camp de Choucha
Du 30 mars au 1er avril se tenait le Forum Mobilités et Diasporas, organisé par l’Office Français de
l’Immigration et de l’Intégration (OFII) et l’Institut Français de Tunisie.
Lors du Forum, une expo-photo et un
débat ont été organisés le 30 mars à
l’Institut Français de Tunisie, sur
l’expérience du camp de réfugiés de
Choucha, installé près de la frontière
libyenne à partir de 2011 et
officiellement fermé en 2013. Le
débat était modéré par Frédéric
Bobin, correspondant du Monde à
Tunis, en présence de notre collègue
Fatma Khalaf, de Médecins sans
Frontières, du Croissant Rouge Tunisien et de l’Institut Arabe des Droits de l’Homme.
Ce fut l’occasion de revenir sur l’accompagnement juridique et social que Terre d’Asile Tunisie a
apporté à partir de 2014 aux nombreux migrants ayant transité par Choucha et qui ont été déboutés
du droit d’asile.

Petit-déjeuner Débat : « Diasporas : Expériences croisées entre la Tunisie et la France »
C’est également au sein du Forum Mobilités et Diasporas que
s’intégrait notre Petit-déjeuner Débat du 1er avril, sous le thème
« Diasporas : Expériences croisées entre la Tunisie et la France ».
Dans un cadre convivial, l’évènement a croisé les parcours des
personnes issues de la diaspora subsaharienne en Tunisie, et
tunisienne ayant vécu en France, exposant les défis et les succès
de leurs itinéraires. Les 15 participants – dont des représentants
de l’OFII, de l’Union des Leaders
Africains (ULA), de Médecins du
monde, et des universitaires –
ont
discuté
autour
des
témoignages d’Erige Sehiri,
fondatrice d’Inkyfada, et de
Blamassi Touré, fondateur de
l’ULA.
Cette discussion a été l’occasion
d’initier un échange sur les valeurs ajoutées du mouvement de
population entre les continents africain et européen, et plus
particulièrement de l’apport réel des étrangers en Tunisie, tout en
s’inspirant des « success story » de la diaspora africaine en France.
Blamassi Touré et Erige Sehiri

Actualités de la migration
L’accord sur la migration entre l’Union Européenne et la Turquie a un an.
Le 18 mars 2016, l'Union Européenne passait un accord qualifié d’historique avec la Turquie : en
échange de 3 milliards d’euros, la Turquie retiendra les migrants sur son sol, et ce, afin de limiter
l’afflux de migrants vers la Grèce. Cet accord prévoit, en plus d’un meilleur contrôle des frontières,
que tous les migrants arrivés irrégulièrement sur les côtes grecques depuis la Turquie devront y être
renvoyés. Pour chaque Syrien refoulé en Turquie, un autre Syrien sera relocalisé en Europe via un
corridor humanitaire.
Un an plus tard, l’arrivée des migrants en Grèce via la Turquie a effectivement baissé de deux-tiers :
l’objectif semble atteint. Mais ce chiffre masque deux aspects de la situation qualifiés de
« scandaleux » par de nombreuses ONG et associations.
D’une part, la lenteur des procédures a bloqué plus de 62 000 migrants sur cinq îles grecques. Seules
850 personnes environ ont été renvoyées en Turquie en un an, et les procédures de relocalisation en
Europe peinent – lire cet article du Monde (France) du 20 mars. La situation des migrants, placés
dans des camps dont ils ne peuvent sortir, semble s’éterniser, dans des conditions déplorables,
dénoncent de nombreuses ONG présentes dans ces camps. « Santé mentale en danger,

automutilations,
tentatives
de
suicide,
usage
de
drogues,
prostitutions forcées, dépressions » :
Médecins sans Frontières tire la
sonnette d’alarme dans un rapport
paru le 16 mars, relate le journal La
Libre Belgique le 22 mars.
D’autre part, le fait de renvoyer des
migrants dont beaucoup sont
éligibles au droit d’asile, dans un
Le camp de Moria sur l’Ile de Lesbos, Grèce, l’hiver dernier. Photo AFP
pays comme la Turquie, est
vivement critiqué. Ainsi le journal l’Humanité (France) écrit dans cet article du 21 mars : « Syriens,
Irakiens, Kurdes et Afghans, qui aspiraient à une protection de l’UE, se retrouvent abandonnés aux
violences et abus d’un régime peu enclin au respect des droits humains », une situation d’ailleurs
reconnue par l’UE elle-même, puisqu’un rapport de la Commission Européenne indique que « 90 %
des réfugiés syriens en Turquie résident en dehors des camps et ne disposent que d’un accès limité
aux services de base ».
C’est ainsi que des associations telles qu’Amnesty International, Human Rights Watch ou Médecins
sans Frontières estiment que ce pacte UE-Turquie « mine les valeurs européennes des droits de
l’homme et de la dignité, viole le droit international de l’asile et crée des conditions dégradantes
pour les exilés bloqués dans les îles grecques », des déclarations citées dans cet article du Monde
(France) du 17 mars.

La Newsletter de la Maison du Droit et des Migrations – Mars 2017
17 Rue Khaled Ibn El Walid – 1082 Mutuelleville, Tunis Tél : (+216) 71 28 74 84
E-mail : contact@maison-migrations.tn
Pour plus d’informations : Suivez-nous sur Facebook : Maison du Droit et des Migrations
www.maison-migrations.tn



Documents similaires


newsletter maison du droit et des migrations mars 2017
newsletter maison du droit et des migrations fevrier 2017
newsletter maison du droit et des migrations janvier 2017
newsletter decembre 2016 v2
newsletter juin juillet 2016
newsletter septembre 2016


Sur le même sujet..