170923 GRANDES TRAVERSEES @ OFFICE DE TOURISME .pdf


Nom original: 170923 - GRANDES TRAVERSEES @ OFFICE DE TOURISME.pdfAuteur: Matthieu Marsan-Bacheré

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2016, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 25/09/2017 à 09:47, depuis l'adresse IP 82.247.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 326 fois.
Taille du document: 119 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


ATELIER d’EXPLORATION POÉTIQUE du 23 SEPTEMBRE 2017
LES GRANDES TRAVERSÉES @ OFFICE DE TOURISME de CALAIS
LE RYTHME : ASSONANCE, ALLITÉRATION, STANCES ET LITANIE

Vogue Matelot, Sans Te Retourner

Marche contre le vent, il est temps de larguer les amarres,
la mer nous attend.
La houle t’indique le chemin,
oh gué, matelot, il est temps d’embarquer,
la marée t’attend.
Embarque matelot,
vogue sur les flots sans te retourner !
Voilà, la course est lancée, les amarres sont larguées,
il n’est plus temps de reculer :
la mer t’attend.
La vie est faite d’un sang rouge épais,
vogue au gré de son humeur, les fruits de la mer ont un prix à payer,
la marée te prend.
Embarque matelot,
vogue sur les flots sans te retourner !
File le filet, laisse-le défiler et se déchirer,
il faut recommencer sans relâche
quand la mer se fâche.
Le courage est ta force, sans relâche recommencer :
à la sueur du front le combat se mène farouche,
qui va l’emporter ?
La marée te laissera-t-elle un peu d’elle emporter ?
Tiens bon matelot,
vogue sur les flots sans te retourner !
Clémente aujourd’hui, les harengs en ton flanc chargés,
la mer te laisse rentrer.
Souffle le vent en poupe et gonfle ton âme de son immensité,
de ce combat empreint d’authenticité.
Ta vie se nomme liberté,
la marée te ramène à quai.
Rentre matelot,
porté par les flots, rejoins vite ta bien-aimée !
de Véronique Vandaele

Pluies Maritimes sur le Courgain

Au nord, le Courgain Maritime souffrait du souffle de la bruine,
S’il n’en reste aujourd’hui que ruine,
La vie n’y fut jamais infime.
Frappe la mer, tombe la pluie,
Souffle le vent dessus nos vies.
En mer, les pêcheurs subliment cet éphémère qui les mine
Et de leur mère la fierté fine
Gonfle les voiles de leurs abîmes.
Frappe la mer, tombe la pluie,
Souffle le vent dessus nos vies.
Au cœur des flots froids atlantiques, les vagues déploient l’haruspice :
Les peurs ploient et l’espoir glisse,
La tempête y frappe les plus héroïques.
Frappe la mer, tombe la pluie,
Souffle le vent dessus nos vies.
Bientôt le retour et la terre en vue ravivent ton cœur, réchauffent ton âme.
Tu oublies tes frayeurs, ravive ta flamme :
Tu reviens vivant où tu as vécu !
Frappe la mer, tombe la pluie,
Souffle le vent dessus nos vies.
Sur le rivage sage du Courgain elle est là, tremblante et sourire,
Toi tu ne sais plus pleurer ni rire
Mais tu vibres large d’un amour certain.
Frappe la mer, tombe la pluie,
Souffle le vent dessus nos vies.
Au cœur du Courgain maritime souffle le soufre de la bruine
Mais l’espoir par-dessus les ruines
Garde au secret les peurs intimes.
Frappe la mer, tombe la pluie,
Souffle le vent dessus l’ennui.
de Matthieu Marsan-Bacheré


Aperçu du document 170923 - GRANDES TRAVERSEES @ OFFICE DE TOURISME.pdf - page 1/2

Aperçu du document 170923 - GRANDES TRAVERSEES @ OFFICE DE TOURISME.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


170923 - GRANDES TRAVERSEES @ OFFICE DE TOURISME.pdf (PDF, 119 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


170923 grandes traversees office de tourisme
pin up blues
pomme cannelle
pomme cannelle
xarokazd m 1 et 2
premier texte academie

Sur le même sujet..