20180109 loi finances 2018 jour de carence .pdf


Nom original: 20180109_loi_finances_2018_jour_de_carence.pdfAuteur: ethellier

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2013, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 16/01/2018 à 15:15, depuis l'adresse IP 78.234.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 213 fois.
Taille du document: 169 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


PROJET DE LOI DES FINANCES 2018
ENCORE UN COUP BAS !
La FNME-CGT vous a alerté dès le mois de novembre d’un amendement proposé par Cendra MOTIN,
députée LREM de la 6ème circonscription de l'Isère (cendra.motin@assemblee-nationale.fr), visant à
instaurer un jour de carence aux IEG.
Le 30 décembre 2017, le Président de la République promulgue la loi des finances 2018 qui valide le
budget de l'État. L’article 115, retient cet amendement et instaure le jour de carence pour les IEG, sous
prétexte de réduire le micro-absentéisme.
Pour la FNME-CGT, l’instauration de ce jour de carence constitue une véritable insulte.

Cela revient à considérer chaque malade comme suspect de fraude et donc, dans
le doute, à le sanctionner d’office.
Les médecins sont au passage considérés comme des pourvoyeurs d’arrêts de complaisance.
Cette nouvelle attaque contre notre statut est motivée par un mensonge. Le gouvernement fonde
notamment sa décision sur la volonté de corriger une supposée inégalité public/privé. Or, pour une très
grande majorité de salariés du privé, les jours de carence sont actuellement couverts par divers
dispositifs à la charge des employeurs.

Pour la CGT, l’égalité dans ce domaine devrait en fait passer par la suppression de
jours de carence pour tous les salariés du pays.
Alors que les contribuables les plus riches se gavent de cadeaux fiscaux, le duo MACRON/PHILIPPE
s’acharne une nouvelle fois sur les salariés en leur supprimant des acquis sociaux.
En lieu et place de cette mesure stigmatisante et inefficace, les employeurs doivent traiter les causes
réelles d’une grande partie des arrêts maladie dans les IEG, à savoir la dégradation des conditions de
travail, les fermetures de sites et la souffrance générée par les politiques d’austérité comme pour les
mesures salariales.
Dans notre branche, les femmes sont les premières concernées par ces courtes absences. Elles seront
donc les plus sanctionnées financièrement.

Pire, les députés ont refusé l’amendement visant à en exempter les femmes
enceintes de ce jour de carence !
L’article 22 du Statut garantit le maintien de salaire en cas de maladie ou accident du travail.
La FNME-CGT exige donc le respect du statut et refuse que les salariés soient stigmatisés et pénalisés
par cette loi.

ENCORE UNE RAISON DE PLUS D’ETRE DANS L’ACTION ET EN GREVE
AVEC LA CGT LE 8 FEVRIER 2018
Montreuil, le 9 janvier 2018


Aperçu du document 20180109_loi_finances_2018_jour_de_carence.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


20180109_loi_finances_2018_jour_de_carence.pdf (PDF, 169 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


20180109 loi finances 2018 jour de carence
liste des nouvelles taxes 2011
cir 43069 2018 jour de carence
decembre
accords ent livret 2013
livret aout 2014 1