Reparation ancienne jauge temperature rev1 022014 FR .pdf



Nom original: Reparation-ancienne-jauge-temperature-rev1-022014-FR.pdfTitre: Microsoft Word - Repair Temperature Gauge-rev1-022014-FR.docxAuteur: Yves

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par PScript5.dll Version 5.2.2 / Acrobat Distiller 9.3.3 (Windows), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 11/05/2020 à 20:02, depuis l'adresse IP 90.6.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 247 fois.
Taille du document: 493 Ko (8 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Une méthode facile pour réparer une antique jauge de température.
Après plusieurs tentatives de réparation infructueuses, voici la description d’une méthode assez facile pour
réparer et remplir un sonde de température avec de l’éther.
Ceci permet de conserver et d’utiliser ces jauges originales devenues rares dont étaient équipés les anciens
véhicules.
Voici ce qui vous sera nécessaire pour effectuer l’opération :
‐ La jauge originale et son capteur (bulbe inséré dans la culasse). A défaut refabriquer le bulbe avec un
tube de laiton.
‐ Un tuyau capillaire si celui ci est cassé, trop court ou disparu.
‐ De l’éther médical ou à défaut un spray de Start Pilot ou équivalent utilisé pour démarrer les moteurs
récalcitrants.
‐ Un spray “Super froid » ou Spray “‐52°C” utilisé pour la détection de fautes en électronique. (voir plus
loin dans le texte) (voir sur Amazon ou dans les magasins spécialisés.)
‐ Un morceau de gaine thermo retractable (environ 4 – 5 mm dia.). facile à trouver dans les magasins
de bricolage.
La longueur du tuyau capillaire nécessaire est d’environ 22’’ (55 cm) et le diamètre de 0 .08 ‘’ (2cm))(eBay)
Une nouvelle gaine si celle‐ci est endommagée ou a disparu (par exemple gaine de câble vélo sans la gaine
plastic).
Pour ce qui est du capillaire, j’ai récupéré celui d’un ancien frigo à gaz.
C’est le tuyau entre le détecteur de flamme et la valve de sécurité.
Se trouve aussi dans un chauffe‐eau à gaz mais pourrait ne pas être assez long.

Yves – YLG80 – Belgium – www.avi‐plus.com

Démontage
Ouvrir la jauge elle‐même. En général deux vis à l’arrière côté boitier.
Si vous devez remplacer le tuyau capillaire complet, le dessouder des deux côtés et éventuellement récupérer le
gainage.
Dans mon cas, j’ai remplacé le tuyau complet.
Sur la photo ci‐dessous vous pouvez voir le détail de la sonde, avec son petit morceau de tuyau capillaire en bout
de sonde pour effectuer le remplissage et le scellage.
(Sonde Stewart & Warner de Jeep WWII)

Quand la sonde est remplie, il suffit d’écraser le tuyau capillaire à 2 ou 3 endroits et éventuellement le plier au
droit d’une section écrasée.
Puis le tuyau est scellé avec de la soudure à l’étain sans courir le risque que la soudure fonde au niveau de
l’ampoule de laiton.
Nettoyez convenablement le laiton et le tube capillaire pour effectuer de bonnes soudures rapidement.

Yves – YLG80 – Belgium – www.avi‐plus.com

Les seuls points critiques sont:
 Une bonne coupure, section droite du tube capillaire et retrait des bavures.
Il s’agit en général d’un tuyau de cuivre étamé, facile à couper avec une Dremel/Proxxon
 Evitez de boucher le capillaire en le soudant, donc laissez dépasser le bout du tuyau de quelques
millimètres

Dépassement du tuyau pour éviter de le boucher en soudant.



Soudez parfaitement les éléments. Pour du soudage à l’étain, on chauffe les pièces et pas la soudure !
La soudure forme alors un joint parfait entre les éléments en laitons et cuivre
Attention à la Loi de Murphy !
N’oubliez pas d’enfiler les divers éléments avant soudage :
Le tube capillaire dans sa gaine de protection, le petit œillet côté jauge, l’écrou de culasse dans le bon
sens, et le couvercle de jauge. Sans quoi, il ne vous restera plus qu’à tout recommencer.

Voici une photo de l’assemblage avant remplissage avec de l‘éther (pic. 2)

De gauche à droite : terminaison capillaire pour le remplissage, les points de contrôle d’étanchéité avec de l’eau savonneuse et l’air
comprimé, les éléments à ne pas oublier d’enfiler avant le soudage à l’étain.

Yves – YLG80 – Belgium – www.avi‐plus.com

Utilisez de la soudure à l’étain comme celle utilisée par les plombiers et celle utilisée par les électroniciens.
(soudure avec flux, mais de préférence pas de la soudure sans plomb plus difficile à réaliser)
N’oubliez pas de bien nettoyer et enlever le flux résiduel après soudage. Ce flux est corrosif et risque à la longue
d’attaquer le métal. Utilisez un solvant pour le nettoyage, aussi vite que possible après refroidissement.

Utilisez, si vous savez, un brûleur à gaz, qui permet une soudure rapide .
Autrement vous pouvez aussi réaliser la soudure avec un puissant fer à souder, 100W‐150W.
La soudure est aussi réalisable avec un pistolet électrique de décapage. mais attention à ne pas réchauffer des
soudures déjà réalisées et trop de la soudure en cours.
REMARQUE IMPORTANTE

A partir du moment ou vous “jouez” avec de l’éther”, tout flamme est proscrite !
N’oubliez pas ce point, si vous devez recommencer un remplissage raté. Il restera de l’éther dans le
circuit de la jauge. Donc utilisez un fer à souder pour dessouder le capillaire terminal.
Contrairement à ce qui est parfois écrit dans certains forum, si vous ratez un remplissage, il n’y a pas de
problème à recommencer. Simplement remplacer le capillaire terminal au bout de l’ampoule de sonde.
SOUDAGE:
TOUJOURS CHAUFFER LES PIECES ET PAS LA SOUDURE.
LA SOUDURE FONDRA SUR LES PIECES ECHAUFFEES
« MOUILLEZ » LA POINTE DU FER A SOUDER AVEC DE LA SOUDURE POUR ETABLIR UN BON CONTACT
THERMIQUE AVEC LA PIECE A SOUDER.
NE SOUFFLEZ JAMAIS SUR UNE SOUDURE POUR LA REFROIDIR PLUS RAPIDEMENT.
Testez l’étanchéité de vos soudure avec de l’eau savoneuse et de l’air comprimé.

Votre ampoule / sonde de culasse devrait ressembler à ceci :

Yves – YLG80 – Belgium – www.avi‐plus.com

Note en ce qui concerne l’éther:
J’ai évalué la quantité nécessaire pour le remplissage avec du méthanol.
Dans le cas de la jauge Stewart&Warner de la Jeep, il faut environ 3 ml d’éther pour remplir le circuit.
Comme vous devez vous assurer que le circuit est saturé, un minimum de 10ml est nécessaire pendant
l’opération.
L’éther est plus difficile qu’il n’y parait à obtenir. On en trouvait dans les anciennes boîtes de premiers secours
des voitures. J’ai consommé toutes les ampoules pendant mes tests, sans succès.
Les pharmaciens ont des consignes pour éviter le « sniffing » et donc peuvent vous demander votre carte
d’identité à l’achat, ou parfois même refuser de vous en vendre un flacon.
La Société se sent tellement responsable de votre santé  à votre place!
Dès lors si vous rencontrez des difficultés ; rendez‐vous dans un magasin d’articles pour l’automobile.
Achetez simplement un spray de Start Pilot, utilisé pour aider au démarrage des moteurs en hiver.
Il contient … de l’éther.
L’éther est très difficile à manipuler car son point d’évaporation est très bas, à 35°C.
Essayez de remplir une seringue avec de l’éther et vous verrez très vite un jet d’éther en sortir.
L’éther est aussi un excellent solvant organique.
C’est ennuyeux pour la seringue, dont le plastic, le joint et le piston vont littéralement se dessécher et mal
coulisser. L’éther arrive même à couler entre l’aiguille et son support plastic.
Heureusement nous n’aurons ni besoin de l’aiguille ni du piston.
Vous aurez donc intérêt à travailler dans une pièce fraîche.
J’ai exécuté l’opération dans mon garage en hiver sous une température intérieur de 6‐7 °C.
Si vous avez un surgélateur du type « bahut » (‐18°C), vous pouvez réaliser l’opération au dessus du surgélateur ,
couvercle ouvert.
Cela ne dure que quelques minutes, mais faites le dans un bac pour récolter l’éther qui coulerait
éventuellement.

Yves – YLG80 – Belgium – www.avi‐plus.com

La “pompe thermique” de remplissage. La méthode « cool » !
Comme expliqué plus haut, oubliez l’usage d’une seringue avec aiguille pour tenter d’injecter de l’éther dans la
sonde. C’est sans espoir… même si vous arrivez à laisser l’air s’échapper pendant le remplissage.
L’éther coulera partout … sauf dans sonde. Vous pourriez même vous retrouver endormi  !
Après quelques essais infructueux, eurêka, j’ai trouvé une méthode simple.
Il s’agit de l’utilisation d’une loi de la physique dont l’équation simple a été établie sur base des découvertes de
MM Boyle (Irlande en 1662) et Mariotte (France en 1676).
Quand la Pression et le Volume sont constants dans un système, la Température doit l’être aussi.
A contrario, si l’on fait descendre la Température, pour respecter l’égalité de l’équation, P x V = nR x T , il faudra
bien que le Volume et/ou la Pression diminuent.
C’est ce phénomène que nous utiliserons pour le remplissage facile de la sonde.
Comme on ne peut apparemment pas injecter de l’éther dans la sonde, laissons la sonde pomper de l’éther.
Nous alors donc créer un brusque abaissement de température de la sonde et du tube de Bourdon pour aspirer
de l’éther et cela à l’aide du spray « Super Froid », à environ ‐50°C .
Le truc est donc de créer une grande différence de température en le réservoir contenant de l’éther (seringue ou
petit entonnoir) et les éléments de la jauge à remplir.
C’est la raison pour laquelle ce n’est pas une bonne idée de tenter de réfrigérer la seringue et l’éther avant
l’opération. L’opération est suffisamment rapide à réaliser que l’éther ne s’évaporera pas trop.
Le Super Froid est facile à obtenir en magasin de composants électroniques ou sur Amazon.

Méthode :
Insérez un morceau de gaine thermo rétractable autour du
cpaillaire de remplissage en bout de sonde.
Enfilez le capillaire dans le bout plastic de la seringue. Cela
devrait être juste le bon diamètre par rapport au capillaire.
Positionez la gaine thermo rétractable de sorte qu’elle
recouvre en partie le bout de la seringue et le tuyau
capillaire. Chauffez la gaine pour la rétracter.
Cela assurera une étanchéité suffisante pour notre pompe
thermique.

L’assemblage devrait ressembler à ceci.
(voir photo ci‐après)
Désolé je n’ai pas pris de photos pendant l’opération elle‐même.

Yves – YLG80 – Belgium – www.avi‐plus.com

La sonde est délicatement serrée sur la gaine dans un petit étau de sorte qu’elle est en position vertical avec le
corps de seringue qui la surmonte.
Le corps de seringue sera rempli d’éther avec environ 4‐5 ml, mesurables grâce aux graduations.
N’oubliez pas de découvrir le mécanisme de la jauge, car il sera nécessaire aussi de refroidir le tube de Bourdon.

Détail montrant le tube de Bourdon
Le tube annulaire de Bourdon se dilate lorsque la température de la sonde s’élève et est donc le cœur du
mécanisme de la sonde.
Maintenant versez de l’éther dans le corps de seringue, ou vaporisez directement du Start Pilot dans ce corps de
seringue, jusqu’à obtenir un niveau de 4‐5 ml.
Rapidement, vaporisez abondamment l’ampoule de la sonde avec le spray ‐52°C (Super Froid). Vous devriez
constater très rapidement un abaissement du niveau d’éther dans le corps de seringue avec l’apparition de
bulles remontant dans l’éther.

Yves – YLG80 – Belgium – www.avi‐plus.com

L’éther est pompé à l’intérieur du circuit en raison du brusque refroidissement.
Remplissez à nouveau le corps de seringue. Nous devons en effet nous assurer que le circuit est saturé en éther.
Répétez le refroidissement de l’ampoule de sonde puis rapidement refroidissez le tube de Bourdon.
Le niveau d’éther baissera à nouveau.
Si vous ne voyez plus d’éther dans la seringue recommencez une troisième fois le cycle de remplissage‐
refroidissement jusqu’à ce que le niveau ne baisse plus.
A ce stade, la sonde et le tube de bourdon seront complètement givrés.
C’est le moment d’écraser le capillaire entre le corps de seringue et l’ampoule de sonde.
J’ai utilisé la portion plate, non coupante, d’une pince à sertir les terminaux « auto » sur des câbles.

Ecrasez le capillaire à deux ou trois endroits proches.
J’ai également plié puis écrasé le capillaire à l’endroit d’une portion écrasée pour assurer l’étanchéité en
attendant le scellage à la soudure.
Coupez la portion excédentaire de capillaire puis scellez la terminaison avec une goutte de soudure à l’étain.

Scellage de la partie terminale du capillaire de remplissage

L’affaire est faite ! Pas trop compliqué… ou en tout cas moins que de trouver la méthode  !
Testez votre jauge en la plongeant de l’eau qui commence à bouillir. Elle devrait rapidement marquer environ
212°F dans le cas de jauges U.S ou 100°C dans le cas des unités européennes.
Vous pouvez légèrement réajuster la lecture (+/‐5%) en pinçant ou écartant légèrement l’anneau du tube de
Bourdon.
Bonne restauration ! Et n’hésitez pas à faire part de votre expérience ou des améliorations possibles à cette
méthode.
Yves
*******************
Yves – YLG80 – Belgium – www.avi‐plus.com


Aperçu du document Reparation-ancienne-jauge-temperature-rev1-022014-FR.pdf - page 1/8
 
Reparation-ancienne-jauge-temperature-rev1-022014-FR.pdf - page 2/8
Reparation-ancienne-jauge-temperature-rev1-022014-FR.pdf - page 3/8
Reparation-ancienne-jauge-temperature-rev1-022014-FR.pdf - page 4/8
Reparation-ancienne-jauge-temperature-rev1-022014-FR.pdf - page 5/8
Reparation-ancienne-jauge-temperature-rev1-022014-FR.pdf - page 6/8
 




Télécharger le fichier (PDF)


Reparation-ancienne-jauge-temperature-rev1-022014-FR.pdf (PDF, 493 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


reparation ancienne jauge temperature rev1 022014 fr
feuille preparation salle operation
3 1995 produits de contraste cat
vidange remplissage purge circuit de freinage
10
806 tuto joint de culasse