Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



unités France libre du 18 juin 1940 au 31 juillet 1943 .pdf



Nom original: unités France libre du 18 juin 1940 au 31 juillet 1943.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par pdftk 1.12 - www.pdftk.com / itext-paulo (lowagie.com)[JDK1.1] - build 132, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 30/11/2013 à 17:22, depuis l'adresse IP 78.233.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 756 fois.
Taille du document: 393 Ko (18 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES

Edition Chronologique
PARTIE PERMANENTE
Administration Centrale

LISTE
des unités combattantes de la « France libre » pour la période du 18 juin 1940 au 31 juillet 1943.
Du 28 septembre 1954

LISTE des unités combattantes de la « France libre » pour la période du 18 juin 1940 au 31 juillet 1943.

Du 28 septembre 1954
Modifié par :
1er modificatif du 31 août 1971 (BOC/G, p. 1160) et son erratum du 21 octobre 1971
(BOC/G, p. 1188).
Classement dans l'édition méthodique : BOEM 367.1.1
Référence de publication : BOEM/G 328-2, p. 281.

I. INFANTERIE.
1° 1er bataillon de marche (BM 1).
A. Du 10 octobre au 10 novembre 1940 (commandant Delange).
Pendant cette période d'opérations effectives au Gabon, le BM 1 englobe, outre ses quatre compagnies
organiques, les formations suivantes qui participent à toutes les opérations :
1re et 2e compagnies du bataillon Du Pool (Brazzaville), respectivement commandées par les
lieutenants Duclerc et Lucciani ; les détachements des lieutenants Lalain et Perrin, ainsi que de
l'adjudant Casassus du bataillon de tirailleurs du point d'appui de Pointe-Noire, plus la section
d'artillerie de 65 mm du lieutenant Guillo, du point d'appui de Pointe-Noire.
Ces unités ont été citées (ordre général n o 18 du 14 novembre 1940 du général de Larminat,
commandant les forces de l'Afrique française libre).
B. Du 8 juin au 14 juillet 1941 (commandant Delange).
Opérations de Syrie (1re DFL).
C. Du 16 novembre 1942 au 20 février 1943 (lieutenant-colonel Delange).
Opérations du Fezzan (colonne Leclerc).
Les éléments du BM 1 dissous le 20 février 1943 sont versés au RTST (forces « L ») (colonne
Leclerc) et continuent les opérations de Tripolitaine-Tunisie ; seul le lieutenant-colonel Delange
restant au Fezzan comme gouverneur militaire. Ceci est indispensable pour les Africains non au
courant de cette mesure et qui croient avoir continué à combattre dans les rangs du BM 1 (leurs
officiers n'ayant pas changé).
2° 2e bataillon de marche (BM 2).
A. Du 8 juin au 14 juillet 1941 (commandant de Roux).
Opérations de Syrie (1re DFL).
B. Du 20 août au 30 septembre 1941.
Opérations sur l'Euphrate où le BM 2 a eu des pertes sévères et a été cité à l'ordre de l'armée.

Combats de Mayadine des 29 et 30 septembre 1941.
C. Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942 (lieutenant-colonel de Roux).
Opérations de Libye (1re DFL ou 1re brigade française libre).
3° 3e bataillon de marche (BM 3).
A. Du 7 février au 14 avril 1941 (commandant Garbay).
Opérations d'Erythrée (brigade d'Orient et BFL).
B. Du 6 juin au 14 juillet 1941 (commandant Garbay).
Opérations de Syrie (1re DFL).
C. Du 11 avril au 31 juillet 1942 (commandant Allegrini).
Opérations de Libye (2e brigade française libre).
4° 4e bataillon de marche (BM 4).
A. Du 8 juin au 14 juillet 1941 (commandant Bouillon).
Opérations de Syrie (1re DFL).
B. Du 20 au 30 novembre 1941.
Opérations en Abyssinie pour lesquelles le BM 4 a reçu la médaille de Condar (27 novembre 1941) «
Ethiopie » et qui sont mentionnées dans la citation du BM 4 à l'ordre de l'armée du 28 juin 1945.
C. Du 25 juillet au 13 novembre 1942 (commandant Bourgeois).
Col du Zahlé, le BM 4 se trouvant sur la ligne de défense de la 9e armée britannique.
D. Du 20 janvier au 13 mai 1943 (lieutenant-colonel Bourgeois et commandant Fougerat).
Opérations de Libye-Tunisie (1re DFL).
En effet, le BM 4, comme les autres bataillons de la 2e brigade (BM 5 et BM XI) ainsi que le 2e
bataillon de la 13e demi-brigade de légion étrangère, les 21e et 22e compagnies N-A, arrive dans la
zone des opérations de la 8e armée britannique en Libye, le 20 janvier 1943.
5 5e bataillon de marche (BM 5).
A. Du 15 mai au 16 juillet 1942 (commandant Gardet).
Col du Beïdar, le BM 5 se trouvant sur la ligne de défense de la 9e armée britannique.
B. Du 25 juillet au 13 novembre 1942 (commandant Gardet).
Préparation et bataille d'El-Alamein (voir citation à l'ordre du BM 5 en date du 30 juin 1944). Pendant
cette période le BM 5 dans la 8e armée, subit des pertes importantes par bombardement aérien, puis
prend part à la bataille (1re DFL).
C. Du 20 janvier au 13 mai 1943 (commandant Gardet).

Pour les mêmes raisons que pour le BM 4. Opérations en Libye-Tunisie (1re DFL).
6° XIe bataillon de marche (BM XI).
A. Du 11 avril au 31 juillet 1942 (commandants Bavière puis Langlois).
Opérations de Libye (2e brigade française libre).
A bis Du 1er octobre au 13 novembre 1942.
Combat d'El-Alamein (1re DFL) : commandant Langlois.
B. Du 20 janvier au 13 mai 1943 (commandant Langlois).
Pour les mêmes raisons que les BM 4 et BM 5 (1re DFL).
7° 22e compagnie NA (commandée par le capitaine puis commandant Lequesne).
A. Du 25 janvier 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye et Bir-Hakeim (1re DFL).
B. Du 1er octobre au 13 novembre 1942.
Opérations d'El-Alamein (1re DFL).
C. Du 20 janvier au 13 mai 1943 (1re DFL).
Mêmes raisons que pour les BM 4, BM 5 et BM XI. Opérations de Libye et de Tunisie.
8° 21e compagnie N-A.
A. Du 11 avril au 31 juillet 1942 (2e DFL).
Opérations de Libye.
B. Du 1er octobre au 13 novembre 1942 (1re DFL).
Opérations de Libye-El-Alamein.
C. Du 20 janvier au 13 mai 1943 (1re DFL).
Mêmes raisons que pour les BM 4, BM 5. Opérations de Libye et de Tunisie.
9° 23e compagnie N-A.
Du 11 avril au 31 juillet 1942.
Opérations de Libye (2e DFL).
9 bis° Compagnie antichars n° 2 (CAC 2).
Du 20 janvier au 13 mai 1943.
Opérations de Libye et Tunisie.

Compagnie antichars de la 2e brigade de la 1re DFL, formée de Nord-Africains venus de la 23e compagnie
N-A.
10° Détachement Colonna d'Ornano.
Du 26 décembre au 1er mars 1941.
Ces dates correspondent à la durée des opérations du détachement britannique (patrouilles du désert) du major
Clayton (opérations de Mourzouk et sur divers postes du Fezzan, combats d'avant-garde vers Koufra).
Le lieutenant-colonel d'Ornano, alors commandant du RTST, a fait participer à ces opérations trois
détachements :
a). Le sien proprement dit, avec le capitaine Massu, le lieutenant Eggenspiller, trois sous-officiers et
une dizaine de militaires africains du RTST, qui effectue le raid sur Mourzouk au cours duquel le
lieutenant-colonel d'Ornano est tué (11-1-41).
b). Parallèlement à cette action, le groupe nomade du Tibesti (RTST) avec le capitaine Sarazec et le
lieutenant de Bézelaire, effectue une reconnaissance offensive contre le poste italien de Tedjerré
(Fezzan).
c). Un détachement de reconnaissance du RTST, avec le lieutenant Sanmarcelli et l'aspirant Lami,
ayant rejoint le major Clayton, participe au combat du Djebel Cherif (désert Libyen), du 31 janvier
1941, contre un détachement italien.
11° RTST.
A. Du 26 décembre 1940 au 1er mars 1941.
Les trois détachements précédents (§ « Détachement Colonna d'Ornano ») fournis par le RTST.
B. Du 25 janvier au 1er mars 1941.
Opérations de Koufra sous les ordres du colonel Leclerc.
Ces opérations ont été effectuées par deux groupements aux ordres du commandant Dio et du
capitaine Barboteu, comprenant :
- E-M du RTST : capitaine de Guillebon ;
- 7e compagnie du RTST : lieutenant Fabre ;
- compagnie portée du RTST : capitaine de Rennepont (devient par la suite 1re compagnie de
découverte et de combat) ;
- groupe nomade de l'Ennedi (RTST) : capitaine Barboteu ;
- section d'artillerie de 75 mm : lieutenant Ceccaldi (RTST) ;
- compagnie auto no 2 : lieutenant Brunet (RTST) ;
- détachement de ravitaillement : capitaine Combes (RTST) ;
- détachement de dépannage : lieutenant Ruet (RTST) ;
- service de santé (RTST) : médecin capitaine Mauric.

C. Du 1er février au 15 mars 1942.
Opérations contre le Fezzan (1re colonne Leclerc).
A ces opérations ont participé :
- E-M du RTST (commandant de Guillebon et capitaine Troadec) ;
- 1re compagnie de découverte et de combat de RTST ;
- 2e compagnie de découverte et de combat du RTST ;
- groupe nomade du Borkou (motorisé), RTST ;
- groupe nomade du Tibesti (à chameau), RTST ;
- section d'artillerie 75 Bedford, du lieutenant Ceccaldi (RTST) ;
- pièce Howitzer du lieutenant Guillo ;
- compagnie auto no 2 du capitaine Brunet (fournit le train de combat) ;
- compagnie auto no 4 du capitaine Dubois (fournit le train régimentaire) ;
- détachement de dépannage du capitaine Combes ;
- service de santé du RTST avec les médecins capitaines Mauric, Boris et Diagne.
D. Du 18 novembre 1942 au 20 février 1943 (Fezzan-Tripolitaine) et du 20 février au 13 mai 1943
(Tunisie).
Pour ces opérations, le RTST (colonel Ingold), outre ses compagnies organiques, ses trois groupes
nomades du Tibesti-Borkou-Ennedi, ses trois compagnies de découverte et de combat, comprend :
- la compagnie portée du Cameroun (capitaine Pallu) et les éléments de toutes armes et
services ;
- artillerie (colonel Crépin) : batteries nos 14, 15 et 16 ;
- DCA (capitaine Lecole) ;
- compagnie auto no 2 : capitaine Brunet ;
- compagnie auto no 3 : capitaine Dupertuis ;
- compagnie auto no 4 : capitaine Dubois ;
- compagnie auto no 5 : capitaine Flandre ;
- détachement de réparations ;
- détachement de transmissions ;
- détachement du génie ;

- détachement du service de santé ;
- détachement d'intendance ;
- détachement de ravitaillement : commandant Hausherr.
12° Légion du Cameroun.
Du 10 octobre au 10 novembre 1940.
Opérations du Gabon. La légion du Cameroun, commandée par le commandant Lecomte, comprenait
notamment :
- une compagnie de F-V (lieutenant Grollemund) ;
- une section de mitrailleuses ;
- un groupe de mortiers du 1er bataillon du régiment de tirailleurs du Cameroun.
En même temps que la légion du Cameroun opérait le 3e bataillon du régiment de tirailleurs du Cameroun,
créé par le commandant Bouillon, venu d'AOF avec de nombreux cadres et tirailleurs (capitaine Desplan, tué
le 9 novembre 1940 au combat de Libreville, lieutenants Langlois, Brisbarre, Geoffroy, d'Allognes, Morin,
Chabert, Berrurier, Renoville).
13° Groupement Dio.
Du 10 octobre au 10 novembre 1940.
Opérations du Gabon. Ce groupement comprenait notamment :
- les 4e, 6e et 8e compagnies de régiment de tirailleurs du Cameroun (lieutenants Bruzeaux, Liurette,
Dronne) ;
- le groupe d'engins de la CA 2 de ce régiment ;
- plus la 2e compagnie du bataillon de tirailleurs du Gabon, ralliée aux FFL le 1er octobre (capitaine
Courvez et lieutenant Lamour).
14° 13 e demi-brigade de légion étrangère,
1.15.1. 1er bataillon.
A. Du 25 août au 7 octobre 1940.
Opérations sur mer et devant Dakar.
B. Du 10 octobre au 10 novembre 1940.
Opérations du Gabon.
C. Du 7 février au 20 avril 1941.
Opérations d'Erythrée (brigade d'Orient et BFL).
D. Du 8 juin au 14 juillet 1941.

Opérations de Syrie (1re DFL).
E. Du 20 mai au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye (2e brigade FL).
F. Du 1er octobre au 13 novembre 1942.
Opérations de Libye, combats d'El-Alamein (1re DFL).
1.15.2. 2e bataillon.
A. Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye (1re DLFL).
B. Du 1er octobre au 15 novembre 1942.
Opérations de Libye, combats d'El-Alamein (1re DFL).
C. Du 20 janvier au 13 mai 1943.
Opérations de Tripolitaine-Tunisie. Mêmes raisons que pour les BM 4, BM 5, BM XI (1re DFL).
1.15.3. 3e bataillon.
Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye (1re DFL).
15° Bataillon d'infanterie de marine.
A. Du 2 septembre 1940 au 28 février 1941.
Opérations de Libye (Tobrouck) (capitaine Lorotte).
B. Du 7 février au 14 avril 1941.
Opérations d'Erythrée (brigade d'Orient et DFL) (capitaine Savey).
C. Du 8 juin au 14 juillet 1941.
Opérations de Syrie (1re DFL) (commandant de Chevigné).
D. Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye (1re DLFL) (commandant Savey).
16° Bataillon du Pacifique n° 1.
Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye (lieutenant-colonel Broche), 1re DLFL.
17° Bataillon d'infanterie de marine et du Pacifique

(fusion du BIM et du bataillon du Pacifique), BIMP et 1re DFL.
Du 1er octobre au 13 mai 1943.
Opérations de Libye, El-Alamein, Tripolitaine et Tunisie (commandant Bouillon), 1re DFL.
18° Bataillon de Pool (Brazzaville) et bataillon du point d'appui de Pointe-Noire. Eléments ayant
participé aux opérations du Gabon.
Du 10 octobre au 10 novembre 1940.
(Voir BM 1).
19° Régiment de tirailleurs du Cameroun et bataillon Bouillon. Eléments ayant participé aux
opérations du Gabon.
Du 10 octobre au 10 novembre 1940.
Voir paragraphe : « Légion du Cameroun et groupement Dio ».
20° Bataillon de tirailleurs du Gabon, 2e compagnie qui a participé aux opérations du Gabon.
Du 10 octobre au 10 novembre 1940.
Voir paragraphe : « Groupement Dio ».
21° Compagnie portée du Cameroun (capitaine Pallu) qui a participé à la colonne Leclerc et Force «
L ».
Du 18 novembre 1942 au 13 mai 1943.
Voir paragraphe : « RTST ».
II. CAVALERIE ET ARME BLINDÉE.
1° 1er escadron de spahis marocains.
Du 31 octobre 1940 au 23 avril 1941.
Opérations de Libye.
2° 1er groupe d'escadrons de spahis marocains.
Du 8 juin au 12 juillet 1941.
Opérations de Syrie. Ce groupe comprenait un escadron de spahis tchadien venu en renfort du RTST (1re
DFL).
3° Peloton du capitaine de Courcel (du GRCA).
Du 31 décembre 1941 au 15 mai 1942.
Opérations de Libye.
4° GR 1, GR 2, devenus le 1er régiment de spahis marocains.

Du 20 mars 1942 au 13 mai 1943.
Opérations de Libye, Tripolitaine, Tunisie (1re DFL et forces « L »).
5° Escadron de reconnaissance (colonne Leclerc).
A. Du 1er février au 15 mars 1942.
Opérations du Fezzan.
B. Du 18 novembre 1942 au 20 février 1943.
Opérations du Fezzan-Tripolitaine.
C. Du 20 février au 13 mars 1943.
Opérations de Tunisie (incorporée au 1er RSM à partir du 1er avril 1943).
6° 1re compagnie de chars(appelée aussi 501e compagnie de chars pendant les opérations
d'El-Alamein et de Tunisie).
A. Du 25 août au 7 octobre 1940.
En mer et opérations de Dakar.
B. Du 10 octobre au 10 novembre 1940.
Opérations du Gabon (groupement Dio).
C. Du 8 juin au 14 juillet 1941.
Opérations de Syrie (1re DLFL).
D. Du 1er octobre au 13 novembre 1942.
Opérations de Libye, combats d'El-Alamein (1re DFL).
E. Du 20 février au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie (passé à la force « L »).
III. ARTILLERIE.
1° Section de marche.
A. Du 10 octobre au 10 novembre 1940 (sous commandement du capitaine Laurent Champrosay).
Opérations du Gabon dans le cadre de la légion du Cameroun.
B. Du 28 février au 2 mai 1941(brigade française libre, puis brigade d'Orient).
Opérations d'Erythrée (lieutenant Quirot).
2° 1re batterie sous les ordres du capitaine Jacquet (1re division légère française libre, puis 1re DFL).
2e batterie sous les ordres du capitaine Chavanac.

3e batterie sous les ordres du lieutenant Château-Jaubert, dit Conan (1re division légère française libre, puis
1re DFL).
Du 7 juin au 14 juillet 1941.
Opérations de Syrie.
3° 1er régiment d'artillerie et parc d'artillerie divisionnaire. (lieutenant-colonel Laurent
Champrosay).
A. Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye, combats de Bir-Hakeim pour lesquels le 1er RA est cité à l'ordre de l'armée (1re
DFL).
Etat-major du régiment : lieutenant Kervizic.
1re batterie : capitaine Quirot.
2e batterie : capitaine Chavanac.
Etat-major du 2e groupe : capitaine Bricoch.
3e batterie : capitaine Gufflet.
4e batterie : capitaine Morlon.
CR 1 : lieutenant Jochem.
CR 2 : capitaine Hamel.
B. Du 12 mars au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye (1re DFL), combats d'El-Alamein.
5e batterie : capitaine Marsault.
C. Du 25 février au 13 mai 1943.
Combats de Tunisie pour lesquels le 1er RA est cité à l'ordre de l'armée (1re DFL).
4° Artillerie des groupements du général Leclerc et Forces « L ».
Voir au paragraphe « Infanterie » les rubriques concernant le RTST.
5° Section d'artillerie de 65 millimètres du point d'appui de Pointe-Noire.(lieutenant Guillot).
Du 10 octobre au 10 novembre 1940.
Opérations du Gabon (voir « Infanterie », § BMI).
IV. GÉNIE.
1° 1re section du génie.
A. Du 25 août au 7 octobre 1940.

En mer et opérations devant Dakar (lieutenant Desmaison).
B. Du 7 février au 14 avril 1941.
Opérations d'Erythrée : brigade d'Orient et brigade française libre (lieutenant Desmaison).
2° 1re compagnie du génie.
A. Du 8 juin au 14 juillet 1941.
Opérations de Syrie : 1re DFL (lieutenant Desmaison).
B. Du 25 octobre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye : 1re DLFL (capitaine Desmaison).
C. Du 1er octobre au 13 novembre 1942.
Opérations de Libye : combats d'El-Alamein (capitaine Desmaison).
3° 1er bataillon du génie.(appelé aussi « génie divisionnaire n° 1 » ou GD 1).
Du 25 février au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie : 1re DFL (lieutenant-colonel Hitier).
Remarque. — Le 1er bataillon du génie ou GD 1 a été formé en janvier 1943 en Libye par les 1re compagnie,
6e compagnie et la compagnie de parc du génie de la 1re DLF, renforcées d'éléments des 2e, 3e et 4e
compagnies venus du Levant.
4° Génie de la colonne Leclerc et Force « L ».
Voir paragraphe « Infanterie », les rubriques RTST.
V. TRANSMISSIONS.
1° Détachement transmissions de la brigade française libre et brigade d'Orient.
A. Du 25 août au 7 octobre 1940.
En mer et opérations devant Dakar (capitaine Renard).
B. Du 10 octobre au 10 novembre 1940.
Opérations du Gabon (capitaine Renard et lieutenant Mœtzu).
C. Du 7 février au 14 avril 1941.
Opérations d'Erythrée (lieutenant Mœtzu). Ce détachement devient en mai 1941 la 1re compagnie de
transmissions.
2° 1re compagnie de transmissions.
Du 8 juin au 14 juillet 1941.
Opérations de Syrie : 1re DFL (capitaine Renard et lieutenant Mœtzu).

3° 1re compagnie de transmission.
A. Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye (1re DLFL).
B. Du 1er octobre au 13 novembre 1942.
Combats d'El-Alamein.
4° Compagnie de transmissions n° 1 et détachement du parc mobile des transmissions.
Du 25 février au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie (capitaine Hault).
5° Détachement de transmissions de la colonne Leclerc et Force « L ».
Voir paragraphe « Infanterie », rubrique RTST.
VI. TRAIN.
1° 1er escadron du train.
Du 25 août au 7 octobre 1940.
En mer et opérations devant Dakar (lieutenant Dulau).
2° 1re compagnie du train.
Du 7 février au 14 avril 1941.
Opérations d'Erythée (brigade d'Orient et BFL).
3° 101e compagnie auto.
A. Du 8 juin au 14 juillet 1941.
Opérations de Syrie : 1re DFL (capitaine Dulau).
B. Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye (1re DLFL et BFL).
C. Du 20 janvier au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie : 1re DFL (1er escadron du train).
4° 102e compagnie auto.
A. Du 1er octobre au 30 novembre 1942.
Opérations de Libye, combats d'El-Alamein (1re DFL).
B. Du 20 janvier au 13 mai 1943.

Opérations de Tunisie : 1re DFL (1er escadron du train).
Nota.
Pour la campagne de Tunisie (25 février 1943 au 13 mai 1943) les 101e et 102e compagnies auto fusionnent
sous les ordres du commandant Dulau (1er escadron du train).
5° Compagnie auto des groupements du général Leclerc et Forces « L », CA 2, CA 3, CA 4, CA 5.
Voir paragraphe « Infanterie », rubrique RTST.
VII. SANTÉ.
1° ACL (ambulance chirurgicale légère).
A. Du 7 février au 14 avril 1941.
Opérations d'Erythrée (brigade d'Orient ou BFL).
B. Du 8 juin au 10 juillet 1941.
Opérations de Syrie (1re DFL).
C. Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye, combats de Bir-Hakeim (1re DLFL ou 1re brigade FL).
D. Du 1er octobre 1942 au 3 novembre 1942.
Opérations de Libye, combats d'El-Alamein (1re DFL).
E. Du 20 janvier au 19 mai 1943.
Opérations de Tunisie (1re DFL). Les formations sanitaires de la 1re DFL sont déployées dans la zone
des opérations dès le 20 janvier 1943.
2° Ambulance Spears.
A. Du 8 juin au 14 juillet 1941.
Opérations de Syrie (1re DFL).
B. Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye, combats de Bir-Hakeim (1re DLFL).
C. Du 1er octobre au 13 novembre 1942.
Opérations de Libye, combats d'El-Alamein (1re DFL).
D. Du 20 janvier au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie (1re DFL).
3° GSB 1 (groupe sanitaire de la 1re brigade).

A. Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye (combats de Bir-Hakeim).
B. Du 20 janvier au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie.
4° GSB 2 (groupe sanitaire de la 2e brigade).
A. Du 11 avril au 31 juillet 1942.
Opérations de Libye.
B. Du 20 janvier au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie.
5° GSD (groupe sanitaire de la 1re division française libre).
A. Du 1er octobre au 13 novembre 1942.
Opérations de Libye, combats d'El-Alamein.
B. Du 20 janvier au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie.
6° GSC (groupe sanitaire de la colonne Leclerc et Force « L »).
Du 18 novembre 1942 au 13 mai 1943.
Opérations du Fezzan-Tripolitaine, Tunisie.
7° Service de santé des groupements Leclerc.
Voir « Infanterie », paragraphe RTST.
VIII. INTENDANCE.
1° Groupe d'exploitation de la brigade d'Orient ou BFL.
A. Du 25 août au 7 octobre 1940.
En mer et devant Dakar.
B. Du 10 octobre au 10 novembre 1940.
Opérations du Gabon.
C. Du 7 février au 14 avril 1941.
Opérations d'Erythrée (intendant Bouton et capitaine de Guillebon).
2° Groupe d'exploitation de la 1re DFL.

Du 8 juin au 14 juillet 1941.
Opérations de Syrie (intendant Bouton et capitaine de Guillebon).
3° Groupe d'exploitation de la 1re BFL.
Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye.
4° Groupe d'exploitation de la 2e BFL.
Du 11 avril au 31 juillet 1942.
Opérations de Libye.
5° Groupe d'exploitation de la 1re DFL.
Du 20 janvier au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie (intendant Perrat et lieutenant Foussat).
6° Détachement d'intendance de la colonne Leclerc et Force « L ».
Voir paragraphe « Infanterie », rubrique RTST.
IX. MATÉRIEL. ATELIERS LOURDS.
1° AL 1 (1re brigade française libre).
A. Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye, Bir-Hakeim.
B. Du 25 février au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie.
2° AL 2 (2e brigade française libre).
A. Du 11 avril au 31 juillet 1942.
Opérations de Libye.
B. Du 20 janvier au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie.
3° AL des compagnies auto de la Force « L » (colonne Leclerc).
Du 20 février au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie.
Pour la période du 18 novembre 1942 au 20 février 1943 (opérations Fezzan-Tripolitaine), les ateliers auto de
la colonne Leclerc font partie du RTST (voir § « Infanterie »).

X. COMPAGNIE DE QG.
1° N° 51.
A. Du 31 décembre 1941 au 30 juillet 1942.
Opérations de Libye : 1re brigade ou 1re DFL (général Kœnig).
B. Du 1er octobre au 13 novembre 1942.
Opérations de Libye, combats d'El-Alamein (général Kœnig).
C. Du 25 février au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie : 1re DFL (général Kœnig).
2° N° 50.
Du 16 juin 1942 au 13 mai 1943.
Opérations de Libye et Tunisie (général de Larminat).
3° N° 52.
Du 11 avril 1942 au 13 mai 1943.
Opérations de Libye et Tunisie : 2e brigade (colonels Garbay et Brosset).
4° QG général Leclerc.
A. Du 25 janvier au 1er mars 1941.
Opérations de Koufra.
B. Du 1er février au 15 mars 1942.
Opérations sur le Fezzan (raid aller et retour).
C. Du 18 novembre 1942 au 20 février 1943.
Opérations sur le Fezzan et la Tripolitaine (colonne Leclerc).
D. Du 20 février au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie (colonne Leclerc devenue Force « L »).
5° QG général de Gaulle.
Du 25 août au 7 octobre 1940.
En mer et opérations devant Dakar.
XI. ARMÉE DE MER.
1° Eléments de fusiliers marins du lieutenant de vaisseau Détroyat.

Du 10 octobre au 10 novembre 1940.
Opérations du Gabon.
2° Bataillon de fusiliers marins.
A. Du 25 août au 7 octobre 1940.
En mer et devant Dakar.
B. Du 8 juin au 14 juillet 1941.
Opérations de Syrie (1re DFL).
C. Du 25 décembre 1941 au 20 juillet 1942.
Opérations de Libye, combat de Bir-Hakeim (1re DLFL).
D. Du 25 février au 13 mai 1943.
Opérations de Tunisie (1re DFL).
C bis) Du 1er octobre au 13 novembre 1942.
Opérations de Libye, combats d'El-Alamein.


Documents similaires


Fichier PDF unites france libre du 18 juin 1940 au 31 juillet 1943
Fichier PDF brigade beyle
Fichier PDF le 6eme regiment Etranger d infanterie
Fichier PDF le bataillon du pacifique
Fichier PDF joe 20161231 0304 0079
Fichier PDF grades des pompier d altis 1


Sur le même sujet..