Cours IFSI Ischémie myocardique infarctus du myocarde ischémie arterielle 2è partie .pdf



Nom original: Cours IFSI - Ischémie myocardique-infarctus du myocarde-ischémie arterielle 2è partie.pdf
Titre: Ischémie myocardique, infarctus du myocarde, ischémie artérielle
Auteur: 3142252

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Acrobat PDFMaker 7.0 pour PowerPoint / Acrobat Distiller 7.0 (Windows), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 11/10/2011 à 23:35, depuis l'adresse IP 82.124.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 2251 fois.
Taille du document: 5.5 Mo (31 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Syndrome Coronarien Aigu
ou SCA

2 types de SCA
DT prolongée avec
sus décalage
persistant du ST
Occlusion aigue
artère

Revascularisation en
urgence

DT prolongée avec
autres Troubles de
repolarisations, voire
ECG normal (5%)
Occlusion partielle

USIC + Scope
Traitement médical
Coro différée

Rappel Physiopathologie
La rupture de plaque expose l’endothélium sous jacent
aux plaquettes circulantes. Il y a une agrégation des
plaquettes puis formation de fibrine, autour. En
conséquence, occlusion artérielle.

Conséquences
Le territoire non revascularisé ne reçoit plus de
sang et souffre, c’est l’ischémie aigue.
Les cellules myocardiques peuvent être sidérée
(continuent à se contracter) ou hiberner (ne se
contractent plus mais récupèrent après
revascularisation)
A terme, nécrose myocardique par mort
cellulaire, avec comme conséquence une perte
de la masse myocardique et une diminution de
la Fraction d’éjection.

Diagnostic positif
ECG 18 dérivations toujours !!!

V3R

V4R

Territoires infarcis
Dérivation

Territoire

Artere

D2 D3 VF

inférieur

CD /CX

V1V1-V4

ASA

IVA/DG

V3 V4

apicale

IVA

V1V1-V6 D1 VL

Ant étendu

IVA

D1 VL

Lat haut

DG

V3R V4R

VD

CD/CX

IDM inférieur

ST+ en D2 D3 VF et miroir

IDM antérieur

Antérieur étendu sans miroir

Et la troponine ?

Si doute diagnostic ou pour le pronostic des NSTEMI
Le plus précoce : myoglobine (2h), le plus ininteressant : CK
Le + spécifique : troponine I… MAIS …

Diagnostic différentiel
Péricardite et myocardite : inspiratoire,
contexte grippal
Infarctus
Embolie pulmonaire : contexte, atcds
Dissection aortique : douleur migratrice,
asymétrie TA, pouls
Autres : digestif, intercostal, pleuropulmonaire…

Traitement
Scope : risque de trouble du rythme grave
2 VVP de bon calibre
Traiter la douleur : morphines si besoin, Risordan IVSE si la TA le
permet.

Traitement spécifique 1
™ Antiplaquettaires :
Aspirine : 150-325 mg per os ou 250-500 mg IV
Plavix (Clopidogrel) : 600 mg per os
Efient (Prasugrel) : 10 mg per os : si poids > 60 kg et âge < 75 ans, plus
efficace que plavix, sur risque hémorragique.
Anti-GP2B3a : Abciximab (Réopro) 0.25/kg en bolus puis
0.125/ug/kg/min IVSE
™ Anticoagulants
HNF : 100ui/kg en bolus puis IVSE pour TCA 2-3
Enoxaparin 30mg IV en bolus puis 15 min après 1mg/kg en SC toutes
les 12h
™ Autres
Bivalirudin = inhibiteur direct de la thrombine
Fondaparinux = inhibiteur du facteur Xa

Traitement spécifique 2
Classiquement on associe :
Aspirine 250 mg IVL
Plavix 600 mg per os
Lovenox 30 mg IV puis 1mg/kg en SC

Et quand faire la coro ?
Si ST + : le plus tôt possible.
Si ST - : Pas de consensus
Tout dépend du patient et du tableau
Dans les 48-72 h, le plus souvent
Avant si : douleur persistante malgré un
traitement efficace, complications
hémodynamiques, rythmiques, élévation
importante des enzymes…

Angioplastie coronaire

Introduction d’un ballon dans la lésion

Mise en place d’un stent

Mise en place
d’un stent intra
coronaire

La thrombolyse
Streptokinase
Aussi efficace que l’angioplastie primaire,
si effectuée dans les 2 premières heures
suivant le début des symptômes.
Mais sur risque d’AVC hémorragiques.
Coronarographie de contrôle nécessaire.
En seconde intention, si l’obtention d’un
plateau technique dépasse 2 heures.

Complications du SCA
Dans les premières 48 heures : les troubles du
rythme +++ Ça tue ! D’où l’importance du scope
et des soins intensifs avec un cardiologue et des
IDE 24h/24H et 7j/7.
IVG, choc cardiogénique +++
Ré-infarctus : thrombose aigue de stent : 2%
Tamponnade +++ : chute tensionnelle, signes
droits
Choc hémorragique (hématome rétro péritonéal)

Et après ?
Sortie à J3-J5
Avec ordonnance de traitement : aspirine, plavix,
BB, IEC, statines
Éducation : arrêt du tabac +++, sport, régime…
Ça peut recommencer, et les traitements ne font
que diminuer le risque de récidive, donc
expliquer quand reconsulter en urgence
Le rôle de l’IDE est important et le plus souvent
plus efficace que le médecin +++
Revoit le cardio à un mois puis tous les 6 mois

Ischémie artérielle

Ischémie des jambes
La plaque d’athérome réduit le calibre des
artères des jambes. L’apport d’oxygène
est diminué, on parle d’ischémie. Elle se
traduit par une artériopathie des membres
inférieurs.
L’ischémie est soit permanente (aigue ou
chronique) soit uniquement à l’effort.

Diagnostic positif
Index de pression systolique < 0.9
Rapport entre PA cheville/humérale
Mesuré au doppler

Symptômes
Ischémie à l’effort :
asymptomatique ou claudication
intermittente.
Douleur du mollet ou de la fesse
apparaissant pour un certain périmètre de
marche.
Traduit le déséquilibre entre besoin accru
à l’effort et apport insuffisant du fait de la
sténose artérielle.

Symptômes 2
Ischémie permanente chronique :
l’apport en O2 est inadéquate en
permanence.
Douleur de repos ou troubles trophiques
depuis au moins 15 jours avec PA cheville
<50 mmHg

Symptômes 3
Ischémie permanente aigue :
URGENCE thérapeutique.
Processus thrombotique (60%) par rupture de
plaque locale ou embolique (40%) par embolie
cardiaque (75%) ou rupture locale de plaque.
Entraîne une occlusion complète et brutale de
l’artère.
Douleur intense, brutale avec
engourdissements, paresthésies, pâleur,
froideur, déficit sensitif, moteur, abolition des
pouls.

Imagerie
Doppler artériel : localisation des sténose,
degré de sténose, impact du flux en aval.
Opérateur dépendant.
Angio-scanner : plus précis, non opérateur
dépendant.
Artériographie : examen de référence.

Prise en charge
Claudication :
Marche
Correction des FDR : arrêt du tabac
De fond :
Anti-agrégants : plavix > aspirine
Statines
IEC
Revascularisation si persistance des symptômes
sous traitement

Ischémie permanente chronique
Hospitalisation en chir vasc
Revascularisation ou amputation si lésions
irréversibles
Traitement de la douleur
Ensuite : idem claudication

Ischémie aigue
Hospitalisation en urgence en chir vasc
HNF efficace
Désobstruction en urgence : chirurgicale
par thrombectomie, thromboaspiration,
pontage ou percutanée par angioplastie
Amputation si lésions irréversibles
Après la phase aigue : idem claudication

Conclusion

Conclusion
Athérome = atteinte de plusieurs localisations à
dépister, évolutivité dans le temps, favorisée par
les FDR cardiovasculaires
2 mécanismes : sténose par augmentation de
volume de la plaque (ischémie chronique) ou
thrombo-embolique par rupture de plaque
(ischémie aigue)
Partage les mêmes facteurs de risque, qu’il faut
corriger
Place importante de l’éducation du patient +++



Télécharger le fichier (PDF)










Documents similaires


cours ifsi ischemie myocardique infarctus du myocarde ischemie arterielle 2e partie
syndrome coronarien aigu st infarctus du myocarde
mia cardio ecn132 infarctus myocard
cardio 1
syndrome coronarien aigu st
urg voies diges