Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Présentation 23ePyramide .pdf



Nom original: Présentation 23ePyramide.pdf
Titre: Organisez une Mini Pyramide
Auteur: hi

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 19/09/2017 à 23:33, depuis l'adresse IP 195.132.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 268 fois.
Taille du document: 1.9 Mo (6 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


e
23

PYRAMIDE
DE CHAUSSURES

© Pascal Grappin / Handicap International

Samedi 23 septembre 2017
Julie Coquillat – Chef de projet
Évènements de mobilisation solidaire
Tél : +33 (0)4 26 68 76 72
jcoquillat@handicap-international.fr
HANDICAP INTERNATIONAL France
Service Mobilisation Solidaire
138 avenue des Frères Lumière
CS 78378 - 69371 Lyon cedex 08
www.handicap-international.fr/pyramide-chaussures
1

PRÉSENTATION DE L’ÉVÉNEMENT
Chaque jour, 90 civils sont tués ou blessés par une arme explosive.
Ce sont plus de 43 000 personnes qui sont tuées ou blessées en une année, parmi lesquelles 92 % sont
des civils lorsque ces armes sont utilisées en zones peuplées.

1. UNE JOURNÉE NATIONALE DE MOBILISATION
La « Pyramide de chaussures » est une journée nationale de mobilisation de la société civile pour les victimes des
armes explosives. Elle permet d’interpeller les gouvernements pour obtenir l’arrêt des bombardements sur les
populations civiles et une assistance des victimes à la hauteur des besoins sur le terrain.
Si les Pyramides étaient jusqu’ici centrées sur les mines et les bombes à sous-munitions (BASM), Handicap International
propose depuis 2016 de mobiliser plus largement autour de l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées. La
protection des civils des conséquences des conflits a toujours été l’objectif de l’action militante de l’organisation.
Les 23e Pyramides seront donc l’occasion de poursuivre notre combat pour soulever publiquement l’injustice et les
traumatismes subis par les victimes civiles tuées, blessées et mutilées par des armes explosives.
Le 23 septembre prochain, Handicap International invite la population à :
 ériger une pyramide de protestation en témoignage de solidarité avec les victimes ;
 s’informer sur les armes explosives et les actions de Handicap International (en France et sur le terrain) ;
 se joindre au mouvement d’interpellation, en signant la pétition de l’association ;
 se retrouver autour d’animations pédagogiques et artistiques.
Le grand public (familles, individuels) et tous types de réseaux de la société civile sont concernés : les établissements
scolaires et universitaires, les entreprises, le monde associatif, les médias, les personnalités du monde politique,
artistique…
Chaque année, la Pyramide contribue à crédibiliser et renforcer les actions de plaidoyer exercées par Handicap
International vis-à-vis des gouvernements et participe à l’ampleur internationale des actions de sensibilisation mises en
œuvre par la Campagne Internationale pour Interdire les Mines (ICBL), la Coalition contre les armes à sous-munitions
(CMC) et le Réseau international sur les armes explosives (INEW).

La mobilisation de la société civile a déjà permis
d’obtenir 2 GRANDES VICTOIRES :

Le Traité d’interdiction des mines
antipersonnel en 1997
Le Traité d’interdiction des bombes à sousmunitions en 2008
Ces traités représentent une avancée sans précédent
du Droit international humanitaire : la grande majorité
des Etats les ont signés ; plus aucun pays ne pourra
utiliser des mines et des BASM en toute impunité et
2
les droits des victimes sont enfin reconnus.
© Pascal Grappin / Handicap International

2

2. LES GRANDES ETAPES du combat contre les mines et les BASM depuis 1995
Années 90
 1995 à 1997 : suite à la création de la Campagne Internationale pour Interdire les Mines, mobilisation générale
pour l’interdiction des mines antipersonnel.
 Décembre 1997 : signature du Traité d’interdiction des mines antipersonnel à Ottawa. Attribution du Prix
Nobel de la Paix aux associations fondatrices de la Campagne dont Handicap International.
 1998 à 2003 : interpellation de la communauté internationale pour le respect du Traité d’Ottawa, son
universalisation et sa mise en œuvre.

Années 2000
 2004 à 2008 : mobilisation de la société civile pour l’interdiction des bombes à sous-munitions avec les ONG
réunies dans la Coalition contre les sous-munitions cofondée par Handicap International.
 Décembre 2008 : signature du Traité d’interdiction des bombes à sous-munitions à Oslo.
 2009 : interpellation des États pour une entrée en vigueur rapide du Traité d’interdiction des BASM.

Depuis 2010
 2010 : entrée en vigueur du Traité d’Oslo le 1er août 2010. Organisation de la 1ère conférence des États parties
en novembre.
 Depuis 2011 : sensibilisation des citoyens sur le frein au développement que constituent les mines et les BASM
pour les pays pollués. Interpellation des États pour l’universalisation des Traités et pour que leur mise en œuvre
change réellement la vie de toutes les victimes sur le terrain.
 2012/2013 : Handicap International célèbre 30 ans d’actions en faveur des victimes de mines et de BASM.
 2014 : 20e anniversaire du combat contre les mines et les BASM. 3ème Conférence d’Examen du Traité d’Ottawa
à Maputo, Mozambique.
 2015 : 1ère Conférence d’Examen du Traité d’Oslo à Dubrovnik, Croatie.

2. LES ACTEURS
La Pyramide est organisée dans une trentaine de villes par Handicap International (au siège de Lyon et à Paris), son
réseau de bénévoles en France et des entités extérieures (collectifs d’associations, municipalités…). Elle est également
organisée par Handicap International Luxembourg. Des centaines de bénévoles et d’artistes participent à cette journée
sur les différents sites le jour J.
Plus de 50 Mini-pyramides sont organisées dans les établissements scolaires et les entreprises en amont de la Pyramide.

© Brice Blondel / Handicap International

Une « Mini-pyramide » est un évènement de sensibilisation qui a lieu en résonance avec les Pyramides
nationales. Elles ont lieu de mai à octobre, dans le but de sensibiliser les publics au combat que mène Handicap
International à travers différents supports pédagogiques (exposition, dvd ludopédagogique, quizz…). Ces
événements connaissent un succès grandissant d’année en année.
3

LE COMBAT DES 23E PYRAMIDES
Dans la continuité de 35 ans de combat contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions, Handicap
International continue de lutter contre les armes explosives qui tuent, blessent ou mutilent les civils, victimes
innocentes des conflits – et pour le respect du droit international humanitaire (DIH)
3

1. QU’ENTEND-ON PAR « ARMES EXPLOSIVES » ?
Les armes explosives comprennent notamment les bombes aériennes, les roquettes, les mortiers, les obus, les bombes
artisanales, ainsi que les mines antipersonnel et les bombes à sous munitions. Utilisées dans des zones densément
peuplées, elles blessent ou tuent les personnes présentes dans la zone d’impact et endommagent les infrastructures
existantes. Là où elles n’ont pas explosés, ces armes constituent une véritable menace et rendent impossible un retour à
la vie normale.
L’utilisation d’armes explosives en zones peuplées constitue une violation du Droit International Humanitaire, pour les
raisons suivantes :
 non-respect du principe de distinction entre personnes et bien civils et cibles militaires ;
 utilisation de moyens militaires disproportionnés ;
 opérations militaires menées sans précaution pour la vie des civils.

2. LES CIVILS EN PREMIERE LIGNE

« Ce carnage
d’innocents ne
doit pas
continuer…
Dans les conflits actuels, les armes
explosives sont régulièrement
utilisées en zones peuplées.

L’utilisation des armes explosives en
zones peuplées tue et blesse des
civils de manière disproportionnée et
force les populations au départ.

A cause de cette pratique, des
infrastructures essentielles, comme
des hôpitaux, sont détruites,
aggravant la vulnérabilité de la
population.

Là où elles n’ont pas explosés, ces
armes constituent une véritable
menace et rendent impossible un
retour à la vie normale.

Nous devons aller vers
des engagements
politiques fermes pour
éviter l’utilisation
d’armes explosives en
zones peuplées,
conformément au droit
international
humanitaire, qui est si
souvent bafoué. »
Ban Ki-Moon, Secrétaire
général des Nations Unis

4

3. UN DEBUT DE MOBILISATION DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE
Fidèle à la colère et à la révolte qui ont forgé son combat aux côtés des victimes, Handicap
International et 18 ONG lançaient en 2015 un appel à la communauté internationale pour
que cessent les bombardements des civils. En 2016, Handicap International a marqué un
premier pas vers une prise de conscience des États, en réunissant près de 250 000

signatures de la pétition de l’association.
En 2017, l’ONG renouvèle son appel international à la société civile pour faire pression sur les États. L’association
ambitionne de collecter un million de signatures de sa pétition dans le monde pour une remise aux décideurs
politiques en septembre 2018.
A ce jour, le Secrétaire général des Nations unis Ban Ki-Moon, le Comité International de la Croix-Rouge, 53 États
et territoires et l’Union européenne ont condamné publiquement l’utilisation d’armes explosives en zones
peuplées.
 28 d’entre eux ont appelé à prendre des mesures face à cette menace en travaillant à l’élaboration d’une
déclaration politique.

4. HANDICAP INTERNATIONAL APPELLE A DES MESURES IMMEDIATES
L’association demande à la France et aux Etats de :


Participer à l’élaboration d’une déclaration politique internationale pour mettre fin à l’utilisation d’armes
explosives à large rayon d’impact en zones peuplées.



Reconnaître que cette pratique constitue une menace grave pour les civils et la condamner
systématiquement.



Revoir sa politique et ses pratiques nationales en la matière.



Reconnaître les droits des survivants, des familles des victimes et des communautés affectées, et assurer
une réponse à leurs besoins à court et long termes.

Chaque jour, 90 civils sont victimes des
armes explosives dans le monde.
En Syrie, en 2016, 90 % des
bombardements ont eu lieu dans des zones
peuplées.

92 % des victimes des armes explosives
sont des civils quand elles sont utilisées en
zones peuplées.

La Syrie, la Bande de Gaza et le Yémen
étaient les pays particulièrement exposés
en 2016
Entre 2015 et 2016, le nombre de morts et
blessés liés aux armes explosives a
augmenté de plus de 50

% en Syrie

Sources : AOAV (http://aoav.org.uk/) et Handicap International

4

© E. Fourt / Handicap International

5

BILAN DE L’ÉDITION 2016

22 Pyramides & 56 mini-pyramides

© Brice Blondel / Handicap International

30 000 signatures
42 tonnes de chaussures
PARTENAIRES FINANCIERS :
 Publics : 40 collectivités territoriales sont impliquées dans l’organisation et le financement des Pyramides
(Conseils Généraux et Régionaux, Communautés urbaines, Villes).
 Privés : 147 entreprises locales et associations ont apporté un soutien promotionnel, matériel et financier.
PARTENAIRES MEDIAS : Paris Match, GeoAdo, France 4, 1jour1actu
PROMOTION : 4 080 affiches et 129 000 tracts
RELATIONS PRESSE : 572 retombées médiatiques ont été comptabilisées :
 Presse écrite nationale et régionale : 223
 Radios nationales et régionales : 157
 Télévisions nationales, régionales et câblées : 52
 Sites internet : 140
Quelques retombées significatives :
 M6, France 2 et BFM (images « off » pour le journal)
 France 3, le SOIR 3 (Une montagne de Chaussures pour parler de Syrie : Interview de Maelle Pelletier,
coordinatrice des opérations en Nord Syrie).
 France Info, France Culture, RFI (interviews d’Emmanuel Patrouillard, Maelle Pelletier, Anne Hery)
 I TÉLÉ (La pédagogie au cœur de la 22è Pyramide de Chaussures de Handicap International)
 PARIS MATCH (Plongez dans le quotidien des victimes de bombardements)

Handicap International est une organisation de solidarité internationale indépendante, qui intervient dans les situations
de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes.
Présente dans 59 pays en développement, l’association agit et témoigne aux côtés des personnes handicapées et des
populations vulnérables, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir
le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.
6


Documents similaires


presentation 23epyramide
petition a4 fr 2013
les mines antipersonnel
guide du militant 2017 bd
appel a referendum pour l abolition des armes nucleaires
histoire chap 3


Sur le même sujet..