Retraite par capitalisation, manipulation et mauvaise foi .pdf


Nom original: Retraite par capitalisation, manipulation et mauvaise foi.pdfAuteur: patrice

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.1.7, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 01/10/2020 à 00:04, depuis l'adresse IP 164.163.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 48 fois.
Taille du document: 57 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Dans la série mensonges et manipulations dans la fonction publique,
"faites ce que je dis, pas ce que je fais"
Certains se sont émus de la position de syndicalistes vent debout contre le système de
retraite par capitalisation et le régime par points. Ils accusent le gouvernement de vouloir
casser le système de retraite par répartition pour faire place à la capitalisation, tout en ayant
participé eux-mêmes à la création d’un régime de capitalisation pour les fonctionnaires, La
Prefon !!
La Préfon (Prévoyance de la Fonction Publique) est un régime facultatif de retraite
complémentaire par capitalisation réservé aux fonctionnaires, aux anciens
fonctionnaires, à leurs conjoints et à tous ceux ayant été rémunérés par l'Etat à un
moment de leur vie. Il s'agit d'un régime par points garantissant le versement d'une rente
viagère ou désormais d'un capital (loi PACTE)
https://www.boursorama.com/patrimoine/fiches-pratiques/prefon-qui-est-concerne-par-cesysteme-de-retraite-facultatif-96062e4a1f692adab80351083a426aae
Dans la série mauvaise foi et manipulation, comme d'habitude à la CGT
première ligne...

est en

Sans le dire trop fort, le syndicat de Montreuil, la CGT, défend la capitalisation, quand ses
militants en profitent. C'est le cas à la Banque de France. Depuis 1808, date de la création
d'un régime de retraite propre à l'institution, les pensions des agents sont financées en partie
par une « caisse de réserve », abondée par une fraction de leur salaire (10,55 % en 2020).
Un joli tas d'or : en 2018, la caisse de réserve disposait d'un capital de 6,4 milliards
d'euros, contre 5,7 milliards en 2017, soit près d'un milliard d'euros en plus. Comment
expliquer cette culbute ? En une année, la masse salariale — donc les cotisations — n'a
évidemment pas augmenté à ce point.
Non, la bonne santé du capital s'explique par le talent des gestionnaires, et par la
hausse des cours de Bourse : les cotisations des agents de la Banque de France sont
investies sur les marchés, comme le ferait un vulgaire fonds de pension américain. On
imagine que les militants CGT de la Banque de France, actifs ou retraités, ne s'en plaindront
pas...Mais se gardent bien de le dire.
https://www.lepoint.fr/economie/quand-la-cgt-defend-la-retraite-par-capitalisation-18-01-20202358406_28.php#xtor=CS2-238
De qui se moquent-ils ?
Sinon des pauvres moutons de français qui "comprennent et soutiennent
les justes revendications de ce syndicat".
Il y aurait de quoi en mourir de rire si ce n'était aussi dramatique !


Aperçu du document Retraite par capitalisation, manipulation et mauvaise foi.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Retraite par capitalisation, manipulation et mauvaise foi.pdf (PDF, 57 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


retraite par capitalisation manipulation et mauvaise foi
sans titre 1
2019 04 04 circulaire fgf fo acces logement agents publics
agenda espmarx5 tmp 2011
tamtam379 rencontreministre
4pages retraites

Sur le même sujet..