INS VEINEUSE MED 02:04:13 .pdf



Nom original: INS VEINEUSE MED 02:04:13.pdf
Titre: IVS.pptx
Auteur: DENIS CRESSON

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Microsoft PowerPoint / Mac OS X 10.6.8 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/04/2013 à 20:13, depuis l'adresse IP 90.42.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1056 fois.
Taille du document: 104.2 Mo (120 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


   INSUFFISANCE  VEINEUSE  SUPERFICIELLE    
                 
—               PREVALENCE  DES  VARICES  MANIFESTES    

                                                           ENTRE  15  et  65  ans  :    
                                                 8  à  11%  chez  les  hommes  
                                                 17  à  20  %  chez  les  femmes  
 Dans les deux sexes, augmentation linéaire avec l'âge
suggérant un effet cumulatif plutôt qu'une augmentation
de l'incidence des varices avec l'âge
Aucun effet sur la mortalité.
Adhikari A., Criqui MH, Fronek A. Phlebology 2000

Epidémiologie  :  Ampleur  du  problème  
—  Au  moins  aussi  important  que  le  diabète  en  

termes  de  prévalence  et  de  besoins  de  soins  
»  (Widmer  1974,  Criqui  2000)  Seulement  15%  des  
hommes  et  6%  des  femmes  de  plus  de  40  ans  
auraient  un  examen  veineux  normal  ...  
(Edinburgh  Vein  Study  1999)  .  
—  Prévalence  des  troubles  trophiques  veineux  :    
 
                 4  à  8%  (population  générale).    
—  Prévalence  des  ulcères  :  1%  (3/4  d’origine  veineuse)  
Prévalence  des  ulcères  veineux  après  60  ans  :  5%  

                                         COUT  
—  GB  1,5  à  2  %  des  dépenses  de  santé    
—  Allemagne  1,5  à  2  %    
—  Italie  :  2  %    
—  France  1,5  à  2%  des  dépenses  de  Santé    

Etude  en  France  1989  :    
     Cout  global  de  maladies  veineuses  MTEV  incluses    
5,7  Milliards  de  Francs  dont  1/3  liée  à  Hospitalisation    
200  000  séjours  hospitalier    
6  400  000  journées  d’arrêt  de  travail  /  an    

 Maladie  veineuse  :  cout    
             1994  :  Dépense  de  :    
 
 5  milliards  de  francs  pour  1  800  000  journées      
d’Hospitalisation  762  245  millions  d’Euros    
 
3  200  000  de  Francs  au  titre  des  arrêts  de  travail    
487  836  Euros  
   

VIELLISSEMENT  DE  LA  
POPULATION    
—  F  BERTEAUX  a  estimé  en  2005  s’appuyant  sur  

données  statistiques  fournies  par  IMS  International  
qu’en  France  :    
         
         3  à  4  000  000  de  patients  présentent  une  forme    
organique  de  la  maladie  veineuse  de    C2  à  C6      
     Carpentier  PH  Maricq  Hr  Biro  Ch  .  J  vasc  surgery  2004    

Bonn  Vein  Study  E  RABE  and  ALL  (2003  )  
3072  PaNents  consultant  pour  des  raisons  diverses  en  milieu  médical  
Etat  veineux  évalué    selon  CEAP

 

%  Patients    
60  
40  

 C6  0,1  
C5  0,6  
C4  2,9  
C3  3,4  
C2  14,3  
C1  59,1  
 C0  9,6  

20  
0  

 C0  9,6  

C1  59,1  

C2  14,3  

C3  3,4  

C4  2,9  

C5  0,6  

 C6  0,1  

UN  ENJEU  DE  SANTÉ  PUBLIQUE  
EXTRAIT  SITE  GANZONI  
 
—  En  France,  22  millions  de  personnes  sont  concernées  par  des  

manifestations  de  la  maladie  veineuse.  
—   Aujourd'hui,  1  femme  sur  2  et  1  homme  sur  4  sont  concernés.    
—  Douleurs  et  lourdeurs  des  jambes  sont  les  premiers  
symptômes,  et  les  varices  les  premiers  signes  de  ce  
dysfonctionnement  du  retour  veineux.  
—  Des  facteurs  importants  comme  l'hérédité  et  certaines  
professions  augmentent  le  risque  de  développer  une  maladie  
veineuse  chronique  des  membres  inférieurs.  
—   Cette  maladie  évolutive  peut  engendrer,  si  elle  n'est  pas  
traitée,  des  complications  graves,  allant  jusqu'à  l'ulcère.  
 La  maladie  veineuse  en  France.  Décision  Thérapeutique  en  
Médecine  Générale  2004,  17,  29-­‐33  

Terrain  et  Facteurs  personnels    
—  LE  TERRAIN  FAMILIAL  :    

 a  partir  de  l’âge  de  15  ans  :  il  a  été  retrouvé  des  signes  
d’insuffisance  veineuse  chez  le  garçon    
RR  estimé  à  2  quand  un  parent  est  variqueux    
RR  estimé  à  3  si  les  2  le  sont    
 
—  LA  GROSSESSE  :  L’augmentation  de  la  vascularisation  
artérielle  :  augmentation  du  flux  de  4  a  6  fois  dans  le  
petit  bassin    
     G1  :  RR  de  23  %      G2  27  %  et  G3        G4  31  %  

FACTEURS  DE  RISQUE  VEINEUX  
— Exces  de  poids  :    
Framingham  :  
 
Surpoids  :  
risque  de  développer  varices    IMC  <  27    :    29  %    
Chez  femmes  :                                                  IMC  >  27    :    39  %    

FACTEURS  DE  RISQUE    
—  Alimentation  et  mode  de  vie    :  excès  poids  et  

constipation  /  Etude  Pacifique  sud  chez  Maoris  
—  Vêtements  non  adaptés  /  Jambes  croisées…  
—  Sports  à  risque  :    Haltérophilie  Squash  Tennis  Canoe-­‐
Kayak  Certain  Sports  de  combat  Rugby  Football  …  Les  
sports  d’endurance  de  façon  intensive  pratiqués  
pendant  plusieurs  années    
—   Sexe  féminin    
—  Voyages  en  avion  :  exercices  des  pieds,  bouger  et  boire  
un  litre  et  demi  d’eau  pour  un  trajet  de  10  heures    

FACTEURS  DE  RISQUE  VEINEUX    
—  La  Chaleur  :  plutôt  par  dérèglement  de  la  

thermorégulation  de  l’organisme  que  par  la  dilatation  
souvent  temporaire  qu’elle  provoque    

—  La  station  debout  prolongée  et  abusive  :  surtout  si  

immobile  sans  stimulation  des  muscles    

VARICE
—  ANOMALIE  ANATOMIQUE  CARACTERISEE  PAR  LA  

DILATATION  PERMANENTE  PATHOLOGIQUE  
D’UNE  VEINE  SUPERFICIELLE    
• INSUFFISANCE VEINEUSE
—  SYSTEMATISEE  :  Dépend  d’une  incontinence  de  
Saphène    
—  NON  SYSTEMATISEE  :  ne  dépend  pas  d’un  reflux  
saphénien    

DILATATION  ….  PERMANENTE    

                     COMPLICATIONS  
   
ULCERES  de  1%  avant  à  5%  des  patients  après  80  ans  
21  %  de  la  population  ayant  une  IVS    
Hospitalisation  dans  1/3  des  cas    
Cicatrisation  :  Naturelle  :  9  mois.  Un  tiers  >  2  ans  
2/3  des  patients  concernés  ont  connu  au  moins  une  rechute    
1/3  plus  de  3  rechutes  
15  %  des  décès  cardio-­‐vasculaires  sont  dus  à  une  pathologie  
veineuse    
THROMBOSES VEINEUSES SUPERFICIELLES :  extension  
profonde  :  par  crosses  et  perforantes  :  entre  23  et  36  %  de  
Thromboses  étendues  en  profondeur  selon  les  études    
     HEMORRAGIES  qui  peuvent  survenir  à  bas  bruit  

 

CLASSIFICATION CLINIQUE de L’INSUFFISANCE VEINEUSE

         Une  ClassificaNon  :  la  CEAP  
 

—  C0  :  pas  de  signe  visible  ou  palpable  de  maladie  veineuse.  
—  C1  :  télangiectasies  ou  veines  réticulaires.  
—   C2  :  veines  variqueuses.  Elles  se  différencient  des  veines  réticulaires  par  leur  

diamètre  qui  est  égal  ou  supérieur  à  3  mm.  
—   C3  :  œdème.  
—   C4  :  altérations  cutanées  ou  du  tissu  cellulaire  sous-­‐cutané  liées  à  une  
maladie  veineuse  chronique.  Cette  classe  est  scindée  en  deux  parties  afin  de  
mieux  différencier  la  sévérité  de  la  maladie  veineuse  :      
—                                           C4  a  :  pigmentation  et/ou  eczéma  veineux  ;    
—                                           C4  b  :  hypodermite  scléreuse  et/ou  atrophie  blanche.  
—   C5  :  ulcère  cicatrisé.    
—  C6  :  ulcère  non  cicatrisé.    
                                                                     Chaque  classe  doit  être  complétée  par  :  
•  (A)  pour  asymptomatique  ;  
•  (S)  pour  symptomatique.  
 Les  symptômes  retenus  sont  les  douleurs,  le  prurit,  la  sensation  de  jambes  lourdes,  
les  crampes  et  tous  les  symptômes  qui  peuvent  être  attribués  à  un  
dysfonctionnement  veineux.  

C0  :  ABSENCE  DE  SIGNE  CLINIQUE  DE  MALADIE  VARIQUEUSE  

C1  :  Télangiectasies  ou  Veines  réNculaires  

C2  :  VEINES  VARIQUEUSES    

                                                     CLASSIFICATION  IVS    

C3  :  OEDEME  

C4    

C4a  :  AltéraNons  cutanées  d’origine  veineuse  

PIGMENTATION ET /OU ECZEMA VEINEUX

C4a  :  AltéraNons  cutanées  
d’origine  veineuse  

C4B HYPODERMITE SCLEREUSE

                 C5  :  ULCERE  CICATRISE    
 

               C5  :  (IVS  SystémaNsée  Gde  S)  
 

C5 : ATROPHIE BLANCHE si ATCD D’ULCERE

               C5  :  ULCERE  CICATRISE                  
Atrophie  Blanche    

           INTRIQUE  :  C4G  C6D    
   

               C6  :  Ulcère  évoluNf    

               C6  ULCERE  EVOLUTIF    
 

C6  SUR  FOND  D’HYPODERMITE  SCLÉREUSE    
 

           C6  en  a`endant  le  C7  ?    ….    

     Stade  IV  de  Leriche  et  Fontaine  
   
 

                 Stade  IV  :  Gangrène  
   
 

INSUFFISANCE  VEINEUSE  SUPERFICIELLE    

             MALADIE  LIEE  A  l’AGE    
—  10  %  des  femmes  de  moins  de  20  ans    
—  40%  des  femmes  de  40  ans  
—  70%  des  femmes  de  plus  de  80  ans    

BONN  VEIN  STUDY  en  foncNon  de  âge  en  %  
—  CEAP                        C0              C1                  C2            C3            C4            C5          C6  
—  50  à  59  ans      6                  55,9          17,7          16                3,4          0,6          0,2  
—  60  à  69  ans    2,3              48,8          20,4        21,1            6,1            1,1                  0    
—  70  à  79  ans        1,2              37,5          24,4      25,6          8,6        2,3          0,6  

     LOURDEURS  DE  JAMBES  
—  50%  des  variqueux  ne  souffrent  pas  des  jambes    
—  40  %  des  patients  présentant  des  lourdeurs  de  jambes  

n’ont  aucune  varice  visible    

UN  MECANISME  EVOLUTIF  

               LE  RETOUR  VEINEUX    
—  Faire  remonter  le  sang  depuis  les  pieds  jusqu’au  cœur  

en  luttant  contre  la  pesanteur  
—  La  voute  plantaire    
—  La  contraction  musculaire  du  mollet  
—  Les  Valvules    

       RESEAU  VEINEUX  PROFOND  DU  PIED  
 
 

JF  UHL  

RESEAU  VEINEUX  PROFOND  DE  LA  JAMBE  JF  UHL  
 

RESEAU  VEINEUX  SUPERFICIEL  DU  MEMBRE  INFERIEUR  
 
 
 
 
 
                               Dr.  JF  UHL    
 

SYSTEME  VEINEUX  PELVIEN    

LA  CONTENTION  ELASTIQUE    
—  PRESCRITE  :  en  pression  .    
—   Ou  a  défaut  en  Classe  Thérapeutique  I  –  II  –  III  –  IV  

(F)…    
MODELE  :  Coton  Microfibres  Coolmax  Microvoile  Voile  
Soie  Rayonne  Bambou  …    
A  défaut  :  opaque  (plus  chaud)  transparent  (plus  froid)  
 
 TYPE  :    JARRET      BAS  cuisse        Hémicollant      Collant    
 PIED  OUVERT  si  nécessaire    
 A  ENLEVER  LA  NUIT    
 
 

       CONTENTION  EFFETS    
—  AMELIORE  LA  FONCTION  DE  LA  POMPE  

MUSCULOVEINEUSE  PAR  :    
DIMINUTION  DE  LA  PRESSION  VEINEUSE  
PERPHERIQUE    
 
AUGMENTATION  DU  VOLUME  DE  RETOUR    
 
ET  DONC  OPPOSITION  A  HYPERPRESSION  CAPILLO  
VEINULAIRE  

CONTENTION  :  LA  JUNGLE  ?  

LES  MOYENS    
—  BANDES :
—  2 types

—  - non élastiques, inextensibles : contention

—  - élastiques, extensibles: compression faible,

moyenne , forte type Biflex 16 + PRATIC/ 10 cm / 3 m

— 
—  allient contention et compression à degré variant en

fonction des fibres qui les composent  




Télécharger le fichier (PDF)

INS VEINEUSE MED 02:04:13.pdf (PDF, 104.2 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


ins veineuse med 02 04 13
escarres ulceres
insuffisance veineuse chronique
tvp prophylaxie en milieu medical
thrombose veineuse profonde prophylaxie en chirurgie
s4 2 7 2011 b crickx ulcere de jambe 1sur 2 pdf

Sur le même sujet..