Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



UE 2.11.S3 Insulines et anti diabétiques oraux .pdf



Nom original: UE 2.11.S3 - Insulines et anti-diabétiques oraux.pdf
Auteur: celia lloret-linares

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Microsoft PowerPoint / Mac OS X 10.6.7 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 20/09/2012 à 00:21, depuis l'adresse IP 90.44.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 4507 fois.
Taille du document: 2.8 Mo (85 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Sciences  biologiques  et  médicales  
Unité  d enseignement  2.11  
 
Pharmacologie  et  thérapeu2ques:  
Insulines  et  an2-­‐diabé2ques  oraux  

Dr  LLORET-­‐LINARES  Célia  
Service  de  médecine  interne  A  
Hôpital  Lariboisière  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

ObjecIfs  généraux  de  l enseignement  
• 2  heures  de  cours  magistral  
• ObjecIfs:  repérer  les  familles  
thérapeuIques,  leurs  moyens  
d acIon,  leurs  interacIons  
• Expliciter  les  risques  et  dangers  des  
interacIons  médicamenteuses  
• Citer  les  précauIons  de  la  
médicaIon  pour  des  populaIons  
spécifiques    

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

•  EvaluaIon:  écrite  
•  ExacItude  des  connaissances    
•  compréhension  des  mécanismes  

Pré  requis  
•  Connaître    
•  le  métabolisme  glucidique  
•  La  physiopahtologie  du  
diabète  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

•  les  complicaIons  du  
diabète  
•  Les  foncIons  du  pancréas  

Plan  du  cours  
•  IntroducIon/rappels  
•  Epidémiologie  
•  DéfiniIons:  diabètes,  glucides  et  insuline  
•  ThérapeuIques  du  diabète:  Incontournables  mesures  associées  
•  Exemples    
•  Insuline  et  diabète  de  type  I  
•  IndicaIons  
•  ObjecIfs  
•  L injecIon:  où,  comment  ,  précauIons  
•  Surveillance  
•  Bénéfices,  risques  
•  EducaIon  thérapeuIque  
•  Retour  sur  exemple  
•  La  pompe  à  insuline  

Plan  du  cours  
•  Diabète  de  type  II  et  traitements  
•  Insuline:IndicaIons  et  principes,  risques  
•  Rappel  physiopathologique  
•  Les  médicaments:  mode  d acIon,  effet,  tolérance,  contre  
indicaIons  
•  Les  inhibiteurs  des  α  glucosidases  
•  Les  biguanides  
•  Les  sulfamides  
•  Les  glinides  
•  Les  nouveaux  anIdiabéIques  oraux  
•  exemples  

Diabète:  épidémiologie,  France  
•  En  2007,  en  France  
•  Prévalence  =  3,95  %  
•  soit  2,5  millions  de  personnes.    
• 
• 
• 
• 

0-­‐44  ans  (0,4  %),    
45-­‐64  ans  (5,8  %)    
65-­‐74  ans  (13,3  %)    
75  ans  et  plus  (13,4  %)  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

•  Prévalences  les  plus  fortes    
•  =régions  d outre-­‐mer  :    
–  La  Réunion  (7,8  %),    
–  Guadeloupe  (7,3  %)    
–  et  MarInique  (6,8  %)  
•  En  métropole  
–  Quart  nord-­‐est    
–  Seine-­‐Saint-­‐Denis    
–  zones  de  plus  fortes  
prévalences  (5,1  %).    

BEH  2007  

Diabète:  épidémiologie,  l avenir!  
6.3% de la population!

Estimation du nombre de personnes
diabétiques (Millions)

Dans le monde en 2030…

Groupes d âge
IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Wild,  Diabetes  care,  2004  

Physiologie  normale:  
L insuline  est  fabriquée  par  
le  pancréas  en  foncIon  des  
élévaIons  de  la  glycémie  

Circula2on  sanguine  

vaisseaux  

INSULINE  

Ilots  de  Langerhans:  cellules  β

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Diabète:  définiIons  
• 
• 
• 
• 

Défaut  d u2lisa2on  et  de  régula2on  de  l énergie  du  corps  
Par  déficience    
ou    
Résistance  à  l insuline  

•  Eléva2on  du  taux  de  sucre  sanguin  
§  La  glycémie  à  jeûn  est  ≥  1.26  g/l  à  2  reprises  
§  La  glycémie  (à  jeûn  ou  non)  est  ≥  2g/l  +  symptômes    
§  Hyperglycémie  provoquée  par  voie  orale  à  2  h:  glycémie>2g  
•  Risque  de  complica2ons  mul2ples  et  à  une  mortalité  précoce.  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Diabète:  définiIons  
•  Diabète  de  type  1.  
•  Déficit  total  ou  presque  total  en  insuline  naturelle  suite  à  la  destrucIon  
de  certaines  cellules  du  pancréas  (cellules  B  des  îlots  de  Langherans).    LE  
TRAITEMENT  EST  L  INSULINE!!!!  
•  Diabète  de  type  2.  
•  Produc2on  d insuline  par  le  pancréas  inadaptée  aux  besoins  de  
l organisme.    
•  résistance  à  l acIon  de  l insuline  favorisée  par  les  Issus  adipeux.    DE  
NOMBREUX  TRAITEMENTS!!!!  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

ThérapeuIque  du  diabéIque:    
les  mesures  incontournables  associées  
• 
• 
• 
• 
• 
• 

DéfiniIon  d objecIf  glycémique  
EducaIon  thérapeuIque  et  conduites  à  tenir  
Surveillance  régulière    
AlimentaIon  et  acIvité  physique  
Prise  en  charge  des  facteurs  de  risque  cardiovasculaires  associés  
SouIen  psychologique  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Exemple  de  Mme  D,  45  ans,  type  2  
•  DéfiniIon  d objecIf  glycémique:  NORMOGLYCEMIE,  car  elle  est  jeune!  
•  EducaIon  thérapeuIque:  votre  maladie,  les  mesures,  l observance  
thérapeuIque…  ELLE  DEVIENT  ACTRICE  DANS  SA  PRISE  EN  CHARGE  
•  Surveillance  régulière;    
–  QUOTIDIENNE  le  +  souvent    
–  Chez  le  médecin  tous  les  trois  mois  
•  AlimentaIon  et  acIvité  physique:  
–  Réduire  le  risque  cardiovasculaire  
–  Limiter  l uIlisaIon  des  médicaments  
•  Prise  en  charge  des  facteurs  de  risque  cardiovasculaires  associés  
•  Arrêter  de  fumer  est  une  priorité!  Surveiller  le  cholestérol  etc…  
•  SouIen  psychologique  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Exemple  de  MarIn,  9  ans,  type  1  
•  DéfiniIon  d objecIf  glycémique:  NORMOGLYCEMIE,  car  il  est  jeune!  
•  EducaIon  thérapeuIque:  les  parents  et  l enfant,  l école,  la  prévision  des  
accidents…  COMPTER  SUR  TOUT  LE  MONDE  
•  Surveillance  régulière;    
–  QUOTIDIENNE  +++    
–  Chez  le  médecin  tous  les  trois  mois  
•  AlimentaIon  et  acIvité  physique:  
–  CanIne,  goûters  habituels  et  anniversaires  
–  Encadrement  des  acIvités  sporIves  
•  Eviter  les  facteurs  de  risque  associés  
•  SouIen  psychologique  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Exemple  de  Mr  P,  70  ans,  cancer  du  pancréas  
•  DéfiniIon  d objecIf  glycémique:  INTERMEDIAIRE,  Avenir  sombre  
•  EducaIon  thérapeuIque:  non  la  priorité,  savoir  limiter  les  incidents  gênants  
•  Surveillance  régulière    
–  QUOTIDIENNE  pour  adapter  le  traitement  (souvent  de  l insuline)  
–  Chez  le  médecin  en  foncIon  du  contexte  
•  AlimentaIon  et  acIvité  physique:  
–  Qu il  mange  tout  ce  qu il  souhaite,  nous  ferons  le  reste…..  
•  facteurs  de  risque  cardiovasculaires  …    
•  Arrêter  de  fumer  …  
•  SouIen  psychologique  bien  sûr,  PRIORITAIRE  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline  et  diabète  de  type  I  
IndicaIons  
ObjecIfs  
L injecIon:  où,  comment  ,  précauIons  
Surveillance  
Bénéfices,  risques  
EducaIon  thérapeuIque  
Retour  sur  exemple  
 

Insuline:  les  indicaIons  
•  LE  traitement  du  diabète  de  type  1  
=  carence  totale  en  insuline  
 
•  Le  traitement  du  diabète  de  type  2  
=carence  relaIve  en  insuline  
–  Après  échec  des  autres  anIdiabéIques  
–  En  cas  de  contre  indicaIon  aux  autres  traitements  
–  Souvent  nécessaires  car  le  diabète  évolue  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

INSULINE  

Insuline:  ObjecIfs  
 

•  MIMER  LA  SECRETION  PHYSIOLOGIQUE  
D  INSULINE  
•  À  chaque  élévaIon  de  la  glycémie:  la  
sécréIon  d insuline  est  sImulée  
•  +  une  sécréIon  conInue  d insuline  
existe    
         =besoins  de  base  de  l organisme  

Mot  d ordre:  l imprégnaIon  en  insuline  d un  diabète  de  type  1  doit  être  constante,  
L insuline  ne  doit  être  arrêtée  sous  aucun  principe++++++  
IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline:  ouIls  
•  Les  ouIls  actuels:  
•  L insuline  sous  cutanée  
•  La  pompe  à  insuline  
• 
• 
• 
• 

Un  jour  peut  être:  
L insuline  inhalée  
La  greffe  d îlots  de  Langerhans  
Le  Pancréas  arIficiel  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline:  ouIls  
•  Selon  leur  rapidité  de  passage  dans  la  circulaIon  sanguine  ainsi  que  de  
leur  durée  d acIon.  
•  Insulines  ultra-­‐rapides  rapide  :    
•  passent  très  rapidement  dans  la  circulaIon  sanguine,  dès  la  cinquième  
minute  après  l injecIon    
•  Durée  d acIon  =  2  et  3  heures    
•  Insulines  d acIon  rapide  (6  à  8  heures)  :    
•  passent  dans  le  sang  après  30  minutes    
•  Durée  d acIon  =  6  à  8  heures    

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline:  ouIls  
•  Insulines  d acIon  intermédiaire    
•  passent  dans  le  sang  après  30  minutes  
•  permeuent  de  maintenir  le  pic  d insuline  nécessaire  au  moment  des  
repas  ainsi  que  l insuline  nécessaire  en  dehors  des  repas.    
•  Durée  d acIon  =  10  à  18  heures.    
•  Insulines  d acIon  lente    
•  Durée  d acIon  =  environ  24  heures    
•  Les  autres  insulines  :    
–  Des  insulines  intermédiaires  et  lentes    
–  Des  mélanges  d insulines  rapide  ou  ultra-­‐rapide  et  intermédiaire  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

INSULINES  ULTRA  LENTES  

16  à  24H  

Lantus  (glargine)  
Levemir  (detemir)  

INSULINE  LENTES  

12H  

Insulatard  
Umuline  NPH  

INSULINES  RAPIDES  

4-­‐5H  

Actrapid  

INSULINES  ULTRARAPIDES  

2-­‐3H  

Humalog  
Novorapid  
Apidra    

MELANGES  
RAPIDE  LENTE  
ULTRARAPIDE  LENTE  

Les  mélanges:  parIe  d ultrarapide  
+insuline  intermédiaire  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Novomix  30,  50  
Humalog  mix  25,  50,  75  

Insuline:  où  injecter?  
•  Les  bras  (Ierce  personne  souvent),  le  ventre,  les  cuisses,  les  fesses  (sans  
pli)  sont  les  zones  les  plus  conseillées    
•  Nb:  dans  l abdomen  passe  plus  rapidement  que  celle  injectée  dans  le  bras  
et  les  cuisses    
•  Eviter  certaines  zones  :  autour  du  nombril,  près  des  genoux  ….  
•   Éviter  d injecter  dans  une  zone  qui  va  être  soumise  à  une  acIvité  
physique  
•  Garder  la  même  zone  d injecIon  pour  chaque  moment  de  la  journée  en  
évitant  de  piquer  au  même  endroit    
–  Par  exemple  :  le  maIn  dans  l abdomen,  le  midi  dans  les  bras,  le  soir  
dans  les  cuisses  ou  les  fesses    

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline:  où  injecter?  
•  Modifier  la  zone  d injecIon  régulièrement  
•  Éviter  les  lipo-­‐dystrophies,  provoquées  par  la  répéIIon  des  injecIons  
répétées  au  même  endroit    
•  Savoir  observer  et  palper  les  zones  d injecIon  pour  les  repérer  
•  DefiniIon  lipodystrophie  
•  Réduc&on  locale  du  &ssu  graisseux  sous-­‐cutané  dans  les  régions  qui  ont  
été  le  siège  d'injec&ons  répétées  d'insuline.  
•  boursouflures  de  la  peau  entraînant  une  mauvaise  résorp&on  de  l insuline  
et  un  déséquilibre  du  diabète.    

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline:  comment  injecter?  
•  Se  laver  les  mains  avant  une  injecIon  est  une  règle  
fondamentale.  Une  bonne  hygiène,  avec  de  l eau  et  du  
savon,  est  suffisante.    
•  L alcool  n est  pas  toujours  nécessaire,  sauf  dans  certaines  
situaIons    
•  Eviter  les  endroits  où  sont  présents  des  cicatrices,  des  plaques  
d eczéma,  une  infecIon  …    
•  Eviter  les  injecIons  dans  les  lipo-­‐dystrophies,  anomalies  des  
Issus  sous  cutanés,  provoquées  par  des  injecIons  répétées  
d insuline  au  même  endroit.    

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline:  comment  injecter?  

•  Changer  d aiguille  à  chaque  injecIon  
•  Purger  
•  Jeter  l aiguille  après  injecIon  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline:  avec  quels  ouIls  injecter?  
•  Aiguilles:  8mm  pour  la  plupart  des  adultes  (sinon  6  et  10  
existent)  
•  12mm  si  adiposité  
•  5mm  chez  l enfant  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline:  avec  quels  ouIls  injecter?  
•  Exemples:  cartouches-­‐stylos  rechargeables  ou    stylos  pré  
remplis  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline,  principes  de  conservaIon  
•  Plus  l insuline  est  conservée  à  une  température  élevée  et  plus  elle  est  
absorbée  rapidement.    
•  Garder  le  flacon  d insuline  uIlisée  chaque  jour  à  la  température  ambiante    
•  Ne  pas  garder  un  flacon  ou  stylo  ouvert  plus  d un  mois  
•  Les  stocks  sont  conservés  avant  leur  uIlisaIon  au  réfrigérateur  
•  Éviter  de  laisser  les  flacons  au  soleil.    
Le  froid  et  le  gel  détruisent  l acIon  de  l insuline.    

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline  et  surveillance  
•  Avoir  des  informaIons  sur  l état  de  la  glycémie  entre  deux  prises  de  sang  
(HbA1C)  
•  Vérifier  l influence  des  repas  et  de  l alimentaIon  sur  le  niveau  de  la  
glycémie    
•  Modifier  certaines  praIques  alimentaires  ayant  une  influence  négaIve  sur  
la  glycémie.    
•  Surveiller  l influence  de  l acIvité  sporIve  sur  la  glycémie    
•  Pouvoir  adapter  son  traitement  
•  Prévenir  l appariIon  d hypoglycémie  ou  d acidocétose  
•  Adapter  son  traitement,  notamment  ses  doses  d insuline  afin  d avoir  un  
bon  équilibre  de  la  glycémie    

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

•  Il  est  indispensable  de  tenir  un  carnet  d auto  surveillance  afin  de  mieux  
surveiller  l évoluIon  de  la  glycémie  au  cours  :    
–  Des  repas  ;  Des  sorIes  ;  Des  écarts  alimentaires  ;Des  loisirs  ;  Du  sport    
–  De  certaines  maladies,  comme  une  infecIon  par  exemple.    

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline  et  surveillance  

• 
• 
• 

Le  rythme  des  contrôles  glycémiques,  leur  fréquence  ainsi  que  leurs  horaires,  est  déterminé  
par  le  diabétologue.    
 
Les  objecIfs  glycémiques  seront  également  décidés  par  le  diabétologue  
Chaque  personne  diabéIque  est  différente  et  il  n existe  pas  de  schéma  type  de  surveillance  
valable  pour  tous  les  diabéIques.  Seul  le  médecin  prendra  la  décision  de  rythme.  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline  et  surveillance  
•  Le  prélèvement  de  la  gouue  de  sang  peut  provoquer  une  légère  douleur    
•  plusieurs  variétés  d auto-­‐piqueurs  munies  d une  lanceue  à  usage  unique  
pour  chaque  contrôle,  permeuant  en  général  de  régler  la  profondeur  de  la  
piqure    
•  Il  est  conseillé  de  piquer  sur  le  côté  du  doigt,  dernière  phalange  d un  des  
trois  derniers  doigts  par  exemple.    
•  Ne  pas  uIliser  d alcool  ou  de  produit  désinfectant    
•  Se  laver  les  mains    
•  S essuyer  le  bout  du  doigt    
•  Changer  d autopiqueur  une  fois  par  an  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline  et  surveillance  
• 
• 
• 
• 

Vérifier  que  le  lecteur  soit  bien  réglé    
Vérifier  que  les  baueries  ne  sont  pas  usées    
Vérifier  l état  de  propreté  de  l appareil    
Le  temps  de  réacIon  est  indiqué  par  le  fabricant  quelque  soit  la  marque  
de  la  bandeleue    
•  Ne  pas  toucher  la  bandeleue  sur  sa  parIe  réacIve,  ce  qui  pourrait  fausser  
le  résultat    
•  Vérifiez  les  dates  d expiraIon  des  bandeleues    
•  Ne  pas  uIliser  les  bandeleues  d un  flacon  qui  a  été  ouvert  au-­‐delà  de  3  
mois  
 

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline,  les  bénéfices  
•  Éviter  les  complicaIons  aigues:  acido  cétose  
•  RéducIon  de  la  fréquence  des  complicaIons/  l aggravaIon:  
–  RéInopathie:  En  prévenIon  primaire  76%,    secondaire  54%,    
–  Micro  albuminurie  54%  
–  Neuropathie  60%  

•  Traitement  intensif  (3-­‐4  injecIons)  versus  convenIonnel  (2  injecIons)  
(étude  UKPDS):  
–  AmélioraIon  des  chiffres  glycémiques  moyens  
–  RéducIon  des  complicaIons  à  long  terme  du  diabète  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline,  les  bénéfices    

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline,  les  bénéfices  
augmenta(on  de  l'incidence  des  complica(ons  liées  au  diabète,  quelles  qu'elles  soient,  
exprimée  en  événements  par  1000  pa(ents-­‐années  (E/1000  PA),  en  fonc(on  de  l'  HbA1c  
(up-­‐dated  HbA1c),  au  cours  de  l'UKPDS.  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Insuline,  les  risques  
•  DIABETE  BIEN  EQUILIBRE:  en  praIque:  
– 
– 
– 
– 
– 
– 

Glycémie<50-­‐60mg/dL  10%  temps  
2  hypoglycémies  par  semaine  
1  hypoglycémie  sévère  par  an  
Hypoglycémies  sévères  et  coma,  HospitalisaIons  pour  hypoglycémie  
 prise  de  poids:  4,6  Kg  de  +  que  le  ut  convenIonnel  
Anomalies  métaboliques  liées  au  poids  

•  2-­‐4%  des  décès  chez  les  DT1  seraient  auribués  aux  hypoglycémies  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Diabetes Care,juin 2003. Cryer

Insuline:  éducaIon  thérapeuIque  associée  
• 
• 
• 
• 
• 

Choix  du  stylo  ou  seringue  
ApprenIssage  gestes  techniques  
PrescripIon,  changement  aiguilles  
ÉliminaIon  matériel  
ÉvaluaIon  des  compétences  du  malade  

•  Conduite  à  tenir  en  cas  d hypoglycémie,  en  cas  
d hyperglycémie  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Physiologie  normale:  
L insuline  est  fabriquée  par  
le  pancréas  en  foncIon  des  
élévaIons  de  la  glycémie  

Circula2on  sanguine  

vaisseaux  

INSULINE  

Ilots  de  Langerhans:  cellules  β

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Exemple  de  MarIn,  9  ans,  type  1  
•  DéfiniIon  d objecIf  glycémique:  NORMOGLYCEMIE,  car  il  est  jeune!  
•  EducaIon  thérapeuIque:  les  parents  et  l enfant,  l école,  la  prévision  des  
accidents…  COMPTER  SUR  TOUT  LE  MONDE  
•  Surveillance  régulière;    
–  QUOTIDIENNE  +++    
–  Chez  le  médecin  tous  les  trois  mois  
•  AlimentaIon  et  acIvité  physique:  
–  CanIne,  goûters  habituels  et  anniversaires  
–  Encadrement  des  acIvités  sporIves  
•  Eviter  les  facteurs  de  risque  associés  
•  SouIen  psychologique  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Schéma  moderne:  schéma  dit  «  basal  bolus  »    
•  Bolus  d'insuline  rapide  injectés  avant  
chaque  repas  (au  moins  3  par  jour)    
•  Insulinothérapie  de  base    
–  injecIon  d'insuline  semi-­‐retard    
–  ou  insuline  retard  maIn  et  soir  ou  
seulement  le  soir  (lantus,  detemir)  
•  Au  total:  0.7-­‐0.9  UI/kg  
•  2/3  insuline  basale  
•  1/3  insuline  ultrarapide  divisée  sur  les  3  
repas  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

reveil  

10h  

12h  

16h  

19h  

22h  

1er  avril   1  
 

1.6  

1  

1.4  

2.6  

1.8  

2avril  

1.4  

0.8  

1.2  

3  

1.5  

1.2  

Nos  objecIfs  de  normoglycémie:  0.8-­‐1.2  à  jeun;  1.2-­‐1.8  en  post  prandial  
AlimentaIon  stable  sur  les  deux  journées  
Doses:  lantus:  10  unités  le  soir  
Novorapid:  3-­‐3-­‐3  
 
Cherchez  l erreur!  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

reveil  

10h  

12h  

16h  

19h  

22h  

1er  avril   1  
 

1.6  

1  

1.4  

2.6  

1.8  

2avril  

1.4  

0.8  

1.2  

3  

1.5  

1.2  

Nos  objecIfs  de  normoglycémie:  0.8-­‐1.2  à  jeun;  1.2-­‐1.8  en  post  prandial  
AlimentaIon  stable  sur  les  deux  journées  
Doses:  lantus:  10  unités  le  soir  
Novorapid:  3-­‐3-­‐3  
 
Goûter  contenant  des  glucides  non  prévu?  
Cherchez  l erreur!  
A  organiser  désormais!  
IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

reveil  

10h  

12h  

16h  

19h  

22h  

1er  avril   1.6  
 

1.4  

1.6  

1.4  

1.6  

1.8  

2avril  

1.3  

1.6  

1.3  

1.7  

1.8  

1.6  
 

Nos  objecIfs  de  normoglycémie:  0.8-­‐1.2  à  jeun;  1.2-­‐1.8  en  post  prandial  
AlimentaIon  stable  sur  les  deux  journées  
Doses:  lantus:  10  unités  le  soir  
Novorapid:  3-­‐3-­‐3  
 
Cherchez  l erreur!  

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

reveil  

10h  

12h  

16h  

19h  

22h  

1er  avril   1.6  
 

1.4  

1.6  

1.4  

1.6  

1.8  

2avril  

1.3  

1.6  

1.3  

1.7  

1.8  

1.6  
 

Nos  objecIfs  de  normoglycémie:  0.8-­‐1.2  à  jeun;  1.2-­‐1.8  en  post  prandial  
AlimentaIon  stable  sur  les  deux  journées  
Doses:  lantus:  10  unités  le  soir  
Novorapid:  3-­‐3-­‐3  
 
Cherchez  l erreur!  
Toutes  les  glycémies  à  jeun  sont  élevées:  
Problème  concernant  la  BASALE+++  
IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Une  pompe  à  insuline  
•  AdministraIon  en  conInu  d insuline  adaptée  aux  besoins  de  la  personne  
diabéIque=  QuanIté  d insuline  nécessaire  à  l organisme  permeuant  de  
maintenir  une  glycémie  de  base  en  dehors  des  repas.    
 
•  Des  doses  supplémentaires  peuvent  être  délivrées  en  foncIon  des  repas  
consommé  à  l aide  d une  télécommande    
 
•  La  pompe  est  un  peIt  appareil  que  toute  personne  diabéIque  peut  uIliser    
•  Il  est  porté  en  permanence    
•  Il  est  relié  à  un  cathéter  placé  sous  la  peau,  qui  doit  être  changé  régulièrement    
•  Une  peIte  pompe  délivre  un  taux  constant  d insuline  à  l aide  d un  peIt  tube  en  
plasIque  fixé  sous  la  peau  au  niveau  de  l abdomen    
•  La  pompe  est  acIvée  24  heures  sur  24,  7  jours  par  semaine    
•  Elle  permet  de  régler  le  débit  d insuline  heure  par  heure    

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

•  HospitalisaIon  afin  d iniIer  le  paIent  à  ceue  technologie    
•  UIlisable  par  les  enfants,  femmes  enceintes    
•  L insuline  ultra-­‐rapide  est  le  plus  souvent  uIlisée  avec  la  majorité  des  
pompes    
•  Les  doses  sont  adaptées  de  la  même  manière  qu avec  des  injecIons  :  le  
diabéIque  doit  connaître  la  quanIté  d insuline  dont  il  a  besoin.    
•  Des  contrôles  réguliers  de  la  glycémie    
sont  nécessaires,  de  la  même  manière  
qu avec  des  injecIons.    
 

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  

Diabète  de  type  II  et  traitements  
Insuline:IndicaIons  et  principes,  risques  
Rappel  physiopathologique  
Les  médicaments:  mode  d acIon,  effet,  tolérance,  contre  indicaIons  
Les  inhibiteurs  des  a  glucosidases  
Les  biguanides  
Les  sulfamides  
Les  glinides  
Les  nouveaux  anIdiabéIques  oraux  
 

Diabète  de  type  II  et  insuline:  indicaIons  
•  DécompensaIon  diabéIque  aigue  (acido  cétose  ou  
hyperosmolaire)  
•  Contre  indicaIons  aux  anIdiabéIques  oraux  
•  ObjecIfs  glycémiques  non  aueints  sous  traitement  oral  
maximal  bien  conduit  
•  InfecIons  intercurrentes  et  corIcothérapie  responsables  
d une  déséquilibre  important  du  diabète  
•  Période  péri  opératoire  
•  Périodes  aigue  d un  infarctus  du  myocarde    

IFSI  semestre  3:  Thérapeu2que:  ADO  et  insuline.  
Célia  LLORET  LINARES  


Documents similaires


Fichier PDF ue 2 11 s3 insulines et anti diabetiques oraux
Fichier PDF iatrogenierhumato1211
Fichier PDF monsieur d
Fichier PDF diabetes management quick start guide
Fichier PDF psychologie medicale iii
Fichier PDF l insulinotherapie fonctionnelle


Sur le même sujet..