EmaDée LaDéclarationDeL'assassin Version 1 .pdf


Nom original: EmaDée_LaDéclarationDeL'assassin_Version 1.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par / Mac OS X 10.11.6 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 14/02/2021 à 07:27, depuis l'adresse IP 62.34.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 2 fois.
Taille du document: 58 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public
🎗 Auteur vérifié


Aperçu du document


Extrait de la première version de La déclaration de l’Assassin À partir des mots
extraits de textes brefs d’Yves Thériault.

Moi, je tue. Je fais ce qu’il y a à faire.
Je mets fin à toutes sortes d’existences. Les petites vies minables comme les grandes
destinées. Par plaisir ? Non. Plutôt par hygiène, par perfectionnisme. Sans souci du détail, pas
de bel assassinat. Tuer bellement, ou s’abstenir !
J’aime les choses propres et abouties. Je tue ma victime avec correction : c’est du boulot
soigné. Personne n’ira se plaindre. Il n’y a aucun mérite à saloper le travail. À ôter la vie
comme un gougnafier sans savoir-faire ni âme. Et qui désire mourir salement ? « Pas grave.
Ça a en fait toujours une de moins. C’est l’idée ».
Je ne suis pas d’accord. C’est dommageable pour une profession aussi ouverte sur autrui. Une
activité bien mal vue !
Il faut s’efforcer. Avec ses tripes. Un certain sens… esthétique. Du respect pour la chose qui
suffoque entre mes doigts. Ce n’est pas se demander la lune !
Suis-je un artiste ? Non. Lui veut séduire ou choquer, édifier. De la grandeur. Je n’ai pas ce
désir. Je me vois plus comme un manœuvre qui maîtrise son métier. Un forgeron face à un
ouvrage délicat.
L’expérience du geste maîtrisé ! Le quotidien donnant de maintes occasions de faire beaucoup
mieux au coup d’après. Plein. De quoi se faire la main. Dans la discrétion d’une voie sans
issue, puis, au grand jour, en plein soleil. Ça dépend. Du type de tueur que tu veux devenir.
De ton but. De tes perspectives. Il y a le type expérimental qui teste, le type fantaisiste qui
versatile, le type monomaniaque qui s’obstine, celui qui conceptualise, le brutal qui
instrumentalise, le collectif assassin… Je suis de la vieille école. Un solitaire. Un
Traditionnaliste ! Je n’imagine pas.
Est-ce que ça paie ? Si je suis riche ? Est-ce que je suis riche ! Je ne suis pas cupide. C’est
mon drame. On vit une époque, quand même, faut se suffire de peu. Je perçois l’exacte salaire
nécessaire, le salaire de la peur, plus ses à-côtés. Mais y a des abus. C’est jeune. Ambitieux.
Pressé. Ça pratique des forfaits de groupes… Ça fait dans le saccage au rabais. Non. Rien à
voir avec le vieux métier de l’assassin qui respecte l’étiquette. Un certain savoir-trucider.
Au début, j’ai paniqué. Mais vite, non. Le meurtre, je l’ai eu bien en main. Vite.
Depuis peu, j’assassine avec maturité. C’est le niveau excelsior. L’extermination. Avec des
outils plus patients et précis. C’est rare. Je suis un privilégié.
Comme toutes les activités manuelles, il y a des prérequis, un profil idéal attendu. Une
profession d’exception ! Méticulosité, disposition physique et hypersensibilité (…)

Ema Dée


Aperçu du document EmaDée_LaDéclarationDeL'assassin_Version 1.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


EmaDée_LaDéclarationDeL'assassin_Version 1.pdf (PDF, 58 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


emadeeladeclarationdelassassinversion 1
journalistes hollande
hollande 2
pourquoi les journalistes ont tout fait pour qu hollande soit vainqueur 1
scenario dd propre
info 72