Lavach' .pdf


Nom original: Lavach'.pdf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Adobe InDesign CS5.5 (7.5.2) / Adobe PDF Library 9.9, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 06/02/2013 à 12:16, depuis l'adresse IP 82.232.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 981 fois.
Taille du document: 2.5 Mo (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Culture /

Lavach’ : bon comme
du bon pain
en 14 titres, les paysages sonores du chaabi marocain, de
la cumbia colombienne, du blues caucasien avec, en sus, des
escales martiniquaises et mexicaines. “ L’idée du voyage et
d’être sur les routes prédomine et cet album peut être considéré
comme un road movie ” résume le groupe.

Kilomètres

S

elon une encyclopédie en ligne bien connue des internautes, le pain lavash “ est un produit moelleux quand il
est frais, mais qui durcit vite ”. Une définition qui correspond bien au nouvel album du groupe parisien Lavach’ intitulé
Jigouli Driver, du nom du tout premier modèle de voiture du
constructeur russe AvtoVAZ, plus connu sous le nom de Lada.
“ Moelleux ” et “ frais ” au début donc avec une introduction toute
en douceur, la reprise d’un chant traditionnel du répertoire
arménien : Na mi naz ouni dans laquelle la chanteuse et accordéoniste Sévane Stépanian à la voix suave et enivrante semble
nous prendre par la main et nous inviter à embarquer avec elle
dans sa vieille auto déglinguée. Qui “ durcit vite ” aussi, puisque
dès la deuxième chanson, le quatuor accélère la cadence avec
une chanson du répertoire traditionnel bulgare revisitée à la
sauce rock. Quant au titre éponyme Jigouli Driver, il entraîne
définitivement dans un voyage musical qui nous fera traverser,

“Mon premier contact avec mon instrument a été de jouer
des morceaux arméniens, ceux de Bernard Dededjian. Ça m’a
été naturel et ça ne s’explique pas vraiment ” explique Sévane
Stépanian qui souligne “ la richesse et la beauté de la musique
arménienne ” dont les influences prédominent chez Lavach’.
Tout naturellement, ses textes sont issus du folklore musical
arménien traditionnel, mais aussi, plus surprenant, des poèmes
d’amour de son grand-père, le célèbre poète Rouben Melik.
Arménie, Afrique, Amérique du sud… Lavach’ ne connaît vraisemblablement pas le sens du mot frontière. Composé de quatre
musiciens – Frédéric Birau Maliszewski, Adrien Rodrigue (1),
François Roche Juarez et donc, Sévane Stepanian – qui se sont
rencontrés au lycée et ont grandi ensemble dans le quartier de
migrants par excellence, la Goutte d’or, Lavach’ écume les bars
depuis dix ans. Avec désormais trois albums au compteur et
moult tournées internationales, le groupe a bouffé du kilomètre
et vu le soleil se coucher sur de nombreuses mers pour finalement réussir à nous emmener loin, très loin, sans nous faire
bouger de notre siège. Des turbulences auditives sont certes à
prévoir à l’écoute de cet album éclectique, mais le voyage est
garanti sans jet lag à l’arrivée. Moelleux ou dur, le nouvel album
de Lavach’ se déguste à toute heure de la journée et sans modération. Miam !

Mickaël Jimenez Mathéossian
(1) En 2013, Lavach' accueille son nouveau violoniste, Yohan Rochetta

www.lavach.com
Lavach’, “ Jigouli Driver ”, Les Ruminants associés, février 2013.

Sévane Stépanian, chanteuse et accordéoniste du groupe

54

France Arménie / février 2013


Aperçu du document Lavach'.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Lavach'.pdf (PDF, 2.5 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte



Documents similaires


lavach
sounds like hell numero 5 ete
sounds like hell numero 5 ete
sounds like hell numero 5 juillet aout
tempsperduprog1essai
page 19 star

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.009s